04 avril 2015

USA 1950s : Gordon Parks et la ségrégation

 

gordon-parks

USA 1950s : La ségrégation raciale vue par Gordon Parks (via @EvelyneFerron) - Google images

 

Gordon Parks' 1950s Photo Essay On Civil Rights-Era America Is As Relevant As Ever
Priscilla Frank The Huffington Post  27.08.2014
http://www.huffingtonpost.com/2014/08/20/gordon-parks_n_5689182.html


parks-dancegroup-1942

Gordon Parks, A dance group, Frederick Douglass housing project, Anacostia, Washington, DC, 1942
http://artblart.com/tag/segregation/


Gordon Parks, A Radically Prosaic Approach to Civil Rights Images
Maurice Berger 16.07.2012
http://lens.blogs.nytimes.com/2012/07/16/a-different-approach-to-civil-rights-images/

Gordon Parks, article Wikipedia
http://en.wikipedia.org/wiki/Gordon_Parks



- Freedom Journey 1965 : Photographs of the Selma to Montgomery March
by Stephen Somerstein at the New-York Historical Society Museum and Library, New York
http://artblart.com/tag/segregation/

.

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


09 mars 2015

ML King - Selma 1965-2015

 

mlk-laurent

 

Sylvie Laurent, américaniste, professeure à Science-Po, chercheure associée à Harvard et Stanford, publie une biographie de Martin Luther King qui rend toute sa radicalité au leader noir américain

Elle s'entretient avec Libération 05.03.2015
http://www.liberation.fr/monde/2015/03/05/martin-luther-king-etait-un-revolutionnaire-non-violent_1214851

Q - Aux Etats-Unis, la statue du mémorial dédiée à Martin Luther King, sur le Mall de Washington, est très pâle. Pourquoi ?
R - « Il est assez ironique de voir que le mémorial est en terre d’albâtre, donc d’un blanc rosé. Ce monument ne fut inauguré qu’en 2011 par Barack Obama. L’édulcoration du message du pasteur a commencé après son assassinat, le 4 avril 1968. Après avoir été un réprouvé, il apparaît subitement comme un martyr de l’Amérique, érigé en icône de la réconciliation. L’assassinat déclenche une unanimité nationale, on oublie opportunément tout ce qu’il avait de radical et de séditieux. Martin Luther King était, en effet, un militant non violent contre le racisme mais également un critique acerbe du capitalisme américain, frère siamois de l’impérialisme. Pour lui, l’Amérique était malade du racisme, du capitalisme ensauvagé et du militarisme, mais on ne retient que son discours très conciliateur de 1964 «J’ai fait un rêve…» ».


L'Amérique post-raciale n'était qu'une illusion Le Monde opinions 31.12.2014
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/12/31/l-amerique-post-raciale-n-etait-qu-une-illusion_4547902_3232.html

Articles pour La Vie des idées :
http://www.laviedesidees.fr/_Laurent-Sylvie_.html


- Selma 1965-2015
« Il y a cinquante ans, des marches pacifiques, avec Martin Luther King en tête, étaient organisées de Selma à Montgomery, capitale de l’Alabama, contre les restrictions au droit de vote imposées aux Noirs, dans les Etats du Sud (lire Libération de mercredi). Le 7 mars 1965, 600 manifestants sont attaqués par la police à coups de matraque et de gaz lacrymogène : les images de ce «Bloody Sunday» choquent toute l’Amérique. En août 1965, le Congrès adopte le Voting Rights Act qui met fin à ces discriminations. Une victoire pour Martin Luther King ». Libération

Selma to Montgomery: 50 Years Later
http://www.whitehouse.gov/issues/civil-rights/selma

http://en.wikipedia.org/wiki/Selma_to_Montgomery_marches


Le discours d'Obama :
http://franceusamedia.com/2015/03/selma-1965-2015-le-discours-de-barack-obama-integral/

Posté par clioweb à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Selma 1965-2015

 

selma-police-bridge

source : http://en.wikipedia.org/wiki/Selma_to_Montgomery_marches


- A Selma, «le combat pour les droits civiques n’est pas terminé», Libération 03.03.2015
http://www.liberation.fr/monde/2015/03/03/a-selma-le-combat-pour-les-droits-civiques-n-est-pas-termine_1213521

7 mars 1965. 600 manifestants pacifiques entament une marche de Selma vers Montgomery, la capitale de l’Alabama, à 80 kilomètres de là. La répression policière est brutale (Bloody Sunday).  Le président Johnson est contraint de réagir. Deux semaines plus tard, protégés par la garde nationale, des centaines de manifestants emmenés par le pasteur Martin Luther King marchent, cette fois avec succès, vers Montgomery.

En 2015,
. « Toits éventrés contre pelouses immaculées »,
. « Un tiers des habitants sous le seuil de pauvreté ». « A Selma, le taux de chômage atteint 12%, plus du double de la moyenne nationale. Le salaire médian dépasse tout juste les 1 600 euros mensuels, contre le double en Alabama et plus de 3 900 euros dans l’ensemble du pays ».

. Le chantier éducatif est colossal. « Les écoles fonctionnent comme une implacable machine à reproduire les inégalités. Dans le principal lycée public, plus de 99% des étudiants sont noirs. A l’inverse, la très réputée Morgan Academy, privée, n’a accepté son premier élève afro-américain qu’en 2008. Ils sont aujourd’hui huit… sur 487 inscrits ».

. «Barack Obama a été le président le plus méprisé de l’histoire de ce pays. Je n’ai jamais vu autant de racisme assumé depuis les années 60.»
Dans le «Confederate Circle»,  le cimetière des sudistes, des petits drapeaux bleus et rouges ornent les tombes, et un buste du premier «grand sorcier» du Ku Klux Klan est en préparation.

 

 

Selma-20

http://www.whitehouse.gov/blog/2015/03/08/behind-lens-selma-50-years-later


- Remarks by the President at the 50th Anniversary of the Selma to Montgomery Marches
http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2015/03/07/remarks-president-50th-anniversary-selma-montgomery-marches

Obama, 7 mars 2015 :
« Il nous suffit d’ouvrir nos yeux, nos oreilles et nos coeurs pour savoir que l’ombre de l’histoire raciale de ce pays plane toujours sur nous»

http://www.ulyces.co/barack-obama/discours-barack-obama-selma-mouvement-droits-civiques/


- Selma, le film d’Ava Duvernay (2014)
http://en.wikipedia.org/wiki/Selma_(film)

.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,