01 août 2018

Nantes-Histoire

 

 

dubigeon

L'histoire industrielle et ouvrière nantaise sous la IIIe République et Vichy
Michel Kervarec, Nantes-Histoire
le texte de l’intervention et le support visuel sont disponibles en ligne.

stnazaire-1933

 


En 2017-2018, parmi les autres conférences de l'association Nantes-Histoire
http://nantes-histoire.org
qq biblios et des présentations en pps

- Mathilde Larrere, Les historiens des chaussettes à clous, une histoire ouvrière à l’envers
   (elle est intervenue en 2012 sur l'histoire du suffrage universel, en 2016 sur les migrations européennes vers les USA, en 2014 sur 1789,
   en 2014 aussi sur le patrimoine de la République, en 2012 sur le suffrage universel, en 2008 sur la guerre et l'opinion)
- Philippe Joutard, Les apports de l’histoire orale
- J-C Martin, L’histoire de la Révolution, 30 ans après 1989
- Annick Peters-Custot, Les historiens face à l'Empire byzantin

 

nantes-sujets2018

 

A venir :
2018 - 2019
Complots et complotisme dans l’histoire

 

Nantes – Histoire 1988-2017

dans un fichier pdf, la liste des sujets abordés (sous réserves) :

http://clioweb.free.fr/dossiers/nanteshistoire-1988-2018.pdf



à partir des pages 2012-2017

http://nantes-histoire.org/cp1012-0317.htm

2016-2017 - La mort du livre ?
2015-2016 - Hommes et migrations
2014-2015 - La légende française
2013-2014 - Le patrimoine
http://www.nantes-histoire.org/video/depliantMAJ.pdf
2012-2013 - l'histoire des conquêtes sociales et démocratiques


et 2007-2012
:
http://nantes-histoire.org/cours-passes.htm

2011-2012 - Quand les chansons font l’histoire
2010-2011 - Quand les images font l'histoire
2009-2010 - La Chine et Nous
2008-2009 - Elections européennes
2007-2008 - Grands débats historiques d'aujourd'hui

1988-2006

Révoltes, résistances et Révolution dans l’Ouest (2006)
Vive la République ! (2005)
L’Afrique et nous (2004)
La laïcité : histoire et devenir (2003)
Violences d’hier, violences d’aujourd’hui (2002)
Comment peut-on être français ? (2001)
La mémoire d’une ville (2000)
Oublis et oubliés de l’histoire (1999)
Refus, résistances, révoltes (1998)
Tolérance, intégration et métissage (1997)
Exclusion et intolérance (1996)
Nantes et la Bretagne (1995)
L’histoire et ses légendes. De l’usage des mythes en histoire (1994)
Liberté, libertés (1993-1994)
L’héritage de l’an 2 (1993)
Quelle histoire pour quelle Europe ? (1992)
Les Nantais dans l’histoire de la France (1991)
Nantes dans l’histoire de la France (1990)
Gauche et droite en France, de Bonaparte à Mitterrand (1989)
La Révolution française (1988)


Forum d'histoire citoyenne 2005
2eme Forum 2008
3eme 2010
4eme Forum 2012
http://www.nantes-histoire.org/forum.htm


.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


29 juillet 2018

Histoires populaires de la France

 

- Une histoire populaire de la France. De la guerre de Cent Ans à nos jours,

Dans Le Monde diplomatique d'août 2018,
l’ouvrage de Noiriel est annoncé pour le 19 sept chez Agone.
Il est attendu depuis mars 2017.

La table des matières et l’agenda des présentations
http://agone.org/memoiressociales/unehistoirepopulairedelafrance/


- Les luttes et les rêves
Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours
Michelle Zancarini-Fournel - La Découverte 2016
La table des matières est aussi en ligne
http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Les_luttes_et_les_r_ves-9782355220883.html

dans cette vidéo, l'auteur évoque une version gratuite en ligne.
Chez l’éditeur, 78 pages (sur 995) sont accessibles.
http://www.youtube.com/watch?v=Gh8Mw7MkrMI

 

- Histoire populaire de Nantes
Alain Croix, Thierry Guidet, Gwenaël Guillaume, Didier Guyvarc’h, PUR 2017
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4461

Une histoire du peuple de Nantes, de la Préhistoire à nos jours, cela n’avait jamais été tenté : envisager la traite négrière sous l’angle des marins et des esclaves renouvelle l’approche habituelle, centrée sur l’économie et les armateurs. Envisager les quarante dernières années du point de vue des ouvriers orphelins des chantiers ou des femmes en colère, cela modifie l’image de la métropolisation heureuse. Envisager la terrible famine comme élément majeur de l’année 1532 suggère que le rattachement de Nantes au royaume de France n’est pas alors la préoccupation première du peuple…

rappels :
http://clioweb.canalblog.com/tag/zancarini

http://clioweb.canalblog.com/tag/noiriel

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 juillet 2018

RH19 - 56 - Les écoles du peuple

 

Les écoles du peuple à l’ère des révolutions (1815-1880)
Revue d’histoire du XIXe siècle, 55. 2017
sommaire et accès payant aux articles
http://journals.openedition.org/rh19/5312

14 articles à 5 euros, total 70 euros en vente à la découpe / au lieu de 28 + 4 (port) :-):-)


Écoles du peuple, écoles des pauvres ?

introduction par Carole Christen et Caroline Fayolle. (en accès gratuit)
http://www.cairn.info/revue-d-histoire-du-dix-neuvieme-siecle-2017-2-page-15.htm


. La question scolaire au XIXe siècle  (1815-1880) : spécificité française et perspectives transnationales
. Interroger les notions d’« écoles du peuple » et d’« éducation populaire » au XIXe siècle
. Éducation et construction des identités sociales et politiques au XIXe siècle
. Sept cas d’écoles


- Entre 1820 et 1881-1882, le nombre d’écoles primaires est passé de 27 581 à 75 635,
et le nombre d’élèves de 1 123 000 à 5 341 000 

- L’éducation révèle la manière dont une société se projette dans l’avenir,
permet également d’explorer les imaginaires politiques
et d’appréhender sous un jour singulier les tensions qui animent tout au long du siècle la question sociale.

- Le XIXe, « un siècle pédagogique » ?

- Ecole des notables ou école du peuple ?

- « instruction, c’est-à-dire la formation intellectuelle propre à l’exercice de la citoyenneté,
ou éducation conçue comme une formation des mœurs visant à agréger l’individu à la communauté nationale » ?

- Plusieurs modèles scolaires s’affrontent : modèle congréganiste, modèle socialiste,
modèle étatique et centralisateur, modèle libéral et philanthropique...

L’école peut également renvoyer à des méthodes pédagogiques – les « écoles mutuelles » –, à des publics spécifiques – les « écoles du soir » pour les adultes, les « écoles du jour » pour les enfants – ou des acteurs et institutions à l’origine de leur création et de leur financement – les « écoles municipales » urbaines et rurales, les « écoles congréganistes » dont les plus actives destinées aux garçons sont celles tenues par les frères des Écoles chrétiennes, fervents partisans de la méthode simultanée 

- L’Association pour l’éducation populaire est fondée en mars 1849.
Ses fondateurs veulent « Enseigner à l’homme du peuple, si facile à égarer, mais par cela même facile aussi à ramener au bien, à vivre de la vie du travailleur économe et sage, du citoyen paisible et dévoué aux intérêts du pays » 

 
- 7 cas d’écoles
dont
. 1815 Société pour l'instruction élémentaire veut diffuser la méthode mutuelle théorisée en Angleterre,
. L’école Turgot « préparer les enfants à la vie professionnelle » 
. L’Ecole sociétaire des disciples de Fourier,
http://fr.wikisource.org/wiki/Des_idées_et_de_l'Ecole_de_Fourier_depuis_1830
la Maison rurale de Ry (Darnétal 76) un établissement-modèle

. 1848 - « la mobilisation républicaine en faveur de l’école du peuple initiée par l’éphémère ministre de l’Instruction publique Hippolyte Carnot. Cette école conçue comme obligatoire et gratuite est destinée à former le citoyen afin qu’il adhère aux valeurs républicaines et participe par ses nouveaux droits civiques à la vie démocratique ».

 

Histoire de l’éducation populaire, 1815-1945 ouvrage collectif issu d’un colloque organisé à l’université de Lille 3 en juin 2015
http://www.univ-lille3.fr/recherche/actualites/agenda-de-la-recherche/?id=1076&type=1
http://bibirhis.hypotheses.org/14750

revue Histoire de l'Education
http://journals.openedition.org/histoire-education/?

 
.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

18 avril 2018

BNF : Icônes de Mai 68

 

mai68-images-bnf-dp

Caroline de Bendern, « Marianne de Mai 68 »,
Paris, manifestation du 13 mai 1968. © Jean-Pierre Rey
graphisme : BnF/Délégation à la communication

Icônes de Mai 68
Les images ont une histoire
Expo BNF 17 avril - 26 août 2018
dossier de presse :
http://www.bnf.fr/documents/dp_icones_mai_68.pdf

Audrey Leblanc, L’Image de mai 68. Du journalisme à l’histoire (EHESS, novembre 2015)
http://clinoeil.hypotheses.org/1871
CR de la thèse par André Gunthert
http://imagesociale.fr/2688
http://clioweb.canalblog.com/tag/leblanc

 

mai68-images-bnf-tw

source BNF sur Twitter
.

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

31 août 2017

Histoire de l’éducation populaire

 

Histoire de l’éducation populaire, 1815-1945.
Perspectives françaises et internationales
Laurent Besse, Carole Christen dir. mars 2017


Le sommaire
http://pupitre.hypotheses.org/2847#more-2847

Une enquête, un objet : L’éducation populaire

L’éducation populaire : faire de la politique autrement ?
Le peuple au féminin
Intégrer le peuple
Former, cultiver et distraire le peuple


L'ouvrage prolonge le colloque de juin 2015 à Lille
http://histoire19.hypotheses.org/1202

 

edu-pop




.
.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 juin 2017

20 juin 1944 : assassinat de Jean Zay

 

20 juin 1944 : Jean Zay (1904-1944), ministre de l’Education du Front populaire,
condamné par Vichy en 1940, est assassiné en 1944 par des miliciens

Olivier Loubes, Jean Zay, l'inconnu de la République, Armand Colin 2012 - RDV Blois

Un crime français, film de Dominique Missika et Catherine Bernstein
L'école est à nous ! ou comment Jean Zay révolutionna l'Éducation Nationale, de Stéphane Benhamou 2015

Jean Zay (1904-1944)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Zay

 

zay-radio

dont sur le site du Cercle d'étude

Jean Zay entre au Panthéon - Cercle, avril 2015
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article450

Jean Zay, assassiné par la Milice
Conférence-débat sur Jean Zay, mercredi 4 décembre 2013 à 15h au Lycée Buffon
avec Olivier Loubes et Hélène Mouchard-Zay.
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article273
Petit cahier N° 22 : Jean Zay, une figure symbole de la République

Jean Zay au Panthéon, ONAC, Ciné-Histoire et le DMPA
Paris, Mercredi 4 mars 2015
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article422
Un crime français, film de Dominique Missika et Catherine Bernstein

Jean Zay, "Souvenirs et solitude"
France Culture, 11 janvier 2014
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article263


Jean Zay sur le blog Clioweb :
http://clioweb.canalblog.com/tag/jeanzay

 

jeanzay-loubes

Olivier Loubes, Jean Zay, l'inconnu de la République, Armand Colin 2012

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 avril 2017

France, votes 1849 1936 1965

 

 France, des votes à droite, des votes à gauche
Ce qu'en montrent les cartes de
l'Atlas historique de la France contemporaine 1800-1965, Colin 1966

 

ac-presid-1965

Présidentielle 1965 : de Gaulle / Mitterrand 
(6 - 37,5-45% 7- 45% et plus)

 

ac-rpf-1951

Le gaullisme électoral : RPF 1951 - UNR-UDT 1962

 

ac-mrp-1946

Votre MRP - 1946 - 1951



ac-legis-1936

La droite et gauche aux élections de 1936

 

pr2017-jlm-lm

2017 - vote Mélenchon au 1er tour - source Le Monde

 

1849-dem-soc


ac-legis-1849

Démocrates socialistes (le parti du désordre ? :-) / Le parti de l'ordre et des notables, mai 1849

 

pr2017-fillon-lm

2017 - vote Fillon au 1er tour - source Le Monde

 

France-prat-catho-1947

Boulard, carte de la pratique religieuse catholique en 1947

 


..

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 février 2017

Le PCF et les 200 Familles

 

200familles-pcf-1937

Affiche PCF - élections cantonales de 1937

 

vie-nous-renoir

La vie est à nous, Jean Renoir 1936


Le thème des 200 familles est exploitée dans le film
La vie est à nous
La bande annonce :
http://www.youtube.com/watch?v=9bb3Io33eX0

Le film est une commande du PCF pour les élections législatives de 1936.
Jean Renoir coordonne le travail de réalisateurs et d’opérateurs bénévoles
Le chœur entonne un chant évoquant la crise et la responsabilité des 200 familles.
Bordas, terminale, 1980
+ http://www.cineclubdecaen.com/realisat/renoir/vieestanous.htm
 


Mesdames, Messieurs
excusez notre indiscrétion
mais nous sommes des gens curieux
qui cherchons une explication

La France est un pays très riche
où l’on trouve de tout à foison.
Mais le pauvre en guise de miche
doit se contenter de croûton.

La France est un pays fertile
où lèvent de belles moissons
Mais le vieux chômeur sans asile
n’a souvent pas un rogaton.
La France est un pays prospère
Où l'on peut vivre comme un roi
Mais dans sa mansarde le père
Voit ses enfants crever de froid.
Mesdames, Messieurs (...)

Que fait-on du blé et des fleurs
qui poussent au pays de France ?
A qui les champs à qui les mines ?
A qui les ports et les usines ?
A qui les banques et les forêts ?
A qui le blé le minerai ?

Que fait-on du blé et des fleurs
qui poussent au pays de France ?
A qui les champs à qui les mines ?
A qui les ports et les usines ?
A qui les banques et les forêts ?
A qui le blé le minerai ?

Qui pousse les jeunes au suicide
Et les femmes à l'avortement ?
Pourquoi ton assiette est-elle vide
Et ton gosse sans vêtement ?
Mesdames, Messieurs.

(...) En France il est 200 familles
qui accaparent la richesse.
En France il est 200 familles
qui provoquent votre détresse.
Leurs conseils d'administration
sont des repaires de brigands
où l'on réduit votre portion
où l'on détrousse vos enfants.
La France n'est pas aux Français
Car elle est à 200 familles.
La France n'est pas aux Français

 

200familles-huma38

 La société française est dominée par les 200 familles
Brochure publiée par L'Humanité en 1938
manuel Bordas première 1982 (Bouillon-Sohn)



Marc Bloch : « De plus en plus loin du peuple... la bourgeoisie ... s'écartait de la France »
L'Étrange défaite. Témoignage écrit en 1940. Paris: Société des Éditions Franc-Tireur, 1946
extrait de la version mise en ligne par les Classiques des sciences sociales
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/etrange.pdf

« On saurait difficilement exagérer l’émoi que, dans les rangs des classes aisées, même parmi les hommes, en apparence les plus libres d’esprit, provoqua, en 1936, l’avènement du Front populaire. Quiconque avait quatre sous crut sentir passer le vent du désastre... »

« De plus en plus loin du peuple, dont elle renonçait à pénétrer, pour sympathiser avec eux, les authentiques mouvements d’âme, tour à tour refusant de le prendre au sérieux ou tremblant devant lui, la bourgeoisie, en même temps, s’écartait, sans le vouloir, de la France tout court.
En accablant le régime, elle arrivait, par un mouvement trop naturel, à condamner la nation qui se l’était donné ».



Un article de Wikipedia traite le sujet...
La biblio cite Jean Bouvier, Olivier Dard, Alain Plessis, JN Jeanneney et Jean Garrigues
http://fr.wikipedia.org/wiki/Deux_cents_familles#Bibliographie

Dans un article du magazine L'Histoire (n° 84) Jean-Pierre Rioux situe Henry Coston, homme d'1 droite extrême qui admira tant Drumont (La France juive), [Toussenel] et Pétain.
Pour les années 1930, il rappelle le discours des radicaux (Daladier à Nantes en 1934), le PCF le reprenant et l'imposant à la sensibilité populaire. En 1985, selon Rioux, « les Français semblent avoir compris que les maîtres de l'argent sont chefs d'entreprises (pourvoyeurs d'emplois) et qu'une crise est internationale...»


.

.

Posté par clioweb à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 novembre 2016

Roger Salengro (1880-1936)

 

 popu-19111936

 

Roger Salengro, victime de la calomnie, se suicidait il y a 80 ans
Camille Lestienne, Le Figaro 16.11.2016
Les archives du Figaro - Dans la nuit du 17 au 18 novembre 1936, Roger Salengro, ministre de l'Intérieur du gouvernement de Léon Blum, se donne la mort, épuisé par des semaines d'une campagne calomnieuse menée par l'extrême droite.
http://www.lefigaro.fr/histoire/archives/2016/11/16/

Roger Salengro, un maire brisé par la calomnie
http://www.lavoixdunord.fr/75681/article/2016-11-18/roger-salengro-un-maire-brise-par-la-calomnie

 

salengro

Roger Salengro (1880-1936)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Salengro


En 1915, il est capturé par les Allemands alors qu’il rampe pour aller chercher
dans le no man's land le corps de son ami le sergent Demailly, tué la veille.
En 1918, il revient très affaibli par la captivité, notamment dans un camp disciplinaire en Prusse

En 1925, il devient maire de Lille (il succède à Gustave Delory), puis député SFIO en 1928.
En 1936, il devient ministre de l'Intérieur dans le gouvernement de Léon Blum.
C'est lui qui annonce la signature des accords Matignon en juin 1936 et qui présente la loi sur la dissolution des ligues, le 18 juin 1936.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/06/08/33931220.html
http://clioweb.canalblog.com/tag/frontpopulaire


En juillet, L’Action française et Gringoire, deux journaux d’extrême droite lancent contre lui une campagne de calomnies et l’accusent d’avoir déserté.

Le 18 novembre 1936, il met fin à ses jours.

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 mars 2016

150 ans de la Ligue de l'enseignement

 



Dimanche, Public Sénat a rediffusé un documentaire sur l'histoire de la Ligue de l'enseignement
et un débat avec François Chérèque, Laurence de Cock et Hélène Grimbelle.
http://tinyurl.com/grnb3k9

rediffusion du docu annoncée vendredi 25/03/2016 à 17h30 + 02/04/2016 à 14h00 + 0/04/2016 à 18h00
http://www.lesfilmsdici.fr/fr/films-projets/5082-la-fabrique-du-citoyen.html
http://150ans-laligue.org/150ans-portail/la-fabrique-de-citoyens-2/


Le documentaire est surtout un montage du point de vue des responsables nationaux,
d'un ancien ministre et de l'évêque d'Angoulême.
Il est possible d'entendre de Gaulle sur la Ligue (1945 ?), de voir Bayrou en 1993, Sarko en 2008...

N'aurait-il pas été possible
. de témoigner davantage du travail sur le terrain
et d'évoquer la complémentarité des structures engagées dans l'Education populaire (cf. les CEMEA) ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ducation_populaire

. de développer davantage les relations complexes entre scolaire
et Education populaire (cf. les controverses sur les rythmes scolaires)

. de rappeler peut-être, que au moins dans les années 1970, une partie de la force de ces associations
venait de l'engagement militant des futurs enseignants,
qui contribuaient à faire marcher les centres de vacances, les centres aérés, les cours du soir...


.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,