07 octobre 2017

Blois 2017 : les programmes

 

rvh2017


EUREKA

inventer - découvrir - innover

RVH de Blois 2017
http://www.rdv-histoire.com



les programmes :
complet - chronologique - économie

http://www.rdv-histoire.com/programmes

actus et web-TV


Vidéos chaîne Loir-et-Cher



RVH 2018 : Puissance des images


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Pour l'amour de l'histoire

 

amour-histoire2

 
Pour l’amour de l’histoire
Jeanne Guérout, ed. les Arènes


sommaire / table des matières


L’Afrique, berceau de l’humanité
Yves Coppens

Le mythe de la violence préhistorique
Marylène Patou-Mathis

L'Antiquité, ère de liberté religieuse
Paul Veyne

Socrate, un dissident radical
Paulin Ismard

Zénobie, reine mythique et mystère géopolitique
Annie et Maurice Sartre

Quand commence l'histoire de France ?
Bruno Dumézil

L’opinion publique. le fait du prince
Claude Gauvard

Le cochon maléfique
Michel Pastoureau

Les mondes de Marco Polo
Patrick Boucheron


Aux Philippines, l’envers de la conquête
Romain Bertrand

Le climat, un  agent provocateur
Emmanuel Le Roy Ladurie

La révolution vestimentaire
Daniel Roche

Le corps toute une histoire
Georges Vigarello

En finir avec l’image sanguinaire de la Révolution
Jean-Clément Martin

Napoléon, un mythe encore plus grand que le conquérant
Jean Tulard

La difficile quête de « l’état des esprits » au XIXe
Alain Corbin

La bataille de l’absinthe sous la IIIe Républiques
Jean-Noël Jeanneney

Commente devient-on terroriste ?
Jenny Raflik

Les nourritures féminines
Michelle Perrot



Chocolat, écrire l'histoire d’un homme sans nom
Gérard Noiriel

Un apogée culturel avant la grande catastrophe,
Michel Winock

La Grande Guerre face a ses commémorations
Antoine Prost

La Résistance, entre la légende et l’histoire
Olivier Wieviorka

Jean-Louis Crémieux-Brilhac l’exemplarité d'un parcours
Jean-Pierre Azéma

Allemagne-URSS : le pouvoir est-il le seul responsable ?
Marc Ferro

l'historien face au génocide du Rwanda
Jean-Pierre Chrétien

Le féminisme, une utopie démocratique
Michèle Riot-Sarcey

L’Europe unie une fusion de strates historiques
Jacques Le Goff

L’histoire au péril de la politique
Pierre Nora

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 octobre 2017

Blois 2017 : les choix du Monde

 

RVH, Blois 2017

Les débats du journal Le Monde
http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/09/28/au-programme-des-rendez-vous-de-l-histoire_5192687_3260.html

Quelle diplomatie pour Emmanuel Macron ?
Vendredi 6 octobre, de 16 h 15 à 17 h 45, hémicycle de la Halle aux grains.
Avec Jean-Claude Cousseran, Pierre Grosser, François Heisbourg et Gaïdz
Minassian, journaliste au Monde.

« Europa. Notre histoire ». A la recherche des mémoires européennes
Vendredi 6 octobre, de 17 h 30 à 19 heures, Maison de la magie.
Table ronde avec Felipe Brandi, Etienne François, Valérie Rosoux, Thomas Serrier, Jay Winter et Jean Birnbaum, directeur du « Monde des livres ».

Le « Grand Enrichissement » : pourquoi l’Europe a-t-elle remporté la mise au XIXe siècle ?
Vendredi 6 octobre, de 18 heures à 19 h 30, salle des conférences du château royal de Blois.
Table ronde avec Nicolas Baumard, Claude Diebolt, Pierre Dockès, François Facchini, Patrick Verley et Antoine Reverchon, journaliste au Monde.

Grand entretien avec Kamel Daoud
Samedi 7 octobre, de 11 h 30 à 12 h 30, hémicycle de la Halle aux grains
Le romancier, invité d’honneur du Salon du livre, dialogue avec Jean Birnbaum, directeur du Monde des livres

Regrets et remords de chercheurs
Samedi 7 octobre, de 16 heures à 17 h 30, amphi 1 de l’université
Avec Pascal Brioist, Jean-Baptiste Fressoz, Hervé Morin ou Nathaniel Herzberg, journaliste au Monde.

Sommes-nous des enfants de Jeanne d’Arc ?
Dimanche 8 octobre, de 11 h 30 à 13 heures, hémicycle de la Halle aux grains
Avec Claude Gauvard, Gerd Krumeich, Yann Potin et Julie Clarini, journaliste au Monde.

L’innovation sauvera-t-elle l’économie française ?
Dimanche 8 octobre, de 14 heures à 15 heures, Maison de la magie
Grand entretien entre Elie Cohen et Philippe Escande, éditorialiste au Monde.

Agnologie ou comment détruit-on le savoir
Dimanche 8 octobre, de 15 h 45 à 17 h 15, amphi 2, université
Avec Daniel Andler, Nathalie Jas, Emmanuelle Fillion et Stéphane Foucart, journaliste au Monde.


Dans la sélection par le quotidien :

A la recherche du sauvage idéal
L’innovation, risques et refus
Darwin, Bonaparte et le Samaritain
Chroniquesde la Révolution
Diane de Poitiers
Les derniers libertins
L’humiliation, le MA et nous
retour à Lemberg
La révolution scq est-elle un mythe ?
Les luttes et les rêves
Sauvons le progrès
1939-1945 : la vie quotidienne outre-Rhin

.

Posté par clioweb à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 octobre 2017

LM - L’invention de la découverte

 

L’invention de la découverte
Frédérique Aït-Touati, historienne et metteure en scène. Le Monde des livres, 28.09.2017
http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/09/28/l-invention-de-la-decouverte_5192669_3260.html

extraits :
« Jusqu’au XVIe siècle, on ne « découvre » pas, on décrit, on classe, on inventorie, on s’émerveille, on raconte, on collecte, on observe, on copie, on dessine, on correspond, on calcule, on commente »

« En 1665, Robert Hooke donne à voir les merveilles du monde microscopique ».

« On ne s’émerveille plus devant un Galilée, symbole à lui seul de la mathématisation du monde, mais on est impressionné par la diversité de ses talents (savant, artiste, courtisan) ; on ne se contente plus de voir en Kepler le père des « lois » fondamentales de l’astronomie, mais on évalue la part de pensée hermétique et néoplatonicienne dans son œuvre ; on redécouvre le Newton hérétique ».

« Ainsi débarrassée de toute téléologie, l’histoire des sciences n’est plus ce récit triomphant menant d’une découverte à l’autre en un irrésistible progrès, elle n’est pas non plus une histoire des concepts se déroulant en dehors des aléas de l’histoire humaine. Elle suit plutôt l’histoire heurtée des empires, des missionnaires, des marchands ; elle décrit patiemment les réseaux de correspondances, la topographie savante des villes. Elle s’intéresse aux passions scientifiques, fait l’histoire de l’objectivité, intègre la culture matérielle. Elle accueille une histoire des vaincus, des erreurs, fait place aux foules d’humains et de non-humains, se fait l’écho des disputes et des voyages au long cours. Elle offre, en somme, une entrée foisonnante et passionnée dans l’histoire ».


Le Monde des livres 28.09.2017 consacre 8 pages au thème des RVH de Blois 2017

- Le XIXe siècle en mouvement,
http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/09/28/le-xixe-siecle-en-mouvement_5192670_3260.html
dossier autour de deux ouvrages
Histoire du monde au XIXe siècle,
sous la direction de Sylvain Venayre et Pierre Singaravélou, Fayard
et
La Transformation du monde au XIXe siècle
(Die Verwandlung der Welt. Eine Geschichte des 19. Jahrhundert), de Jürgen Osterhammel,

- Le chiffon, nerf de la littérature
Entre 1820 et 1880, avant l’invention de la pâte issue de la fibre de bois, pas de papier sans chiffonniers.
Antoine Compagnon a relu Hugo, Balzac et Baudelaire à cette aune.

http://www.lemonde.fr/livres/#xGfT4L95XXidHhJW.99

- Décrépitude et éclatement de l’Empire romain
- La fabrique du « Mémorial de Sainte-Hélène »
- Petits faits et grandes idées : Karl Marx, vie quotidienne
- La réhabilitation du diplomate soviétique Ivan Maïski


decouverte-lm

Le Monde des livres, 28.09.2017



.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 octobre 2017

Une histoire des sciences renouvelée

 

rvh2017

EUREKA ! Inventer, découvrir, innover

programme complet
http://www.rdv-histoire.com/programmes

Texte de Joël Chandelier
Maître de conférences en histoire médiévale à l’université de Paris 8
Membre du Conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire, programme complet page 8


« IIIe siècle avant notre ère : Archimède  découvre, dans son bain dit-on, le principe de la célèbre poussée qui portera son nom.

1543: Copernic propose une description nouvelle du système solaire dans son Des révolutions des sphères célestes,
plaçant le soleil et non la terre au centre de l’univers.

1885: Louis Pasteur expérimente pour la première fois le vaccin de la rage sur le jeune Joseph Meister.

Voilà donc en apparence une affaire entendue : l’histoire des sciences et des techniques est une question d’inventions et de découvertes. Pour cela, elle a un aspect proprement fascinant : peu à peu, l’homme dévoile la nature dont la logique, qui semble caché aux sens, devient accessible sous l’effet du génie de l’observateur. Son caractère vraiment héroïque semble dû au fait qu’il paraît possible de relier avec une impressionnante certitude toute innovation à un individu et à une date précis. Pour chaque découverte, pour chaque invention, il y aurait un avant et un après : le champ des possibilités est ouvert, et il est impossible de revenir en arrière. En quelque sorte, l’histoire des sciences et des techniques est sans doute le dernier endroit où l’on croit possible de produire ce qui fut le rêve de tant de philosophes et d’historiens: un grand récit continu du progrès sans fin de l’humanité.

Et pourtant… On oublie ainsi que pendant longtemps, dans de nombreuses sociétés, l’innovation pouvait être vue comme mauvaise – et ce non seulement pour certaines innovations précises, mais aussi pour toute innovation, de quelque type que ce soit. On oublie également trop souvent que les résistances aux évolutions scientifiques et techniques, résistances que l’on ne manque jamais de présenter comme adversaires commodes des génies prophétiques, étaient loin de n’être motivées que par des conservatismes peureux : au contraire, elles défendaient souvent une vision positive de la société, ou visaient à protéger des intérêts que l’on pouvait légitimement considérer comme fondés. Surtout, on oublie que les découvertes et les inventions ne sont pas déjà présentes dans les choses, comme si elles ne demandaient qu’à être déterrées tel un trésor : elles sont faites par des hommes, pour des hommes, et dans des sociétés données qui ne sont jamais toutes identiques les unes aux autres.

L’histoire des sciences et des techniques est donc en plein renouvellement. On s’intéresse toujours, bien sûr, aux grands noms et aux découvreurs; mais on s’efforce de les replacer dans un contexte, dans des réseaux permettant une innovation collective et dans une évolution plus lente et globale qu’on ne l’a longtemps cru. Aucun homme n’est une île, disait le poète anglais du XVIIe siècle John Donne ; aucun savant ne l’est non plus, pourrait-on dire, et si l’on veut comprendre la science et la technique, il faut réunir une double approche : celle qui part des œuvres et tâche de les comprendre dans leur originalité, et celle qui part des hommes pour les replacer dans une évolution toujours complexe et située ».



A compléter par une histoire des démarches fondées sur la raison
et du sort que lui font aujourd'hui les sociétés actuelles et la culture industrielle de masse...


.

 

 

 

Posté par clioweb à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


22 août 2017

RVH Blois, quel archivage ?

 

rvh-c-archives

 Blois RVH 1998-2011

rdv-archives

RDV Blois, archives ? « Rubrique en construction ».
http://www.rdv-histoire.com/archives



un constat surprenant :

http://www.rdv-histoire.com/archives/edition-2016-partir
http://www.rdv-histoire.com/edition-2015-les-empires
http://www.rdv-histoire.com/archives/edition-2014-les-rebelles
http://www.rdv-histoire.com/archives/edition-2013-la-guerre
http://old.rdv-histoire.com/-EDITION-2012-.html
http://old.rdv-histoire.com/-Edition-2011-.html
http://www.rdv-histoire.com/archives/edition-2011-l-orient
http://www.rdv-histoire.com/archives/edition-2010-faire-justice

edition-, -EDITION-, -Edition- ...


Passons sur l'hésitation durable entre RDV, RVH, RDVH...
Pourquoi ne pas choisir d'emblée une adresse simple et s'y tenir,

ou à défaut, utiliser une adresse simple
faisant le lien vers ces adresses exotiques ?

http://www.rdv-histoire.com/archives/rdvh-2016-partir
http://www.rdv-histoire.com/archives/rdvh-2015-empires
http://www.rdv-histoire.com/archives/rdvh-2014-rebelles
http://www.rdv-histoire.com/archives/rdvh-2013-guerre
http://www.rdv-histoire.com/archives/rdvh-2012-paysans
http://www.rdv-histoire.com/archives/rdvh-2011-orient
http://www.rdv-histoire.com/archives/rdvh-2010-justice
http://www.rdv-histoire.com/archives/rdvh-2009-corps


Il serait aussi possible de compléter la page web centralisant les liens vers les programmes (journal ?) en pdf

2017 Programmes : http://www.rdv-histoire.com/programmes
2016 : http://www.rdv-histoire.com/sites/default/files/fichiers/programme_des_rvh_2016.pdf
2015 : http://www.rdv-histoire.com/sites/default/files/fichiers/prog_web.pdf
2014 : http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMME2014.pdf
2013 : http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMME2013.pdf
http://web.archive.org/web/20150908233107/http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/RVH2013-web.pdf
2012 : http://old.rdv-histoire.com/-EDITION-2012-.html
http://web.archive.org/web/20130516002516/http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/programme2012.pdf

2011 : http://www.rdv-histoire.com/fichiers/pdf/journal_2011.pdf
2010 : http://old.rdv-histoire.com/-Sur-le-theme-Faire-justice-.html
http://web.archive.org/web/20101011120855/http://www.rdv-histoire.com/fichiers/pdf/journal_2010.pdf

2009 : http://www.rdv-histoire.com/fichiers/pdf/journal_2009.pdf

PROGRAMME, programme, programme_des_rvh, prog_web, journal_... :-)


.
Le web est un support exceptionnel d'archivage.
Les revues d'histoire, Wikipedia le vérifient.



En géographie, le FIG de Saint-Dié semble avoir un prolongement durable sur le web, avec un support institutionnel (Canopé)
http://fig.saint-die-des-vosges.fr/
http://www.reseau-canope.fr/fig-st-die/


Mais pour Blois, les historiens ne semblent pas les mieux armés pour archiver les RDVH grâce au web.
Au départ, chaque année, un ouvrage faisait la synthèse des interventions majeures.
Collection  « étude(s) » aux éditions Pleins Feux (environ 13 euros)
1998 « Crime et Pouvoir »
1999 « Histoire et Nourritures terrestres »
2000 « Les utopies, moteurs de l’histoire ? »
2001 « L’homme et l’environnement : quelle histoire ? »
2002 « L’Etranger »
2003 « L’Afrique »
2004 « Les femmes dans l’histoire »
2005 « Religion et Politique »

Lors des dernières éditions, des liens renvoient vers des enregistrements audio
(ils sont souvent suffisants : lors des tables rondes, les invités parlent souvent sans support visuel)
ex 2014 :
http://web.archive.org/web/20150218002452/http://www.rdv-histoire.com/-2014-en-audio-.html

De 2003 à 2013, les vidéos ont été mises en ligne très efficacement par Canal-C2.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/05/04/35245896.html
Ce n'est plus le cas depuis.

1 exemple : L’invention de l’histoire des femmes et du genre

La vidéo du débat de 2004 est indexée par Internet Archive, mais non disponible
lire le compte rendu par C Meunier
http://www.ac-orleans-tours.fr/rdv-histoire/archives/2004/hist-des-femmes.pdf


Les chaînes Youtube ont pris le relais, sans compenser cette disparition.
. La chaîne des RDV de l'histoire
http://www.youtube.com/channel/UCFQqChKRikqXIh6yvsE-V-Q

. La chaîne du Loir-et-Cher (2014, 2015, 2016)
http://www.youtube.com/user/leloiretcher

 

- 1998-2010 - Douze années de vidéos et de comptes rendus
sont consultables sur le site académique Orléans-Tours.
http://colloquesetconferences.u-strasbg.fr/video.asp?idvideo=3048

Les vidéos ne semblent plus disponibles, même en passant par Internet Archive
http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=487

D'autres sites académiques et des sites associatifs ont mis en ligne des comptes rendus de tables rondes.
ex de l'académie de Versailles
http://www.histoire.ac-versailles.fr/old/spip.php?rubrique104


- De 1998 à 2016, les RVH / RDV ont été suivis par Clioweb, le site web puis le blog.
Certains liens restent valides, d'autres sont accessibles grâce à Internet Archive, d'autres sont définitivement brisés.
http://clioweb.canalblog.com/tag/rvh
http://clioweb.canalblog.com/tag/blois2016 (essayer blois2015, blois2014, blois2013, blois2012, blois2011...)

Pour la période précédente, utiliser le site http://clioweb.free.fr/blois/rvh.htm
Blois 1998-2012, ateliers multimedia

La force de Wikipedia, c'est la mise en commun de très nombreuses initiatives.
Une structure comme celle des RDV de l'histoire dépend de ses ressources financières,
de ses informaticiens et de ses documentalistes.
La rubrique archives mérite de réussir, de manière stable et durable.

 


.
.

Posté par clioweb à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Blois 2017 : le programme



blois2017-prog

 


Pour ceux qui habitent près de Blois et que les files d'attente n'effraient pas :

Blois 2017 - 4-8 oct : Eurêka - Inventer - Découvrir - Innover

le programme
http://www.rdv-histoire.com/sites/default/files/fichiers/programme_2017.pdf

conférence inaugurale :  Cédric Villani, chercheur et député
conférence de clôture : Faouzia Farida Charfi physicienne (U Tunis)


Les RDVH précédents
http://www.rdv-histoire.com/

http://clioweb.canalblog.com/tag/rvh



L'Economie aux RDV de l'histoire

programme 2017 en 28 pages
http://www.rdv-histoire.com/sites/default/files/fichiers/170806_economie_bat-web-pages.pdf
http://twitter.com/Economie_RVH

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 octobre 2016

Blois2016, la suite

 

charlot-temps

Partir, les Rendez-vous de l’Histoire, Blois2016
http://www.rdv-histoire.com/

 

- RDV de l'Histoire, flux rss
http://www.rdv-histoire.com/rss

Twitter : http://twitter.com/RDVhistoire
http://twitter.com/hashtag/RDVH2016?src=hash

Facebook : http://www.facebook.com/rendezvous.delhistoire/

vidéos Youtube, chaîne des Rendez-vous de l'histoire  

chaîne du Conseil départemental Loir et Cher

Archives vidéo 2003-2013 via Canal-C2



- Youtube, chaîne Loir-et-Cher
http://www.youtube.com/user/leloiretcher

2014 Olympe de Gouges

2015 l'empire de la com, le courage de s'en libérer
http://www.youtube.com/watch?v=EU1gg6DqCBg&list=PLhov3nLf0S-17kDwEts5OelUCmJSVFC4Y&index=18

2016 Les vidéos filmées pour le département 41 sont déjà en ligne.
Louise Michel, Guerre d'Espagne, raconter les départs des migrants, La Syrie antique...


- Youtube, chaîne RVH
http://www.youtube.com/channel/UCFQqChKRikqXIh6yvsE-V-Q/videos
http://www.youtube.com/channel/UCFQqChKRikqXIh6yvsE-V-Q

2015 - Le métier d’historien au XXIe siècle : quels enjeux, quelle éthique ?
https://www.youtube.com/watch?v=Ktl1XUvva8M

2015 - A-t-on vraiment besoin de programmes d'histoires ?
Table ronde avec Romain BERTRAND, CERI &Sciences Po Paris, Patrick BOUCHERON, Paris1
http://www.youtube.com/watch?v=AQoHTWxXd6E

2015 - Mona Ozouf - De Révolution en République
http://www.youtube.com/watch?v=stfbu-KTpkQ


Ouverture - Pascal Picq : Partir, le propre de l'homme depuis deux millions d'années
Clôture - Michaëlle Jean : SG de la Francophonie, " Décadenasser nos coeurs "

 

- Nouvelle République
dossier RVH

vu et entendu vendredi
vu et entendu samedi
vu et entendu dimanche


Blois 2017 « Eurêka - découvertes & innovations »


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

LM : Face à l’histoire identitaire

 

Le Monde des livres,
spécial Rendez-vous de l'histoire, 30.09.2016

- Face à l’histoire identitaire, Etienne Anheim
http://www.lemonde.fr/livres/article/2016/09/28/face-a-l-histoire-identitaire_5005003_3260.html

extraits

Plusieurs parutions récentes prennent leur source dans une vision nationale et édifiante de la France (Sévillia, De Jaeghere, Casali)
« Nombreux sont ceux qui rêvent d'une école dispensant un catéchisme républicain ou national, au lieu d'une initiation aux sciences de l'homme et de la société. Cette conception instrumentale de l'histoire est même dominante dans les traditions scolaires, de droite comme de gauche ».

Pour les tenants d’une vision nationale et édifiante,  « leur histoire est événementielle, jalonnée de grands hommes et de moments forts qui sont autant de terrains d'affrontement avec ceux des historiens de gauche qui partagent leur focalisation pour le politique et sa mémoire. Les croisades, les rois, l'Empire, la Résistance, la guerre d'Algérie sont les passages obligés d'un récit dont la logique a deux ressorts. Le goût épique, tout d'abord, manifestant la fonction imaginaire d'une histoire qui s'adresse plus à l'âme qu'à la raison. Utiliser Saint Louis et Napoléon à cette fin n'est finalement pas très différent de lire l'Iliade ou Le Seigneur des anneaux. La passion du jugement de valeur, ensuite, qu'on retrouve également chez certains historiens qu'ils combattent. C'est le même " Tribunal de l'Histoire " qui condamne la monarchie ou la Révolution, la colonisation ou la Commune : seuls les juges changent ».

« Or, l'histoire, au sens scientifique du terme, n'est pas un procès. Elle ne relève pas non plus de la politique, de l'esthétique ou de la morale, mais des sciences sociales. Elle se caractérise par des méthodes et des procédures appliquées à des sources, par des hypothèses, des interprétations et leur discussion dans une communauté et des institutions savantes, enfin, surtout, par un horizon : comprendre et expliquer les sociétés humaines dans le temps et l'espace, à travers des travaux érudits, mais aussi des livres, des magazines, des expositions et des émissions destinées au grand public.
Cette histoire n'est pas partisane, ne donne pas de leçons et, pourtant, n'est pas neutre. Elle représente un point de vue, celui de la science, et accomplit une tâche liée au projet démocratique, celle d'essayer d'élucider le monde. Même si elle n'est pas étanche à la société qui l'entoure, à ses conflits et à ses valeurs, son projet intellectuel vise du moins à tenter de les mettre à distance pour construire un savoir autonome. Cette ambition scientifique, qui n'est pas toujours mise en œuvre au sein même de l'Université, mais à laquelle des historiens amateurs, des enseignants ou des lecteurs peuvent apporter leur pierre, est très différente de celle qui anime les auteurs de ces livres [nationalistes] ».

« Même si ces auteurs aiment à se considérer comme ... des minoritaires victimes de terrorisme intellectuel, le rapport au passé qu’ils promeuvent est aujourd’hui majoritaire dans la plupart des médias, les discours politiques et une grande partie de la population. Ils sont bien de leur temps et en ont adopté les pratiques : victimisation, utilitarisme du savoir, mise en scène du récit relevant du storytelling des communicants politiques, passion de l’évaluation des hommes et des choses, qui n’a rien à envier au management néolibéral.

En greffant leur vision idéologique sur un imaginaire hérité de l’histoire populaire d’André Castelot et d’Alain Decaux, ces ouvrages participent d’une révolution culturelle dans laquelle « l’histoire », c’est-à-dire une vision manichéenne du passé, tient une place essentielle. Cette histoire, ce n’est pas la nôtre ; elle en est même le contraire.

Pour le chercheur comme pour l’élève, l’histoire doit être un problème intellectuel stimulant, non une solution rassurante pour distinguer le bien du mal. Raoul Girardet, Pierre Chaunu ou Philippe Ariès, de vrais hommes de droite et de vrais historiens, l’avaient compris, aussi bien que Jean-Pierre Vernant, Jacques Le Goff ou Marc Bloch ».



- Egalement dans ce spécial Rendez-vous de l'histoire,

Un nouveau départ, Nancy Green sur l’ambivalence du mot Partir
http://www.lemonde.fr/livres/article/2016/09/29/les-rendez-vous-de-l-histoire-un-nouveau-depart_5005246_3260.html

A la conquête du fils du Ciel
Antonella Romano, Impressions de Chine, L’englobement du monde (XVI-XVIIe)

L’effort d’imagination, Alain Corbin, Sylvain Venayre
dialogue entre deux historiens en liberté.

Vichy, machine à dénaturaliser,
Claire Zalc, Les dénaturalisés. Les retraits de nationalité sous Vichy, Le Seuil

Comme un Allemand en France, lettres inédites sous l’Occupation

Une comédie des erreurs, Nell Zinck déconstruit le mythe de la famille US idéale
Comme les deux doigts de la main, Marta et Alan, E. et M. Guibert
Amélie Nothomb, joyeuse mystique



.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Libé des historiens 2016

 

libe-hist-2016jpg

Le Libé des historiens, 06.10.2016
http://www.liberation.fr/liseuse/publication/06-10-2016/1/


http://www.liberation.fr/direct/libe-des-historiens_190/
http://twitter.com/libeidees

 

au sommaire :
[pour établir ce sommaire absent du site du quotidien,
7 adresses web gratuites ne suffisent pas.

Les liens sont donc indiqués, mais volontairement, ils n'ont pas été activés.]


L’air frais des Rendez-vous de l’histoire

Refaire l'histoire, idée fixe de la droite.
L'histoire, matériel de récupération politique.
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/l-histoire-materiel-de-recup-politique_1519950
La droite en manque de « roman national » (Olivier  Loubes)
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/la-droite-en-manque-de-roman-national_1519935

Les Gaulois, des ancêtres à rebrousse-poil
http://www.liberation.fr/france/2016/10/05/les-gaulois-des-ancetres-a-rebrousse-poil_1519945
Au XIXe, ce qu’on aimait chez les Gaulois, c’était leur défaite.
Si la Gaule s’est civilisée, c’est parce qu’elle a été battue par César.
En 1870, les républicains étaient heureux de se souvenir que le pays avait survécu au désastre militaire (Sedan pour Napoléon III et le Second Empire)
On pouvait tirer de l’histoire une morale politique. Les Gaulois ont été vaincus parce qu’ils étaient désunis. Il leur avait manqué un chef.

Les faiseurs d'histoire dans les médias, une minorité très visible (Sylvain Venayre)
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/les-faiseurs-d-histoire-dans-les-medias-une-minorite-tres-visible_1519946

L’homme africain ? comment répondre à NS? Avec le rhinocéros d’or de F-X Fauvelle.
Erudition, engagement ET imagination. Sylvain Venayre Libé 06.10.2016

extraits :
« Les historiens sont partout. Leurs livres sont débattus dans les journaux et les magazines, souvent par des historiens eux-mêmes. Ils ont leurs revues en kiosque - la principale, l’Histoire, existe depuis 1978. Ils parlent à la radio - au micro de Jean-Noël Jeanneney à Concordance des temps, d’Emmanuel Laurentin à la Fabrique de l’histoire et de Jean Lebrun à la Marche de l’histoire. On les voit même parfois à la télévision. Historiquement show accueille les chercheurs qui travaillent à l’université. Sur Arte, une chronique d’histoire a été confiée, dans 28 Minutes, à un journaliste également titulaire d’un doctorat en histoire, Xavier Mauduit.
Ajoutons à cela d’innombrables événements : le Festival international du film d’histoire de Pessac depuis 1990, les Rendez-Vous de l’histoire de Blois depuis 1998 - et plus encore peut-être les innombrables et chaleureuses invitations que les libraires adressent aux historiens, afin que ceux-ci viennent présenter leurs livres aux lecteurs.

Alors d’où vient le malaise ?
Les historiens sont partout, mais les chiffres de vente des livres de Dimitri Casali, Lorànt Deutsch, Max Gallo ou Eric Zemmour sont étourdissants, sans comparaison possible avec ceux des livres qui présentent la recherche en train de se faire. Les historiens sont partout, mais les émissions les plus populaires, celles de Stéphane Bern, sur France Télévisions, ou celle de Franck Ferrand, sur Europe 1, ne présentent pas les résultats de leurs recherches.
Et puis il faut voir comment on utilise l’histoire dans le débat public. L’actuelle primaire à droite n’est que le signe le plus récent d’un phénomène qui date du début des années 2000. Bien sûr, rien n’est vraiment neuf. L’immense succès de Jacques Bainville dans les années 20 et celui d’Alain Decaux et d’André Castelot dans les années 70 posaient déjà des problèmes du même ordre. On ne va pas faire semblant de découvrir que l’histoire fait l’objet d’appropriations politiques. Tout de même, l’enjeu semble être devenu étonnamment important ces temps-ci, en relation avec le débat sur l’identité de la France.
Alors « Que faire ? », se demandent les historiens ? ... »

« Avec Buisson, la confusion entre histoire et nostalgie est si puissante que même le Minitel semble ne pas encore exister » Christian Ingrao Libé 06.102016.
Casali ? Un siècle après, il voudrait coller à la roue de Lavisse. Sans aucun de ses titres. Il vient de le doubler. Par la droite.  
Peu lui importe que la France, le monde et l’histoire aient tant changé depuis. Sylvain Venayre
Les manuels ? En classe, les maîtres réorganisent ce qui leur a été transmis (Benoît Falaize)

Le masque de la plume
Ecrire dans la nuit, écrire pour Alep
http://ihtp.hypotheses.org/2149
Klaus Vogel, historien de la cosmographie et marin sauveteur de réfugiés
Réfugiés : une répartition sans merci pour les pays pauvres (Estelle Pattée)
La Syrie n’est pas notre guerre d’Espagne (Célia Keren)
http://www.sciencespo-toulouse.fr/celia-keren-2-articles-dans-le-libe-des-historiens-597597.kjsp?RH=ecole

Trump et le fisc
Kaepernick dans la foulée de Smith et Carlos

Commerce : La loi des dollars et la plus forte
Giscard, Jospin, Chirac, Adieux en politique, la tragi-comédie française  (Jean Garrigues)
http://www.liberation.fr/france/2016/10/05/adieux-en-politique-la-tragi-comedie-francaise_1519917
1946 : La France renaît sur une fiction (Ph Douroux et Anne Simonnin)
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/1946-la-france-renait-sur-une-fiction_1519910
Mélancolie de gauche (Traverso), partis d’échecs

Crazy Horse, Le miroir aux silhouettes, le nu proche et inaccessible
La Chine est proche (Serge Gruzinski)
Mauvaises filles, le parcours de jeunes femmes en marge (Ph Artières)
Riad Sattouf, L’Arabe du futur arrive à maturité (JP Filiu) -

La vie, vaste figure de styles (E. Loyer)

Nos égaux les bêtes
Estelle Mossely, l’or du ring (Ivan Jablonka)

Dans les coulisses du «Libé des historiens» - Libération
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/05/dans-les-coulisses-du-libe-des-historiens_1519897

Migrations, réfugiés, exil. Colloque de rentrée 2016 au Collège de France, 12-13-14 octobre 2016
http://www.college-de-france.fr/site/colloque-2016/Colloque-de-rentree-2016-.htm

 

.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,