03 janvier 2017

Précaires à l'université

 


- Quand la nouvelle génération de chercheurs français passe son temps à Pôle emploi et en contrats précaires
par Kévin Trublet Bastamag 19.12.2016
http://www.bastamag.net/En-France-la-science-repose-sur-la-precarite

- L'université dans l'ère de la précarité néo-libérale, Libération mai 2016
http://t.co/mth2criQvE


- La précarité à l’Université
http://precairesesr.fr

Les travaux du collectif PAPERA, collectif pour l’Abolition de la Précarité
dans l’Enseignement supérieur, la Recherche et ailleurs.
http://www.collectif-papera.org/spip.php?article1084


- Un rapport du collectif national **, Toulouse, 11.05.2016
http://precairesesr.fr/category/actu/mirail-toulouse/
http://precairesesr.fr/wp-content/uploads/Brochure_precarite_a_l_universite_2016.pdf

sommaire
La précarité : un phénomène qui affecte l’ensemble de l’ESR
combien de précaires ?
des recrutements en chute libre
un système basé sur l’illégalité
un système destructeur

Précarité pour tout le monde mais à chacun.e son contrat !
Chargé.e d’enseignements, vrai ou faux «vacataires»
Enseignant.e.s-chercheur.e.s associé.e.s et invité.e.s (P.A.S.T.)
ATER, CDU, CDD recherche et postdoc, lecteurs lectrices , PRAG
Précarité et fragilisation : des conditions de travail transversales aux différents statuts

Des issues possibles
maintien et création de postes
conditions de travail

Pour sortir définitivement de cette précarisation, nous demandons enfin un engagement vers
LA TITULARISATION de TOUTES ET TOUS LES PRÉCAIRES
sur poste de fonctionnaire
par l’ouverture des concours de la fonction publique
à la hauteur de la résorption totale de tous les précaires de l’ESR

** Le Collectif national des travailleur·e·s précaires de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche est un collectif fondé autour de l’appel fondateur du 13 avril 2016 dans le cadre du mouvement contre la loi « Travail » et fédérant au niveau national les collectifs locaux et/ou catégoriels réunissant des précaires de l’ESR

- BibCNRS : les docteur.e.s sans postes sans accès aux revues ?
http://precairesesr.fr/category/actu/docteur-e-s-sans-poste/

 

precarite-dessin

 

 

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


09 février 2015

Acrimed : journée de la critique des médias

 

Acrimed : Journée de la critique (radicale) des médias

La première journée de la critique des médias a eu lieu le 31 janvier 2015.
Deux interventions sont en ligne, des extraits vidéos sont attendus sur le web.
http://www.acrimed.org/


Serge Halimi souligne l’écho de la critique radicale :
elle est largement entendue et partagée depuis 15 ans, mais elle reste sans conséquences.

Il rappelle trois éléments connus :
1 - La presse parisienne est toujours la propriété d’un noyau de milliardaires, même quand elle ne rapporte plus rien, sauf des dettes.
(dans LGL, Polony se vantait de « l’indépendance » d’un journaliste à l’ombre d’un capitaine de l’industrie et de la finance - Dassault pour Le Figaro dans lequel elle écrit.)

2 - La révérence et la connivence sont au cœur du journalisme dominant, celui des cumulards inamovibles. Des journalistes qui se ressemblent, se copient et se citent, des cumulards qui défendent depuis quarante ans un système dont ils tirent profit.
« Le Point, dont Giesbert est l’éditorialiste vedette, consacre une partie de sa Une au dernier livre de Franz-Olivier Giesbert [qu’il ira aussi présenter sur la TV, publique ou commerciale»]

3 - A l’autre extrémité, l’univers social des médias est largement habité par des journalistes précaires. Des salariés qui font « des concessions parfois, des compromis aussi ». « Un journaliste a le droit de manger, de se loger, de voyager. Et il a donc le droit à un salaire ».  

Internet a permis la naissance « d’enclaves libérées », mais selon Halimi, ceux qui les lisent sont trop peu nombreux.

Pour espérer changer la donne, Halimi mentionne le « projet pour une presse libre » de Pierre Rimbert
(Le Monde diplomatique, janvier 2015).
http://www.monde-diplomatique.fr/2014/12/RIMBERT/51030

- Modifier le financement de la presse d’intérêt général
- Partager les infrastructures
- Remplacer la publicité et les aides d'Etat par une cotisation information.

 

NB : Dans Le Gai Savoir (08.02.2015), Enthoven traite de la tyrannie de la majorité.
Pour lui, le micro-trottoir, c'est la négation de l'information,
c'est le souci de renseigner sur ce que pensent les gens quand ils ne pensent pas,
quand la partie grégaire d'eux-mêmes prend la parole devant un micro ou une caméra.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 novembre 2011

Les précaires de l'Education

 
Le grand malaise des précaires de l'Education - Le Monde Education 25/11/2011

Extraits :
A l'origine, une poignée d'enseignants contractuels se sont rencontrés sur le forum Internet Profs précaires. A l'approche de l'examen d'un projet de loi, ils ont réuni une centaine de témoignages dans un Livre noir des non-titulaires de l'éducation nationale . Ils seraient 21 000 selon le MEN (pour 860 000 enseignants)

« Le Livre noir regorge d'exemples. Rectorats injoignables, délais de paiement interminables, contrats qui arrivent à terme une veille de vacances pour reprendre le jour de la rentrée, affectations improbables... Il y a deux ans, on m'a affecté à 170 kilomètres de chez moi. L'an dernier, j'avais 120 kilomètres par jour. Et, bien sûr, le rectorat ne rembourse pas l'essence, témoigne un contractuel. Un professeur de philosophie s'est tapé la tête contre les murs lorsqu'il a appris son affectation à une heure de route de sa ville, alors qu'un poste en philo était vacant dans le lycée à côté de chez (lui).
Côté salaire, on est au ras des pâquerettes, le plus souvent entre 1 200 et 1 400 euros net, même après dix ans, rapporte Vincent Lombard, du SNES-FSU ».

La porte de sortie : les concours internes. Mais le nombre de postes a été réduit ces dernières années.
rappel : Le poste de ses rêves ...

[ Les réactions de qq lecteurs internautes vérifient une dérive fréquente : pour faire disparaître la brutalisation des remplaçants par la gestion libérale-autoritaire, les partisans du parti au pouvoir proposent ... d'aggraver encore cette politique de précarisation et de déshumanisation. Comme si aucune leçon n'avait été tirée des suicides de France Telecom !!


- La situation des TZR (des Titulaires, mais sans poste fixe
, en début de carrière, ou à la suite d'un déménagement ou d'une mutation) mériterait également son Livre noir. ]

Le Livre noir sur le Web :
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Documents/Livrenoirnon-titulaires.pdf

.
rappel : Le MEN dispose d'une DRH de choc écrit Le Monde


070_interim
Martin Vidberg - source : http://vidberg.blog.lemonde.fr/2010/03/10/ministere-de-leducation-et-de-linterim/
 

...

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 mars 2011

L’information low cost


3 sources différentes pour une même réalité : comment faire du fric sur le web en mettant en ligne du contenu low cost développé à la va-vite par des précaires payés au lance pierres
.


Automates de l'information
Le Monde diplomatique 03/2011 publie les bonnes feuilles du dernier ouvrage d'Ignacio Ramonet, L'Explosion du journalisme, paru aux éditions Galilée.
http://www.monde-diplomatique.fr/2011/03/RAMONET/20221

http://www.editions-galilee.fr/f/index.php?sp=liv&livre_id=3333.
Les pages 11 à 15 sont en ligne au format pdf sur le site de l'éditeur )

« ...l'ensemble de l’écosystème médiatique est dynamité par les impacts successifs de la révolution numérique et du prodigieux développement des réseaux sociaux. [...]

Mais le passage de l’ère des médias de masse à celle de la masse des médias ne se fait pas sans dégâts. Établis au cours d’un siècle et demi de domination médiatique, les repères théoriques et les références pratiques du journalisme se révèlent, soudain, inadaptés.
Le journalisme survivra-t-il ? »

« Sur internet, 20 à 25 % de l'information consommée (sic) provient des médias traditionnels, 60 à 65 % des recherches et environ 15 % des contenus partagés via les réseaux sociaux. »

A côté de Google News et de Yahoo ! Actualités, que les internautes peuvent configurer en fonction de leurs centres d'intérêts, des entreprises tentent d'imposer le modèle de l'usine à infos (rebaptisées par les marketeurs et par les Echos  « fermes à contenus » ), couplée avec la publicité également à bas prix.
L'une d'elle affirme vouloir « mettre en balance ce que veulent savoir les internautes et ce que les annonceurs sont prêts à payer pour apparaître à côté de ces sujets »... Au second trimestre 2010, ses pigistes ont produit en moyenne chaque jour près de 6000 articles ou vidéos ... et peuvent toucher 10 $ pour un article et 20 $ pour une vidéo. Un magazine canadien ne paie pas de piges à ses collaborateurs free-lance. Il ne leur verse que des revenus publicitaires...

Dans une économie du clic, ces sites de contenus low cost recherchent surtout l'audience pour vendre avant tout de la publicité.

- Ramonet cite un article de Nicolas Rauline, Les fermes de contenus se lancent à l'assaut du marché français, Les Echos, 21/12/2011


-
Le géant nettoie son moteur - Libération 02/03/2011

Pour contourner le contenu produit au kilomètre par des entreprises avides de rentrées publicitaires, Google a modifié son algorithme de recherches. En service aux Etats-Unis seulement, ce correctif «dégrade le classement des sites peu qualitatifs et valorise ceux qui fournissent un contenu original».
http://www.liberation.fr/medias/01012323090-le-geant-nettoie-son-moteur 


Ajouter à ces trois sources la brève de Libération (04/03/2011) : Précaires : « Le Monde » s’écharpe
«... Dans la rédaction du Monde.fr, explique Nabil Wakim, délégué syndical du Monde interactif, la moitié des employés sont des précaires structurels, c’est-à-dire qu’ils occupent des emplois à plein temps, sous forme de stages, de piges ou de CDD.» Julia, 40 ans, pigiste au Monde, renchérit : «Il y a aussi les avantages auxquels on n’a pas droit, comme la mutuelle, les RTT, etc. Il y a de grosses inégalités au sein de la rédaction ».
http://www.liberation.fr/medias/01012323516-precaires-le-monde-s-echarpe
.

precarite 
source : Arrêt sur images 24/02/2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,