26 mai 2013

Fabrique : l'antiparlementarisme

 


Histoire du régime parlementaire 3/4 : L'antiparlementarisme - La Fabrique de l'histoire, 22.05.2013
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoire-du-regime-parlementaire-34-2013-05-22

Histoire du régime parlementaire 4/4 : l'histoire du parlement britannique - La Fabrique de l'histoire, 23.05.2013
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-histoire-du-regime-parlementaire-44-2013-05-23


Un parcours d'un siècle et demi avec distinction entre la haine de la démocratie (Barrès, les ligues, Poujade ...) et les critiques concrètes des défauts du régime représentatif (dont certains sont encore actives aujourd'hui).

Les voisins de la France semblent s'accommoder davantage du régime parlementaire, où
une assemblée élue contrôle le gvt, par la politique et par l'argent (cf GB ou RFA).
La France a multiplié les régimes, et fait le grand écart entre dictature d'un chef et régime d'assemblée.
 
En toile de fond, un affrontement sur la conception du pouvoir (le sabre ou le vote, le peuple ou les propriétaires).
Le choix du mode de scrutin oppose prime majoritaire et représentation des électeurs
(scrutin de liste ou scrutin d'arrondissement). Chaque système a ses défauts
(en 1958, 4 M d'électeurs, cela donne soit 10 députés communistes, soit 196 chez les gaullistes)

Le rôle attribué aux partis politiques est aussi discrimant :
Hitler au pouvoir truque les élections et interdit tous les autres partis, au prétexte de la nation unie (cf la caricature des séances en uniforme au Reichstag après mars 1933). Dans les démocraties, la rivalité entre personnalités politiques conduit à l'émiettement des groupes parlementaires, une des sources de l'instabilité gouvernementale (cf l'Italie de 1920 ou la France des années 1920).

 

Posté par clioweb à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


30 décembre 2012

Cantonales : vers l'usine à gaz ?

 

L'étonnante usine à gaz électorale prévue par l'exécutif pour les cantonales - Le Monde - 27.12.2012

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/12/27/l-etonnante-usine-a-gaz-electorale-prevue-par-l-executif-pour-les-cantonales_1810594_823448.html

- « Qui a dit que le génie hexagonal n'existait plus ? L'esprit français est encore suffisamment éclairé pour promouvoir un mode de scrutin qui n'a aucun équivalent dans le monde : le scrutin binominal paritaire, qui devrait s'appliquer, si le projet de loi examiné à partir du 15 janvier 2013 au Sénat est adopté, à l'élection en 2015 du conseil départemental, nouvelle dénomination du conseil général ... Ce scrutin consisterait à faire élire, dans chaque canton, non plus un conseiller au scrutin majoritaire à deux tours, mais deux conseillers, se présentant en binôme composé d'un candidat de chaque sexe, chacun ayant un suppléant de même sexe ».

- La réduction par 2 du nombre de cantons va nécessiter une refonte complète de la carte électorale. Un découpage qui suscite déjà la fronde de la droite et des élus ruraux, soucieux de préserver le statu quo.


Les autres points du projet de loi : 
Conseils municipaux : le seuil du scrutin de liste est abaissé de 3500 à 1000 habitants
L'élection au conseil intercommunal sera groupée avec l’élection municipale
A Paris, les 7e, 16e et 17e arrondissements perdent 1 siège, les 10e, 19e et 20e en gagnent un.


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,