31 juillet 2011

L'intimité au travail


Stefana Broadbent, L'intimité au travail
,
La vie privée et les communications interpersonnelles dans l'entreprise, FYP éditions.
 

stefana

 TED 2009 : How the Internet enables intimacy
http://www.ted.com/talks/stefana_broadbent_how_the_internet_enables_intimacy.html

.--

Stefana Broadbent : « 80 % de nos échanges se font toujours avec les mêmes 4-5 personnes ».
Entretien entre Stefana Broadbent et Hubert Guillaud (Internetactu, 29/03/2011).
http://internetactu.blog.lemonde.fr/2011/07/29/stefana-broadbent

.
Extraits
:

« Stefana Broadbent montre d'abord l'importance qu'ont acquis en quelques années nos communications personnelles. Plus que de nous relier au Village Global, tous les canaux de communication que nous utilisons servent avant tout à communiquer avec une poignée de gens très proches se résumant le plus souvent au cercle familial. 80 % de nos échanges réguliers se font toujours avec les mêmes 4-5 personnes »

Selon elle, « La séparation entre la vie privée et la vie professionnelle est artificielle. Plutôt que de chercher à restreindre la communication personnelle sur les lieux de travail, les organisations auraient intérêt à la faciliter, car elle est fondamentalement bénéfique au travail et à l'apprentissage ».

« Contrairement à ce qu'on a longtemps cru, l'innovation sociale dans les comportements de communication n'a jamais été dans l'extension des contacts, mais d'abord dans la continuité, l'approfondissement »

« Plutôt que de regarder tous nos canaux de communication comme des distractions, je pense qu'il faudrait plutôt regarder comment le contrôle de l'attention est devenu un thème crucial ».

« Certes, il est désolant que quelqu'un préfère regarder Lady Gaga plutôt que d'écouter un cours. Mais la question est autre. Pourquoi Lady Gaga est-elle plus attirante qu'un cours ? »

« Ces 20 dernières années, grâce aux TIC, on a isolé les travailleurs, on les a instrumentalisés, divisés... Jusqu'à l'introduction des téléphones mobiles, on pouvait encore compter sur la présence, sur l'attention de l'employé, mais depuis... Les mobiles font resurgir toutes les failles de l'organisation du travail telle qu'on l'a construite. Bien sûr, la réaction consiste trop souvent à contrôler, punir, restreindre... Alors que c'est le travail lui-même qu'il faut repenser. On ne peut pas avoir un niveau croissant d'éducation, d'autonomisation, d'habileté... et un contexte de travail aussi pauvre socialement et cognitivement ! »

. 

broadbent-intimite


http://www.fypeditions.com/tag/vie-privee/

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


24 juin 2011

Orléans : pas de rencontre

Les syndicats demandent des excuses écrites au recteur d'Orléans - La Nouvelle République, 21/06/2011

Électrique ! Les syndicats résument ainsi l'ambiance de la rencontre qui s'est tenue jeudi entre les représentants des personnels de l'Éducation nationale et le recteur Marie Reynier, après le tollé suscité par ses propos sur les enseignants et l'immigration, à l'occasion d'une interview parue dans la presse régionale.

Les syndicats étaient conviés pour un comité technique paritaire. Face au recteur, ils ont annoncé qu'ils n'y participeraient pas et ont lu une déclaration, avant de lui demander des explications, en particulier sur la mise en cause du travail des enseignants. « Elle nous a dit qu'elle avait perçu l'émoi suscité par ses propos, mais n'a pas eu un mot pour nous dire sa confiance. Sa réponse ne nous satisfait pas. Nous attendons qu'elle présente des excuses écrites au personnel, par courriel », ont indiqué les syndicalistes. « C'est la condition a minima pour que l'on puisse travailler ensemble. »

Le recteur n'a fait aucun commentaire sur ses remarques concernant l'immigration, et a rejeté la responsabilité de la polémique sur la presse, ont-ils dit. Elle s'est posée en victime d'une « manipulation » et d'une « injustice » et a regretté que ses propos aient été « sortis de leur contexte ». Elle a assuré qu'elle allait désormais « se méfier des médias » et privilégierait « le contact personnel ».

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juin 2011

Un balbuzard au rectorat

Un balbuzard entre au rectorat - La Nouvelle République 17/06/2011
Cet oiseau de la famille des aigles va servir la communication de la rectrice.
http://www.lanouvellerepublique.fr/education/

Marie Reynier * : « Cette académie manque d'ambition ». La Nouvelle République 17/06/2011
La nouvelle rectrice d’Orléans-Tours a des idées pour faire progresser l'académie, des méthodes pour y parvenir et aucune langue de bois pour le faire savoir.
http://www.lanouvellerepublique.fr/education/

Ces deux articles de la Nouvelle République 17/06/2011ont été repérés par Le Café et commentés par le Snuipp

Extraits :
« Deux tiers des enseignants sont dans leur établissement depuis plus de 6 ans, l'autre tiers, ce sont des étoiles filantes. Ces enseignants, tout en faisant très bien leur travail, sont dans une routine, sans esprit d'innovation ».

« Nous devons donner de l'ambition aux jeunes, quitte à remettre en cause nos méthodes. Ici, je trouve que, globalement, l'Éducation nationale est trop maternante et pas assez paternelle pour donner quelques coups de pied au derrière ! »

« ... quand il y a grève dans une cantine privée, les parents s'organisent pour assurer la surveillance. Donc ils paient et s'impliquent davantage que dans le public. Comment faire pour susciter cette implication dans le public ? »

« Si on enlève des statistiques les enfants issus de l'immigration ** , nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens » explique Mme Reynier.

« Pourquoi dévaloriser les résultats du travail de ces élèves et de leurs enseignants ? Pourquoi porter atteinte à l'image que les enfants ont d'eux-mêmes ? Ces propos sont d'autant plus graves que toutes les études montrent que cette attitude conduit à réduire les ambitions et les résultats scolaires » répond le Snuipp. Le syndicat demande au ministre de « faire cesser de tels propos discriminatoires qui portent atteinte à l'image de l'école et aux valeurs que portent ses personnels. Le respect des élèves exige des excuses ou un démenti de la part de Mme le Recteur ».

* "Agrégée de mécanique, Marie Reynier a travaillé ... sur la maîtrise des comportements vibratoires" (sic)

- Ces propos ont soulevé un tollé. Chatel les a qualifié de « maladresse ».

La Rectrice a d'abord plaidé l'argument de propos qui auraient été mal transcrits et sortis de leur contexte.

Elle a ensuite mis en avant un grand-père républicain espagnol.
Elle continue : « dans les cités où j'étais, il y a un potentiel énorme. Ils sont malins. Ils sont intelligents... Qu'ils utilisent cette intelligence pour faire des mauvais coups, c'est dommage...» avant d'ajouter : « j'ai une immense confiance dans les enseignants. Je les trouve dans un état d'esprit beaucoup trop politisé ». La Nouvelle République, 22/06/2011.
http://m.larep.com/pl/svt/si/afplarepubliqueducentre/06-22-2011

 

** Marie Lavin, L'image des immigrés dans les manuels scolaires, revue Diversité, n° 149, juin 2007 à propos de enseignement de l'histoire de l'immigration.
http://www2.cndp.fr/archivage/valid/91406/91406-14834-18723.pdf
  

balbuzard

source : http://www.lanouvellerepublique.fr/education/

L'article balbuzard dans Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Balbuzard

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

31 mai 2011

Le côté obscur de Google


Sous le titre Le côté obscur de Google (avril 2011),
Payot a édité en poche la traduction d'un ouvrage de 2007 :
 
Luci e ombre di Google (2007) - La face cachée de Google (2008)

L'ouvrage est disponible en ligne en français
( pour le télécharger en pdf : 

http://www.ippolita.net/5.html 
http://www.ippolita.net/files/Facecacheapostille.pdf

Pour les lecteurs pressés, lire la libre conversation de Multitudes avec Karlessi, un membre du collectif Ippolita (2009). http://multitudes.samizdat.net/Contre-l-hegemonie-de-Google
http://www.cairn.info/revue-multitudes-2009-1-page-62.htm

.
Les auteurs, des libertaires italiens, s'étonnent de la grande passivité des internautes.

Google a su magistralement exploiter notre besoin de simplicité. Sa publicité est bien moins intrusive que celle des autres commerçants, mais sa gestion des contenus est invasive. Les auteurs questionnent la technique du moteur plébiscité par tous (« le coeur opaque de technologies »).
Ils interrogent les discours sur l'open source qui ne sont, selon eux, qu'un masque pour dissimuler la machine redoutable de profilage publicitaire des internautes. Comment croire qu'une entreprise privée puisse vouloir incarner le bien commun ? « Don't be evil ? Tout le monde y croit, ou presque, parce que tout monde rêverait que cela puisse être vrai ».  Comme toute entreprise capitaliste, Google a au moins deux ambitions : faire de l'argent, beaucoup d'argent ; étendre sa domination toujours plus loin sur les contenus numérisés ».

« L'enjeu nous semble moins de critiquer Google, aussi utile que cela puisse être, que de savoir si nous sommes capables d'agir pour préserver et développer des espaces d'émotion sans profilage, d'imagination sans publicité ».

« Ippolita a créé les « scookies », un système permettant aux internautes de s’échanger entre eux leurs biscuits numériques pour mettre un zeste de chaos dans l’organisation si magnifiquement « profilée » du moteur de recherche, de ses robots et de ses pubs si bien personnalisées ».

.
La version poche publiée par Payot comporte une postface qui épingle le contrôle social (le flicage consenti) source de profits pour les multinationales du web 2.0. A
insi avec Facebook, tout ce qui est affiché sur l'écran  devient la propriété exclusive de Zuckerberg. Le rêve humaniste de la connaissance globale a cédé la place aux bavardages planétaires, à la pseudo intimité entre mille oreilles et mille yeux indiscretssur fond de connotation politique clairement réactionnaire. 
La situation est grave...

Lire également (et soutenir) La Quadrature du Net : http://www.laquadrature.net/fr
.

blackle

http://fr.blackle.com/ - http://www.blackle.com/

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,