29 juillet 2016

Daniel Arasse, Le tableau préféré

 

raphael-dresde-detail

Raphael, La Madonne Sixtine, 1513-14, Dresde, détail
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/r/raphael/5roma/2/03sisti.html



« The Raffaello 's painting was probably intended to decorate the tomb of Julius II...
The canvas was located in the convent of St Sixtus in Piacenza and was later donated by the monks to Augustus III, King of Saxony. It was carried to Moscow after the Second World War, and was later returned to Dresden ».
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/r/raphael/5roma/2/03sisti.html

http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/r/raphael/5roma/2/index.html


En juillet-août 2015, F-Culture a rediffusé 8 histoires de peintures
Le tableau préféré
La Joconde
La peinture comme pensée non verbale
L'invention de la perspective
Perspective et Annonciation
La Vierge échappe à toute mesure
Un archange auto-stoppeur
Secrets de peintres


Daniel Arasse, Le tableau préféré,
Histoires de peintures, Denoël - FC 2005
audios et transcriptions d'émissions diffusées sur FC pendant l'été 2003
http://www.franceculture.fr/histoire/histoires-de-peintures-le-tableau-prefere

arasse-fc

25 histoires de peintures, le sommaire
http://clioweb.free.fr/art/arasse.htm


arasse

Daniel Arasse 1944-2003


.
 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 novembre 2014

Le Pérugin, maître de Raphaël ?

 

expo-peru

Le Pérugin, maître de Raphaël, Musée Jacquemart-André :
http://expo-leperugin.com/

le dossier de presse :
http://www.musee-jacquemart-andre.com/sites/default/files/dp_expo_le_perugin_2014_au_musee_jacquemart-andre_0.pdf



- Le Pérugin (1450-1523), perle perdue, Libération 10.11.2014
A Paris, le musée Jacquemart-André propose une exposition qui met à l’honneur le grand maître de la Renaissance italienne, coloriste célébré avant d’être raillé par la génération suivante
http://next.liberation.fr/arts/2014/11/10/le-perugin-perle-perdue_1140452

« Le Pérugin est passé par l’atelier d’Andrea del Verrocchio, où il a croisé Léonard de Vinci, Botticelli, Ghirlandaio, de la même génération… Il est vraiment un homme de la Renaissance, inventant le modèle des paysages baignés de lumière. Meilleur coloriste que dessinateur, il adopte la peinture à l’huile, venue des Flandres, exécute des portraits réalistes - dont témoigne magistralement dans l’exposition le buste d’un drapier vénitien -, travaille autant l’illusion atmosphérique que la perspective, porte un soin particulier au rendu de la nature et des architectures qui forment l’arrière-plan de ses tableaux ».
« L’exposition n’a pas résolu le mystère de ses liens avec Raphaël »

Vidéo : « Peintre raffiné, d’une grande maîtrise technique, il passe pour avoir été une des influences de Raphaël. L’historien Giorgio Vasari, affirme même que le jeune peintre aurait fréquenté l’atelier du maître. Pourtant, à ce jour, aucune preuve n’a pu certifier ses écrits »
http://www.liberation.fr/video/2014/11/08/le-perugin-maitre-de-raphael_1138837


- Le Pérugin, dans l'ombre de Raphaël - Le Monde 15.09.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/09/15/le-perugin-dans-l-ombre-de-raphael_4487396_3246.html
« Son succès en fit un peintre gyrovague : il exerçait, parfois dans la même année, son art à Florence, à Rome, à Pérouse ou à Venise ».
« Isabelle d'Este lui commande une toile sur le thème du combat de l'Amour et de la Chasteté. Pas moins de 70 lettres furent échangées : il lui fallait Minerve et Diane, symboles de la chasteté, luttant contre Vénus et l'Amour, incarnant la luxure ». Lorsque la marquise de Mantoue reçoit la toile, elle convient que la chose est « bien dessinée et bien coloriée », mais la tempera a été préférée à l’huile.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Combat_de_l%27Amour_et_de_la_Chastet%C3%A9

18 diapos : http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/09/18/le-perugin-grand-maitre-de-la-renaissance-italienne_4478403_3246.html


- Wikipedia : Pietro Perugino article très détaillé en italien - Le Pérugin, article en français

- Le Pérugin, Web Gallery of Art
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/p/perugino/index.html
Ornamentation of the Collegio del Cambio in Perugia
Paintings of Christ
Paintings of the Madonna
Paintings of Saints
Frescoes on the side walls of the Sistine Chapel
Frescoes on the ceiling of Stanza dell'Incendio di Borgo in Vatican
Miscellaneous paintings


Retable de Fano, prédelle représentant des épisodes de la Vie de la Vierge : Nativité de la Vierge, 1488-1497

perugin-madonna

Madonna and Child, c. 1500, National Gallery of Art, Washington
http://www.nga.gov/content/ngaweb/Collection/art-object-page.356.html



Hors exposition : Musée des Beaux-Arts de Caen

perugin-mariage-caen           RaffaelloSpozalizio

  Le Mariage de la Vierge (ou Le Sposalizio) -
selon Le Pérugin 1500-04 (Caen) à gauche - selon Raphaël 1504 (Brera) à droite
voir aussi Le Pérugin, La remise des clés à Saint-Pierre (1481) - La remise des clefs

.
.

Posté par clioweb à 08:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 mai 2013

1941 : La « rafle » du billet vert


 

Premières « rafles » et camps d'internement en zone occupée en 1941
Le 14 mai 2013, le Cercle d'étude de la déportation et de la Shoah a organisé une journée d'étude
qui a eu lieu à la Mairie de Parishttp://www.cercleshoah.org/spip.php?article262

Le 14 mai 1941, à Paris, 3 747 hommes sont convoqués et arrêtés par la police de Vichy (6500 convocations - les billets verts - ont été envoyées). Ils sont ensuite transférés et internés dans les camps de Beaune-la-Rolande et Pithiviers.
Les hébergés développent une activité culturelle intense, ils assurent les corvées et s'organisent pour exercer leur métier. Certains peuvent travailler dans les fermes ou une sucrerie. Les familles obtiennent de pouvoir leur rendre visite, au moins dans les premiers mois. Près de 800 réussissent à s'évader, mais beaucoup seront à nouveau arrêtés. La très grande majorité sera déportée lors de premiers convois en juin et juillet 1942 et assassinée à Auschwitz.
(d'après Les camps du Loiret, sur le site web Un exil ordinaire via Internet Archive)

 

14-salle

L'auditorium de l'Hôtel de Ville - Yvette Lévy au 2d rang

- Katy Hazan, La « rafle » du billet vert et l’année 1941

14-katy

Katy Hazan, Marie-Paule Hervieu, Raphaël Esrail


- Illusions perdues, 1941-1942, Fragments d’une vie en sursis, Les camps d’internement du Loiret, projection du film-documentaire de Jean Michel Plouchard, 2011, 52 min - Le début est disponible en extrait vidéo sur  Youtube
Intervenants dans le docu : Hélène Mouchard-Zay, Benoît Verny, Zysman Wenig, Emile Fragerman, Henri Minczeles
Monique Hepner, Laurence Scebat, Berthe Burko-Falcman, Claude Ungar, Michel Wenig, Hélène et Albert Gotlib
http://www.youtube.com/user/jmplouchard


14-zay

Katy Hazan, Marie-Paule Hervieu, Hélène Mouchard-Zay, Jean-Michel Plouchard

pelcman

Leibus Pelcman, à Beaune la Rolande, deux jours avant sa déportation le 25 juin 1942.
Sur la photo, sa femme et ses deux filles.
Il n'a jamais connu la plus jeune.
Source JM Plouchard, Illusions perdues 1941-1942


- Les campagnes antisémites dans Le Matin, Agathe Demersseman, MRN Champigny

« A Pithiviers, les juifs dont du camping ... forcé » titre Le Matin du 18 mai 1941
qui multiplie les allusions au rationnement alimentaire (« la viande n'est pas indispensable »)
lui opposant un  hébergé souriant portant 3 pains (extrait d'une photo sur la vie du camp) ...
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k587104p  - http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb328123058/date
Le Matin comporte aussi la photo de l'enregistrement des juifs par quatre gendarmes au camp de Pithiviers.
Autres versions sur le site MemoiresVives.net et sur  le blog de JM Plouchard


- Destins d’artistes. L’art dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande (mai 41– juillet 42)
En 2008, Claude Ungar a été commissaire de l'expo
Derniers souvenirs, Objets des camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande, 1941-1942
http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?article583
dont Histoire@Politique a publié un compte rendu à lire en ligne.


14-ungar

Claude Ungar, l'exemple d'Icek Blikzylberg d'après les mentions sur une assiette-souvenir



- La France des camps (1938-1946), projection du documentaire de Denis Peschanski, réalisé par Jorge Amat, 2009, 85 min
Le producteur Phares et Balises a mis en ligne 5 extraits vidéo

 14-amat

Marie-Paule Hervieu, Jorge Amat

14-salle2

14-ginette

Ginette Kolinka



D'autres photos, à voir en vue d'ensemble ou en diaporama sur Dropbox
https://www.dropbox.com/sh/0r5n5ne6g0w5s58/Od44VpfliQ


Sur le web, deux sources majeures sur les rafles de 1941 :

* Le Cercle d'étude :
- La "rafle" du billet vert et l’ouverture des camps d’internement du Loiret, 08.06.2011 avec
Benoît Verny, historien
Berthe Burko-Falcman, témoin de l’arrestation de son père, Aron Falcman
Claude Ungar, commissaire de l’exposition
"Derniers souvenirs et objets des camps de Pithiviers et de Beaune-La-Rolande en 1941 et 1942"
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article188

- Quand l’Etat français était antisémite.
Conférence de Marc-Olivier Baruch. Témoignages de Colette Brull et Jacques Ullman, 03.10.2007
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article20

- Le sauvetage des enfants, exposé de Sabine Zeitoun,
témoignages de Georges Loinger, Betty Saville, Dominique Laury - mai 1999
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article34


* Le Cercil et ses publications :

cercil

- Les camps du Loiret
Le rôle des camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande dans l’internement et la déportation des Juifs de France.
Un excellent dossier de 8 pages en pdf

- 2008 : visite du camp de Pithiviers et d'une ferme de Sologne - N Grenon, Cercil - YV-FR
- Lettres d'un interné au camp de Pithiviers - Kalma Apfelbaum (1906-1942), Co-édition Belin-Cercil 2005
- Interné d’office, Abraham Zoltobroda - Les cahiers d’Abraham Zoltobroda, éditions du Cercil, 2007
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article85
- Une petite fille privilégiée, une enfant dans le monde des camps (1942-1945)
Francine Christophe, Editions Cercil 1995

La liste des convois : http://www.ville-pithiviers.fr/

Deux articles (à compléter) dans la version française de Wikipedia :
Pithiviers - http://fr.wikipedia.org/wiki/Pithiviers_(camp_de_transit)
(avec photo prise depuis le château d'eau)
Beaune-la-Rolande - http://fr.wikipedia.org/wiki/Beaune-la-Rolande_(camp_de_transit)


En livre ou sur le web, le travail des historiens est présent et les témoignages directs ou indirects sont très nombreux. 
Sur une page du Mémorial de Caen, voir trois objets du souvenir :
Chez les hébergés au camp de Pithiviers
Porte-plume au camp de Pithiviers
Une maquette de bateau
http://paril.crdp.ac-caen.fr/_PRODUCTIONS/memorial/enfants_shoah/co/survivre_erman.html


..

05 novembre 2012

Raphaël, les dernières années

 

ultimo-raphael

Raphaël, Portrait de Bindo Altoviti, vers 1516-1518.
Huile sur bois. Image courtesy of the National Gallery of Art, Washington
source :es.paperblog - version Web Gallery of Art

 

Raphaël, les dernières années
En partenariat avec le musée du Prado, le Louvre réunit les oeuvres réalisées par Raphaël à Rome durant les dernières années de sa courte vie. Cette période, qui est celle de son plein épanouissement stylistique, constitue le sommet de la Renaissance italienne.
dossier de presse :
http://www.louvre.fr/sites/default/files/medias/medias_fichiers/fichiers/pdf/louvre-dpraphael.pdf

http://www.louvre.fr/sites/default/files/medias/medias_fichiers/fichiers/pdf/louvre-raphael.pdf


Web Gallery of Art  - Raffael Sanzio - Paintings in Rome (1518-20)
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/r/raphael/5roma/5/index.html


Raphaël Inc, un peintre au service de Sa Sainteté - Le Monde 01.11.2012
http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/01/raphael-inc-un-peintre-au-service-de-sa-saintete_1784460_3246.html

« La plupart des peintures et des dessins nécessaires sont là, 75 en tout, à l'exception du portrait de La Fornarina, resté au Palazzo Barberini, à Rome : ce n'est donc pas une question de prêts. C'est plutôt qu'alors que la notion de création programmée et collective est ici centrale, les commissaires de l'exposition, Paul Joannides et Tom Henry, persistent à s'interroger en termes d'attribution. Qu'est-ce qui est vraiment de la main de Raphaël, se demandent-ils sans cesse sur les cartels. Ou aux trois quarts ? Qu'est-ce qui a été commencé par Romano ou Penni et juste légèrement repris par le patron ? Mais outre que ces interrogations ne peuvent que demeurer éternellement sans réponses définitives, est-ce la meilleure façon de considérer ces oeuvres ? »

Egalement :
Equilibre, harmonie, art de la synthèse: Raphaël au Louvre - Libération 11.10.2012
http://www.liberation.fr/depeches/2012/10/11/equilibre-harmonie-art-de-la-synthese-raphael-au-louvre_852445
http://video.liberation.fr/video/05b93a52610s.html

L'Express - 11.10.2012
http://www.lexpress.fr/actualites/1/culture/equilibre-harmonie-art-de-la-synthese-raphael-au-louvre_1172993.html

Le Point 18.10.2012
http://www.lepoint.fr/culture/raphael-l-extralucide-18-10-2012-1518951_3.php

Raphaël, l'archange de la peinture - Le Figaro 05.10.2012
http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2012/10/05/

14.11.2012 - Raphaël dans la ville éternelle - Libération 12.11.2012
http://next.liberation.fr/arts/2012/11/12/raphael-dans-la-ville-eternelle_859930

Giulio Romano, Gianfrancesco Penni, Marcantonio Raimondi …de brillants élèves - Libération 12.11.2012
Dans ses salles annexes, le musée présente aussi l’œuvre graphique de l’entourage du peintre et de ses «héritiers».
http://next.liberation.fr/arts/2012/11/12/romano-penni-raimondi-de-brillants-eleves_859935


.

Posté par clioweb à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,