19 juillet 2015

Vernet : vue du port de la Rochelle

 

vernet-014rochelle

Vue du port de La Rochelle, prise de la petite rive – Joseph Vernet 1762 musée de la Marine, Paris
http://utpictura18.univ-montp3.fr/GenerateurNotice.php?numnotice=A0642
Il existe une copie du tableau par Edouard Pinel (1806-1884)




- Livret du Salon de 1763 :
    « Par M. Vernet, Académicien.
   90. Vûe du Port de la Rochelle ; prise de la petite Rive. Les deux Tours qu’on voit dans le fond, sont l’entrée du Port qui asséche en basse marée. Pour jetter quelques variétés dans les habillemens des Figures, on y a peint des Rochelloises, des Poitevines, des Saintongeoises, & des Olonnoises. La Mer est haute, & l’heure du jour est au coucher du Soleil. Ces deux Tableaux [avec le Port de Rochefort] appartiennent au Roi, & sont de la Suite des Ports de France, exécutée sous les ordres de M. le Marquis de Marigny. »


- Présentation multimedia au musée de la Marine
http://www.musee-marine.fr/programmes_multimedia/vernet/

« Une oeuvre de propagande :
Ce tableau nous ment ! En effet, le vieux port de La Rochelle qui date du 17e siècle souffre d’envasements réguliers et ne peut accueillir autant de gros navires... A l’époque de Vernet, le port est peu à peu abandonné par les bâtiments les plus importants, obligés de mouiller en rade. Pour le peintre cependant, il ne peut être question de représenter un bassin à moitié vide ! La série des Ports de France doit proposer une image idéalisée de la France maritime. Il choisit donc de peindre l’activité intense d’un port de commerce tourné vers les colonies ».


- dossier ac-Poitiers
L’Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle : l’exemple du port de La Rochelle
classe de Quatrième, programme 2010, mise en ligne 16.02.2012

Etude du port de La Rochelle au XVIIIe s (présentation en pdf 1.4 Mo) - détail des activités, plan ancien et exemples de marchands.
Questionnaire élève
http://ww2.ac-poitiers.fr/hist_geo/spip.php?article1137

« La  Rochelle est  au XVIIIe  siècle un des grands ports de la métropole française.
Les  navires  y rapportent  des  denrées  des  colonies :  des fourrures et des peaux du Canada ou du sucre des Antilles. Pour  leurs  exploitations,  les  Rochelais  vont  chercher  des esclaves en Afrique (traite négrière) »


- Wikipedia : Vernet, Vues des ports de France
Le tableau fait partie d’une commande de 24 tableaux, payés chacun 6 000 livres. Pour chaque tableau, Vernet reçoit un cahier des charges précis ; on lui demande ainsi de représenter au premier plan les activités spécifiques à la région. Entre 1753 et 1765, Joseph Vernet se déplace dans dix ports : Marseille, Bandol, Toulon, Antibes, Sète, Bordeaux, Bayonne, La Rochelle, Rochefort et Dieppe. Il réalise au total quinze tableaux. Jean-François Hue, son élève, se voit confier la tâche de terminer la série : entre 1792 et 1798, il exécute une série de six tableaux sur le thème des ports de Bretagne.
Les tableaux sont exposés au musée de la Marine depuis 1943 (Jean Abrial ou Henri Bléhaut), sauf deux à voir au musée du Louvre : Entrée du port de Marseille 1754, et Deuxième vue de Toulon 1755
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vues_des_ports_de_France
Commons : http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Vues_des_ports_de_France
http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Joseph_Vernet#Les_Ports_de_France

voir aussi l'article Histoire de la Rochelle (tours au XVIIe d'après Juste Lisch en 1864, tableau de Corot en 1851)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_La_Rochelle

Autres vues de Vernet grâce au Web Gallery of Art :
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/v/vernet/claude/index.html

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


09 mai 2011

Les ports négriers au XVIIIe siècle

 

- Mardi 10 mai, 22 h 35, France ô rediffuse 
Victor Schoelcher, l'abolition, avec Jacques Perrin (1998).
http://www.franceo.fr/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Schœlcher

.
Libération publie ce week-end une copie de la carte établie en 2006 par Marcel Dorigny et Bernard Gainot pour leur Atlas des esclavages, Editions Autrement ( exactement, le trafic entre 1500 et 1815)

http://www.liberation.fr/monde/01012335926-les-ports-negriers-au-xviiie-siecle

Liverpool, Londres, Bristol, Nantes...

« Cette hiérarchie ne correspond pas à celle des pays organisateurs de la traite : le Portugal transféra 4,6 millions d'Africains vers les colonies européennes des nouveaux mondes, la Grande-Bretagne 2,6 millions, l'Espagne 1,6 million, la France 1,25 million et les Provinces-Unies un demi-million... »

Le commerce portugais se faisait en "droiture", des côtes du Cap-Vert, de Guinée, de l'Angola ou du Mozambique vers l'immense Brésil ...
 

La carte dans la version 2006 de l'Atlas :
http://clioweb.free.fr/dossiers/colonial/atlasescl.htm

ports_negriers

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 février 2011

Le temps des ports

- Pierre Gras, journaliste, écrivain et consultant était l'invité de la seconde partie de l'émission A plus d'un titre 14/02/2011 pour son ouvrage Le temps des ports : déclin et renaissance des villes portuaires (1940-2010). (source JMC)
l'émission au format mp3
. de la révolution industrielle à la reconstruction d'après guerre dans les villes portuaires européennes
. leur déclin  en Europe occidentale et en Amérique du Nord
. la reconversion des espaces portuaires (New York, Boston, Londres, Marseille, Bilbao, Cherbourg, etc.).

- A Becker, Les cicatrices rouges. France et Belgique occupées, 1914-1918
J Horne, Vers la guerre totale. Le tournant de 1914- 1915
dans les Lundis de l'histoire (14/02/2011), la Grande Guerre vue par deux historiens de Péronne

Posté par clioweb à 07:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :