09 juin 2012

Les prisonniers allemands du D-Day

 

prisonniers-allds

source : Les prisonniers allemands du D-Day

- Le documentaire de Georges Guillot : Les prisonniers (allemands) du D-Day,
a été diffusé par France 3 Centre le 7 juin 2012
A voir en différé sur pluzz :
http://www.pluzz.fr/doc-24-centre-2012-06-07-00h00.html

Le retour au droit après la barbarie (cf les soldats canadiens abattus à l'abbaye d'Ardenne) ; les prisonniers alliés malmenés par les kollabos à Paris ;  le choc de la défaite pour des soldats exposés à une propagande intensive ; dans le camp, relations entre les hommes et les anciens officiers nazis ; la différence de gestion des camps entre les Américains et les Français ... La légion étrangère a beaucoup recruté. A Rennes, Monique Rivet rappelait son étonnement d'avoir entendu, à Sidi bel Abbès, hurler des ordres en allemand.


Ce documentaire prend appui sur le travail mené par Valentin Schneider à l'université de Caen, et son ouvrage « Un million de prisonniers allemands en France, 1944-1948 », éd. Vendémiaire, 2011.

Le 17 mai 2012, Libération a consacré au sujet et au parcours du doctorant
l'article 1944-1948 L'autre cohabitation franco-allemande
http://www.liberation.fr/culture/2012/05/17/1944-1948-l-autre-cohabitation-franco-allemande_819477


« Le problème des prisonniers allemands s’est posé dès le D-Day : des beach enclosures (camps de plage) ont été aménagés à la hâte sur les lieux mêmes du Débarquement. Après avoir été affectés à des tâches urgentes de logistique, des dizaines de milliers de captifs ont été éloignés du front, expédiés dans des camps en Grande-Bretagne qui se sont vite révélés trop exigus. Du coup, certains ont été envoyés jusqu’aux Etats-Unis. En août 1944, les transferts ont cessé afin de garder sur place une précieuse main-d’œuvre, dans un pays qui en manquait singulièrement ». On estime qu’environ 34 000 prisonniers de guerre allemands sont morts en France, 363 000 en URSS.


- « Passé sous silence : Prisonniers allemands en Cotentin 1944-1948 »
Une exposition a lieu à Cherbourg à partir des fouilles de l'INRAP à la Glacerie (la Motterie) :
http://www.cherbourg.maville.com/

En octobre 2011, Libération avait consacré un article
aux fouilles de l'INRAP et à ces Mémoires de terre (11.10.2012).
http://www.liberation.fr/culture/01012364862-memoires-de-terre


pris-camp
 
Le camp de La Glacerie ?  source : Les prisonniers allemands du D-Day


En anecdote, les joies d'une TV écartelée entre local et national,
et qui n'a pas fait le saut du podcast comme France-Culture.

Le 6 juin, au Mémorial de Caen, les communicants de France 3
annoncent la diffusion du documentaire en Normandie.
A la place, un autre sujet a été diffusé,
visiblement à la surprise des journalistes locaux.

En fait, le documentaire a été projeté à Orléans.
Pluzz l'a mis en ligne.
Aux heures prévues par France 3.
Mais comme le JT a débordé de 30 mn (la faute au tennis ?)
il ne restait plus en ligne que les 20 premières minutes.

Plusieurs coups de fil ont mené à des impasses :
personne ne semblait vouloir et pouvoir corriger l'erreur
et mettre l'intégralité du documentaire en ligne.

Roue de secours : Télérama annonçait une diffusion à Rennes et à Nantes
lundi 11 juin entre 9 h 10 et 10 h.
Surprise : depuis samedi soir, l'ensemble du documentaire peut être vu à l'adresse :
http://www.pluzz.fr/doc-24-centre-2012-06-07-00h00.html

Ce qui semblait impossible vendredi,
du fait des choix techniques et de la gestion nationalo-regionalisée,
est devenu possible samedi soir.

- Epilogue, lundi 11, deux surprises agréables :

. Le documentaire a été projeté sur France 3  Basse-Normandie entre 9 h 10 et 10 h

. La responsable des relations France 3 - téléspectateurs a appelé pour s'enquérir de la nature des difficultés rencontrées.


.
.

Posté par clioweb à 23:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


13 octobre 2011

L'archéologie et la 2 GM

 

Mémoires de terres.
Libération consacre un article à l'archéologie appliquée à l'histoire contemporaine : en Normandie, des fouilles démontrent pour la première fois la capacité de l’archéologie à enrichir la connaissance d’un événement aussi récent que la Seconde Guerre mondiale.

Une fouille expérimentale a été menée à partir de 2009 sur le terrain ayant hébergé à La Glacerie un camp de prisonniers de guerre allemands installé en août 1944 par les Américains.

Une sélection d’objets retrouvés sur le camp de La Glacerie sera présentée au printemps prochain au musée de la Libération à Cherbourg, dans le cadre de l’exposition « Laissés-pour-compte : prisonniers de guerre allemands en Cotentin 1944-1948 »

Valentin Schneider a publié Un million de prisonniers allemands en France, 1944-1948, Ed. Vendémiaire, 2011.

http://www.liberation.fr/culture/01012364862-memoires-de-terre

 

pga-laglacerie

Vue générale du camp de prisonniers
source : Robert Early, cliché attribué à l'IGN

 

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,