03 novembre 2019

Peinture anglaise, portraits

 


monckton-reynolds-lux

L’Honorable Miss Monckton (détail)
Joshua Reynolds 1777-1778
https://www.tate.org.uk/art/artworks/reynolds-the-hon-miss-monckton-n04694

 

Peinture anglaise : portraits, images d’une société prospère

« Le long règne de George III (1760-1820), s’impose dans l’histoire de la Grande-Bretagne
comme une période décisive de transformation de la société,
d’affirmation du pays sur la scène internationale et d’essor artistique et culturel ».

 

dalton-zoffany

Mr et Mrs Dalton avec leur nièce Mary de Heulle,
Johan Zoffany, vers 1765-68
http://www.tate.org.uk/art/artworks/zoffany-mr-and-mrs-dalton-and-their-niece-mary-de-heulle-t01895


En 1768, la Royal Academy of Arts est créée.
La clientèle des peintres évolue : les commandes des nouveaux acteurs enrichis par le commerce et l’industrie
s’ajoutent à celles d’une élite de l’aristocratie.
Les chefs-d’œuvre de la Tate Britain mettent « à l’honneur un moment phare de la peinture anglaise,
peu représentée dans les collections publiques françaises »

G-Dupont-TG1770

Gainsborough Dupont
Thomas Gainsborough vers 1770-1775 
http://www.tate.org.uk/art/artworks/gainsborough-gainsborough-dupont-n06242

« Bien qu’animés d’une même ambition, Reynolds et Gainsborough poursuivent une trajectoire et des objectifs artistiques très différents l’un de l’autre. Reynolds établit très tôt sa renommée à Londres auprès d’une élite alors que Gainsborough commence sa carrière auprès d’une clientèle plus modeste dans les comtés du Suffolk et de l’Essex. Dans les portraits, Reynolds flatte par un jeu de références savantes, Gainsborough insuffle la vie avec brio ».

 

reynolds-miss-crewe    .   reynolds-mrcrewe

 Miss Crewe et Master Crewe as Henri VIII

2 portraits par Joshua Reynolds (1723-1792) - 1775

« George Romney devient à Londres un portraitiste en vogue, notamment auprès d’une société nouvelle d’entrepreneurs et de marchands. Contrairement à la plupart des grands portraitistes qui courtisent la famille royale et fréquentent la Royal Academy, Romney bâtit sa réputation sur son indépendance ».

« La mort de Gainsborough en 1788 et de Reynolds en 1792 laisse le champ libre à une nouvelle génération. John Hoppner et William Beechey en sont les figures montantes et se font connaître avec des œuvres où l’on sent poindre le romantisme. Ils sont toutefois rapidement concurrencés par un jeune prodige qui séduit la société londonienne : Thomas Lawrence, doté d’un sens aigu de la dramaturgie, éblouissant dans son travail de la couleur, figure de proue du nouveau mouvement romantique. Il sera nommé président de la Royal Academy en 1820 »

Les années 1730 et 1740 voient l’apparition des conversation pieces ... Les personnages, le plus souvent en famille, y sont mis en scène sur un mode informel. Au lieu de fixer le spectateur ou de jeter au loin un regard vide, ils conversent entre eux de manière spontanée. Avec des peintres comme Johan Zoffany et Francis Wheatley, la conversation piece évolue dans les années 1760 et 1770 vers plus de naturel et de liberté ... Avec George Romney et Joseph Wright of Derby, les formats s’agrandissent.


romney-goodfellow

Tom Hayley sous les traits de Robin Goodfellow,
George Romney, 1789-92

https://www.tate.org.uk/art/artworks/romney-tom-hayley-as-robin-goodfellow-n05850

« De manière générale, l’évolution du portrait traduit l’importance accrue accordée à l’espace privé, à la vie intérieure, au lien intime entre l’homme et la femme, aux enfants, au confort de la vie domestique. Les sentiments et les relations personnelles prennent le dessus sur la position des individus dans la société. Le portrait en costume qui brouille la véritable identité sociale des modèles, connaît aussi à cette époque un grand succès. Reynolds s’en amuse, notamment dans ses portraits d’enfants, en convoquant de célèbres références ».

 

  harriet-hoppner-1804

Miss Harriet Cholmondeley – John Hoppner (1758-1810), Tate 1804



 --------------------------------------------------------

 

3ra-jwd

1 détail :
Three children of Richard Arkwright with a goat
Les Trois Enfants de Richard Arkwright avec une chèvre (sic)
Joseph Wright of Derby, 1791
http://www.tate.org.uk/art/artworks/wright-three-children-of-richard-arkwright-with-a-goat-l02751

 

.

 

Posté par clioweb à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


01 novembre 2019

Peintres anglais de l'âge d'or

.

L’âge d’or de la peinture anglaise :

l’alchimie de l’art à l’époque des révolutions

Expo Musée du Luxembourg 2019-2020


dans le dossier de presse :

- parcours de l’exposition p. 11
http://clioweb.free.fr/art/PeintureAnglaise-Luxembourg.pdf

- biographie des artistes p. 19
- liste des 68 oeuvres exposées p. 48
- visuels disponibles pour la presse p. 72

 


sommaire du catalogue + visuel


Reynolds (1723 – 1792) et Gainsborough (1727-1788) , face à face



1. Reynolds (1723 – 1792) et Gainsborough (1727-1788) , le face à face

peintureanglaise73-74


Portraits, images d’une société prospère

George Romney (1734-1802)
William Beechey (1753-1839)
Thomas Lawrence (1769-1830)


Dynasties et familles, images d’un entre-soi

Joshua Reynolds (1723 – 1792) et le portrait d’enfants
Francis Cotes (1726 - 1770)
Wright of Derby (1734 – 1797) et le portrait d’enfants
John Hoppner (1758 - 1810)


Le spectacle de la nature

Reynolds : Les Archers 1769
George Stubbs (1724 - 1806)
George Morland (1763 - 1804)
Richard Wilson (1714 – 1782) : La Thames près de Morbie Hill Twickenham 1762
Thomas Gainsborough (1727-1788) et le paysage

4 -  Le spectacle de la nature (suite)

peinture-anglaise-75-76

Peindre à l’aquarelle

Alexander (1717 - 1786) et John Robert Cozens (1752 - 1798)
J.M.W Turner (1775 – 1851)
John Constable (1776 - 1837)
John Sell Cotman (1782 - 1842)


Aux frontières de l’Empire

Johann Zoffany (1733 - 1810)
William Hodges (1744 - 1797)
Thomas Daniell (1749 - 1840)

Tendre vers le Sublime

Henry Fuseli (1741 - 1852)
J M W Turner (1775 – 1851) : La Destruction de Sodome
William Blake (1757 - 1827)
John Martin (1789-1854)

 

Peintres, chronologie

Richard Wilson (1714 – 1782)
Joshua Reynolds (1723 – 1792)
Thomas Gainsborough (1727-1788)
Georges Stubbs (1724 – 1806)
Francis Cotes (1726-1770)

Agostino Brunias (c. 1730 – 1796)
Johan Zoffany (1733-1810)
George Romney (1734-1802)
Joseph Wright of Derby (1734 – 1797)

Philip James De Loutherbourg (1740-1812)
Henri Fuseli (1741 - 1825)
William Hodges (1744-1797)
Thomas Daniell (1749-1840)

William Beechey (1753-1839)

William Blake (1757-1827)
John Hoppner (1758-1810)

George Morland (1763 - 1804)
Thomas Lawrence (1769-1830)

Joseph Mallord William Turner (1775 - 1851)
John Constable (1776 - 1837)
John Sell Cotman (1782-1842)


.


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 octobre 2019

Peinture anglaise, expo Luxembourg

 

peinture-anglaise-luxembourg

L’âge d’or de la peinture anglaise.
De Reynolds à Turner (à partir des chefs d’œuvre de la Tate)
Musée du Luxembourg,
11 sept 1019 - 16 fév 2020
https://museeduluxembourg.fr/plan-du-site
Thomas Gainsborough, Lady Bate-Dudley, Vers 1787 - Tate Britain

 

avec dossier pédagogique  (15 pages) :

L’exposition se compose de 7 sections thématiques :

- Joshua Reynolds et Thomas Gainsborough.
- Portraits, images d’une société prospère
- Dynasties et familles, images d’un entre-soi
- Le spectacle de la nature (paysages, animaux)
- Peindre à l’aquarelle, paysage sur le motif.
- Aux frontières de l’Empire, peintres-voyageurs.
- La peinture d’histoire romantique, contradictions et compromis


dossier 76 pages :
http://fr.scribd.com/document/424724738/Exposition-L-age-d-or-de-la-peinture-anglaise-au-Musee-du-Luxembourg

 

Expositions précédentes, dossiers pédagogiques

Les Nabis et le décor. Bonnard, Vuillard, Maurice Denis...
Alphonse Mucha
Tintoret. Naissance d'un génie
Rubens. Portraits princiers
Pissarro à Eragny. La nature retrouvée
Fantin-Latour. A fleur de peau
Chefs-d'œuvre de Budapest. Dürer, Greco, Tiepolo, Manet, Rippl Rónai
Fragonard amoureux. Galant et libertin
Les Tudors
Paul Durand-Ruel le pari de l'impressionnisme
Joséphine
La Renaissance et le Rêve
Chagall entre guerre et paix
Le Cercle de l'art moderne, collectionneurs d'avant garde au Havre
Cima da Conegliano, maître de la Renaissance vénitienne
Cézanne et Paris
Cranach et son temps

........

L'âge d'or de la peinture anglaise

Dossier de l'Art n° 272 - sept 2019

L'exposition du musée du Luxembourg
Reynolds et Gainsborough. Une révolution du portrait
George III et les arts
Arrêt sur œuvre. Joshua Reynolds, Les Archers
De Romney à Lawrence. Les artisans de l'âge d'or
Arrêt sur œuvre. George Romney, Mr et Mrs William Lindow
Aux limites d'un genre. Peindre la famille, peindre l'enfant
Arrêt sur œuvre. Joseph Wright of Derby, Les Trois Enfants de Richard Arkwright avec un cerf-volant
Un empire aux dimensions du monde
De l'esthétique à la peinture. L'ambition du paysage
De Cozens à Blake. Les audaces de l'aquarelle
De Henry Fuseli à John Martin. Aux confins de la peinture d’histoire
Épilogue. Une école anglaise de peinture

ACTUALITÉS
La croisée des arts. Jane Austen, entre la pointe acérée et la touche exquise
Une collection à la une. La peinture anglaise au musée des Beaux-Arts de Bordeaux
Un incontournable. Le Sir John Soane’s Museum
Exposition. Éloge de la magnificence : George IV à Buckingham Palace



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 avril 2019

USA 1856 : Free and Slave states

 

usa-reynolds1856


Reynolds's Political Map of the United States
Designed to Exhibit the Comparative Area of the Free and Slave States

Reynolds, William C.1856
Persuasive Maps: PJ Mode Collection
avec analyse et commentaire
http://digital.library.cornell.edu/catalog/ss:19343476


rappel : http://clioweb.canalblog.com/tag/persuasive
Persusive Maps, Cornell Library http://persuasivemaps.library.cornell.edu/

 

Posté par clioweb à 11:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,