17 juillet 2012

HG terminale ST2S - STMG

 


4 Programme d'histoire-géographie-éducation civique
en classe terminale de la série sciences et technologies de la santé et du social
Arrêté du 15 juin 2012
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026122404&dateTexte=&categorieLien=id

6 Programme d'histoire-géographie-éducation civique
en classe terminale de la série sciences et technologies du management et de la gestion
Arrêté du 15 juin 2012
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026122417&dateTexte=&categorieLien=id


3 Programme d'enseignement de l'histoire-géographie-éducation civique
dans les classes de troisième conduisant au diplôme national du brevet, option internationale
Arrêté du 15 juin 2012
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026122398&dateTexte=&categorieLien=id

Posté par clioweb à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 octobre 2011

Texas : des manuels sous pression

 

Texas Conservatives Win Curriculum Change
James C McKinley, The New York Times - 12 mars 2010. (mention récente sur Schoolhistory)


"After three days of turbulent meetings, the Texas Board of Education on Friday approved a social studies curriculum that will put a conservative stamp on history and economics textbooks... "
Les plus cléricaux voudraient écarter Thomas Jefferson et le remplacer par St Thomas d'Aquin et Calvin...
“ The social conservatives have perverted accurate history to fulfill their own agenda ” résume une démocrate.

"The standards, reviewed every decade, serve as a template for textbook publishers, who must come before the board next year with drafts of their books".

http://www.nytimes.com/2010/03/13/education/13texas.html?src=tp&smid=fb-share

 

.

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 octobre 2011

HG 1ere : un programme à refaire

 


A lire les réactions de nombreux collègues, la mise en application du programme chatel de 1ere vérifie les craintes exprimées par anticipation, l'an passé lors d'une consultation dont le contenu a été ignoré par les concepteurs.
Ces difficultés semblent encore plus patentes en 1ere S, une classe qui mène au bac, du fait des consignes souvent incertaines et parfois contradictoires.

- Le groupe Aggiornamento a mis en place une rubrique pour recueillir vos témoignages et vos surprises (bonnes et mauvaises)
http://aggiornamento.hypotheses.org/522
Le titre de cette revue de presse est emprunté au groupe Aggiornamentohttp://aggiornamento.hypotheses.org/178

- Un questionnaire de la commission Lycées de l'APHG est également à votre disposition, pour les classes de 2de et de 1ere.
Pour le consulter ou y répondre :
http://aphgcaen.free.fr/aphgn/aphg2011-quest-1-2.doc

Au moins un syndicat fait circuler une pétition.
Même ceux qui sont restés silencieux lorsque l'actuel ministre a décidé de supprimer l'HG en Term S, en novembre 2009, semblent découvrir tardivement l'étendue des dégâts collatéraux de cette décision vivement contestée *.


Fronde contre le programme d'histoire-géo de première - Véronique Soulé, Libération, blog C'est classe.
« Comment faire en un an à peu près ce que l'on faisait en deux ans, en plus devant des élèves de séries différentes dont certains passeront la matière au bac à la fin de l'année et d'autres non ? A la suite de la réforme de la classe de première, les professeurs d'histoire-géo sont face à ce défi. Et protestent contre un programme indigeste ».

L'article de VS fait le point.
Dommage que les commentaires ne soient pas modérés.
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2011/10/programme-d-histoire-geo-trop-c-est-trop-.html


- 04/10 - Un collectif demande un moratoire 
Lu sur la liste H-Français :
Parallèlement à la pétition nationale lancée par le SNES - et d'autres initiatives qui se multiplient -, un collectif s’est créé à l’initiative de collègues de différents lycées de l'académie de Besançon. 
Nous avons élaboré un appel en vue de mobiliser un maximum de collègues (diffusion auprès des lycées, un large public via la presse, le café pédagogique, les manifestations du 27, blog en construction collectifdefensehg.over-blog.com. ...), et espérons ainsi faire réagir au moins l’Inspection régionale afin qu’elle s'empare du problème et le fasse remonter. 
Nous avons plusieurs objectifs et propositions : la neutralisation de plusieurs thèmes du programme de première S pour le Bac 2012, un moratoire sur la mise en place des programmes de terminale, voire l’ouverture d’un débat sur les objectifs, la pertinence et l’élaboration des programmes d’Histoire-Géographie.
ED (Belfort) - Liste H-Français 04/10/2011

  

Bien entendu, depuis une génération, rares sont les programmes qui ont reçu d'emblée l'assentiment des profs.
Mais en 2011, celui de la 1ere chatel semble révélateur de l'épuisement d'un système où l'obsession de la forme 
et le souci de la carrière peuvent passer avant l'intérêt pour le métier de l'historien, et son engagement en faveur de l'humanité (et de l'humain).
« Le bon historien ressemble à l’ogre de la légende. 
Là où il flaire la chair humaine, il sait que là est son gibier » écrivait l'historien Marc Bloch.

* rappel :
1 - Du fait de la suppression de l'HG pour tous en Term S, deux années ont été compactées en 1 seule. Ainsi la 2 GM est traitée en un seul chapitre (20 pages) au lieu de 3 (75 pages).
2 - Un libellé à prétention thématique fait que la 2 GM peut être étudiée avant le nazisme et l'Allemagne hitlérienne.
3 - Le projet initial faisait l'impasse sur l'histoire de la France depuis 1962.

4 - En géo, la vieille coupure France en classe de première, Monde en Terminale a été maintenue. De nombreux lycéens de S n'auront donc jamais étudié la géographie du monde au lycée.

C'est sans doute ce qu'en politique on qualifie de rupture...

 

..

Posté par clioweb à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 mars 2011

Programmes HG Terminale

- dans un prochain courrier du bureau national de l'APHG, vous pourrez prendre connaissance des projets actuels de programme pour la Term ES-L et l'option en Term S.

La consultation nationale des profs d'histoire et de géographie aura lieu du 7 mars au 22 avril pour un passage au CSE le 12 mai. Vos réactions et vos propositions nous intéresseront.

Posté par clioweb à 07:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 janvier 2011

La pub et les crétins impatients

Comment l'Histoire fait-elle son cinéma ?
Face-à-face entre Pierre Nora et Bertrand Tavernier
A lire dans Le Nouvel Observateur, n° 2407, 23/12/2010.

« L'historien fait savoir, comprendre et sentir, alors qu'un créatif, écrivain ou cinéaste, n'est pas du côté de ceux qui font savoir : il fait sentir complètement et donne à comprendre par des chemins différents »

« Montrer des films historiques à l'école ? Ce serait en tout cas plus vivant ! » (sic)
Mais plusieurs éléments s'y opposent :
. la paupérisation des programmes,
. la rupture du sentiment temporel,
. la formation des profs, etc...

Parmi les réalisateurs cités, en dehors de Tavernier : Jean Renoir, Christian Jaque (François 1er sous les traits de Fernandel), Sacha Guitry, Rachid Bouchareb, Abdellatif Kechiche...

Extraits avec quelques affirmations qui mériteraient débat :

P Nora - « La question de l’enseignement de l’Histoire est indissociable des conditions générales propres à cette époque et là on retrouve la quadrature du cercle : on entend désormais que les élèves apprennent plusieurs langues, quand beaucoup ont déjà du mal avec le français, on souhaite à raison leur enseigner l’informatique, on veut qu’ils fassent plus de sport… Les confectionneurs de programmes s’arrachent les cheveux. Bien sûr, je déplore la paupérisation des programmes : comment peut-on enseigner le christianisme ou l’islam mais pas les deux . L’Asie ou l’Europe, mais pas les deux ?…»

B Tavernier -  … « L’Education nationale a mis très longtemps à prendre l’image au sérieux... »

P Nora - « La question de l’éducation à l’image est essentielle, mais il faudrait commencer par former les enseignants, qui pour beaucoup d’entre eux sont nés dans cette même indifférence à l’Histoire. Et il ne peut y avoir d’éducation à l’image sans enseignement de l’histoire de l’art. Et là nous retombons sur le problème des programmes. Mais l’enseignement le plus en danger en France est sans doute le primaire : les parents veulent seulement que les gosses leur fichent la paix, les professeurs aussi parfois, alors on ne veut pas les brimer en leur apprenant à écrire ! »

B Tavernier - « Face à la TV de Berlusconi, qui en était encore à ses débuts, face à toutes ces coupures publicitaires dans les films, Fellini disait que nous allions engendrer des générations de crétins impatients. On sait aujourd'hui que le temps de concentration maximum de beaucoup ne peut excéder neuf minutes... »

fr1_fern1      fr1_fern2

source : http://monfernandel.free.fr/filmographie.html
et Google images.

Posté par clioweb à 07:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 juin 2010

SES 1ere : un programme alternatif

- Le projet de programme de Première élaboré en Sciences Economiques et Sociales à la demande du Ministère est « un projet encyclopédique ; il relègue à la marge les enjeux économiques et sociaux contemporains, il occulte les débats internes à chaque science sociale, et il impose un cloisonnement disciplinaire inadapté pour répondre à la curiosité d’élèves de 16 ans.
L’APSES a appelé à l’abandon de ce projet de programme, qui ne répond pas aux objectifs d’une formation générale et citoyenne au lycée. En conséquence, dans le cadre de la consultation initiée par le Ministère, l’APSES a décidé de rendre publique sa propre proposition de programme ».

Elle a voulu un programme :
1. qui n'oublie pas les élèves et évite l'encyclopédisme
2. qui se saisit des questions contemporaines
3. qui redonne leur place à l'ensemble des sciences sociales

Les thèmes de ce programme alternatif :
1 - Culture, socialisation et stratification sociale
2 - Les entreprises et les organisations
3 - L’économie de marché
4 - Monnaie et Financement de l’économie
5 - L’Etat et les pouvoirs publics

Thèmes envisagés par l'APSES pour le programme de Terminale :
La croissance : Innovation, croissance et fluctuations, développement et changement social
Travail et emploi : Organisation du travail, chômage et politiques de l’emploi, la dynamique de l’emploi
Stratification et mobilité sociale : Ecole et mobilité sociale, Inégalités et stratification
Lien social et intégration : Conflits sociaux, protection sociale et exclusion
Mondialisation : Commerce international, internationalisation des firmes, globalisation financière, régulations internationales

- Dans Médiapart, « Gilles Raveaud, économiste, dénonce également le projet ministériel qui accorde une place de choix à l'analyse théorique des marchés, oublie purement et simplement les inégalités ou les services publics et délaisse le chômage, l'inflation,  les déficits...
Sur le site web Alternatives économiques, il commente le projet de l’APSES.

.
- Projet de programme de 1ère ES : une déconstruction de l’identité des SES
Le projet ministériel analysé par le SNES

 

Posté par clioweb à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 décembre 2009

Les impostures de la passerelle

La mise en option de l’HG en terminale S a été très médiatisée ce week-end, à partir de l'Appel et du dossier publiés page 12 du Journal du Dimanche. Au risque de laisser dans l’ombre d’autres parties cachées de l’iceberg, notamment l’idée de passerelle à la fin de première et le calendrier la conception des prochains programmes. Des éléments qui sont présents dans plusieurs textes publiés hier.

Grâce à une réforme vendue comme "exceptionnelle", un lycéen sortant de Première Littéraire pourra choisir n’importe quelle terminale. Y compris la terminale S, à condition de sacrifier quelques jours de ses vacances. Passons sur la conception du temps scolaire et sur la faisabilité de la chose.

La passerelle, l'effet domino. C’est cette passerelle qui justifie le retour à des programmes communs en L, ES et S (""pour la première fois"" dit un conseiller décidément bien mal informé). Or cette fausse bonne idée a un effet pervers : elle oblige à traiter l’ensemble des programmes sur 2 ans, y compris dans les classes de ES ou de L où cette compression n’a aucun sens. Etait-il vraiment indispensable de compliquer encore plus la tâche des concepteurs de programmes et des profs ?
Les sources ministérielles ont évoqué « un programme allant de 1989 à nos jours » pour les terminales L et ES. Le CVUH y voit le risque « d’un arrêt de mort de l’histoire-géographie, ainsi ravalée au mieux à l’étude du temps présent, au pire à un simple commentaire d’actualité ».

Question subsidiaire : la réforme, qui sera présentée au Conseil Supérieur de l’Education ce jeudi, devrait être appliquée en septembre 2010. Combien de semaines cela laisse-t-il aux concepteurs de programme pour les rédiger et consulter éventuellement les profs d’HG ? Combien de mois cela laisse-t-il aux auteurs et aux éditeurs pour concevoir, rédiger, imprimer, diffuser les manuels de seconde ?

« Au cabinet de Luc Chatel, on pense que cette mesure sera bénéfique aux élèves » écrivent les journalistes du JDD. La communication politique ne gagnerait-elle pas en crédibilité si elle arrêtait de prendre les citoyens pour des gogos, et si au lieu de présenter toujours toute mesure comme la panacée exceptionnelle et géniale, elle affrontait enfin avec davantage de modestie les vrais problèmes de notre société et de son éducation ?

gsection
Martin Vidberg  http://vidberg.blog.lemonde.fr/

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,