04 janvier 2016

L'IHRF n'existe plus...

 

ihrf-derniere

L'équipe de l'IHRF vous souhaite une bonne fin d'année pour la dernière fois mais vous dit à très vite.

 

« Depuis le 1er janvier 2016, l’UMS (Unité Mixte de Service) qui portait l’IHRF n’existe plus.
Ni juridiquement, ni financièrement, l’IHRF n’a d’existence désormais, pour le moment.
Ainsi en a décidé le CNRS. »

« N’ayant jamais cru que l’affaiblissement d’une branche active des sciences humaines pouvait renforcer un autre pan de la recherche, je demeure fort inquiet sur cette politique…
L’IHRF doit-il disparaître au nom d'une gouvernance sobre et calculatrice ? »
Pierre Serna, Un nouveau statut pour l’IHRF (?), AHMUF, 02.01.2016
http://ahmuf.hypotheses.org/4333

autre version sur le site du CVUH :
http://cvuh.blogspot.fr/2016/01/quel-avenir-pour-lihrf.html


- L’Institut d’Histoire de la Révolution française peut-il cesser d’exister ? Jean-Clément Martin, blog Médiapart, 04.01.2016
http://blogs.mediapart.fr/jean-clement-martin

- Guillaume Mazeau (FB) : « Je pense que l'institution telle qu'elle est aujourd'hui doit sans doute évoluer, mais que la disparition d'un laboratoire indépendant sur les Etudes révolutionnaires, dûment financé est, à long terme, une grave erreur ».


- L’Institut d’Histoire de la Révolution française a été fondé en 1937 par Georges Lefebvre
L'article de Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_d'histoire_de_la_Révolution_française

[ Cette décision ne vient pas de la droite ou l'extrême droite.
Elle a été prise alors que le PS contrôle l'exécutif et l'assemblée.
C'est profondément regrettable.]


- Georges Lefebvre au travail. Le travail de Georges Lefebvre
un exemple d'une journée d'études organisée par l'IHRF le 11 septembre 2009

dont un échange vif à propos de l'exploitation des Archives parlementaires
numérisées par Google Livres, en accès libre pendant qq mois
voir les actes dans La Révolution française, 2 - 2010
http://lrf.revues.org/146

Timothy Tackett et Nicolas Déplanche, « L’idée du « complot » dans l’œuvre de Georges Lefebvre :
une remise en cause à partir d’une nouvelle source », La Révolution française http://lrf.revues.org/171
Voir aussi http://ahrf.revues.org/1298

 

ihrf

 

.
.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


04 avril 2015

Capes HG 2015 : un choix aberrant

 

- Capes 2015 HG:

Composition d'histoire : Les engagements civiques, intellectuels et sociaux des républicains en France, de 1815 à 1899
(thème étudié : Citoyenneté, république, démocratie en France de 1789 à 1899
un choix chrono aberrant pour Pierre Serna, IHRF : http://ahmuf.hypotheses.org/3625

Commentaire de documents en géo :  Mondialisation, routes maritimes et révolution des transports
(thème étudié : Géographie des mers et des océans)
Le début du sujet :
http://clioweb.free.fr/concours/histgeo/capes-geo-2015.jpg

sur Wikipedia, http://fr.wikipedia.org/wiki/CAPES_d'histoire-géographie


- En SES, au Capes 2015, un dossier sur l'Economie du développement durable (source Apses)

« il est demandé de construire, à partir du dossier comportant 8 documents et pour une classe de terminale,
une séquence pédagogique intégrant obligatoirement
des travaux à réaliser par les élèves et une évaluation des acquisitions attendues »

copie temporaire du sujet :
http://clioweb.free.fr/concours/capes2015-ses-did-dvtdurable.pdf

 

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 septembre 2012

1792 : Entrer en République - photos

 


1792-EntrerRepublique




1792, Entrer en République

Le colloque - Les interventions du vendredi après-midi
dans les Grands Salons de la Sorbonne

entrer-311

 

entrer-316

Parler au nom de la République
Annie Jourdan, Virginie Martin, Pierre Serna, Bernard Gainot


1792, Entrer en République

Le début de la cérémonie devant le Panthéon (sous la pluie)

 

entrer-339

 

entrer-341

 

entrer-349

avec la participation du groupe Carmagnole - Liberté

 

entrer-370

et de la chanteuse Alexx - les Mooonshiners - G images -

 

entrer-371

 

d'autres photos :

1792-diapo

(utiliser la commande diaporama, en haut à droite
cliquer sur une photo pour l'agrandir)

Le colloque - Les interventions du vendredi après-midi
http://www.monalbum.fr/Album=A7WSVSCI


Le début de la cérémonie devant le Panthéon
http://www.monalbum.fr/Album=FDHVKPIM


Acteurs et action politique en Révolution : les Conventionnels - projet ACTAPOL

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

06 mai 2011

Les manuscrits de Robespierre

Il faut sauver le soldat Maximilien,
Pierre Serna, Le Monde Opinions, 04/05/2011
(deux lots de manuscrits vont être mis en vente chez Sotheby's)

.
- La Société des Etudes Robespierristes organise une souscription internationale.

Au stade actuel, il s'agit d'un projet d'une souscription complémentaire à l'action publique, en association avec d'autres acteurs qui en ont la possibilité juridique (par ex la société des amis de la BN), avec d'autres personnes,associations, collectivités territoriale, etc.

Si vous souhaitez participer à la Souscription publique, les chèques sont à adresser à la société des études robespierristes avec mention au dos du chèque : Pour les manuscrits de Robespierre et à l’ordre de la Société des études robespierristes. Adresse : 17 rue de la Sorbonne 75231 Paris cedex 05.
Si l'opération va jusqu'à son terme, chaque donateur recevra un reçu dont il pourra faire déduire 66.66 % de leur impôt sur le revenu 2011.

.
« Il faut sauver le soldat Maximilien ! A chacun ses combats !

Celui-là en vaut la peine ! De quoi s'agit-il ? Le mercredi 18 mai à 14 h 30 chez Sotheby's, seront mis en vente deux lots de manuscrits datant de l'époque de la Révolution française. Le premier (estimé entre 30 000 et 40 000 euros) contient une série de lettres d'Augustin Robespierre à son frère, mais surtout quelques missives du député Le Bas, le même qui demanda à être arrêté avec les deux frères, le 9 thermidor, et préféra se suicider le 10 thermidor, plutôt que de subir le couteau de la guillotine.

Une série de lettres détaille son action politique et permet de le situer dans un contexte familial précis et des plus intéressants à étudier pour comprendre le culte et la mémoire des héros républicains après leur disparition. Le second lot, beaucoup plus important et donc bien plus cher (200 000 à 300 000 euros), contient des documents encore plus précieux, puisque rédigés de la main même de celui qui fut appelé "l'Incorruptible".

Ce sont des discours, des projets d'articles de journaux, des brouillons de rapports devant être lus à la Convention, et le fragment d'un discours écrit à la veille de son arrestation, l'avant-veille de sa mort, discours contre la conspiration en train de se préparer contre lui et ses proches. Une lettre sur la vertu et le bonheur termine cette série de documents exceptionnels qui manquent aux collections de manuscrits aussi bien des Archives nationales que de la Bibliothèque nationale de France (BNF). Ce serait une grande perte si ces deux lots devaient terminer dans des fonds privés à l'étranger ou, plus humiliant, s'ils venaient à être acquis par une bibliothèque hors de France.

Pour le moment, aucune institution ne s'est déclarée intéressée ou prête à acheter les deux lots. Mais il n'est pas trop tard et une décision politique au niveau élevé du ministère de la culture - ou encore plus haut - peut encore intervenir pour que ces documents uniques restent en France et soient consultables gratuitement par tout un chacun.

Il ne s'agit pas ici, malgré la haute dimension symbolique de la main qui tint la plume, de verser dans des considérations partisanes qui n'ont que trop pollué le débat sur l'interprétation de la Terreur. Il ne s'agit ni d'imaginer que l'achat des lots constituerait un acte relevant d'une ultime marque de déférence pour le concepteur de la Terreur (ce qu'il ne put être seul d'ailleurs), ni une façon d'enrichir la légende noire qui depuis deux cents ans n'a pas manqué de s'acharner sur le personnage.

Au coeur de la machine
Rien de ces deux postures n'est en jeu ici. Seulement la connaissance précise des conditions d'écriture de discours fondateurs dans les sciences politiques de la France contemporaine, puisqu'il s'agit de pages rédigées sur la guerre, la politique sociale, les valeurs de la République. Il faut ajouter une réflexion, rédigée en forme de lettre inédite sur le rapport complexe entre la liberté, le bonheur et la vertu.

Autant de documents qui font partie intégrante de l'Histoire de France, qui permettraient de compléter le travail d'édition auquel se livre depuis des décennies la Société des études robespierristes, livrant au public les oeuvres complètes du député. Ces documents rédigés de la main de Robespierre diraient aussi la façon de travailler, de penser, de raturer de réécrire du député, et plongeraient le lecteur au coeur de la machine du gouvernement révolutionnaire.

Il n'est pas trop tard encore ! Il faut conserver ces manuscrits, au moyen d'une souscription, au moyen d'une décision politique, au moyen d'un choix courageux d'une institution culturelle de grand renom. Encore un effort pour un achat vertueux, qui donnerait à comprendre ce que peut être le bonheur dans la République ; nous en avons besoin ! Et encore plus des manuscrits de Robespierre ».

Pierre Serna, directeur de l'Institut d'histoire de la Révolution française, professeur à l'université Paris-I



robesp
  source : http://cvuh.free.fr/spip.php?article262

.
- 13/05/2011 :

La culture annonce l'acquisition d'un manuscrit autographe de Maximilien Robespierre, intitulé "Finances". Ce manuscrit inédit a été écrit par Maximilien Robespierre aux derniers jours de la Constituante vers 1791. Il est consacré entre autres aux finances du pays et aux moyens de les redresser...

Le texte de l'AFP reproduit par la presse, les blogs, et Google News

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 février 2011

2011 et les historiens de 1789

Pierre Serna fait une lecture distanciée d'un entretien et de deux points de vue d'historiens réputés publiés par Le Monde

Jean Tulard : L'an 1789 de la révolution tunisienne, Le Monde 18/01/2011
« La Révolution pour Jean Tulard ?
Les soldats l’ont bien voulu mais dès que le peuple bougera, ils reprendront les armes et les hommes en uniforme se saisiront des affaires de l’État comme au 18 brumaire. La conclusion s’impose : il faut savoir gré aux militaires de ne pas avoir tiré sur les civils
».

Steve Kaplan, De 1789 à l'intifada égyptienne, le pain reste le symbole de la contestation sociale, Le Monde 07/02/2011
« La Révolution pour Steven Kaplan ?
Un piège et une contradiction libérale qui enfermera tôt ou tard le peuple lorsqu’il aura compris que liberté peut aussi rimer avec dérégulation du prix des denrées vitales ...
»

JC Martin, Le renvoi à 1789 égare plus qu'il n'éclaire - Le Monde 11/02/2011
Pourquoi faudrait-il alors invoquer notre révolution tricolore, la vraie, la seule, celle de 1789 (1793 demeurant quand même problématique) pour expliquer "les révolutions" de Tunisie et d'Egypte ?
« La Révolution pour JC Martin ?
La carte de la contre-révolution comme meilleur remède à la mondialisation !
»

Dans Les vétérans de la vieille Révolution
ou une vision dépassée des révolutions de 2011 ?
(14/02/2011)
un texte à lire sur le site de l'IHRF, Pierre Serna écrit :
« Trois regards passés, trois regards différents, à ne pas mélanger, à ne pas confondre entre le rêve militaire, la nostalgie de la France profonde et le regard progressiste et perspicace du dérèglement du libéralisme, mais liés par le fait générationnel. La critique est facile et l’art plus difficile : que n’a-t-on proposé au Monde de publier un texte ?
Justement, le texte cité auparavant « Les Tunisiens ne sont pas en 1789 » a été proposé au Monde et sûrement, pour d’excellentes, raisons refusé. Il a été publié sur le site de l’IHRF et chacun peut le lire.
D’autres plus jeunes historiens ont-ils envoyé leur texte au monde ? Combien Le Monde a –t-il refusé d’avis de plumes moins expérimentées, moins connues, moins médiatiques que les trois historiens publiés ? Comment le savoir ? Voilà des faits qu’il est impossible d’éclairer, mais qui donnent à voir une autre façon de comprendre et d’écrire l’histoire ».

Lire également :
Pierre Serna, Les Tunisiens ne sont pas en 1789 !  IHRF, 31 janvier 2011

Posté par clioweb à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,