12 août 2015

L'Obs Photos mythiques

 

Ces photos mythiques qui ont marqué l'histoire - L'Obs août 2015
http://tempsreel.nouvelobs.com/photo/
connaissez-vous l'histoire « secrète » (sic) de ces clichés « mythiques » (resic)

L'icône du tsunami : le destin d'une mère... et d'une photo
Cyril Bonnet L'Obs .09.08.2015
Yuko Sugimoto, la madone des décombres, photo par Tadashi Okubo pour le quotidien "Yomiuri Shimbun"
Deux jours après la catastrophe, la jeune femme de 28 ans est à la recherche de son fils Raito, 4 ans
http://tempsreel.nouvelobs.com/photo/20150725.OBS3182/l-icone-du-tsunami-le-destin-d-une-mere-et-d-une-photo.html


JO de 1968 : deux poings levés... et un troisième homme, acteur lui aussi
Quentin Sedillo L'Obs 89 05.08.2015

Tommie Smith et John Carlos sont aussitôt sanctionnés
Le poing levé de Tommie Smith et de John Carlos, leur vaut de passer du statut de star à celui de paria. Dès le lendemain, ils sont bannis du village olympique par Avery Brundage
Le troisième sportif, l'Australien Peter Norman, qui a doublé Carlos dans les derniers mètres. Il est un acteur à part entière de la scène.
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150805.OBS3729/jo-de-1968-deux-poings-leves-et-un-troisieme-homme-acteur-lui-aussi.html

Le Che, guerrier héroïque : comment une photo finit sur nos t-shirts
http://tempsreel.nouvelobs.com/photo/20150716.OBS2717/photo-le-che-guerrier-heroique-comment-une-photo-finit-sur-nos-t-shirts.html

Churchill, Roosevelt et Staline à Yalta : mais où est donc de Gaulle ?
Omayra Sanchez, morte sous les yeux du monde
La fillette et le vautour : le photographe sur le banc des accusés
http://tempsreel.nouvelobs.com/photo/20150716.OBS2681/la-fillette-et-le-vautour-le-photographe-sur-le-banc-des-accuses.html

Le Drapeau rouge sur le Reichstag, une photo-symbole savamment fabriqué
Khaldei, Berlin 2 mai 1945
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/08/16/32493802.html

Tian An Men : 5 juin 1989 L’homme seul face aux tanks
http://tempsreel.nouvelobs.com/photo/20150713.OBS2580/l-homme-de-tiananmen-un-acte-de-bravoure-entre-dans-l-histoire.html


.


.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


25 janvier 2014

Vis ma vie de pigiste non rémunéré

 

Vis ma vie de pigiste non rémunéré - tribune dans Rue 89, 23/01/2014
http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/23/vis-vie-pigiste-non-remunere-249291

Ce métier, nous l’avons choisi par passion. En entrant en école de journalisme, nous savions que nous ne roulerions pas sur l’or, mais aucunement que nous devrions travailler gratuitement.

extrait :
Des précaires qui interviewent des précaires
« Ces mêmes rédacteurs en chef, qui courent les festivals les plus prestigieux et s’émeuvent à la tribune de la situation sécuritaire et financière des free-lances en Syrie ou sur les terrains de guerre, oublient qu’ils participent à l’exploitation de pigistes « locaux », ici en France.

Ces rédacteurs en chef bien installés et grassement payés oublient que nous avons l’âge de leurs enfants et que ce « jeu » ne nous amuse pas du tout. A 25, 30, 35 ans, beaucoup d’entre nous vivent au jour le jour, incapables de faire le moindre projet.

Alors que les rédactions multiplient les reportages sur la « précarisation du travail », peu de rédacteurs en chef se soucient de ces cohortes de jeunes journalistes en piges ou CDD depuis des années. Et ce sont parfois ces derniers qui sont envoyés pour réaliser les reportages sur les emplois précaires... Les coulisses de l’information ne sont pas toujours très belles à voir ».

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2013

Brétigny et les amateurs

 

La faute aux amateurs - André Gunthert - L'Atelier des icônes - 19.07.2013
http://culturevisuelle.org/icones/2761

André Gunthert utilise le traitement médiatique du déraillement de Bretigny-sur-Orge pour revisiter « la théorie de la concurrence des amateurs», utilisée par le monde de la photographie pour expliquer les difficultés de la profession.

André Gunthert s'intéresse à trois types de pratiques :
- L'usage documentaire, dans un contexte journalistique, de photographies privées
- Le réemploi d'images en licence Creative Commons, dans un contexte journalistique ou de communication
- La commercialisation à perte d'images amateurs sur microstocks.

Ainsi, Rue 89 a utilisé près de 600 clichés amateurs, moins de 2 % du total des photos utilisées. Pour la rédaction, le bas coût n’est pas la priorité mais la recherche d’un regard différent, moins standardisé.

Pour André Gunthert, la thèse de la concurrence déloyale ne repose sur aucune étude ni aucune donnée chiffrée. Les amateurs dilettantes ne sont pas en cause, mais la concurrence vient des autres acteurs de la chaîne graphique qui empiètent les uns sur les autres. De plus, les lamentations déclinistes oublient que la technique a multiplié les opportunités et que les nouvelles formes d'édition ont élargi le marché.

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 mai 2013

Chers parents d’élèves, vous nous emm...

 

Chers parents d’élèves, vous nous emmerdez
Carmen L. | Prof de français - Rue 89
http://www.rue89.com/2013/05/06/chers-parents-deleves-emmerdez-242098


extraits :
« Les parents évaluent notre travail, nos compétences, nos méthodes, jugent notre efficacité. Maîtrisant la langue française et pouvant placer sur une frise chronologique la Seconde Guerre mondiale (croient-ils), ils interviennent dans les cours de français ou d’histoire-géo et se pensent nos égaux »
« ...Tout comme on préconise de démocratiser le débat politique, on « démocratise » le débat sur les programmes, sur les contenus pédagogiques, les méthodes. N’importe quel père de famille se croit capable d’enseigner une fraction… c’est si facile vous croyez ? »
... « Les notes sont controversées, font l’objet de convocation devant les proviseurs qui, eux-mêmes, finissent par donner raison aux parents, fatigués du défilé permanent dans leur bureau des plaintes. Nos valeurs s’étiolent, on note ... pour éviter les problèmes, on abdique au fils des ans ».
… « Les collègues eux-mêmes jugent leurs propres collègues sur les rumeurs que font courir les parents »
« Pourquoi faut-il que vous cessiez de nous casser les pieds ?
... parce que les premiers qui pâtissent [du climat que vous créez] sont vos enfants
... Parce qu’enfin et surtout, les professeurs sont des professionnels, formés et compétents, et pas des sadiques qui s’acharnent sur vos gosses pour 1 600 euros par mois et des vacances en camping. Et que même s’ils font des erreurs, comme tout professionnel formé et compétent, ils restent professionnels et consciencieux ».
« … petit à petit, ce ne sont plus vos enfants, mes élèves, qui vont m’importer, mais vous lécher les bottes, vous satisfaire, vous jeter de la poudre aux yeux ».

- Un point de vue opposé, celui de Laurence Juin, Le Nouvel Obs, propriétaire de Rue 89 -
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/853174-non-chers-parents-d-eleves-vous-ne-m-emmerdez-pas.html
https://twitter.com/frompennylane
« Savez-vous combien nous sommes à espérer avoir plus de trois parents à une rencontre parents-profs ? À espérer voir une connexion sur le cahier de textes en ligne, pendant le weekend ? ».

« Non, chers parents, vous ne m’emmerdez pas ! Bien au contraire, vous êtes les bienvenus ! »


- Réponse de Caroline Jouneau-Sion, François Méroth et Stéphanie De Vanssay - Rue 89 09.05.2013
« Au sein de l'association e.l@b, nous avons fait un choix différent ».
« Par ce billet, nous ne souhaitons pas nous poser en donneurs de leçon, ni dispenser des conseils qui ne fonctionneraient que dans le monde merveilleux d’une école fantasmée. Nous souhaitons seulement rappeler une éthique de l’enseignant, quelques principes essentiels qu’il convient de continuer à respecter contre vents et marées, malgré la fatigue d’un métier qui est, nous en convenons, un métier souvent difficile ».
http://www.rue89.com/2013/05/09/dire-merde-parents-cest-dire-merde-a-lecole-242187


- « Parents emmerdeurs » ou profs incompétents ? Bernard Girard Rue 89, 12.05.2013
http://blogs.rue89.com/comment/2821143

.
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 avril 2013

Le rabbin, le plagiat et le nègre

 

40meditj                   questionsj

 


- Le grand rabbin Gilles Bernheim reconnaît avoir commis un plagiat, Nicolas Weill, Le Monde 03.04.2013,
repris par NW dans l’émission Les retours du dimanche (07.04.2013)
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/04/03/le-grand-rabbin-gilles-bernheim-reconnait-avoir-commis-un-plagiat_3152658_3246.html
http://www.franceculture.fr/emission-les-retours-du-dimanche-10-11

- Plagiat : la très fragile défense du grand rabbin Gilles Bernheim.
Une tragi-comédie racontée en quatre actes par  Pascal Riché, Rue 89, 01.04.2013
http://www.rue89.com/rue89-culture/2013/04/01/plagiat-tres-fragile-defense-grand-rabbin-gilles-bernheim-241052


« Dans un communiqué envoyé depuis Jérusalem, le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, a reconnu, mercredi 2 avril, avoir, dans ses Quarante méditations juives (Stock, 2011), plagié plusieurs passages de Questions au judaïsme, un ouvrage d’entretiens entre Jean-François Lyotard et l'universitaire californienne Elisabeth Weber (entretien de 1991, ouvrage paru en 1996 chez Desclée de Brouwer).
http://www.grandrabbindefrance.com/communiqué


Dans un premier temps, pour réagir aux attaques qui se multipliaient sur la Toile, le grand rabbin Gilles Bernheim avait cherché de fausses parades (par exemple en accusant Lyotard de l’avoir plagié).

Jean-Noël Darde (Paris VIII), spécialiste du plagiat, démolit méthodiquement la défense de Gilles Bernheim sur son blog, Archéologie du « copier-coller ».
http://archeologie-copier-coller.com/?p=10012

Devant l'afflux des révélations, Gilles Bernheim … a changé de discours : il a reconnu le plagiat.
« Je me suis appuyé, par manque de temps, sur un étudiant …à qui j'ai confié des travaux de recherche et de rédaction… ma charge de travail et mes obligations ne me permettaient pas de porter toute l'attention nécessaire à la rédaction d'un livre. Ce fut une terrible erreur. Ma confiance a été trahie…J'ai été trompé. Pour autant, je suis responsable ». Il a demandé à l’éditeur de retirer l’ouvrage de la vente.


2 leçons tirées par Nicolas Weill sur son blog Désordres philosophiques :
http://laphilosophie.blog.lemonde.fr/2013/04/05/reflexions-sur-le-plagiat-de-gilles-bernheim/

- à l’heure d’internet, un lecteur peut mordre (et lire sérieusement un ouvrage).
NW cite Peter Sloterdijk, Plagiat universitaire : le pacte de non-lecture, Le Monde 28.01.2012 (avec adresse périmée)
« La culture de la citation est la dernière ligne sur laquelle l'université défend son identité… La culture avance sur ces petites pattes que sont les guillemets. Le guillemet, c'est la politesse du pirate ».
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/01/28/le-pacte-de-non-lecture_1635887_3232.html
 
- « Avouer représente la meilleure des stratégies dans la société actuelle, car mécaniquement, le coupable peut espérer enclencher par son aveu le processus qui mène au pardon ».

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

13 août 2012

Le beach-volley, un jeu de fesses ?

 

metro-us

source : Metro.us


- Le beach-volley, ce sport olympique où les filles jouent avec leurs fesses
Marine Marck - Rue 89 - 02.08.2012
http://www.rue89.com/rue89-sport/2012/08/02/le-beach-volley-ce-sport-olympique-ou-les-filles-jouent-avec-leurs-fesses

- What if every Olympic sport was photographed like beach volleyball?
Nate Jones - Metro.us - 01.08.2012
http://www.metro.us/newyork/international/article/1148979


- Bikini-maïeutique
Philippe Louis Rousseau - Culture visuelle - 09.08.2012
http://culturevisuelle.org/nonhistoria/archives/170


Ph-L Rousseau propose un autre regard sur ce sport californien.Il questionne aussi le type de stupidité révélé par cette façon de mettre en scène, de photographier ou de filmer : est-ce celle de « de crétins repus et chauvins qui trouvent agréable de mater des filles en maillot de bain après avoir commenté les affaires sérieuses ? N'est-ce pas plutôt celle d'un système médiatique pré-formaté obsédé par l'audience de la publicité commerciale ?

Ph-L Rousseau oppose les interminables paroles creuses d'animateurs payés pour mettre des mots sur des heures d'images (cf lors du marathon la lecture caricaturale des fiches sur les monuments londonniens) et les analyses pertinentes de rares sportifs invités à l'occasion sur le plateau.

Il y aurait beaucoup à dire sur le chauvinisme indécrottable, sur l'exploitation de ses deux faces par les envoyés spéciaux du vide : ils ne semblent concernés que par les seuls sportifs hexagonaux . Avant l'épreuve, ils passent 48 h à vanter à coup de superlatifs leurs mérites et à leur attribuer une medaille virtuelle en or ; ensuite, après un échec prévisible, pendant 24 h, ils leurs cherchent toutes les excuses possibles, à commencer par la présence de compétiteurs étrangers plus performants (cf l'exemple du 200 m et le rôle joué par l'interviewer bouclé et polyglotte : "Venez battre votre coulpe et vous épancher dans mon micro de F-TV" ... :-)


.

 

Posté par clioweb à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,