02 avril 2017

Nous et les autres

 

Nous et les autres, des préjugés au racisme
Musée de l'homme, 31 mars 2017 - 8 janvier 2018

Moi et les autres
Race et histoire
Etat des lieux

http://nousetlesautres.museedelhomme.fr/

dossier de presse
http://nousetlesautres.museedelhomme.fr/sites/expo.nela/files/documents/dp_expo_nous_et_les_autres_mh.pdf



Paul Rivet, le fondateur du Musée de l'Homme est cité,
mais comme souvent en ce moment l'accent est mis avant tout sur les dérives insupportables,
bcp moins sur le combat durable mené en faveur des droits de l'homme.
(1 seule brève mention du très long combat contre l'apartheid en Afrique du sud...)
La remarque vaut aussi pour l'expo Dessins assassins au mémorial de Caen.


3 rappels sur des formes du racisme :
. Toutes les photos de mesure du crane au début du XXe...
http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/anthropo.html

. Les pubs Banania
http://www.histoire-image.org/etudes/y-bon-banania

. encore en 1960, malgré la 2GM, un manuel de géo 6e enseignait les races...
http://clioweb.free.fr/manuels/pernet.htm



un premier choix de liens sur la lutte contre le racisme :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/04/02/35123270.html

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


05 décembre 2013

CVUH : Usages du génocide

 

Les usages socio-politiques de la catégorie de génocide.

Le CVUH organise une journée d'études
le 7 décembre 2013, au centre Mahler, 9 rue Mahler, Paris (Métro St Paul)


au programme :
9h30-10h00 : Quels génocides et quels usages ? Réflexions préliminaires
Jacques Semelin (CNRS-IEP)

10h15-10h45 : Notions de droit international : définition des éléments constitutifs du chef d'accusation de génocide - Yann Jurovics  (Université de Picardie)

11h15 -11h45 : De la question du génocide des populations autochtones d'Amérique du nord et de son utilisation aux États-Unis et au Canada 1992-2012. Nelcya Delanoë (Professeur honoraire des Universités)

12h00-12h30 : La catégorie génocide dans la mémorialisation de la traite négrière : élément d'une mise en controverse des discours sur le passé. Sébastien Ledoux (Université de Paris I)


14h30 -15h00 : Génocides en Afrique : les embarras de définition. L'exemple du Burundi et du Rwanda de 1964 à 1994. Jean-Pierre Chrétien (CNRS)

15h45 – 16h15 : Génocide en Vendée ? Ou le problème posé par la question : de la nécessité de tenir compte de tous les usages de l'histoire. Jean-Clément Martin (Université de Paris I)

16h30-17h00 : Homocauste : de l’usage du génocide dans la construction identitaire et mémorielle des homosexuels français. Mickaël Bertrand (Enseignant à Dijon)

source : http://cvuh.blogspot.fr/2013/11/journee-detude-samedi-7-decembre-2013.html

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 mai 2012

Mémoires, mémoires, mémoires ...

 

caen-pelouse

Château de Caen, 13 mai 2012, pelouse fleurie à proximité du café Mancel

 

Les mémoires et l'histoire, suite du feuilleton

Lors de la présentation par un élu (ump) d’une exposition sur la reconstruction, les mots mémoire et mémoires ont été utilisés à plusieurs reprises. Pas celui d’histoire. Une dérive révélatrice ?

Difficile aussi d'éviter des sujets où les identités passent parfois avant l'histoire, par exemple lors des passages de témoins du Salon du livre littéraire de Caen :
- une table ronde sur les harkis (avec Fatima Besnaci Lancou et 2 membres d’AJIR) *
Survivre et vivre, un café littéraire auquel participait Virginie Linhart.
- Le sanglot de l'homme noir a beaucoup évoqué le génocide du Rwanda.

- La route de l'esclavage. Le docu-fiction et le débat sont toujours en ligne sur France O.
Avec une forte insistance sur la résistance des esclaves.
http://www.pluzz.fr/speciale-abolition-de-l-esclavage-2012-05-12-20h30.html

Face à cette concurrence des catastrophes et des mémoires associées, l’histoire sociale a beaucoup de mal à se faire une place. Il existe quelques exceptions, dont celle de Martine Sonnet accueillie par France-Culture à propos de l’ouvrage Atelier 62, ed. Le temps qu'il fait - 2008. http://www.martinesonnet.fr/Site/Atelier_62.html


Pour compléter : 

* - Les Harkis, histoire, mémoire et transmission, 
sous la direction de Gilles Manceron, Benoît Falaize, Fatima Besnaci-Lancou, éd. de l’Atelier
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article4056

caen-ajir

Le débat organisé par le Mémorial à propos des harkis
 

- Virginie Linhart, Fille et Petite fille de..
. Le Jour où mon père s’est tu
Virginie Linhart est la fille de Robert Linhart, normalien fondateur de la Gauche prolétarienne en 1968,

Après les camps, la vie, Cinétévé, 2009. http://lectures.revues.org/1034
. La vie après - Le Seuil - Ses grands parents, la Suisse et la déportation
« L'amour de mon grand-père pour la Suisse, où nous passions nos vacances, m'a toujours agacée. À ses yeux, c'était le pays le plus formidable au monde. Comme si le fait que la Suisse se soit tenue à l'écart de la Seconde Guerre mondiale lui permettait d'échapper à son histoire tragique de juif polonais. Nous, ce n'était pas une chape de plomb qui recouvrait notre passé mais un épais manteau blanc de neige immaculée : jamais mon grand-père ne parlait de ce qu'il avait vécu, jamais il n'aurait toléré que ma grand-mère le fasse.
Pour comprendre leur histoire, il m'a fallu aller à la rencontre d'autres juifs survivants, rescapés de l'enfer des camps d'extermination. À eux, j'ai osé poser les questions qui m'ont été si longtemps interdites : comment renouer avec le fil d'une existence interrompue dans une telle violence ? Comment se reconstruire quand tant des vôtres ont disparu ? Comment croire en l'avenir, à l'amour, en la descendance ? Comment vivre après ?
C'est en les regardant, en écoutant leur récit, en riant avec eux, même du pire, que j'ai enfin compris ce qui plaisait tant à mon grand-père en Suisse. »
http://www.seuil.com/livre-9782021026689.htm

vlinhart

Virginie Linhart, source : FIPA


- Le sanglot de l'homme blanc, avec Alain Mabanckou et Scholastique Mukasonga (Notre-Dame-du-Nil).

Un entretien à lire sur le site Evene

«
Je suis noir, et forcément ça se voit.
Du coup les Noirs que je croise à Paris m’appellent « mon frère ».
Le sommes nous vraiment ? Qu’ont en commun un Antillais, un Sénégalais, et un Noir né dans le Xème arrondissement, sinon la couleur à laquelle ils se plaignent d’être constamment réduits ? J’oublie évidemment la généalogie qu’ils se sont forgée, celle du malheur et de l’humiliation - traite négrière, colonisation, conditions de vie des immigrés...
Car par-delà la peau, ce qui les réunit, ce sont leurs sanglots ».


Le site web d'Alain Mabanckou


caen-sanglot

Alain Mabanckou, Scholastique Mukasonga et Rémi Mauger


.
caen-bd

L'attraction exercée par la BD et les dessinateurs

caen-sun

Caen 2012 - Le soleil, principal rival du livre

  .

Posté par clioweb à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 octobre 2011

La géographie en péril

 

- Mais où est donc passée la France ?
Rémy Knafou, Le Monde Opinions 04/10/2011
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/10/04/mais-ou-est-donc-passee-la-france_1581973_3232.html

«... à lire les nouveaux programmes de géographie de 1re, on reste pantois devant l'élision du niveau national : l'entité "France", celle de la République française, a purement et simplement disparu au profit de deux autres niveaux : le niveau européen, d'un côté, et celui des territoires qui composent la France, de l'autre, la part belle étant faite aux "territoires de proximité"...».

« Bref, ce nouveau programme de géographie de la classe de 1re est très représentatif d'une certaine désorientation collective et exemplaire de tout ce qu'il ne faut pas faire : une carence préoccupante d'interrogation sur l'objectif fondamental de formation des citoyens ; une absence inquiétante de mise en débat d'une question aussi importante ; une prise de pouvoir de la discipline au détriment de l'intérêt de la formation des jeunes : s'il est normal que les programmes scolaires s'appuient sur les avancées de la science, ils ne doivent pas pour autant devenir des béquilles pour les disciplines en mal d'affirmation ».

pour les lycéens de S, c'est le monde entier qui a quasiment disparu... sans plus de protestations ]

Moulinex - Déclassement, mode d'emploi - 
Avec le dépôt de bilan de l'entreprise d'électroménager il y a dix ans, près de 3 800 personnes ont perdu non seulement leur emploi mais aussi tout un pan de leur vie. Et la mécanique du reclassement n'a pas fonctionné pour tout le monde.
Dans Le Monde économie, une étude de cas appliquée à la Normandie occidentale.
http://www.lemonde.fr/economie/

 

- La géographie est rejetée et condamnée à une quasi-disparition.
Patrick Picouet, Le Monde Opinions, 04.10.2011
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/10/04/la-geographie-est-rejetee

« ... Initiée pendant l'Antiquité, construite et enseignée depuis le XIXe siècle, la géographie s'est largement renouvelée comme science sociale à la fin du XXe, stimulant ainsi l'évolution des programmes et des manuels scolaires au collège comme au lycée. En classes de première et terminale, quelle que soit la filière, elle offre aux élèves une source de réflexion indispensable pour instruire leur relation à l'autre et à l'ailleurs, leur relation au monde ».

Or la géographie est en péril : elle est menacée de disparition en S (Terminale et première). Elle est en train de sortir de la pensée des lycéens : ils comprennent vite qu’un bachotage bien organisé suffit pour le bac. Ils n’ont plus ensuite qu’à oublier la géographie.
C’est dommage.
La géographie participe à l'invention du monde.
Elle est indispensable à la formation de citoyens lucides et conscients : « la géographie comme science sociale permet d'entrer dans le monde par le territoire » pour mieux le comprendre.


Patrick Picouet, La globalisation ou la création du monde - UTLS lycée, 4 avril 2011
http://www.canal-u.tv/themes/economie_et_gestion/economie_generale/la_globalisation_patrick_picouet


picouet

source : http://www.canal-u.tv

- Ce week-end, comme chaque début d'octobre, la géographie est en fête à Saint-Dié.
Le FIG 2011 a pour thème : L'Afrique plurielle : paradoxes et ambitions.
Le Togo et le Rwanda sont les pays invités.

http://www.saint-die.eu/accueilfig

Le programme en pdf : http://www.saint-die.eu/programme2011

.
Outre Manche, la géographie s'est dotée de commis-voyageurs,
dont Alan Parkinson (Mister P)
http://livinggeography.blogspot.com/
et Daniel Raven-Ellison
http://learningnet.co.uk/geoforum/index.php?action=profile;u=409
Elle n'est pas pacsée avec l'histoire, et la dimension naturaliste est restée plus importante.

 

Voir aussi dans cette revue de presse, HG 1ere, un programme à refaire, dont l'article Fronde contre le programme d'HG
http://clioweb.canalblog.com/archives/2011/10/01/22206437.html


. .

 

Posté par clioweb à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,