23 août 2013

Internet et le lave-vaisselle

 

Internet et le lave-vaisselle (lettre à Michel Serres)
par Laurent Chemla - Libération écrans, 19.08.2013
http://www.ecrans.fr/BBS-Internet-et-le-lave-vaisselle,16803.html
 
Une charge contre les services d'appel utilisés pour la pseudo-maintenance à distance. Il y aurait aussi à écrire sur les centres délocalisés qui paient de bas salaires aux opérateurs dont le métier est de perturber votre repas par un appel aussi intempestif qu'intrusif.

extraits :
« hier soir mon lave-vaisselle est tombé en panne… J’ai eu beau - comme le conseille la vieille sagesse populaire - taper dessus de toutes mes forces, il a refusé de repartir. Y a des moments comme ça ».

Sur Internet, tout est fait pour nous faciliter la vie (sinon l’internaute va voir ailleurs) … « Pour le lave-vaisselle, l’assistance (payante) est ouverte 24/24 … à condition de parler la langue du robot ou d’échapper aux procédures imposées à l’opérateur (marocain ou tunisien) ».
« J’ai déjà plus de mal à accepter de ne pas simplement pouvoir cliquer depuis mon historique d’achats sur l’objet en panne, en précisant le code d’erreur pour qu’un technicien me rappelle lui-même, en connaissant donc d’avance mon adresse et le prénom du lave-vaisselle. Parce qu’en tant que programmeur, je sais que c’est quelque chose de trivial à réaliser ».

« Mais je refuse tout net de devoir me faire insulter pour obtenir le service pour lequel j’ai payé : je suis sur Internet depuis trop longtemps, et j’y ai pris trop de mauvaises habitudes » ...

« On aura beau faire des campagnes sur la préférence nationale, sur le soutien à apporter à nos emplois, on aura beau taper sur les méthodes d’optimisation fiscales des géants du Net (en taisant celles — identiques — de nos anciens champions nationaux), on aura beau stigmatiser Internet, le responsable de tous les maux : rien ne changera et tous ces dinosaures disparaîtront, les uns après les autres, de n’avoir pas compris que l’ancien monde avait disparu. Que le temps où ils pouvaient imposer des contrats (de confiance) léonins est caduc. Que le niveau de service attendu « sur Internet » est aussi celui auquel, de plus en plus souvent, on s’attend à obtenir partout ailleurs.
Internet est là, et il restera là. Changez. Ou disparaissez ».


- rappel : Machines hostiles, Jean-Noël Lafargue, Le Monde diplomatique, juillet 2011
« Dans ces services d'appel à distance, tout semble fait non pas pour régler des problèmes concrets, mais pour empêcher que les conséquences ne viennent importuner les responsables dont les décisions sont à l'origine des difficultés ».
http://clioweb.canalblog.com/tag/hostiles

.
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


29 mai 2013

Déjouer l’IP tracking

 

- Pêcher le client dans une baignoire - Nouveaux outils du marketing
par Ariane Krol et Jacques Nantel, Le Monde diplomatique, juin 2013 (en ligne en juillet ?)
http://www.monde-diplomatique.fr/2013/06/KROL/49191

extrait :
« La semaine dernière, vous avez acheté un billet d’avion pour Montréal. Après avoir consulté le tarif sur le site de la compagnie aérienne, vous avez navigué sur Internet à la recherche d’une meilleure offre, pour finalement revenir au site original. A votre grand étonnement, le tarif avait grimpé. Vous vous êtes empressé de réserver votre billet avant que son prix n’augmente davantage.
Vous vous êtes fait avoir.
Le site a sans doute profité de votre première visite pour retenir l’adresse IP de votre ordinateur ou, mieux encore, pour insérer un cookie dans votre navigateur. Il a ainsi pu vous suivre à la trace sur le Web, et vous identifier comme un client à fort potentiel : de toute évidence, vous aviez très envie de voyager. Lorsque vous êtes revenu voir le billet convoité, il vous a reconnu et n’a eu qu’à augmenter le prix pour vous convaincre de conclure la transaction ».


« Ce billet de train coûtait moins cher ce matin » : déjouer l’IP tracking - Rue89
Le pistage d’adresse IP permet aux vendeurs de billets de train et d’avion en ligne d’augmenter leurs prix en fonction des requêtes.
Gokan Gunes décrit 7 parades pour les contrer.
http://www.rue89.com/rue89-eco/2013/05/27/billet-train-coutait-moins-cher-matin-comment-dejouer-lip-tracking-242636


Egalement dans le Monde diplo de juin 2013
http://www.monde-diplomatique.fr/2013/06/

- Dossier - Une planète grisonnante (dont A quel âge devient-on vieux ?)
- Les robots ne joueront pas « La Traviata ». L’automatisation d’un nombre toujours plus grand d’activités exaucera-t-elle les maniaques de l’efficience au prix le plus bas ?


.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 août 2012

La dette étudiante, une bombe

 

Dans le Monde diplomatique de septembre,

- La dette étudiante, une bombe à retardement

« Estimée à plus de 1 000 milliards de dollars, elle a doublé au cours des douze dernières années, au point de dépasser désormais le volume des achats par carte de crédit. En 2008, les créances moyennes des nouveaux diplômés s’élevaient à 23 200 dollars — à peine moins s’il sortait d’une université publique (20 200 dollars)
... Une année d’études à Harvard coûte en moyenne 36 000 dollars (52 650 dollars si l’on inclut les frais de subsistance).
Dans un contexte économique difficile, marqué par un taux de chômage élevé, un nombre croissant d’étudiants se trouvent dans l’incapacité de rembourser leurs emprunts. Le taux de défaut de paiement des étudiants - qui ne peuvent pas recourir à une procédure de faillite individuelle - est passé de 5 à 10 % entre 2008 et 2011 ».

- Pourquoi les droits d’inscription universitaires s’envolent partout

http://www.monde-diplomatique.fr/2012/09/


- Un robot m’a volé mon Pulitzer
Evgeny Morozov
http://www.monde-diplomatique.fr/2012/09/MOROZOV/48132

« des plates-formes automatiques rédigent désormais des rapports sur des entreprises qui gagnent de l’argent grâce au travail d’ordinateurs spécialisés dans le trading automatique. En bout de course, ces documents sont réintroduits dans le système financier, puisqu’ils fournissent aux algorithmes les moyens d’identifier des opérations encore plus lucratives. Et ainsi de suite : un journalisme de robots, pour les robots. L’argent, lui, continue de s’accumuler entre les mains d’êtres humains.
Pour l'instant, seuls le sport, la finance, l’immobilier sont visés - où les articles se composent souvent d’un même canevas brodé de statistiques surabondantes. Mais les entreprises commencent à s'intéresser au journalisme politique (cf Narrative Science) »

Acheter,  lire en bibliothèque ou attendre un mois ou deux.


- L'Allemagne veut faire payer Google News et les agrégateurs - Numerama

http://www.numerama.com/magazine/23552-l-allemagne-va-faire-payer-les-liens-hypertextes.html

 

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 mai 2012

Ce n'est pas un robot qui *

 

En vrac, croisé sur twitter ou pour la revue de presse Clioweb :

- Ce n'est pas un robot qui a écrit cet article (ou ce cours ?)
Pierre Barthélémy sur le blog Passeur de sciences.
http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/04/25/ce-nest-pas-un-robot-qui-a-ecrit-cet-article/

[dans Google, taper l'expression « Ce n'est pas un robot qui * » ... et voir le résultat]


- Repenser l'éducation. 2 points de vue :
. Avec ou sans les technologies numériques ? Isabelle Quentin - http://wp.me/p27ZAk-aT
. Peut-on numériser la pédagogie ? http://www.brunodevauchelle.com/blog/?p=1050

 

- Isabelle Gonon, Guide du travail collaboratif à distance (en pdf, 30 pages).
http://formation-e-reputation.fr/isabellegonon/Travail_collaboratif_2011.pdf

- L'iPad comme outil de médiation et ressource pédagogique - CRDP de Versailles - 02.2012
http://blog.crdp-versailles.fr/usagestice92/

- Le Guide de l’iPad 2 pour les enseignants
Ghislain Dominé (59). Le CRDP de Limoges ajoute qq applications gratuites.
http://ipad.crdp-limousin.fr/2012/04/le-guide-de-lipad-2-pour-les-enseignants/

- Tweeting for Teachers
http://pearsoncpl.com/wp-content/uploads/2011/10/Tweeting-for-teachers.pdf


- Médias sociaux: les 7 mensonges qu'on essaie de vous faire avaler
Grégory Pouy - http://t.co/7KpesCBE (pt de vue commercial)
Le détour par Facebook est-il nécessaire ? réponse, en substance :
«  Si vous avez des contenus à diffuser, la réponse est oui.
Facebook le rendra plus visibles, mais il ne les fera pas devenir meilleurs ».


- Politiciens et Comm'  :
""certains députés sont venus avec leur #ipad pour twitter le débat"" (et démolir l'adversaire) dit une journaliste de France 2 filmant le siège UMP (03.05.2012). Voir la réalité plus terre à terre filmée par le Petit Journal (7mn30)..."
http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3351-c-le-petit-journal.html


.
.

Posté par clioweb à 21:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 avril 2011

Fukushima, l'autre Tchernobyl

- Fukushima : 9 mois pour maîtriser les réacteurs. (Seulement 9 mois ?) - 17/04

- Fukushima : Des robots mesurent les radiations à l'intérieur de deux réacteurs
2 articles à lire sur En quête de science, le blog de Michel Alberganti

http://www.franceculture.com/personne-michel-alberganti.html

Tepco a enfin eu recours à des robots, peut-être américains pour mesurer la radioactivité à l'intérieur des réacteurs 1 et 3, dimanche 17 avril 2011

Dans le réacteur n°3, le taux limiterait à moins de 5 heures la durée d'exposition des salariés pour atteindre la limite fixée par les autorités nipponnes: 250 millisieverts, soit 2,5 fois la dose internationale de 100 millisieverts.

« Pour les liquidateurs, la nouvelle n'est pas forcément bonne. Ils appartiennent en effet à des sous-traitants de Tepco, voire des soustraitants de sous-traitants. Leur situation est donc particulièrement précaire, ce qui ne garantit guère leur sécurité. Cette situation souligne à quel point le fait d'avoir laissé à Tepco le soin de réparer la centrale met en danger la vie des liquidateurs ».

l'émission Science Publique (F-C)
http://www.franceculture.com/emission-science-publique.html-0
Le blog En quête de science
http://www.franceculture.com/blog-en-quete-de-science.html
les flux
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10192.xml
http://www.franceculture.com/personne/279381/rss


.
Fukushima : le plan pour en sortir,
sur Sciences2, le blog de Sylvestre Huet 18/04, 15 h
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/index.rdf

Plusieurs adresses données dans les commentaires dont
http://www.japanquakemap.com/

.
Fukushima : encore neuf mois d’angoisse - Libération 18/04/2011
5 semaines après la catastrophe, Tepco communique sur un calendrier :
(au moins) de 3 à 6 mois pour voir la radioactivité commencer à diminuer (les journaux optimistes retiennent trois mois)
(au moins) de six à neuf mois pour couvrir les bâtiments des réacteurs 1, 3 et 4...
décodage par Libération : Les autorités japonaises exigeaient que Tepco présente enfin un calendrier de sortie de crise

.
Fukushima, l’autre Tchernobyl

Point de vue du sociologue Frédérick Lemarchand, coauteur du "Dictionnaire des risques" (Armand Colin, 2007).

Extraits :
« Si la catastrophe de Tchernobyl a pu être étouffée sous la pression du lobby nucléaire, et avec elle, le cri des habitants des zones contaminées, il en va tout autrement de l'histoire japonaise... »

« Ce que m'ont appris les survivants de Tchernobyl est qu'il n'existe aucun retour à la normale possible après une pollution nucléaire de grande ampleur ». 

« Avec Tchernobyl et Fukushima, nous avons affaire à des installations industrielles ordinaires, destinées à accroître le bien-être social global - c'est du moins le discours qui servit de justification à leur promotion. C'est pourquoi ces événements nous invitent à questionner nos choix de société, nos choix technologiques et énergétiques, en bref, notre modèle de société ».

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/18/fukushima-l-autre-tchernobyl_1509365_3232.html


- Dans On n'est pas couché, Allègre a continué de sévir :
il veut mettre des ""petits"" réacteurs nucléaires partout...
D'autres préfèrent le gaz de shit...:-):-)
http://tinyurl.com/ruquier-allegre

 

 

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 avril 2011

Japon : pas de robots ?

Fukushima : Pourquoi les Japonais ne font-ils pas appel à des robots d'intervention ?

La question est posée le jeudi 24 mars par Michel Alberganti, sur l
e blog En quête de science,
en liaison avec l'émission
Science publique sur France Culture.
Les flux rss de l'émission : 

http://www.franceculture.com/blog/2398301/rss 
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10192.xml

En substance, les robots sont omniprésents dans l'industrie automobile, leurs fabricants s'intéressent aux services ( avec, notamment, l'assistance aux personnes âgées).

Mais « un robot classique ne résiste pas aux forts rayonnements ...  Il faut développer des robots dits durcis » ...De tels robots sont très coûteux, et les industriels intéressés d'abord par le profit immédiat, comme Tepco, ont reculé devant de telles dépenses. Dommage : « A Fukushima, les robots auraient pourtant pu se révéler précieux pour économiser les doses de radiations reçues par les opérateurs humains ».

M Alberganti note également que le 24 mars, 13 jours après le tsunami, les demandes japonaises d'aide étaient encore extrêmement réduites.


Les autres questions traitées par Michel Alberganti sur son blog
depuis le 22 mars

Pourquoi la centrale de Fukushima est-elle la seule défaillante ? - mardi 22 mars 2011

Fukushima : L'évolution de la radioactivité à Tokyo - mercredi 23 mars 2011

Fukushima : Quels sont les risques pour les salariés de la centrale ? - jeudi 24 mars 2011

Fukushima : Pourquoi Tepco conserve-t-elle la direction des opérations ? - dimanche 27 mars 2011

Fukushima : L'incompétence de Tepco apparaît de plus en plus flagrante - mardi 29 mars 2011

Fukushima : l'insoutenable inertie du gouvernement japonais - dimanche 3 avril 2011

 

 

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,