29 février 2012

Education : le maigre bilan

 

lce-petillon-promesses

Le Canard - Pétillon - Il ne tient pas le rythme de mes promesses...

3 sources principales pour cette revue de presse Education et politique :
. le discours du président-candidat aux familles de France. A décoder ...
. l'article de Véronique Soulé (Libération)
. l'article de Maryline Baumard (Le Monde) en février 2011


- NS propose aux professeurs de travailler plus pour gagner … Le Monde, 29.02.2012
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/28/professeurs-de-travailler-plus

- Le texte du discours de Montpellier, [écrit par Guaino comme celui de 2007 sur l'homme africain ?]
« Toutes les familles de France veulent … »
« cette folie égalisatrice, cette folie du nivellement qui nourrit cette folie fiscale qui s’en prend au travail, au talent, à la réussite et à l’esprit d’entreprise »
« l’échec scolaire recule »
 « En dévalorisant le baccalauréat, on n’a rendu service à personne »
« l’Ecole doit désormais être notre priorité » (sic),
« Nos enseignants sont mal payés parce qu’ils sont trop nombreux » (paupérisation !),
« On ne peut plus laisser des jeunes enseignants livrés à eux‐mêmes devant des classes de plus en plus difficiles » (resic),
« Et si tout d’un coup, la République faisait confiance à ses enseignants »
Version word : http://clioweb.free.fr/debats/ns-edu-montpellier.doc
Sur le forum Neoprofs, lire les commentaires sur les incohérences et les contradictions du discours.
http://www.neoprofs.org/t44444-l-integralite-du-discours-de-sarkozy-sur-l-education
 
A Montpellier, le butin scolaire de Sarkozy - Libération 
des propositions destinées à séduire les électeurs de droite et d’extrême droite :
8 heures de travail de plus par semaine pour les profs  (le travailler plus pour gagner moins) ,
une orientation des élèves dès la 4eme,
des profs polyvalents en 6e,
un chef à la tête du collège avec pouvoir de recruter ses profs, les familles contre les profs... 
http://www.liberation.fr/politiques/01012392908-a-montpellier-le-butin-scolaire-de-sarkozy
.
http://www.midilibre.fr/2012/02/28/la-lecon-de-maitre-sarkozy,464026.php

- Les réactions critiques affluent.
Ainsi, le SGEN parle d'un marché de dupesLibération
http://www.liberation.fr/societe/01012392936-enseigner-plus-pour-gagner-plus-un-marche-de-dupes

- « NS ne connaît vraiment rien au boulot de prof»
déjà beaucoup d'heures sup, des réunions multipliées,
plus les préparations, les corrections ...
des bureaux ? visitez un établissement...
Les tablettes ? L'équipement informatique ?
500 euros, donc environ 300 euros net pour 8 heures par semaine de plus ...
http://www.liberation.fr/societe/01012393007-sarkozy-ne-connait-vraiment-rien-au-boulot-de-prof

.
- Cinq ans de promesses et de volte-face
- Véronique Soulé, Libération
Le quinquennat est marqué par les 66 000 suppressions de postes dans l’Education.
à lire sur le blog de V Soulé ou jeudi en ligne sur le site du quotidien
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2012/02/ns-ecole-parole-parole-et-toujours-des-paroles.html
http://www.liberation.fr/societe/01012392910-cinq-ans-de-promesses-et-de-volte-face

« Si on avait écouté Sarkozy, les élèves de CM2 parraineraient aujourd’hui un enfant juif exterminé durant la Shoah, les lycéens liraient chaque année la lettre du jeune communiste Guy Môquet écrite peu avant son exécution par les Allemands en 1941, les parents choisiraient l’école de leur enfant, l’échec scolaire serait divisé par trois en fin de primaire, les collèges en difficulté auraient moins d’élèves et plein de moyens en plus, les jeunes quitteraient bilingues le lycée…
NS est- sans doute un des présidents qui a le plus parlé de l'Ecole ... A peine élu, il a publié une Lettre aux éducateurs, un fascicule de 32 pages publié à un million d'exemplaires et envoyé à tous les profs de France... Puis il a enchaîné les discours, a annoncé des réformes, grandes et petites, a fait des promesses, chiffrées ou non...  il en a aussi beaucoup oubliées en route et il s'est aussi pas mal renié ... »

Beaucoup de promesses, mais un bilan désastreux : mépris du métier d'enseignant et du travail intellectuel (cf la Princesse de Clèves), démolition de la formation professionnelle initiale, 66 000 postes supprimés, et 14 000 autres à détruire en année électorale, dégradation des conditions de travail dans les établissements ghettos, disparition des moyens qui permettaient le travail en groupe, aggravation de l'échec scolaire. Rien qui puisse être mis en avant, sauf peut-être dans un article du Figaro. « Le candidat s'adressera aux familles et se refusera à dresser l'opinion contre le corps enseignant » écrivait hier la nouvelle pravda.


- Education : le maigre bilan du quinquennat
- Le Monde - 05.09.11
http://www.lemonde.fr/societe/2011/09/05/education

Un maigre bilan, si la référence ce sont les promesses de 2007 non tenues.
Par contre, si les paroles servent à masquer une casse programmée de l'Ecole publique, alors la première partie d'un quiquennat de dix ans a déjà beaucoup démoli.
Un exemple révélateur : la suppression de l'HG obligatoire en Term S. Le gain horaire pour le MEN est modeste (1 h par classe), mais cette mesure a permis de déstructurer l'ensemble de la discipline au lycée, aussi bien pour les contenus que pour l'examen final et de dégrader les conditions de travail (effectifs en 1ere). Les profs de SES, confrontés aux exigences de la droite dure du Medef, auraient aussi beaucoup à dire sur une politique de casse méthodique.
Sur tous ces éléments, relire Maryline Baumard :
L'école française est-elle en train de changer de modèle ? Le Monde Education - 11.02.2011

- Les internats d'excellence, une deuxième chance au coût prohibitif - Le Monde, 28.02.2012
une illustration de l'écart entre les discours et la réalité.
http://www.lemonde.fr/societe/2012/02/28/education-les-internats

 

- Ecole, les faux-semblants de François Hollande - Libération rebonds
« On connaît désormais un peu mieux les projets de François Hollande pour l’enseignement et la recherche. Force est de constater qu’ils ne sont pas à la mesure ». Tribune de Gérard Aschieri, Choukri Ben Ayed, Bertrand Geay et Christine Passerieux, tous membres du conseil de campagne du Front de gauche.
http://www.liberation.fr/societe/01012392832-ecole-les-faux-semblants-de-francois-hollande


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 février 2012

Mauvaise foi ??

 

- Dans L'Express, le ministre accuse les historiens de " mauvaise foi " à propos de la suppression de l'HG en Term S.
Ne serait-ce pas une nouvelle version de la paille et de la poutre ?? :-):-)


Un lecteur lui répond dans Libération :
l'ouverture de l'option se heurte à la politique du ministre, pour qui les suppressions passent avant l'éducation.

« La Term S ? une seule série, mais c'est celle qui rassemble le plus d'élèves, quand même.
Ajoutons que la fameuse option de deux heures n'est pas réellement prévue à l'échelle nationale, son ouverture dépendra de la politique de chaque établissement, en fonction d'un bricolage. Au détriment d'autres apprentissages notamment.
Rappelons enfin que le volume horaire d'HG en seconde a été réduit aussi.

Tout ça pour (ce qu'ajouterait le ministre s'il était lui aussi de bonne foi):
- "gagner" des heures et donc les postes
- démolir les programmes nationaux, faire un lycée à la carte, restreindre les possibilités d'orientation des élèves des lycées populaires, notamment vers les prépas HEC ou vers Sciences Po ».
http://www.liberation.fr/societe/01022387422-reactions


- Coup de ciseau sur la musique à l'école - Libé-Toulouse - 06/02/2012
A Toulouse, Classisco, une association qui ouvre chaque année depuis 13 ans 5000 élèves à la musique classique et l'opéra
est ainsi en passe de disparaître : le rectorat a prévu de récupérer le 1/2 poste pour réussir à supprimer les 200 postes exigés par le ministre…
http://www.libetoulouse.fr/2007/2012/02/coup-de-gomme-sur-la-musique-à-l'école.html

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 janvier 2012

Et si on aimait enfin l'Ecole !

 

robin

Daniel Robin (SNES-FSU) - source : i-Télé


- Le SWOT *, vous connaissez ?
Lire le forum Aggiornamento ou le syndicat des inspecteurs d'académie.

* il s'agit de « 4 mots anglais : Strength, Weakness, Opportunities et Threats » utilisés en exercice de com'
« Les doyens sont invités par petits groupes à circuler de table en table pour lister en 4 minutes chronomètre en mains (celles du consultant) les avantages (Strength), les opportunités (Opportunities), les faiblesses (Weakness), les risques et les inconvénients (Threats) du projet d’évaluation des enseignants (par le seul chef d’établissement). Ils ont interdiction fermement rappelée de s’extraire des groupes. Dans un deuxième temps par atelier, nos doyens doivent faire des propositions sur : les conditions d'efficacité de mise en place de la réforme, les points vigilances, les palliatifs (on appréciera le terme). Les doyens sont formés à la technique de bateleur de foire ! »
http://www.syndicat-ia.fr/actualites/2012/25janvier12_article_sia.pdf


- La grève du 31 janvier contre les projets de notation et la suppression des postes de profs.

Présentée en 74 secondes sur i-Télé
http://www.itele.fr/video/les-profs-en-greve

Daniel Robin co-secrétaire général du SNES-FSU a eu droit à 5 minutes (!) dans L'édition permanente (i-Télé)
http://www.itele.fr/emissions/chronique/linvite-de-ledition-permanente/video/22080

également 81 secondes de Daniel Robin sur youtube :
http://www.youtube.com/watch?v=dAMO7CzJYKE

TF1 s'est abrité derrière les chiffres du ministère, mais a néanmoins utilisé son fond de commerce habituel (les commerces ruraux qui ferment) en s'intéressant aux fermetures de postes dans les établissaments professionnels, notamment dans le Nord-Pas-de-Calais. Un autre reportage suggérait un dysfonctionnement dans le service d'urgence d'un hôpital public. Aucun lien bien entendu avec la politique menée par le pouvoir en place.


- Et si on aimait enfin l'école !
- blog de Claude Lelièvre, Médiapart, 09/01/2012
« Parents, élèves, enseignants, ministres…Et si on aimait enfin l’école ! »,
c'est un ouvrage de Nicole Geneix et Philippe Frémeaux.
L’école primaire rencontre des difficultés réelles ; celles-ci sont plutôt en train de s’aggraver.
Mais l'école mérite d’être proclamée « grande cause nationale » face aux menaces bien tangibles des tenants de l'école libérale.
http://blogs.mediapart.fr/blog/claude-lelievre/090112/et-si-aimait-enfin-lecole


.

Posté par clioweb à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 janvier 2012

Le lycée, gisement d'économies

 

- La France rurale se rebelle contre la fermeture de ses lycées.

« Pour atteindre l'objectif de 14 000 suppressions de postes à la rentrée 2012, les recteurs en viennent
à sacrifier des filières ou des établissements entiers ». Le Monde prend l’exemple d’un lycée professionnel de Limoges.

« Après avoir supprimé 66 000 postes depuis 2007, après avoir diminué le vivier de remplaçants, augmenté la taille des classes... les recteurs ont atteint l'os.

« Pourra-t-on continuer à dégraisser le mammouth après 2012 ?
Oui, affirme le ministre.
Les recteurs (qui voudraient apparaître comme de simples techniciens (sic) de la RGPP)  y mettent un bémol.
" Nous sommes arrivés aux limites de ce que nous pouvions faire, observe le recteur de Versailles. Si l'effort budgétaire devait  se poursuivre en 2013, il faudrait changer les règles du jeu : Augmenter les horaires des enseignants ou diminuer ceux des élèves ».
http://www.lemonde.fr/education/2012/01/27/la-france-rurale


- Suppressions de postes : le lycée, principal gisement d'économies - Le Monde
http://www.lemonde.fr/education/2012/01/27/suppressions


- Vers la suppression de 2 500 postes d'enseignants Rased en 2012 - Le Monde

http://www.lemonde.fr/education/2012/01/25/suppression-de-2-500-postes-rased

Posté par clioweb à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 décembre 2011

Suppressions de postes 2012

 

supp-prim-2012

Suppressions de postes en primaire - source La Montagne via G images

- Le ministère accélère l'annonce des suppressions de postes d'enseignants - Le Monde 17.12.11
Toutes les académies perdront à nouveau des postes, à l'exception de la Guyane (+ 50). Les académies les plus touchées sont celles de Lille (399 postes supprimés en primaire, 589 dans le secondaire) et Nancy-Metz (367 et 425). Dans le haut du tableau figurent aussi les académies de Versailles (755 postes supprimés au total), Créteil (595) ou encore Aix-Marseille (504).

En 2010, l'annonce a été faite un 29 décembre... http://clioweb.canalblog.com/

- Le gouvernement prévoit de supprimer 14.000 nouveaux postes en 2012 (après quelque 66.000 depuis 2007) dont 5.700 dans les écoles primaires publiques, 6.550 dans les collèges et lycées publics, 400 postes de personnels administratifs et 1.350 postes dans l'enseignement privé. L'Express - 17/12/2011


- Tableau des suppressions de postes d'enseignants dans le secondaire
http://a59.idata.over-blog.com/1/92/89/89/2011/supp-3-2.jpg


- Les suppressions de postes en primaire :

Carte La Montagne
http://www.lamontagne.fr//2011/12/16/suppressions-de-postes-2012

Tableau (SNUIPP) 
http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/SNUipp_repartition_academique_suppressions_de_postes_rentree_2012.pdf


.

 

 

 

 

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09 juin 2011

Le poste de ses rêves - 2

- Education : le point sur les annonces de Luc Chatel

Il ne se passe pas une semaine sans une annonce ou une promesse du ministre de l'Education.

Caroline Brizard et Véronique Radier établissent un bilan pour Le Nouvel Obs, 08/06/2011


Luc a trouvé le poste de ses rêves - version syndicale (SNES-FSU)

luc2

L'Education nationale supprime 40 000 postes.
Pourquoi pas le vôtre ?

L'affiche en version XXL :
http://www.snes.edu/Affiche-Chatel-supprime-16000.html
 http://www.facebook.com/pages/SNES-FSU/
http://sauvons-lecole.over-blog.com/

.
- Intervention du SNES au CSE du 9 juin 2011
Bernard, principal-adjoint en collège, a trouvé le métier de ses rêves : il a revu les notes d’histoire des arts des élèves de son collège selon ses estimations de réussite au brevet
http://www.snes.edu/Intervention-du-SNES-au-CSE-du-9.html
http://www.snes.edu/-Dossiers-Prises-de-position-Debats-.html

.
Le rêve de Laura
Denis Sieffert dans Politis - jeudi 9 juin 2011

On peut parier que Laura sera moins bien rémunérée que le collègue ou la collègue qu’elle remplacera. Sa formation sera plus aléatoire, dispensée sous forme de stages gratuits, et parfois in situ, c’est-à-dire devant sa première classe.
http://www.politis.fr/spip.php?page=article&id_article=14429

 

 

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 juin 2011

Le poste de ses rêves

 

 laura

source : Arrêt sur images

Une des publicités dans la campagne annoncée par le JDD.
Coût estimé :
1,3 million d’euros
http://www.lejdd.fr/Societe/Education/

2 articles à lire pour décoder la double provocation, sur le fond et sur la forme :
- L'Education recrute... moins que l'an dernier - 
Arrêt sur images : http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=11320

- La provocation de Luc Chatel, Le Monde, blog Education 02/06/2011 (Aurélie Collas)
http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2011/06/02/la-provocation-de-luc-chatel/

.
Sur le fond
, l'Education nationale
affirme vouloir recruter 17 000 personnes (enseignants, infirmier(e)s, médecins scolaires) en 2011, mais le ministère évite de rappeler que dans le même temps il a supprimé 
16 000 postes de professeurs.

Le ministère, et le journal Libération, oublient aussi de mentionner que le nombre de profs recrutés baisse chaque année, constate Arrêt sur images qui cite La Tribune : « Pour arriver à ses 17000 recrutements, le ministre de l’Education compte aussi les agents administratifs, les personnels de santé scolaires... En fait, le nombre de postes offerts aux concours externes d’enseignants 2011 ne progresse pas. Bien au contraire, il baisse : 11 600 postes sont ouverts pour la session 2011 (3 000 dans le primaire et 8 600 dans les secondaire) contre 15 125 en 2010 et 18 600 en 2008 ».

A ce mensonge sur les chiffres, il faut ajouter la dégradation des conditions de travail des jeunes profs, les dégâts de la suppression de la formation professionnelle en alternance, et l'état désastreux de la formation continue. Ce mépris souverain du métier d'enseignant peut avoir sa part dans la désaffection des candidats pour l'éducation. La création de postes dits de ressources humaines masque difficilement une gestion qui ressemble beaucoup à celle de F-Telecom.

julien

La version masculine - source Le Monde, blog Education

Sur la forme, une lecture distanciée s'impose, face aux stéréotypes exploités par les commerciaux de la publicité. 

Le livre, l'ordinateur et le genre :
Laura, la future prof rêve,
Julien, le futur prof a des ambitions !!!

Les élèves sont totalement absents de ces affiches.
Indifférence des publicitaires ?
Lapsus révélateur des hommes de pouvoir ?

La jeune femme, au look de top model, lit un livre de poche (La Princesse de Clèves ?), le jeune homme consulte l'écran de son ordinateur portable. « Aux hommes la technique, les ambitions et l'action , aux femmes la passivité et la littérature ... » résume une enseignante.
Comment interpréter des 
images aussi caricaturales de l'enseignant/e vendues au public ? 
Faut-il y avoir une provocation délibérée de la part de publicitaires friand de scandale ?
Un simple reflet de vieux clichés sexistes ?
Une volonté de renouveler les supports à exploiter en classe en TD lecture de l'image ? (ne pas oublier que 
l'école enseigne à regarder, contrairement aux propos de ceux qui répètent sans cesse que l'école n'apprend pas à voir)

.
Dans sa revue de presse (02/06/2011), Philippe Watrelot écrit : 

« Résumons : les filles ça s’habille en rose, et ça fait rien qu’à lire paresseusement des livres mais en étant pas trop loin quand même de la cuisine. Ah j’oubliais, les filles ça a des rêves… Les garçons ça s’habille en bleu, ça va chasser le mammouth (euh, pardon, ça travaille à l’ordinateur) et ça fronce les sourcils pour bien montrer qu’on est concentré. Et ça a des ambitions…

Si les manuels de sciences économiques et sociales manquaient d’illustrations pour évoquer les stéréotypes masculin et féminin et la socialisation genrée, voilà une bonne occasion de renouveler les supports d’étude »

Commentaire d'un internaute du Monde :
« Luc Chatel est parfaitement qualifié pour le poste qu’il occupe. Tout d’abord il vient du privé, ce qui est très bien quand on considère la notion de service public comme obsolète selon la doctrine ultra-libérale qui guide la majorité actuelle. En tant qu’ancien DRH il sait ce qu’est un plan de « restructuration » qui va crée de la « valeur » pour l’actionnaire, ce qui signifie licenciements, réduction des salaires via CDD et autres joyeusetés sociales. En tant qu’ancien du marketing il sait parfaitement ce qu’est la segmentation d’un marché, un produit de base pas cher à diffusion massive mais à l’efficacité limitée et un produit haut de gamme réservé par son prix et sa diffusion à ceux qui peuvent se l’offrir. De plus il sait parfaitement que sans une bonne communication et un service après vente performant les ventes d’un produit peuvent s’effondrer et que la grogne des consommateurs peut tourner à la catastrophe. Nous avons donc une campagne « glamour » pour montrer que le service après vente entame une action pour calmer les clients insatisfaits du produit utilisé, le tout conjugué avec des déclarations promettant qu’à l’avenir le produit qui sera mis en vente sera un peu meilleur que maintenant, promesse intenable quand ont sait que ceux qui vont fabriquer le produit en question seront moins qualifiés et avec moins de moyens, donc moins cher, que ceux que vous avez licenciés ».
.

Les pubs ont été vendues par Conception, création et développement
Business & Decision, 153, rue de Courcelles, 75017 Paris
http://www.education.gouv.fr/cid56357/l-education-nationale-recrute-17-000-personnes-en-2011.htmlhttp://www.education.gouv.fr/cid2606/mentions-legales.html


06/06/2011 : Le Figaro - Le ministre Luc Chatel sèche sur un problème de CM2
http://www.lefigaro.fr/politique/2011/06/06/

 

Posté par clioweb à 09:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

29 mai 2011

Chatel embauche / communique

Le JDD consacre un article au lancement d'une campagne publicitaire du MEN : 

Le ministre lance mercredi une campagne de recrutement (coût 1,3 million d’euros) dans l’Éducation nationale tout en maintenant la suppression de 16.000 postes.
« Cette année, nous ne remplaçons pas 16.000 postes, mais nous allons chercher 17.000 jeunes talents ». 
« Cette année, nous avons 1.500 classes en moins, ce qui représente 0,6% du total. Mon objectif, c’est qu’à la rentrée 2012 [année électorale], il y ait autant de classes qu’à la rentrée 2011 ».

 « Guéant : les "deux tiers des échecs scolaires, c’est l’échec d’enfants d’immigrés". Claude Guéant fait référence à des analyses de l’Insee de 2005 citées par des membres du HCI. Cela dit, toutes les études montrent que le système éducatif n’arrive pas suffisamment à intégrer les enfants issus de l’immigration. La réponse au problème, c’est la personnalisation qu’on est en train de mettre en place ». 

http://www.lejdd.fr/Societe/Education/

 

[ Une grande campagne de recrutement ? 
L'embauche, n'est-ce pas tout simplement les concours qui ont lieu normalement ( avec un calendrier désorganisé par le couple darcos-chatel depuis l'an passé, les écrits du Capes ayant lieu en novembre, juste après la rentrée universitaire) ?

Dans ce cas, il s'agirait d'une simple opération de communication pour piéger les journalistes et les électeurs peu attentifs. En un somme, c'est une simple ficelle rhétorique entre le verre à moitié plein (les 17 000 embauches, des profs qui n'auront plus accès à une formation initiale en alternance) et le verre à moitié vide (les 16 000 suppressions de postes, venant après celles des années précédentes, un argument qui peut séduire certains électeurs allergiques aux fonctionnaires) ]

Pour les postes précaires, voir plutôt l'exemple du Rectorat de Paris

Lire également le site Sauvons l'Université et les sites web des syndicats et de la FCPE

Posté par clioweb à 10:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 mai 2011

Ecoles en danger

.
- Un village en campagne pour son école - V Soulé, Libération 18/05/2011

L’Inspectrice veut supprimer 80 postes dans l’Aisne. La maternelle de Bertaucourt-Epourdon figure dans la liste. Si ce n’est pas elle, ce sera la maternelle du Gros Chêne, à Saint-Gobain. 
Le maire parle de chantage, comme si on voulait dresser les maires les uns contre les autres. « Mais ça ne marche pas. On va continuer à manifester avec ceux de Saint-Gobain. Si c’est leur tour cette année, ça risque d’être le nôtre l’an prochain ».
http://www.liberation.fr/societe/01012338002-un-village-en-campagne-pour-son-ecole

.
A Decazeville, un collège de 420 élèves et 40 enseignants voit sa DHG amputée de 60 heures de profs. Libé Toulouse 17/05/2011.
Les enseignants ont réagi par la grève, parents et enseignants ont manifesté et pétitionné.
En ce moment, les parents d'élèves occupent le collége.
http://www.libetoulouse.fr/2007/2011/05/


- A Vire, dans le Calvados, parents et enseignants organisent le vendredi 20 mai 2011
une journée d'action commune à tous les établissements du Bocage virois, de la maternelle au lycée

Parmi les actions proposées par les organisateurs :

. Déposons à l'entrée de nos établissements scolaires des silhouettes d'enfants (en carton par exemple) qui symboliseront le fait que nos enfants sont en danger,

. Portons toute la journée (et  incitons nos proches, amis, familles à porter en signe de soutien ) le gilet jaune de la sécurité routière. 

. Collons de façon visible le dessin : Avenir du Bocage, Elèves en danger (dans les voitures, sur les cartables)

. Retrouvons nous pour un rassemblement festif  Place de la porte Horloge à Vire vendredi à partir de 17 h

avenir_bocage

collectifparentsdubocage@gmail.com


 

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mai 2011

La diversion par les chiffres


- Education : la manip des chiffres - Véronique Soulé, Libération 09/05/2011

Luc Chatel aime brandir les statistiques pour justifier ses mesures. Il semble en réalité faire diversion, afin que personne ne s’attarde trop sur ses échecs. Faute d’avoir convaincu (que l'obsession de la suppression des postes ne guidait pas toute sa politique), le ministre brandit donc des chiffres mirobolants, censés masquer une série d’échecs.

http://www.liberation.fr/societe/01012336247-education-la-manip-des-chiffres

.
Un budget trompeur

http://www.liberation.fr/societe/01012336245-un-budget-trompeur

- Des dépenses enjolivées

http://www.liberation.fr/societe/01012336251-des-depenses-enjolivees

Des profs dénigrés

« Un rapport de la Cour des comptes avait fait scandale en 2005 en parlant de 32 000 enseignants qui n’étaient pas devant des élèves, sous-entendant qu’ils ne faisaient rien. Ses détracteurs avaient dénoncé l’amalgame, entre des heures de décharge syndicale, des congés maladies, des enseignants en surnombre, etc. Le directeur des personnels enseignants du ministère avait même protesté et le rapport avait été enterré ».

http://www.liberation.fr/societe/01012336250-des-profs-denigres


Des effectifs inadaptés

http://www.liberation.fr/societe/01012336249-des-effectifs-inadaptes

une élue UMP : " On n’est pas nécessairement professeur d’anglais au collège toute sa vie. Il faut pouvoir s’ouvrir à d’autres disciplines et à d’autres niveaux. Aller du collège au primaire. Ou l’inverse ".

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,