30 novembre 2010

Impressions d’un accusé

OpinionGate : impressions d’un accusé
dimanche 28 novembre 2010, par Alain Garrigou
http://observatoire-des-sondages.org/OpinionGate-impressions-d-un.html

extrait :
« … Il m’apparut une autre caractéristique de ce genre d’avocat : avec méthode, obstination, dire n’importe quoi pour déstabiliser, instiller le doute. Je me permis une autre impertinence avec cet homme qui insistait en ne comprenant pas mes propos ou en faisant semblant :
-  Les étudiants de 20 ans comprennent très facilement.
Il est facile de comprendre l’opposition radicale qu’il peut y avoir entre cette conception du métier d’avocat et ma conception du travail d’universitaire. J’avais eu l’occasion de le dire en expliquant mes propos au tribunal :
-  Je fais mon métier d’enseignant : dire la vérité.
Dans une vie, c’est une chance de pouvoir dire publiquement cette évidence dans une situation qui lui donne tout son sens. Comme dans le Gorgias où, face aux sophistes qui faisaient métier de convaincre, Socrate leur objectait simplement la vérité… »

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 novembre 2010

Manuel du petit interviewé

- Manuel du petit interviewé, Le Canard enchaîné, 24/11
. 1 - Nier l'évidence
. 2 - Jouer les matamores
. 3 - Faire la nique aux journalistes
. 4 - Bidonner un maximum
. 5 - Entourlouper tout le monde
. 6 - Et ne pas oublier un gag d'anthologie

Le Canard mentionne le décès de Sylvia Wildenstein, le 13 novembre. La veuve d'un richissime collectionneur d'art, donateur de l'UMP, se plaignait d'avoir été spoliée. La justice n'a pas jugé bon de se hâter.

.
- Sondages de l'Elysée: le cas Patrick Buisson devant le tribunal
http://tinyurl.com/mediapart-buisson
Lire également Maître Eolas sur le statut des conseillers présidentiels.

 

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2010

Sondages : les irresponsables

- rappel : Un rapport de la Cour des comptes du 16 juillet 2009 avait questionné l'abondance de sondages commandés et financés par l'exécutif. Y faire allusion dans le journal Libération conduit le politiste Alain Garrigou devant les juges en novembre 2010. http://clioweb.canalblog.com/archives/2009/12/28/16295296.html
http://observatoire-des-sondages.org/

.
- Les irresponsables ... http://opiniongate.wordpress.com
A l'opposé, Anticor, une association de lutte contre la corruption avait déposé une plainte. Elle visait la convention passée sans appel d’offres entre Publifact, société de Patrick Buisson, et l’Elysée. Le Parquet vient de classer la plainte sans suite...

.
- La Constitution à géométrie variable.
L'analyse et le commentaire de Maître Eolas (09/11/2010):
http://www.maitre-eolas.fr/post/2010/11/09/La-Constitution-a-geometrie-variable

« ... le parquet considère que l’immunité pénale du chef de l’Etat, prévue par la Constitution doit aussi s’appliquer à ses collaborateurs, en l’occurrence, Patrick Buisson ».

« Et là, je tique. Et quand je tique, je sors un livre d’Histoire...

…Laissons donc les puissants s’amuser et allons défendre les voleurs de sacs à main au butin de 50 euros. 50 euros, c’est un vol. 1,5 millions, c’est de la poésie. Ils comprendront ».

.
- OpinionGate, la fin annoncée, billet d’Alain Garrigou (28/09/2010)
   «  ... Si les scandales naissent à grands bruits, ils finissent dans le silence. Ou presque… ».

« Les légalistes, un peu à l’image de la Cour des comptes, se montreront satisfaits par les corrections apportées au financement des sondages de l’Elysée : fin des contrats irréguliers, respect du code des marchés publics, réduction des dépenses de sondages et fin des commandes injustifiables au regard des nécessités de la présidence. Ce serait déjà beaucoup mieux que le résultat de bien des scandales. A condition que ces changements ne soient pas seulement une façade. Or, le système survit. Plus que les irrégularités juridiques, plus que les gaspillages, la dimension la plus importante révélée par l’OpinionGate était la mise au point d’un système de manipulation politique au sommet de l’Etat. Les push polls publiés à un rythme soutenu montrent suffisamment qu’il fonctionne toujours ».

« On allait oublier qu’il reste un volet mineur de l’affaire : l’assignation pour diffamation publique de Libération et de l’auteur de ces lignes. Peu de chose en somme. Rappelons que la diffamation porte sur l’accusation de financement politique illicite par surfacturation… ». [jugement ce lundi 22 novembre, à 9h00, à Paris, par la 17ème chambre du tribunal correctionnel ]

Chercheurs Sans Frontières (CSF), l¹Association nationale des Enseignants et Chercheurs en Science Politique (AECSP) et l¹Association des Sociologues Enseignants du Supérieur (ASES) invitent les universitaires et citoyens à lui manifester leur soutien.

.
23/11/2010 : Sondages de l'Elysée: le cas Patrick Buisson devant le tribunal
http://www.mediapart.fr/article/

.
Alain Garrigou  a publié en début d'année Mourir pour des idées, la vie posthume d'Alphone Baudin (Les Belles Lettres)
http://www.franceculture.com/personne-alain-garrigou.html
http://clioweb.canalblog.com/tag/Baudin

GARRIGOU

Alain Garrigou, Ce soir ou jamais, France 3, 08/12/2010


 

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2010

120 millions de Marketing

dans Libération 16/07/2010 :
- Sarkozy repart en campagne marketing
L’Elysée réorganise sa communication en vue de 2012. Plus de Web, plus de mise en scène et, à la clé, un contrat de 120 millions d’euros. Travestir la pub gouvernementale et la maquiller en contenu d'apparence neutre et objectif. Dans une confusion grandissante entre information et communication, l'enjeu du storytelling est de vendre à chaque groupe de citoyens ce qu'il veut entendre.
4 000 vidéos produites dans les ministères seront diffusées sur le web (coût : 2,7 millions d’euros). L’Elysée a dépensé 3,28 millions d’euros en sondages en 2008. 5 entreprises vont se partager la manne avec Opinionway : Ipsos, Ifop, CSA, TNS-Sofres,  Isama.

- De l’émotion en promotion
Créer une intimité, parler aux sentiments: les campagnes misent tout sur le pathos

- L’UMP louche sur la stratégie «nudge» de Cameron (l'effet moutons de Panurge)
Exemple : « le meilleur moyen d’inciter les clients d’hôtels à ne pas changer chaque jour de serviette de bain ? Plutôt que de les conjurer de «sauver la planète», c’est de leur indiquer le pourcentage de la clientèle qui s’est converti à cette pratique ».
NKM et Wauquiez préparent une convention sur «les valeurs de la droite» et prospectent les techniques marketing supposées efficaces.

La communication la plus en pointe pourra-t-elle esquiver les choix politiques décisifs ?



Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 mars 2010

Une majorité un peu aidée

« Peut-on croire encore aux sondages ? »
Télérama 10 mars 2010 publie une enquête de Michel Abescat et Richard Sénéjoux

dont

Et hop, Nicolas Sarkozy devient populaire en Europe
« Sondage : Une majorité d’Européens ont une bonne opinion de Sarkozy »
titrait en une Le Figaro du 30 mai dernier, soit une semaine avant les élections européennes. Une majorité courte, apprenait-on en page intérieure, puisqu’elle se situait tout juste à 51 % d’opinions positives. Contre 65 % à Angela Merkel, arrivée en tête d’un classement de cinq dirigeants européens.
Une majorité courte et peut-être un peu « aidée » selon le site L’Observatoire des sondages animé par le professeur de sciences politiques Alain Garrigou.

« Réalisée par OpinionWay auprès d’un échantillon de 4 000 internautes d’Allemagne, de Grande-Bretagne, d’Espagne et d’Italie, la méthode de cette étude apparaît en effet un peu bizarre.

Outre la conception étriquée de l’Europe de la part des sondeurs, L’observatoire remarque ainsi que les Français ont curieusement été exclus de l’échantillon. Parce qu’ils auraient fait baisser la cote de Nicolas Sarkozy ?

De même, note le site, les résultats n’ont pas été pondérés, comme cela doit se faire, en fonction de la taille des populations des pays concernés. Or, c’était justement les pays les plus peuplés qui donnaient les moins bons scores au président français (Grande-Bretagne, 31 % de bonnes opinions, Allemagne 49 %, Italie 63 %, Espagne 59 %).
En tenant compte de l’importance relative des populations, le résultat aurait ainsi été différent : 49,5 % de bonnes opinions.
Exit la majorité et la Une du Figaro ! »

de son côté Thierry Leclere s'intéresse à la République sondagière : 3,9 millions d'euros ont été dépensés par le SIG (service d'information du gvt), l'Elysée a dépensé 3,3 millions d'euros en 2008. Un baromètre "image et action du Président" est facturé 70 564 euros par mois. L'article évoque le rôle et les gains de Patrick Buisson et de Pierre Giacometti. « L'affaire des sondages de l'Elysée.. a mis assurément en lumière les comptes obscurs et les liaisons dangereuses entre pouvoir politique, sondeurs et médias ».

dans Le Canard Enchaîné (10/03/2010) :

inond

Posté par clioweb à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :