06 septembre 2016

Sc-Po - Usages sociaux de l'Histoire scolaire

 

L'enseignement scolaire de l'Histoire. Les usages sociaux de l'Histoire,
CHSP Sciences-Po mercredi 17-19 h
Programme 2016-2017 -   source AJ twitter
http://chsp.sciences-po.fr/groupe-de-recherche/2-seminaire-specialise-lenseignement-scolaire-de-lhistoire

05/10/2016 - 17:00
Les paradoxales Leçons d'histoire de Volney à l'Ecole normale de l'An III
Annie Bruter, Maître de conférences honoraire d’histoire

09/11/2016 - 17:00
La Fabrication du commun - Récits de l’histoire nationale par les élèves
Françoise Lantheaume, Professeure en sciences de l’éducation – Lyon 2

07/12/2016 - 17:00
Fréquentation, apprentissages et usages de l'histoire selon les mémoires et souvenirs personnels (du XVIIe siècle à 1850).
Pierre Caspard, ancien directeur du Service d’histoire de l’éducation :

04/01/2017 - 17:00 La question du récit en histoire
Patrick Boucheron, Collège de France

01/02/2017 - 17:00
Comment intégrer les conclusions de la Commission ministérielle sur les événements traumatiques aux Antilles-Guyane (1959, 1962 et 1967) aux programmes d’histoire ?
Michelle Zancarini-Fournel, Professeure d'histoire contemporaine – Lyon 1, Sylvain Mary (SIRICE Paris IV), Edenz Maurice (CHSP)

15/03/2017 - 17:00
L'histoire scolaire de la Grande Guerre en France (1914-2017)
Julien Cahon, Maître de conférences - Université de Picardie Jules Verne


19/04/2017 - 17:00
Les curricula d'histoire sont-ils perméables aux débats publics ? L'enseignement du fait colonial en France depuis les années 1980.
Laurence de Cock, Docteure en Sciences de l’éducation, ECP Lyon 2

03/05/2017 - 17:00
Les usages de l'histoire dans la bande dessinée
Pascal Ory, Professeur d’histoire contemporaine – Paris 1

07/06/2017 - 17:00
La transmission scolaire d'une histoire renouvelée du fait colonial
Romain Bertrand (dir. recherche FNSP)



L'enseignement scolaire de l'histoire dans la France des XIXe et XXe siècles. Fondements
Histoire@Politique n°21 - sept-déc 2013 Coordination : Yves Poncelet et Laurent Wirth
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=21

    Introduction - Yves Poncelet, Laurent Wirth
    Les attentes institutionnelles vis-à-vis de l'histoire entre 1880 et 1940  - Philippe Marchand
    Le cours magistral dans l’enseignement secondaire. Nature, histoire, représentations (1802-1902) - Annie Bruter
    Pourquoi enseigner l’histoire ? La réponse d’Ernest Lavisse - Jean Leduc
    D’un roman national, l’autre. Lire l’histoire par la fin dans les programmes de 1923 et de 1938 - Olivier Loubes
    L’élaboration des programmes d’histoire depuis la Libération... sociologie historique du curriculum - Patricia Legris
    Quelle(s) pédagogie(s) au temps de la massification (années 1970-1980) ? - Évelyne Hery
    Bibliographie -Yves Poncelet, Laurent Wirth



Mémoires et histoire scolaire en France : quelques interrogations didactiques
Nicole Tutiaux-Guillon, Revue Française de pédagogie 2008
http://rfp.revues.org/1058

Christian Delacroix et Patrick Gracia, « Histoire des programmes d’enseignement de l’histoire », Carnet du réseau historiographie et épistémologie de l’histoire, http://crheh.hypotheses.org/165
L’élaboration des programmes d’histoire depuis la Libération. Contribution à une sociologie historique du curriculum - Patricia Legris
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=21
Patrick Garcia et Jean Leduc, L’Enseignement de l’histoire en France de l'AR à nos jours, Paris, Colin2003
Évelyne Hery, Un siècle de leçons d'histoire. L'histoire enseignée en lycée de 1870 à 1970, PUR 1999
Jean-Noël Luc, « Un siècle d’histoire à l’école élémentaire. 1887-1985 », Historiens & Géographes 306, 1985


Le débat 175 Difficile enseignement de l'histoire, 06.2013
Le Débat 176 La culture du passé 11.2013
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/06/05/27337768.html
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Revue-Le-Debat/Le-Debat175
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Revue-Le-Debat/Le-Debat176


Cahiers d’histoire 122 | 2014 - L'Histoire dans le Secondaire : un enseignement en péril ?
http://chrhc.revues.org/3285

La place de l’histoire sociale : de la recherche à l’enseignement - Frank Noulin et Jean-François Wagniart
Déconstruire l’histoire, ou comment favoriser la soumission des élèves et éliminer tout esprit critique à l’école Odile Dauphin
L’histoire scolaire serait-elle politique « par définition » (révolution française) ?
Marc Deleplace
Les vicissitudes scolaires d’une notion controversée : le(s) totalitarisme(s)
Bernard Bruneteau
Les choix didactiques sont des choix politiques
Yannick Mével et Nicole Tutiaux-Guillon
« L’Aggiornamento » et les nouveaux programmes : bilan critique et perspectives
Laurence De Cock

On n'enseigne plus la Révolution à vos enfants Marc Deleplace 2004
http://chrhc.revues.org/1283


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


18 décembre 2011

Suppressions de postes 2012

 

supp-prim-2012

Suppressions de postes en primaire - source La Montagne via G images

- Le ministère accélère l'annonce des suppressions de postes d'enseignants - Le Monde 17.12.11
Toutes les académies perdront à nouveau des postes, à l'exception de la Guyane (+ 50). Les académies les plus touchées sont celles de Lille (399 postes supprimés en primaire, 589 dans le secondaire) et Nancy-Metz (367 et 425). Dans le haut du tableau figurent aussi les académies de Versailles (755 postes supprimés au total), Créteil (595) ou encore Aix-Marseille (504).

En 2010, l'annonce a été faite un 29 décembre... http://clioweb.canalblog.com/

- Le gouvernement prévoit de supprimer 14.000 nouveaux postes en 2012 (après quelque 66.000 depuis 2007) dont 5.700 dans les écoles primaires publiques, 6.550 dans les collèges et lycées publics, 400 postes de personnels administratifs et 1.350 postes dans l'enseignement privé. L'Express - 17/12/2011


- Tableau des suppressions de postes d'enseignants dans le secondaire
http://a59.idata.over-blog.com/1/92/89/89/2011/supp-3-2.jpg


- Les suppressions de postes en primaire :

Carte La Montagne
http://www.lamontagne.fr//2011/12/16/suppressions-de-postes-2012

Tableau (SNUIPP) 
http://www.snuipp.fr/IMG/pdf/SNUipp_repartition_academique_suppressions_de_postes_rentree_2012.pdf


.

 

 

 

 

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 septembre 2011

A quoi sert le secondaire ?

 

- Non, les profs ne peuvent pas tout - Marianne, 17/09/2011

L’urgence pour le public : la maîtrise du français et la discipline
L’urgence pour les profs : la maîtrise du français et les effectifs par classe.
C’est un sondage Ipsos réalisé par internet du 21 au 27 juillet qui le dit.

- Ecole : retour aux fondamentaux
extrait de l'éditorial de Jacques Julliard dans Marianne n° 752, 17/09/2011

« J’en viens à la question de l’enseignement secondaire. Au risque cette fois d’être incompris de vous, cher échantillon, je me dois de déclarer ici ma conviction profonde : sous sa forme actuelle, l’enseignement secondaire - je pense surtout au deuxième cycle - ne sert à rien. Ou à pas grand-chose. Pas plus que la prostate ou l’Académie française. Il est la survivance d’un monde ancien, qui n’a pas trouvé, je le déplore, sa place dans le monde nouveau. Il avait été conçu à l’origine pour donner une  culture générale élitiste aux enfants de la bourgeoisie. Il n’a pas résisté à la concurrence de la télévision, d’Internet, de la démocratisation du livre. Ce sont des sources non scolaires que les adolescents d’aujourd’hui tirent l’essentiel de leur savoir et de leur culture. Si l’on interroge un échantillon d’élèves sur leur programme de l’année précédentes on sera surpris du résultat.  Il n’en reste à peu près rien. L’enseignement secondaire est un moteur à rendement si faible qu’on préfère ne pas le mesurer. S’il ne jouait pas, a l’égard des adolescents, qui sont aux yeux de beaucoup la nouvelle classe dangereuse de la société, le rôle de parking et de sas de décompression, on l’aurait déjà supprimé. S’il n’existait pas, on ne l’inventerait plus. En dépit du dévouement des enseignants - cela n’est pas une formule, mais une réalité - cet enseignement fantôme est couronné par un examen fantôme, le baccalauréat.

Je n’ai ni la place ni le loisir de m’étendre sur ce que pourrait être une école centrée sur ses deux missions essentielles : l’apprentissage des langages, l’approfondissement scientifique, technique et professionnel des savoirs. J’y reviendrai, c’est sûr. Et la culture ? C’est comme la tolérance, il y a des maisons pour ça. Celle de la rue de Valois n’est pas un ministère de la Culture, mais un secrétariat d’Etat aux Beaux-Arts. Une chose est sûre : la culture ne saurait être désormais un simple produit dérivé de l’enseignement secondaire et des institutions des Beaux-Arts. Il faut la réinventer de fond en comble, dans toute sa dimension anthropologique, car elle est le seul barrage qui puisse tenir face à la barbarie moderne ». 

[ dans cette condamnation brutale et sans nuance, aucune mention de la démolition en cours (la suppression de la formation professionnelle en alternance a pris pour prétexte les critiques répétées contre les IUFM) ].  


- La prolétarisation des enseignants, au-delà du salaire - 
Guy Dreux et Francis Vergne (FSU) - Libération 16/09/2011

La concurrence, le «new public management», l’utilitarisme dans la définition des programmes scolaires ... ces machines font émerger un travail de plus en plus sous contrôle. Longtemps restés des artisans, reconnus par leur statut, les enseignants deviennent des prolétaires, c’est-à-dire des travailleurs exerçant un métier dont l’intelligence et le sens passent du côté ... de l’Etat-entreprise (corporate state)...


.

Posté par clioweb à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,