27 novembre 2016

Fillon et les pédagogues prétentieux

 

- François Fillon prétend vouloir « bouter les pédagogues prétentieux » hors de l’Éducation nationale.

Face à ce joli coup politique,
Philippe Meirieu évoque « une sottise d’une terrible prétention ».
Il voit dans la formule une méconnaissance du métier d’enseignant,
et un affrontement entre deux conceptions opposées de l'Ecole.

d'un côté une école du dressage, de l’entre-soi, au service de l’individualisme et du consumérisme.
Dans les médias, cela fournit les sujets habituels sur le port de l’uniforme, la baisse de l’orthographe, l'insécurité...

de l'autre, la confiance dans la mission sociale de l’Ecole,
la volonté d’éveiller à la coopération et à la solidarité.

La pédagogie aide à repérer les meilleures conditions possibles
pour mettre le savoir à la portée de ceux qui apprennent.
Dans cette éducation de la raison, Meirieu mentionne d’illustres prédécesseurs :
Pestalozzi, Itard, Decroly, Emilia Ferreiro, Vygotski


Philippe Meirieu : « Modestes remarques sur le rôle des « pédagogues prétentieux » - Le Café pédagogique 25.11.2016
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/11/25112016Article636156526083470927.aspx



.

..

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


07 mai 2015

Meirieu : Ecole et société

 

Sénat : Commission d'enquête sur le fonctionnement du service public de l'éducation, sur la perte de repères républicains que révèle la vie dans les établissements scolaires et sur les difficultés rencontrées par les enseignants dans l'exercice de leur profession
http://www.senat.fr/commission/enquete/fonctionnement_du_service_public_de_leducation.html
http://videos.senat.fr/video/commissions/commEDUC-p1.html


Audition de M. Philippe Meirieu, chercheur en pédagogie, professeur des universités émérite en sciences de l'éducation, 13.04.2013
http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20150413/ce_education.html#toc4

«... vous avez publié plus d'une vingtaine d'ouvrages parmi lesquels je citerai - sans être exhaustive
- L'École et les parents : la grande explication... (2001),
Faire l'école, faire la classe (2004),
ou encore Lettre aux grandes personnes sur les enfants d'aujourd'hui (2009) »..


Philippe Meirieu voit « dix indicateurs pour illustrer le hiatus entre ce qui est demandé à l'École et ce qui est dominant dans notre société :

- L'École se veut un lieu de pensée, de réflexion et de temps long, alors que la société promeut l'immédiateté et la satisfaction sans délai de la pulsion.
- Elle est le lieu de la construction de l'attention alors que nos enfants vivent dans une société qui pratique la surenchère de la sidération ;
- Elle enseigne la justification raisonnée quand les effets spectaculaires font autorité ;
- L'École se veut le lieu de l'appropriation et du transfert alors que nos enfants vivent dans un monde où la répétition mimétique et la création de réflexes conditionnés font la loi à travers la publicité et toutes les formes de propagande ;
- L'École promeut le respect de la compétence quand beaucoup de médias font triompher la dérision ;
- Elle valorise la parole tenue alors que les élèves font l'expérience au quotidien de la désinvolture généralisée ;
- Elle se veut le lieu de la culture désintéressée alors que, partout, règne l'utilitarisme immédiat ;
- Elle enseigne la richesse et la prééminence de la langue écrite structurée quand l'onomatopée et la « période sans scansion ni fin » alternent au quotidien, dynamitant l'unité sémantique de la phrase ;
- L'école se veut le lieu de l'égalité des droits - et, en particulier, du droit de toutes et tous à accéder aux fondamentaux de la citoyenneté - alors que la société ne propose qu'une trompeuse égalité des chances ;
- Enfin, elle est le lieu de la construction possible du collectif dans une société minée par l'individualisme forcené.

Face à cela, il n'est pas étonnant que les enseignants se sentent acculés à des tâches qu'ils jugent impossibles, et pensent même parfois qu'on leur demande de « vider l'océan avec une petite cuillère » ! Ainsi, pour sortir de cette véritable schizophrénie, je développerai devant vous trois idées fortes à partir desquelles je ferai quelques propositions simples ».

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 décembre 2014

Une Laïcite sans Raison ?

 

Le projet de programme de l'EMC (enseignement moral et civique) est en ligne sur le site du MEN :
http://www.education.gouv.fr/cid75495/le-conseil-superieur-des-programmes.html
http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/13/9/Projet_de_programme_pour_l_enseignement_moral_et_civique_niveau_lycee_379139.pdf
http://tinyurl.com/csp-emc-12-2014

Une vérification simple :
Dans ce projet officiel, la laïcité semble réduite à la pluralité des convictions religieuses, à la diversité des croyances et des pratiques.
En 2014, au temps d'un pouvoir de gauche, la science, la raison, le rationnel et le rationalisme n'ont plus de place dans un texte officiel. Raison n'existe qu'à travers le mot comparaison.

Cherchez l'erreur.
Et remerciez Vincent Peillon, le député européen ex-ministre et prof de philo morale religieuse à l'université de Neufchatel


.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 septembre 2012

La raison en danger ?

 

- Qui a peur des vérités scientifiques ? - Le Monde Science et Techno

« Le sociologue Bruno Latour,  critique féroce de l'institution scientifique, propose un armistice entre relativistes et rationalistes. Mais la science bataille sur un autre front : la confusion entre faits et opinions ».
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/09/20/qui-a-peur-des-verites-scientifiques_1763270_1650684.html

Le Monde Science et Techno consacre plusieurs articles
à La raison en danger, à partir de l'ouvrage du sociologue Bruno Latour
Enquêtes sur les modes d'existence. Une anthropologie des modernes
lecture critique dans Le Monde des livres 21.09.2012 : qui a peur de Bruno Latour


- Nous appelons vrai ce qui correspond à la réalité
Jean-Jacques Rosat est MC en philo au Collège de France.
Il a coordonné avec Thierry Discepolo le numéro 44
de la revue Agone sur le thème  Rationalité, vérité et démocratie

extrait :
« Le constructivisme et l'antiréalisme en philosophie des sciences ne datent pas d'hier. Au début du xxe siècle, un Édouard Le Roy défendait des positions de ce genre, au nom de l'idée que la science est construite par l'esprit humain. Vient ensuite Gaston Bachelard, qui mêle à son travail philosophique un regard d'historien. Insistant sur le travail d'élimination des obstacles épistémologiques et de création de nouveaux concepts, il affirme que la science « construit ses objets ». Si on veut dire par là que, pour concevoir l'idée d'un certain microbe et réussir à le voir dans un microscope, il faut avoir un esprit déjà construit d'une certaine manière, c'est évidemment très important. Mais le terme d'« objet » peut vite conduire à des formulations floues : est-ce du concept « microbe » que l'on parle, ou bien du microbe lui-même ?
On arrive alors à cette idée de Bruno Latour : Ramsès II est mort il y a plus de 3 000 ans, mais sa mort par tuberculose ne peut avoir eu lieu avant 1882, puisque c'est à cette date seulement que la science a construit le bacille responsable de cette maladie. C'est oublier que, si son concept a été créé par Koch, le bacille lui-même n'a eu aucun besoin de la science pour exister et pour tuer le pharaon.
Il y a chez certains constructivistes une telle insistance sur la construction de l'objet scientifique qu'ils finissent par gommer le réel, en le remplaçant par sa représentation ou par les discours qu'on tient sur lui  ».

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/09/20/nous-appelons-vrai-ce-qui-correspond-a-la-realite_1763272_1650684.html


- Le rationalisme, au risque du biais  anti-écolo
L'AFIS (Association fse pour l'information scientifique), un lobby pro-OGM ?
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/09/20/le-rationalisme-au-risque-du-biais-anti-ecolo_1763271_1650684.html

 

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,