12 juin 2017

2012-2017 : 5 ans d'élections

 

2012-hollande

6 mai 2012 Hollande président
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/05/07/24202736.html

 


muni-31032014

Après deux ans de pouvoir :
30 mars 2014  élections municipales

 

euro26052014

25 mai 2014 : européennes

  

depart-30032015

29 mars 2015 : départementales

 


regio-14122015b

http://www.20minutes.fr/elections/1745331-20151207-regionales-2015-presse-francaise-sous-choc

regio-14122015

13 décembre 2015 : régionales



legislatives-11062017

Après la Présidentielle 2017, le premier tour des législatives...

 

.


08 décembre 2015

Les régionales 2015 vues par l'ORAP

 

Premier tour des régionales 2015.
L'analyse de 5 chercheurs de l'Observatoire des radicalités politiques (ORAP)
Fondation Jean-Jaurès (d'après Mediapart 07.12.2015)

http://www.mediapart.fr/journal/france/071215/le-fn-reussit-incarner-le-vote-utile-contre-la-gauche

http://clioweb.free.fr/presse/1temp/mdp/orap-regionales-mpart.pdf


extraits :
- Dans les Alpes maritimes, ce fief absolu de la droite traditionnelle, Christian Estrosi ne devance la liste FN que de 33 voix. »

Nicolas Sarkozy subit une déconvenue majeure. Le chercheur Joël Gombin insiste sur la « très grande faiblesse au plan national des LR», qui atterrit au « même niveau que les régionales de 2010 », élection alors perdue par l’UMP, et « perd la moitié de ses voix par rapport à la présidentielle de 2012 ».

« Si le FN cartonne autant, selon eux, c'est parce qu'il a su imposer ses enjeux identitaires dans le débat... Le FN a aussi capitalisé, dans plusieurs régions « sur des problématiques réelles, qui n'ont pas été traitées », selon Lebourg: l’abandon des territoires ruraux, la peur des métropoles, la déconstruction des services publics.

A la différence du père, la fille se dote d’un maillage de militants et d’élus locaux qui va « peut-être lever certaines barrières et permettre au FN de notabiliser ses élus »

« Pour un grand nombre d’électeurs, le FN va devenir LE parti de la droite, le plus crédible, le plus proche de leurs positions ».

Jean-Yves Camus rappelle tout de même qu’en dépit de ses 30% des voix,
le FN reste aussi «le plus rejeté des partis politiques français ».

Le phénomène n’est pas que français. Il concerne l’Europe entière.
cf. Orban et « sa ligne droitière, ultra-conservatrice, nationaliste et autoritaire ».


- La « social-démocratie » incarnée par le PS est en état de délabrement avancé ».

« L’imaginaire politique est très clairement centré sur l’autorité,l’unité,
explique l’historien Nicolas Lebourg.
Cela donne un sursaut dans l’opinion pour Hollande, mais tout cela est déconnecté du PS


- Les médias ?  ils ne cessent de placer le FN au centre des débats:
dimanche soir,  plusieurs médias ont, à nouveau, parlé de « vague bleu marine »,
reprenant ainsi à leur compte l’un des slogans de campagne du FN


- Face au FN sortons de la paresse intellectuelle
http://www.liberation.fr/france/2015/11/29/face-au-fn-sortons-de-la-paresse-intellectuelle_1417047
http://tempspresents.com/2015/12/01/face-au-fn-sortons-de-la-paresse-intellectuelle/
http://www.jean-jaures.org/Observatoires/Radicalites-politiques



- D
eux leçons tirées par Hervé Le Bras (L'Obs + France-inter) :

1 - Le FN accélère surtout là où il est déjà fort.
Il y a un effet d'accélération, "ce qui est plutôt inquiétant pour les élections à venir".

 

2 - La droite classique a reculé face à la gauche.
Les résultats démontrent l'échec de la stratégie de Sarkozy

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections-regionales-2015/20151207.OBS0845/regionales-les-resultats-demontrent-l-echec-de-la-strategie-de-sarkozy.html

 

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,