03 avril 2011

Pour un aggiornamento en HG

 

Un nouveau blog vient d'être créé à l'adresse http://aggiornamento.hypotheses.org/

Pour un aggiornamento de l'enseignement de l'histoire et de la géographie. 
Ce blog a pour objet de proposer une réflexion et des propositions dans l’optique d’un renouvellement de l’enseignement de l’histoire et de la géographie de l'école à l'université.

Des assises en 2012. Ce blog réunit une équipe d’enseignants et de chercheurs de différentes disciplines et degrés d’enseignement qui souhaitent tout à la fois organiser une veille en ce domaine et construire un espace de discussions et de propositions à destination de la communauté éducative et du grand public. Il s’agira de discuter aussi bien des questions de programmes, de pratiques, d’épistémologie des deux disciplines, en confrontant des travaux scientifiques, des analyses et des témoignages. L’un des objectifs principaux est de permettre l’organisation d’assises prévues en 2012

Les billets publiés sur ce blog sont soumis à un comité de lecture composé de Suzanne Citron, Laurence De Cock, Patricia Legris, Philippe Olivera et Emmanuelle Picard. Toute personne intéressée peut envoyer des propositions à l’adresse suivante: hypotheses.aggio@yahoo.fr

Un groupe de discussion accompagne ce blog (les messages sont modérés). Vous pouvez vous y inscrire en envoyant en message à l'adresse hypotheses.aggio@yahoo.fr 

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


02 avril 2011

Une France sans histoire récente ?

 

La suppression de l'Histoire-Géographie pour tous en Terminale S a provoqué une réécriture des programmes. Une des particularités des programmes en cours d’application ou d'écriture (première en 2011, terminale ES-L en 2012), c’est de faire quasiment l’impasse sur l’histoire de la France après 1962.

En première, les lycéens étudieront La France de 1958 à 1962 seulement ; en terminale, « L’État et l’État-nation en France (du XIIIe siècle à nos jours) » risque de donner une place dérisoire à l’histoire contemporaine. Même en ajoutant médias et opinion, la place des femmes, les lycéens n'auront qu'une vue très parcellaire de l'histoire du pays dans lequel ils seront des citoyens, actifs ou passifs.

Ne méritent-ils pas une meilleure connaissance de l’histoire récente et des enjeux actuels pour ce pays ?
L'enseignement de
l’histoire du temps présent a été un des acquis majeur des programmes de 1983. Il a permis de valoriser le travail des historiens sur l'après 1945. Ces acquis n'ont-ils plus leur place dans un lycée réformé ?

Un argument parfois avancé : le silence sur l'histoire du temps présent tiendrait au glissement de cette histoire en éducation civique (qui peut être enseignée par tous les profs, pas par les seuls historiens). L'histoire de la France après 1962 serait-elle devenue une histoire de second rang ? Est-ce un des aspects de la rupture vantée en 2007 ?

.
Lire également :  http://clioweb.free.fr/debats/1chatel/HG-Term/projet-termESL.htm

.
Projets de programme Histoire Term ES-L à partir de 2012-2013
(Regards historiques sur le monde actuel)
http://eduscol.education.fr/cid55136/consultation

Thème 1 – Le rapport des sociétés à leur passé (9-10 heures) : 
Histoire et mémoires, 
histoire et patrimoine

Thème 2 – Croyances, cultures et sociétés (15-16 h) 
Religion et société (Russie depuis 1880… Etats-Unis, 
Culture et action ouvrières au Royaume-Uni, 
Médias et opinion en France depuis les années 1890.

Thème 3 – Les échelles de gouvernement dans le monde (17-18h) : 
L’État et l’État-nation en France (du XIIIe siècle à nos jours) -
L
e projet d’une Europe politique depuis 1948 - 
La gouvernance économique mondiale depuis 1944

Thème 4- Puissances et tensions dans le monde (16-18 h) : 
Les Etats-Unis et le monde depuis 1898.
La Chine et le monde depuis 1919.
Un siècle de tensions au Proche et au Moyen-Orient
 

A comparer avec les programmes actuels en Terminale ES-L :
http://www.histgeo.ac-aix-marseille.fr/program/index.htm

I - Le monde de 1945 à nos jours (22h) 
1 - De la société industrielle à la société de communication 
2 - Les grands modèles idéologiques et la confrontation Est-Ouest jusqu'aux années 1970 
3 - Le Tiers-Monde : indépendances, contestation de l'ordre mondial, diversification 
4 - À la recherche d'un nouvel ordre mondial depuis les années 1970 

II - L'Europe de 1945 à nos jours (10h) 
1 - L'Europe de l'Ouest en construction jusqu'à la fin des années 1980 
2 - Le temps des démocraties populaires (1948-1989)
3 - Les enjeux européens depuis 1989 
 
III - La France de 1945 à nos jours (18h) 
1 - Bilan et mémoires de la Seconde Guerre mondiale 
2 - L'évolution politique 
3 - Économie, société, culture 
4 - La France dans le monde
 
et avec les programmes à venir en classe de 3e en 2012 :
I - un siècle de transformations scientifiques, technologiques, économiques et sociales (15% du temps) 
II - guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) ( 25%)
III - une géopolitique mondiale (depuis 1945) (25%)
(la guerre froide, la décolonisation, l’europe, le monde en 1991
IV - La vie politique en France (35% du temps) (La république de l’entre-deux-guerres, Effondrement et refondation républicaine (1940-1946), de Gaulle et le nouveau système républicain (1958-1969), La Ve à l’épreuve de la durée

Posté par clioweb à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 mars 2011

Term - projets de programme HG 2013


La consultation des programmes de Term ES-L et Term S
est en cours,
l'adresse a été donnée sur la liste H-Français.
http://eduscol.education.fr/cid55136/consultation-sur-les-projets-de-programmes-de-terminale.html

La rédaction de ces nouveaux projets a été imposée par la décision stupide de supprimer l'enseignement de l'histoire et de la géo à tous les lycéens de Terminale S.

Les enjeux sont sans doute moins dramatiques que ceux des classes de Sciences Economiques et Sociales. Et rien ne garantit que les analyses et les propositions faites par les profs sur le terrain seront prises en compte : elles n'ont eu aucun effet pour le programme de première, alors qu'aucune urgence ne pouvait servir de prétexte.


3 détails :
- Cette génération de lycéens ignorera
toute l'histoire intérieure et extérieure de la France après 1962.
Peut-être que la lecture des sondages d'Harris interactive lui suffira. :-):-)

- L'histoire sociale est caricaturée. Ce n'est pas une nouveauté.
Une société, pour les concepteurs actuels, c'est visiblement de la religion, des médias, les ouvriers anglais (d'avant 1980)... :-)

- Le choix des dates peut interroger sur la chronologie sous-tendue :
..  la religion en Russie :-), c'est 1880,
.. les médias, c'est 1890. La grande loi sur la liberté de la presse, n'est-ce pas 1881 ???
.. l'Etat-nation, en France, ce serait depuis le XIIIe ...

-----------------
en résumé, les projets pour 2013 :

- Terminale ES et L
Histoire - Regards historiques sur le monde actuel
Thème 1 - Le rapport des sociétés à leur passé (9-10 heures)
Thème 2 - Croyances, cultures et sociétés (15-16 h)
Thème 3 - Les échelles de gouvernement dans le monde (17-18h)
Thème 4 - Puissances et tensions dans le monde (16-18 h)

Géo - Mondialisation et dynamiques géographiques des territoires
Thème 1 introductif - Clés de lectures d’un monde complexe (14-15h)
Thème 2  Les dynamiques de la mondialisation (16-18 heures)
Thème 3  Dynamiques géographiques de grandes aires continentales (27-29 h)

- Terminale S (option facultative, depuis 2009) :
On traite 3 questions au choix parmi les 4 suivantes

Question 1 - La mondialisation en fonctionnement
Question 2 - Enjeux et recompositions géopolitiques du monde
Question 3 - Représenter le monde
Question 4 - Innovation et sociétés


- Chez nos voisins, dans ce qui fut depuis le début des Sciences Economiques ET Sociales

Economie (90 h)
1. Croissance, fluctuations et crises
2. Emploi et chômage
3. Mondialisation et finance internationale
4. Économie du développement durable

Sociologie (60 h)
1. Classes, stratification et mobilité sociales
2. Intégration, conflit, changement social
3. Culture et diversité culturelle

Regards croisés (20 h) - en fait le coeur de l'ex-SES...
1. Justice sociale et inégalités
2. Travail et emploi



 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 décembre 2010

Une loi LRU 2 en catimini ?

- Une loi LRU II votée en catimini.

Diplômes, chercheurs, bâtiments, tout est à vendre ! Communiqué de SLU (6 décembre 2010)

« la manœuvre du gouvernement consiste à brouiller la lisibilité de sa politique en fractionnant le dispositif législatif et réglementaire. Au-delà d’un apparent bric-à-brac et d’une relative improvisation, il espère ainsi limiter la compréhension de la réforme et, par conséquent, la mobilisation potentielle des acteurs concernés ».
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article4266

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juillet 2010

Geo 5e : la douche froide

- La géo catastrophe des manuels, c’est TF1, Métro, 20minutes.
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1957

Dans un article du 20 juin, pour les Cafés géo, Gilles Fumey règle qq comptes avec "la bande des quatre" (H2Nab).
Sur le fond, celui du développement durable recouvert par une géographie catastrophiste ("Où a-t-on pu imaginer qu’un ado de douze ans pouvait répondre à des questions pareilles ?"), sur la forme inutilement redondante de certains manuels (« Les enjeux du développement durable ». Juste en-dessous - mais dans une autre couleur : « Quels sont les enjeux du développement durable ? » (sic)).
Il déplore surtout : "Toutes ces belles trouvailles [universitaires] n’ont donc eu que de pâles échos" dans les mini-livres pleins de gros titres que sont devenus les manuels.

Les didacticiens ont beaucoup écrit sur la géographie scolaire. Par ex Pascal Clerc, Pour une autre géographie scolaire
http://histgeo.ac-aix-marseille.fr/a/div/div060_clerc.pdf
Dans ce genre de critique, le risque est grand de jeter le bébé avec l'eau du bain, commente un collègue et ami.

Une double question candide d'historien :
Que faut-il incriminer le plus ?

Les auteurs de manuels, qui font souvent le grand écart entre leur discipline, les attentes supposées des profs et  les représentations des élèves ?
Ou les concepteurs de programme qui sont eux aussi coincés entre la commande ministérielle toujours urgente, les discours dominants véhiculés par les médias, les attentes contradictoires de la société et des intérêts souvent étroitement corporatistes ? (En seconde, la référence excessive au développement durable a été vivement critiquée par les enseignants lors de la consultation de février)

La course effrénée imposée en seconde par l'actuel ministère aggrave encore ces dérives :
elle détruit un savoir-faire et des procédures patiemment élaborées,
elle escamote un bilan objectif des instructions précédentes,
elle empêche toute expérimentation du futur programme (ce qui existait avant 1983)
elle interdit à tous les acteurs de travailler dans la sérénité.

Tous ces travers seraient supportables si une glose autorisée de la vérité scolaire révélée ne venait s'ajouter à des libellés souvent contestés. Combien faudra-t-il de réformes successives pour que l'on admette enfin qu'un prof d'HG n'est pas là pour décrypter la lettre d'instructions écrites à la hâte, mais d'abord et avant tout pour faire et faire faire de l'histoire ou de la géo en classe ?

Posté par clioweb à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 juin 2010

Les projets de programme inquiètent

- Les nouveaux programmes donnent un contenu à la réforme du lycée et inquiètent les enseignants. Le Monde 28/05/2010

Les projets pour la 1ere sur le site Eduscol

L’article de Benoît Floc’h passe sous silence le sort des SES.
Un détail : la consultation y est ramenée à quinze jours.
http://www.apses.org/

Pour ces programmes élaborés au forceps, rien n’est dit sur les flux tendus imposés aux concepteurs des projets et aux auteurs des manuels.

«  Ces changements de programmes répondent à deux impératifs. D'abord, un accompagnement personnalisé de deux heures hebdomadaires vient réduire les enseignements disciplinaires. Mais ils doivent surtout permettre à tous les lycéens de la voie générale de recevoir 60 % d'enseignements communs. C'est une nouveauté ».

Le tronc commun, une nouveauté ??
Il existait voilà de nombreuses années, avant les réductions récentes d’horaires dans les séries scientifiques…
Le tronc commun, pour le pouvoir actuel, n'est-ce pas d'abord une tactique efficace pour gonfler les effectifs des classes en 1ere et supprimer davantage de postes ?

« En uniformisant les trois cinquièmes des programmes des 1res littéraire (L), économique et sociale (ES), scientifique (S), le gouvernement espère rendre la spécialisation plus progressive et faciliter les changements de trajectoire des élèves ».

C'est ce que nous appelons l'imposture de la passerelle : qu'un élève de 1ere S continue en ES ou L, c'est déjà le cas. Dans l'autre sens, combien de 1e L vont choisir d'entrer en TS ET réussir le bac dans l'année ? De plus, qui peut sérieusement penser qu'un stage de quelques jours en fin de grandes vacances va suffire à mettre un élève à niveau ?

Cette " méforme " illustre les dégâts collatéraux de la suppression de l'Histoire-Géo en Terminale S. Non seulement le programme de S va passer à côté de sujets intéressants possibles (l'histoire des sciences par exemple). Mais après 2011, du fait de la « passerelle », les élèves de 1L et SES vont devoir étudier en 1 seule année ce qu'ils auraient pu continuer de traiter tranquillement en 2…

En Histoire, la solution retenue pour la 1ere est celle des tiroirs et des thèmes : la croissance, la guerre, les totalitarismes… Dans ce projet, la chronologie passe un sale quart d'heure et il y aurait beaucoup à dire sur certains concepts (guerre)
En Géo,  la mondialisation et ses acteurs, pour les élèves de S, ce seront des mots dans un libellé, et au mieux une modeste option en Terminale S.
http://clioweb.free.fr/debats/1chatel/consultation2010-1.htm

- Et si les profs étaient conservateurs ?
Caroline Brizard, Le Nouvel Obs . Pas Le Figaro ou Les Echos. :-):-)
Défendre des conditions de travail décentes,  faire la distinction entre la communication ministérielle et la réalité sur le terrain, est-ce cela le conservatisme stigmatisé par certains journalistes ?

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,