04 octobre 2016

Enseigner la Résistance

 

enseigner-R

Enseigner la Résistance
Laurent Douzou, Tristan Lecocq, dir.  Canopé - ex CNDP 2016
http://twitter.com/CecileVast/status/781918590253592576

Photo de couverture : les animateurs de Défense de la France, Geneviève de Gaulle (à gauche), Hubert Viannay (au centre)
et Marie-Marguerite Houdy (à droite) à Taverny (Val-d’Oise) au printemps 1943 - FdR

couverture de la brochure du CNRD 2002-2003 Les jeunes dans la Résistance



Sommaire :

Introduction

REFUSER ET S'ENGAGER
L'effondrement de 1940
Les débuts de la Résistance
La France libre
RESSOURCES
Le témoignage unique d'une pionnière de la Résistance
Retracer le parcours d'un résistant
Refuser et s'engager

AGIR
La Résistance intérieure et son action :
mouvements, réseaux, maquis
Résistance intérieure, France libre et France combattante
Le prix de l'action : la répression de la Résistance
RESSOURCES
L'affiche rouge
La presse clandestine numérisée
Agir

LIBERER, RESTAURER, REFONDER
Restaurer la France dans son intégritë territoriale
Restaurer l'État de droit
Restaurer la démocratie et la République
RESSOURCES
La Libération vue par La Bête est morte ! de Calvo
Trouver des photographies de la Résistance
Libérer, Restaurer, Refonder

LE SOUVENIR, LES MEMOIRES ET L'HISTOIRE
Définir la Résistance ? illusoire ? nécessaire ?
Les mémoires emboîtées de Résistance
Les questions posée par les historiens d'aujourd'hui aux résistants d'hier

Ressources
141 René Char, un poète chef de maquis
143 Trouver et exploiter des témoignages de résistants
145 Le souvenir, les mémoires et l'histoire
147 Enseigner la Résistance autrement (?)
biblio, sitographie, glossaire
auteurs

12 articles écrits par des historiens spécialistes de la période : Laurent Douzou, Cécile Vast, Sébastien Albertelli, Julien Blanc, Thomas Fontaine, Jean-Marie Guillon, Pierre Laborie, Bruno Leroux, Jean-François Muracciole... 
Des études et des documents historiques commentés par des enseignants du second degré sont annoncés en ligne



Les vidéos des deux journées organisées en 2014 sont en ligne sur le site académique de Paris.
Enseigner la Résistance. Mardi 18 novembre 2014
Enseigner la déportation. Mercredi 19 novembre 2014
http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_1062328/captation-video-enseigner-la-resistance-et-la-deportation


rappels, sur ce blog,
la Résistance, l'esprit de résistance, les résistants...
http://clioweb.canalblog.com/tag/Resistance

Résister à Hitler - Résistants et Résistance en Europe
dont Jean Moulin, Pierre Brossolette, Marc Bloch, Robert Antelme,
Jean-Pierre Vernant, Lucie Aubrac, Germaine Tillion...

http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/resistants.htm

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 mai 2015

4 résistants au Panthéon

 

expo-4resistants

4 résistants au Panthéon, expo aux AN Pierrefitte (6 mai-27 juillet 2015)
http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/web/guest/4-resistants-au-pantheon




- Pierre Brossolette (1903-1944)
http://www.pierrebrossolette.com/

- Geneviève Anthonioz-de Gaulle (1902-2002)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Genevi%C3%A8ve_de_Gaulle-Anthonioz


- Germaine Tillion (1907-2008)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Germaine_Tillion
la lettre de l’association GT : http://www.germaine-tillion.org/

Hommages de Besançon :
http://www.besancon.fr/gallery_files/site_1/346/348/34352/61881/dptillion.pdf

Le fonds Germaine Tillion au Musée de la Résistance et de la Déportation
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/454/files/2014/02/Fonds_GermaineTillion


- Jean Zay (1904-1944)
L’école est à nous ! ou comment Jean Zay révolutionna l’Éducation Nationale,
documentaire de Stéphane Benhamou, 2015, 52 min.
LCP mardi 26 mai à 20h35

Jean Zay, un crime français” Catherine Bernstein qui enquête sur l’assassinat de Jean Zay en juin 1944.
Retour sur les circonstances d’un crime français et celles après guerre lors du procès de l’assassin…
http://pluzz.francetv.fr/videos/doc_24_centre_,122762816.html
http://www.youtube.com/watch?v=Gk28wecaOE0

France3 Centre, La semaine Jean Zay : du lundi 18 au vendredi 22 mai.
« La rédaction web consacre 5 portraits au grand homme »
http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/jean-zay-au-pantheon

Posté par clioweb à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 avril 2015

Chercheurs en Résistance

 

chercheurs-resist-pur

Chercheurs en Résistance : pistes et outils à l’usage des historiens,
Julien Blanc et Cécile Vast [dir.], PUR 2014
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3484
CR Non-Fiction http://www.nonfiction.fr/article-7501-de_la_memoire_a_lhistoire_de_la_resistance.htm


« L'histoire de la Résistance demeure un chantier essentiel »
L'ouvrage est issu de journées d'études à Besançon en juin 2009 et à Paris en mars 2010
Le CR rappelle le travail précoce et important réalisé par le Comité d'Histoire de la Seconde Guerre mondiale (Henri Michel). Inventer les sources d'un histoire future : correspondants départementaux, recueil de plus de 1500 témoignages, collecte de sources et d'archives - IHTP inauguré en 1980


- Parmi les ouvrages cités :
Laurent Douzou, La Résistance française: une histoire périlleuse.
http://www.fondationresistance.org/pages/rech_doc/resistance-francaise-une-histoire-perilleuse_cr_lecture50.htm
Laurent Douzou, Faire l'histoire de la Résistance, PUR 2010
http://www.pur-editions.fr/couvertures/1273568370_doc.pdf

Dictionnaire historique de la Résistance dir. François Marcot
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/04/17/31906149.html

Julien Blanc, Au commencement de la Résistance. Du côté du musée de l'Homme. 1940-1941
Cécile Vast, L’identité de la Résistance, à partir d'une thèse sur les MUR (Mouvements unis de Résistance)
http://revuesshs.u-bourgogne.fr/lisit491/document.php?id=518

Sébastien Albertelli Les services secrets du général de Gaulle: le BCRA, 1940-1944.
Jean-Louis Crémieux-Brilhac, La France Libre. De l'appel du 18 juin à la Libération
Johanna Barasz, «De Vichy à la Résistance. Les Vichysto-résistants 1940-1944», 2010


- sommaire de l'ouvrage :
http://www.pur-editions.fr/couvertures/1398252899_doc.pdf

Laurent Douzou, Propos introductif

Première partie : UNE HISTOIRE TOUJOURS EN CHANTIER
Julien Blanc, La Résistance pionnière : un territoire en friches
Sébastien Albertelli, Une Résistance londonienne ? L'étude du BCRA
Johanna Barasz, Les « Vichysto-résistants » : choix d’un sujet, construction d’un objet
Thomas Fontaine, Écrire l’histoire des déportations de répression

Sylvain Gregori, (Ré)écrire l’histoire de la Résistance corse : de l’enjeu mémoriel à l’essai historiographique
Cécile Vast, Sur l’expérience de la Résistance : modes d’appropriation, sens et construction identitaire

Deuxième partie : SOURCES ET ÉCRITURE DE L’HISTOIRE DE LA RÉSISTANCE

- Les documents à la source : fonctions, langages et représentations
Johanna Barasz, Les « Vichysto-résistants » : invention des sources
Emmanuel Chevet, Les archives de gendarmerie : notes de bas de pages, compléments d’objets ou sujets de l’histoire de la Résistance ?

- Archives et écriture de l’histoire
Sébastien Albertelli, Les archives du BCRA et l’écriture de l’histoire de la Résistance
Julien Blanc, Une source irremplaçable et biaisée : les dossiers d’homologation des résistants
Cécile Vast, Presse clandestine et documents internes des mouvements : lectures croisées

Biblio dans l'article Résistance intérieure en France
http://fr.wikipedia.org/wiki/Résistance_intérieure_française#Bibliographie


- Enseigner la Résistance et la déportation - vidéos ac-paris 11.2014
Résistance intérieure, France Libre et France combattante, Sébastien Albertelli
Résister et libérer, Jean-Marie Guillon
Résister et se souvenir, Laurent Douzou

Propositions pédagogiques : Eric Zdobych, Nathalie Dementiev, Michelle Lecreux
http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p1_1062328/captation-video-enseigner-la-resistance-et-la-deportation


- Fondation de la Résistance :
http://www.fondationresistance.org/

- Résister à Hitler
: http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/resistants.htm

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

F Marcot, dict de la Résistance, 2006

 

Dictionnaire historique de la Résistance - Résistance intérieure et France libre
sous la direction de François Marcot,
avec la collaboration de Bruno Leroux et Christine Levisse-Touzé,
Éditions Robert Laffont, Collection Bouquins, 1 248 pages, 2006


Présentation de l’ouvrage. Cécile Vast sur la liste H-Français

Portée et ambitions du Dictionnaire historique de la Résistance
En se démarquant à la fois de la vision convenue des années 50-60 et de la focalisation sur Vichy qui a marqué l’historiographie depuis les années 70, la recherche sur la Résistance n’a cessé de progresser en dehors du tapage médiatique, en élargissant le champ de ses préoccupations autour de problématiques renouvelées... S’ouvrant largement à l’histoire politique, culturelle et sociologique, aux apports de l’anthropologie, à l’histoire des représentations et des mentalités, ils se sont intéressés à des aspects jusque-là négligés ou traités de façon convenue. À rebours des visions simplificatrices des comportements des Français sous l’Occupation, ils considèrent la Résistance comme un processus social qui n’a pu exister, vivre et se développer que dans la dynamique des liens de complicité et de solidarité tissés dans et avec la société française. Cette recherche remet sérieusement en question l’idée caricaturale qui consiste d’une part à réduire la majorité de la population à une masse résignée, voire complice et s’accommodant tant bien que mal de l’Occupation, d’autre part à limiter la Résistance à une minorité, équivalente à celle des « collaborateurs », et supposée être, comme ceux-ci, isolée dans le pays.

Comme tout objet d’histoire, la Résistance relève d’un traitement scientifique qui n’a rien de spécifique, mais, comme les autres, elle requiert la prise en compte de sa part de singularité - voire d’étrangeté. Pour répondre à ce défi, les historiens doivent faire preuve d’invention en interrogeant leurs outils conceptuels : d’abord la notion même de résistance. Ils ont à questionner leurs méthodes : l’utilisation des témoignages et l’exploitation des données sociologiques par exemple. Ils doivent diversifier leurs catégories, de l’étude des actes et des acteurs dans leur espace « réel » à celle de leur dimension légendaire et mythique - qui n’a rien à voir avec l’affabulation. Ainsi ne voir dans la Résistance que la compétition des hommes dans leur lutte pour le pouvoir, se focaliser sur la centaine de chefs qui l’ont « dirigée », court le risque de négliger le sens qu’ils ont donné à leur engagement et d’ignorer la multitude de ceux dont l’aventure s’inscrivait dans une tout autre perspective. Limiter la Résistance à des approches organisationnelles (quelles structures et au profit de quels pouvoirs ?), politiques (quels projets et quels lendemains ?) ou militaires (quelle efficacité dans la libération du pays ?)... peut amener à dénaturer l’identité du phénomène.

Ces approches nouvelles, n’isolant plus les résistants du reste de la société, cherchant à saisir ce que ces « rebelles » partageaient avec les « autres » ont révélé l’image d’une Résistance moins héroïsante, plus humaine, replacée dans la complexité des comportements - sans être pour autant banalisée. Rassembler ces analyses, les préciser, les confronter aux travaux d’historiens étrangers sur les modes de résistance en Europe, tel a été l’enjeu des six colloques organisés autour du thème « La Résistance et les Français », à partir de 1993, avec le concours de l’Institut d’histoire du temps présent dirigé à cette date par Robert Frank. Ce dictionnaire en est l’un des principaux aboutissements.

Le Dictionnaire historique de la Résistance est le premier ouvrage de cette ambition et de cette forme. Il offre la première grande synthèse sur l’histoire de la Résistance française grâce à sa composition en trois parties précédées de grands textes qui font le point sur les grandes questions d’une histoire toujours en débats. Il constitue une somme de connaissances jamais réunies à ce jour avec ses 1003 articles, présentant systèmes d’occupation, acteurs, territoires, mouvements et réseaux, organisations civiles et militaires, actions et combats de la Résistance intérieure et de la France libre. Se plaçant du point de vue des acteurs, il décrit leur vie quotidienne, dit les valeurs qui les ont motivés et les passions qui les ont animés. On y trouve ainsi les articles : patriotisme, idée européenne, République, amours et sexualité, argent, doute, passions, tractions et bicyclettes, vie quotidienne.

Cet ouvrage, appelé à devenir très vite un livre de référence pour les étudiants, les professeurs et tous ceux qui s’intéressent à notre histoire, s’accompagne d’une réflexion originale sur ces années de combat et l’écriture de cette histoire. Le lecteur pourra y une référence, un nom, une date fondamentale et les explications claires s’y rapportant. Les détails et les lignes directrices d’une action de quatre ans en zone occupée, en zone « libre » et dans tous les territoires ralliées à la France libre, jusqu’à la Libération. Ainsi des 235 biographies, des articles sur la division Leclerc, la Résistance dans les 22 régions françaises, la presse clandestine ou la lutte armée. Toutes les formes de résistance sont étudiées, soit sous forme d’articles généraux (propagande, passage clandestin, sauvetage des Juifs, renseignements, imprimeries clandestines, lutte armée, maquis, liaisons) soit à la faveur d’études de cas précis portant sur des mouvements, réseaux, maquis, journaux clandestins ou des missions.

Enfin l’ouvrage propose une réflexion inédite sur la Résistance en revenant sur son action et sur son sens. Sans omettre de présenter les noms les plus connus de la Résistance et de la France libre, il s’intéresse aussi aux résistants « ordinaires ». Il remet en question la vision stéréotypée d’une France constituée d’une masse de Français résolument attentistes pris entre deux minorités agissantes, les résistants et les collaborateurs. Il montre les liens qui se tissent progressivement entre les résistants et les Français. Il décrit la diversité de la société résistante, avec ses héros qui n’en sont pas moins des Français de leur temps et ses gens ordinaires qui ont osé se lancer dans cette aventure incertaine : jeunes, femmes, Juifs, catholiques, protestants, étrangers, ouvriers, gendarmes, militaires, intellectuels, patrons, paysans, communistes, socialistes, monarchistes.


Les auteurs
Cet ouvrage a été rédigé par une équipe de 114 historiens de 6 nationalités qui ont travaillé sous la direction de François Marcot (professeur à l’université de Franche-Comté), avec la collaboration de Bruno Leroux (directeur historique de la Fondation de la Résistance ) et de Christine Levisse-Touzé (directrice du Mémorial du maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris, et du musée Jean Moulin - ville de Paris), et un comité scientifique composé de : Claire Andrieu (professeur à l’IEP-Paris), Christian Bougeard (professeur à l’UBO-Brest), Laurent Douzou (professeur à IEP-Lyon), Robert Frank (professeur à Paris I), Jean-Marie Guillon (professeur à l’université d’Aix), Pierre Laborie (directeur d’études à l’EHESS), Denis Peschanski (directeur de recherches au CNRS), Guillaume Piketty (directeur de recherches à l’IEP-Paris), Jacqueline Sainclivier (professeur à l’université de Rennes II), Dominique Veillon (directeur de recherches au CNRS).

Sommaire :
Introduction : Regards sur la Résistance et la France libre
Les grandes étapes de la Résistance
La France libre, la Résistance et la France
Systèmes d’occupation et pouvoirs
Qu’est-ce que la Résistance ?
Les résistants dans leur temps
La Résistance dans le siècle

Première partie : Acteurs et territoires
Vues d’ensemble
La Résistance : aventure individuelle et collective
Les liens entre les deux Résistances
Géographie de la Résistance intérieure
Géographie de la Résistance extérieure
La Résistance et les Alliés
Mouvements, réseaux et structures
Territoires et régions
Hommes et femmes

Deuxième partie : Événements et actions
Vues d’ensemble
La Résistance, l’occupant et Vichy
Multiplicité des formes d’action : redécouverte et invention
Résistance et action politique
Les enjeux de la lutte armée
Résistance et Libération
Les grands événements
Valeurs et projets
Actions et combats
Face à la répression

Troisième partie : Les résistants, leur temps et le nôtre
Vues d’ensemble
L’opinion et la Résistance
Pour une histoire culturelle (et sociale) de la Résistance
Résistance et identités
Héritage et mémoire de la Résistance
L’écriture de l’histoire de la Résistance
La Résistance, Vichy et le monde
La société résistante
Anthropologie de la vie résistante
Mémoires de la Résistance

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 avril 2014

Montchamp 2014



Journée nationale du Souvenir de la Déportation

Montchamp - 2014

 

rid2014

 

5003

 

5006

 

5025

 

5019

 

5044


5029


5022

 

5035

 

5047

 

5052

 

5053

La sculpture d'Alfred-Auguste Janniot
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/04/29/24129327.html

 

Message des anciens déportés
(lu par Mme Florence Bessy, sous-préfet de Vire)

En ce jour de recueillement et de souvenir qui marque le 69e anniversaire de la libération des camps de concentration et d’extermination, c’est d’abord à celles et ceux d’entre nous qui ne sont pas rentrés de la terrible épreuve de la déportation que nous voulons penser. Persécutés, pourchassés, arrêtés ou raflés dont des milliers d’enfants, tous ont connu les conditions inhumaines des camps, la dégradation de l’être humain et la mort.

Si l’année 1944 fut en France, celle de la libération du territoire, elle fut aussi celle d’un renforcement et d’une aggravation de la répression et de la déportation marquée par la poursuite des activités meurtrières dans les camps.

L’espoir suscité par le Débarquement de Normandie puis de la Libération de Paris fut estompé par le durcissement et la radicalisation du régime nazi qui ne renonçait à aucun de ses objectifs criminels.
La condition de vie des détenus s’aggrava en 1944 et les chances de survie diminuèrent.

Dans nos sociétés où réapparaissent des actes et propos xénophobes, racistes, antisémites et discriminatoires, les rescapés des camps de la mort rappellent toute l’importance des valeurs de solidarité, de fraternité et de tolérance, qu’ ils n’ont eu de cesse de promouvoir et défendre depuis leur retour.
Il appartient aux générations suivantes de préserver ces valeurs qui sont celles de la République.

Ce Message a été rédigé conjointement par :
La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (F.M.D.)
La Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (F.N.D.I.R.)
La Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes (F.N.D.I. R. P.)
L’Union Nationale des Associations des Déportés, Internés et Familles de disparus (U.N.A.D.I.F.)


.

Posté par clioweb à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 février 2014

L'exigence Cavaillès

 

cavailles

Jean Cavaillès (et sa soeur GabrielleFerrières) - source Google Images


Cavaillès, l’exigence insurgée
, Jean Birnbaum, Le Monde des livres, 20.02.2014
http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/02/20/cavailles-l-exigence-insurgee_4370042_3260.html

extraits de l'éditorial :
« Le 17 février 1944, Jean Cavaillès, philosophe, mathématicien et résistant, a été fusillé par les Allemands.
Lors de ses interrogatoires, il avait expliqué que ses actes étaient conformes aux valeurs de grands esprits allemands comme Kant ou Beethoven ». …

« Rigueur scientifique, rectitude morale, logique militaire : chez ce fils d’officier élevé dans une famille protestante et dreyfusarde, l’exigence était inséparable d’un rapport à la vérité comme discipline et comme espérance. Pour ceux qui se réclament aujourd’hui de sa pensée, il y a là un héritage très concret : le refus de rester les bras croisés et une certaine manière de faire face (aux problèmes mathématiques, aux épreuves historiques) ... ».

« Soixante-dix ans après sa mort, et alors que cet anniversaire est célébré avec une discrétion qui n’aurait pas déplu à cet homme réservé, il est urgent de relire ses textes et les ouvrages qui perpétuent sa présence [...] Au moment où le débat public tend à être monopolisé par des bonimenteurs sans foi ni loi, l’exigence intellectuelle et morale d’un Cavaillès est précieuse pour quiconque souhaite enrayer le triomphe du n’importe quoi, la dégradation des consciences, en un mot la zemmourisation des esprits ».


- Jean Cavaillès (1903-1944)
http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/187.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Cavaillès

- Gabrielle Ferrières, Jean Cavaillès : philosophe et combattant, 1903-1944 ;
avec une étude de son œuvre par G. Bachelard, PUF1950
- Jean Cavaillès, Sur la logique de la théorie de la science, PUF 1960
- Georges Canguilhem Vie et mort de Jean Cavaillès,1996, rééd Allia 2014

- « Jean Cavaillès (1903-1944) : Un philosophe dans la guerre », La lettre de la Fondation de la Résistance, 09.2003
http://www.fondationresistance.org/documents/lettre/LettreResistance034.pdf

- ENS Ulm, Journée d'hommage à Jean Cavaillès, 17 février 2014

-« Jean Cavaillès : intellectuel, résistant, combattant »
Conférence et témoignage de Pierre-Yves Canu en mai 2010 à la MSH Lorraine
http://www.canal-u.tv/video/canal_u_medecine/msh_conference_temoignage_jean_cavailles_intellectuel_resistant_combattant.5897

.

Posté par clioweb à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 décembre 2013

Charlotte Delbo, une vie une oeuvre

 

delbo31441

Charlotte Delbo, femme de théâtre, résistante et écrivain
chroniques de la BNF, avril-mai-juin 2013
http://multimedia.bnf.fr/chroniques/chroniques_66/index-20.html


Charlotte Delbo (1913-1985), Emission Une vie, une oeuvre, 21.12.2013 - Une émission à podcaster et archiver
http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-charlotte-delbo-1913-1985-2013-12-21


Charlotte Delbo chez Chancel : « Je n'ai pas été arrêtée par hasard »
Sa mari est fusillé, elle est déportée à  Auschwitz avec 230 femmes résistantes dans Le Convoi du 24 janvier.

extraits de la lettre de Charlotte Delbo à Louis Jouvet, depuis la Suède, le 17 mai 1945
« Je ne veux pas vous raconter ce long et terrible voyage que j'ai fait, ni vous expliquer maintenant les raisons qui m'ont obligée à vous quitter à Rio... Je veux vous dire pourquoi je reviens, je reviens pour entendre votre voix ».

« J'ai souffert les pires épreuves que le destin ou la Gestapo puisse accumuler sur un pauvre humain moyen et mes chances d'en sortir étaient minces. La raison et le raisonnement, la statistique et l'observation quotidienne, chaque battement de mon coeur, un coeur qui ne bat que parce qu'on lui commande de battre, tout montrait d’évidence que la lutte était vaine.
Ma certitude intuitive était fondée sur autre chose, sur la protection que vous m'apportiez, ma mère et vous. Ma mère par la tension de sa volonté et la violence de sa pensée présente à la mienne. Vous parce que vous me parliez.
J'ai eu avec vous d'extraordinaires conversations. Nous avons parlé de tout, et de tous les gens que nous connaissons, Alceste et Hermione, Electre et Don Juan. J'ai été plus près de vous ces trois dernières années que pendant les précédentes où pourtant je ne vous quittai guère. Trois années de méditation avec la mort et l'espoir tour à tour m'ont donné le pouvoir d'évoquer et de susciter les êtres dans leur vérité … »

« Ce jour-là, j'ai eu la certitude de revenir et de vous revoir, du fond des marais d'Auschwitz. Il fallait un acharnement du miracle pour je revinsse. Je reviens pour vous embrasser ».


Voir aussi :
- Violaine Gelly Paul Gradvohl, Charlotte Delbo
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/04/23/28729501.html

- "Je reviens de la vérité", Charlotte Delbo - Cercle d'étude de la déportation et de la shoah 2010
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article167


- Mort de Charlotte Delbo, La mémoire d'Auschwitz - François Bott (Le Monde, 4 mars 1985)
http://spider95.canalblog.com/archives/2006/12/14/3426938.html

- Le Convoi du 24 janvier, lu par Madeleine Chapsal (L'Express, 14 février 1966)
En 1966, « Charlotte Delbo publie, aux Éditions de Minuit, Le Convoi du 24 janvier, série de fiches biographiques sur ses 229 compagnes, plus la sienne. Cette lecture est fascinante. L'horreur d'Auschwitz était dans le livre précédent : Aucun de nous ne reviendra. Ici, c'est autre chose, c'est de l'Histoire, l'Histoire au niveau où elle se fait, à celui de l'individu, de la femme qui accepte un soir de loger un inconnu, de la jeune écolière qui glisse dans sa serviette, parmi ses livres de classe, une série de tracts ; de l'épouse de l'imprimeur, qui ne savait rien, qui est arrêtée quand même, tandis que l'on fusille son mari au Mont-Valérien ».
http://spider95.canalblog.com/archives/2006/12/14/3426938.html

.

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,