03 décembre 2014

Brunaux, Les Celtes, histoire d’un mythe

 

brunaux-celtes

Jean-Louis Brunaux, Les Celtes, histoire d’un mythe, Belin.


A un moment où certains voudraient enseigner à nouveau en histoire le bon roi Dagobert ou en géo les affluents de rive droite de la Garonne, deux archéologues de renom malmènent des mythes qui ont survécu à leur exploitation par une idéologie raciste et criminelle.

- Jean-Louis Brunaux est l'invité du salon noir, 25.11.2014
Les Gaulois sont-ils des Celtes ? Les Celtes sont-ils des Gaulois ?
http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-les-gaulois-sont-ils-des-celtes-les-celtes-sont-ils-des-gaulois-2014-11-25

Les Celtes ?
Ils sont revendiqués par les régionalistes du Nord-Ouest de l’Europe, par la Ligue lombarde en Italie ; depuis 1945, en Europe centrale, les archéologues ont tenté d'en faire des ancêtres communs avec les autres européens (cf. l'exposition du palazzo Grassi, Venise 1991 ? ).
Les archéologues ne seraient-ils pas victimes d'un empilement de 26 siècles d'idéologies, appliquées à toutes les formes de la culture ?

Pour JLB, il s’agit de traditions fabriquées, surtout depuis le XIXe.
- Une quête d’origine notable, qui ne soit ni gréco-romaine, ni biblique.
D’où le choix d’ancêtres qui seraient plus anciens, sur fond de racisme (cf. Kossina) et d’obsession de la pureté.
- Une lecture biaisée de l’histoire des langues (attrait pour le sanskrit)
- Le poids du modèle des invasions barbares, avec un déferlement imaginaire de peuples guerriers.

JLB revisite les sources antiques : Hécatée de Milet, Ephore, Posidonios (copié par César)
Il y voit une confédération de peuples, du Languedoc à la Loire, une réalité commerciale (contacts avec les Phéniciens et les Grecs).
César en fait une partie de la Gaule, avec les Belges au Nord et les Aquitains.

Il rejette l’idée de migrations ou d’invasions depuis l’Europe centrale.
L’ouest atlantique a connu une civilisation brillante à l’âge du bronze. Pourquoi vouloir l’imaginer submergée par des peuples guerriers ? Pourquoi chercher les peuples ailleurs que là où les archéologues les observent ?
En archéo, les termes « celte » ou « gaulois » sont commodes quand on ne sait pas attribuer des objets à des peuples précis connus des auteurs anciens.

Pour lui, le terme celte est un fourre-tout, un « sac magique » (Tolkien) dans lequel on peut tout et son contraire, on peut faire dire aux Celtes tout ce que l’on veut. Mais cette notion qui a servi une idéologie trouble [et meurtrière] est dans l’inconscient ; on ne s’en débarrassera pas facilement.

rappel : l'archéologie complice du nazisme, Laurent Olivier
http://clioweb.canalblog.com/archives/2010/03/05/17122488.html



NB :  Le 11.11.2014, l'émission Le salon noir recevait Jean-Paul Demoule,
l’auteur de l’ouvrage « Mais où sont passés les Indo-Européens ? : Le mythe d'origine de l'Occident », Le Seuil 2014
http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-dans-les-pas-des-indo-europeens-2014-11-11
. http://clioweb.canalblog.com/tag/demoule

.


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,