21 février 2016

Apple et le FBI

 

Un terroriste est un client Apple comme les autres.
Affordance, 19.02.2016
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2016/02/iphone-le-degre-zero-de-la-privacy.html



Le 2 décembre 2015, 14 personnes sont tuées à San Bernardino. Les deux tueurs sont abattus par la police.
Le FBI demande a Apple de l'aider à accéder aux données de l'iPhone retrouvé sur l'un des terroristes.
Tim Cook refuse, au nom de la défense de la privacy.

 
« En tant que client Apple, je rejoins la position de Tim Cook et je suis satisfait que cette marque m'offre des garanties sur la protection de ma vie privée.
En tant que citoyen je suis choqué de constater que l'entreprise se refuse de fournir à un juge les moyens de remonter un réseau terroriste, même au nom de la protection de la vie privée ».

Olivier E. rappelle les controverses à propos du Patriot Act ou de la loi sur le renseignement.
Il souligne l’hypocrise d’Apple qui se pose en défenseur vertueux d’une vie privée qu’ils malmènent quand leur intérêt commercial y trouve son compte.

Olivier E. plaide en faveur d’une laïcité numérique, d’une séparation entre l’Etat (les comportements sociaux) et l’Eglise (religions marketing et croyances algorithmiques)

Sur le fond, OE suggère la lecture des articles du Monde, de Rue89 et de Numerama : Apple pourrait parfaitement répondre à la demande du FBI sans remettre en cause la sécurité ou le chiffrement de l'ensemble des iPhones.



.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,