04 mai 2013

Le Mur des Cons selon Marianne

 

marianne-837

Marianne fait sa Une sur son Mur des Cons

« Nos amis les cons, merci d'exister ! Sans vous, nous n'aurions rien à épingler. Une fois n'est pas coutume, saluons ceux qui, depuis plus de cinq ans, permettent de remplir « Notre mur des cons » dont nous livrons cette semaine les secrets. Sachez que nous y demeurons parfois nous-mêmes - en bons journalistes, il convient d'occuper le terrain - et que nous y croisons des sources intarissables... de connerie ».

« Nadine Morano (je ne suis pas raciste mais je suis d'accord avec le FN), Carla Bruni (je ne souhaite pas aborder la mise en examen de mon mari, je viens pourtant sur RTL en parler), Copé (j'ai gagné les primaires UMP (mais) j'ai triché), Christine Boutin (je déclare « la guerre civile » et je m'évanouis à la première occasion) ou encore Arnaud Lagardère (avec Jade « c'est du sérieux »)... Alors Que faire des cons? »
http://www.marianne.net/Cette-semaine-dans-Marianne-Notre-mur-des-cons_a228571.html


- Le Grand Rabbin Bernheim a aussi plagié la mémoire de son père à Dieulefit … Cette fois, la source, c’est un texte de Pierre Emmanuel, le résistant. Marianne
http://www.marianne.net/Le-Grand-Rabbin-Bernheim-a-aussi-plagie-la-memoire_a228572.html

- A la bonne heure, billet d'Alain Rémond.
L'horloge du carrefour Jaurès-Lumière est en panne.
Depuis 2 mois, un bandeau rassure : « Ici, nous rénovons l'horloge de votre quartier ».

[A Vire, le réémetteur ne connaît plus les chaînes Direct 8, France 4, BFM-TV, I-Telé, Gulli... L'entreprise (TDF ? un privé ?) connaît la raison de la panne. Mais elle ne semble pas pressée d'intervenir. La mairie est rassurée : personne n'a vraiment protesté ].

« Et on s’étonne que ce pays soit détraqué, qu’il ne sache plus où il va et à quelle heure on mange »

 
.

Posté par clioweb à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


08 avril 2013

Le rabbin, le plagiat et le nègre

 

40meditj                   questionsj

 


- Le grand rabbin Gilles Bernheim reconnaît avoir commis un plagiat, Nicolas Weill, Le Monde 03.04.2013,
repris par NW dans l’émission Les retours du dimanche (07.04.2013)
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/04/03/le-grand-rabbin-gilles-bernheim-reconnait-avoir-commis-un-plagiat_3152658_3246.html
http://www.franceculture.fr/emission-les-retours-du-dimanche-10-11

- Plagiat : la très fragile défense du grand rabbin Gilles Bernheim.
Une tragi-comédie racontée en quatre actes par  Pascal Riché, Rue 89, 01.04.2013
http://www.rue89.com/rue89-culture/2013/04/01/plagiat-tres-fragile-defense-grand-rabbin-gilles-bernheim-241052


« Dans un communiqué envoyé depuis Jérusalem, le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, a reconnu, mercredi 2 avril, avoir, dans ses Quarante méditations juives (Stock, 2011), plagié plusieurs passages de Questions au judaïsme, un ouvrage d’entretiens entre Jean-François Lyotard et l'universitaire californienne Elisabeth Weber (entretien de 1991, ouvrage paru en 1996 chez Desclée de Brouwer).
http://www.grandrabbindefrance.com/communiqué


Dans un premier temps, pour réagir aux attaques qui se multipliaient sur la Toile, le grand rabbin Gilles Bernheim avait cherché de fausses parades (par exemple en accusant Lyotard de l’avoir plagié).

Jean-Noël Darde (Paris VIII), spécialiste du plagiat, démolit méthodiquement la défense de Gilles Bernheim sur son blog, Archéologie du « copier-coller ».
http://archeologie-copier-coller.com/?p=10012

Devant l'afflux des révélations, Gilles Bernheim … a changé de discours : il a reconnu le plagiat.
« Je me suis appuyé, par manque de temps, sur un étudiant …à qui j'ai confié des travaux de recherche et de rédaction… ma charge de travail et mes obligations ne me permettaient pas de porter toute l'attention nécessaire à la rédaction d'un livre. Ce fut une terrible erreur. Ma confiance a été trahie…J'ai été trompé. Pour autant, je suis responsable ». Il a demandé à l’éditeur de retirer l’ouvrage de la vente.


2 leçons tirées par Nicolas Weill sur son blog Désordres philosophiques :
http://laphilosophie.blog.lemonde.fr/2013/04/05/reflexions-sur-le-plagiat-de-gilles-bernheim/

- à l’heure d’internet, un lecteur peut mordre (et lire sérieusement un ouvrage).
NW cite Peter Sloterdijk, Plagiat universitaire : le pacte de non-lecture, Le Monde 28.01.2012 (avec adresse périmée)
« La culture de la citation est la dernière ligne sur laquelle l'université défend son identité… La culture avance sur ces petites pattes que sont les guillemets. Le guillemet, c'est la politesse du pirate ».
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/01/28/le-pacte-de-non-lecture_1635887_3232.html
 
- « Avouer représente la meilleure des stratégies dans la société actuelle, car mécaniquement, le coupable peut espérer enclencher par son aveu le processus qui mène au pardon ».

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

16 février 2013

Annette Schavan, ministre plagiaire ?

 

Allemagne : accusée de plagiat, Annette Schavan, la ministre de l’Education démissionne - L'Etudiant, 14.02.2013
Convaincue de plagiat, Annette Schavan, ministre fédérale de l'Education et de la Recherche, s'est vu retirer son titre de docteur le 5 février 2013. Quatre jours plus tard, elle présentait sa démission à Angela Merkel, et réveille ainsi le scandale des plagiats universitaires.
http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/allemagne-accusee-de-plagiat-la-ministre-de-l-education-demissionne.html

Johanna Wanka, une matheuse la remplace
http://www.taz.de/Neue-Bildungsministerin-Wanka/!110716


"Person and conscience—Studies on conditions, need and requirements of today's consciences."
La thèse concernait les Sciences de l'Education
http://news.sciencemag.org/scienceinsider/2013/02/breaking-news-german-research-mi.html
http://news.sciencemag.org/scienceinsider/2012/10/leaked-plagiarism-report-puts-ge.html

Un rapport de l'université révèle en effet que plus de 60 passages dans les 350 pages de sa thèse ont fait l'objet de plagiat… http://www.e-orientations.com/actualites/plagiat-demission-de-la-ministre-allemande-de-l-education-12270

L'université de Düsseldorf a expliqué qu'elle avait "systématiquement et délibérément" triché en écrivant sa thèse de philosophie en 1980 (Person und Gewissen) [donc pour une fois Internet ne peut être mis en cause et vilipendé ...].
http://www.zeit.de/studium/hochschule/2013-01/plagiatsvorwurf-schavan-verfahren


En 2011, c'est Karl-Theodor zu Guttenberg (KTG), le ministre de la Défense qui avait été convaincu de plagiat et contraint à la démission. Libération - 02/03/2011 - http://clioweb.canalblog.com/archives/2011/03/03/20533759.html


.

Posté par clioweb à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 février 2012

Président, sportif et plagiaire

 

- Le président hongrois, sportif et plagiaire de haut niveau - Le Monde 18.02.2012
extraits :
« Le 11 janvier, le site du magazine économique HVG révélait que la thèse de doctorat de M. Schmitt sur " Les Jeux olympiques des temps modernes ", qui lui avait valu, en 1992, les félicitations du jury, était traduite presque mot pour mot, erreurs comprises, d'un ouvrage publié en 1987, à Lausanne et en français, par le Bulgare Nikolaï Georgiev : soit 180 pages sur 215, auxquelles il faut ajouter 17 pages empruntées à un sociologue allemand ».

« ... Orban voulait se débarrasser de l'incommode président Laszlo Solyom, un juriste conservateur qui aurait pu freiner son activisme législatif. Deux mois après le scrutin, il l'a fait remplacer, via un vote de pure forme au Parlement, par l'ancien bretteur qui avait animé ses meetings électoraux ».
http://www.lemonde.fr/europe/2012/02/18/le-president-hongrois-sportif-et-plagiaire


- Christian Wulff, le président allemand, discrédité, est contraint à la démission - Le Monde 18.02.2012
http://www.lemonde.fr/europe/2012/02/18/christian-wulff


.

Posté par clioweb à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 septembre 2011

Le plagiat sans peine

 

- Le plagiat sans peine - Le Monde 22.09.2012
Face au plagiat avéré (cf Karl-Theodor zu Guttenberg), « les élites se ressoudent dans un silence gêné mais protecteur »… « La plupart des affaires se règlent discrètement autour d'une table, car les éditeurs préfèrent la transaction au procès, souvent long et coûteux ...». La situation pourrait changer
http://www.lemonde.fr/livres/article/2011/09/22/le-plagiat-sans-peine_1575879_3260.html - copie en pdf

 
- Le plagiat, pratique honteuse mais contagieuse du journalisme ? - Télérama
http://www.telerama.fr/medias/le-plagiat-pratique-honteuse-mais-contagieuse-du-journalisme,73034.php

Le plagiat, c’est souvent le pot de fer contre le pot de terre : une plume renommée, parisienne, puissante, face à un plagié inconnu, pigiste, jeune. Un média prestigieux et national versus un organe provincial, professionnel, confidentiel. Pourquoi prendre le risque de griller sa carrière pour une procédure à l’issue si aléatoire ?

Egalement un entretien avec Hélène Maurel-Indart qui a publié l'ouvrage Du plagiat.
Où placer le curseur, entre Imitation créative des Anciens et pillage servile ?
Dans une société où le livre est devenu une marchandise, il est tentant de choisir un auteur dont le nom fait vendre, de lui adjoindre un nègre, et d'écrire vite, y compris en utilisant le copier-coller.

Des logiciels spécialisés peuvent repérer des copies sommaires ; mais dès que le texte d'origine est légèrement modifié, ils deviennent aveugles.

Jérôme Dupuis, E Anizon : http://www.telerama.fr/medias/question-medias-32-le-plagiat-systeme-ou-exception,73133.php


L'article mentionne le site web de Jean-Noël Darde : Archéologie du copier-coller.
http://archeologie-copier-coller.com/


- Le plagiat de la recherche scientifique - Colloque à Assas, 20-21 oct
Programme, dont « Le plagiat, entre réécriture créative et emprunt servile ».
http://www.plagiat-recherche.fr/IMG/pdf/ProgrammeColloquePlagiat.pdf

 

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2011

All : KTG, le ministre plagiaire démissionne


KTG
47th Munich Security Conference 2011, 05/02/2011
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Msc2011_moe002_02062011.jpg


- Allemagne : Karl-Theodor 
zu Guttenberg, le ministre plagiaire rend les armes - Libération - 02/03/2011

« Le parcours météorique du baron bavarois de 39 ans depuis sa nomination au gouvernement, en février 2009, à l’Economie puis à la Défense, s’arrête donc brutalement. Cette démission est aussi un dur revers pour la chancelière, qui l’a soutenu jusqu’au bout en dépit de sa culpabilité évidente ».

« L’affaire du «ministre copier-coller» a été déclenchée le 16 février par deux juristes qui ont révélé que zu Guttenberg avait construit sa thèse de doctorat de droit à partir d’emprunts à des textes dont il n’a jamais cité les auteurs. Il est avéré que 76% des pages de cette thèse, qui traite du constitutionnalisme en Europe et aux Etats-Unis, reprennent des textes non sourcés ».
http://www.liberation.fr/monde/01012323112-allemagne-le-ministre-plagiaire-rend-les-armes

- Super KT battu par la Toile - Le Monde - 02.03.11 
[ battu par la Toile ou contraint à la démission du fait de son sens très particulier de l'éthique et de son mépris du travail intellectuel sérieux et patient ?]

« On a trouvé à ce jour des passages plagiés sur 324 des 393 pages de la thèse. Cela représente 82,44 % du total » détaillait, impitoyable, GuttenPlag Wiki, le 1er mars.
« Nous ne demandons pas pour notre travail scientifique de la reconnaissance mais au moins du respect, et que l'on prenne notre travail au sérieux. Considérer le cas de zu Guttenberg comme une peccadille nuit à la place de l'Allemagne dans la science mondiale, à sa crédibilité comme « pays des idées ». Peut-être considérez-vous nos contributions à la société comme négligeables. Dans ce cas, nous vous prions, à l'avenir, de ne plus vous référer à l'Allemagne comme « République de l'éducation et de la culture » comme vous le faites ».
Mise en ligne, le 24 février, cette lettre a recueilli, en quatre jours, plus de 60 000 signatures ».
 

- Des internautes allemands passent au crible les travaux universitaires des élus - Le Monde 01/03/2011
"Nous regrettons que M. Zu Guttenberg n'ait pas, lors de l'annonce de sa démission, reconnu clairement avoir commis un plagiat de manière intentionnelle 
écrivent les membres du GuttenPlag Wiki, le site collaboratif qui a fait tomber le ministre. 

PlagiPedi se propose de ne pas se limiter à une seule thèse, mais d'examiner de la même manière le plus possible de travaux universitaires d'hommes et de femmes politiques.
http://de.plagipedi.wikia.com/
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/03/01/


- Accusé de plagiats, le ministre de la défense allemand démissionne
- Le Monde -
Plusieurs lecteurs du Monde proposent d'appliquer au personnel politique hexagonal des règles semblables... :-):-)
http://tinyurl.com/LM-KTG-demission

 

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 août 2010

Plagier sur internet : bof !

« Non seulement les étudiants américains reconnaissent qu’ils piratent sur Internet, mais ils ne voient pas où est le problème » se lamente Marc Schindler, « un Journaliste suisse » (retraité ?) dans un point de vue publié par Le Monde - 04.08.10
Le texte existe aussi en version blog de Mediapart à la date du 05.08.2010

« Toutes les études récentes en Europe, en Asie et aux États-Unis révèlent la même réalité : tout le monde [sauf sans doute le journaliste suisse] a plagié, plagie ou plagiera grâce à Internet. C’est tellement facile... » écrit un professionnel qui veut être jaugé « à l'aune de sa rigueur ». 

Oui le plagiat est un problème. Certains auteurs sont parfois pris la main dans le clavier.
Oui, des entreprises en mal de profit savent piller les sites web existants et s'en attribuer la paternité. Même un ministre peut être accusé de plagiat...

Le plagiat, avec ou sans internet, est surtout un sujet inépuisable.
En mai, l'article Plagiat : la copie pointée à l'université relayait une annonce universitaire et tentait de vendre quelques logiciels anti-plagiat. Le Monde - 21.05.10
En août, le plagiat, c'est avant tout un marronnier excellent pour combler le vide...

On peut supposer que la presse ne plagie pas...
Cependant, ces titres du 7/08/2010 interrogent :
Les Etats-Unis n'ont  jamais présenté d'excuses pour ces attaques (Le Figaro).
Les États-Unis n'ont jamais accepté de présenter des excuses (Le Point)
Les Etats-Unis n'ont jamais présenté d'excuses (Var Matin)

Simple copier-coller de la même dépêche de l'AFP ?
Paresse professionnelle, liée à la torpeur et aux vacances ?
Suivisme moutonnier des médias que rassure le fait de dire la même chose que la concurrence ?

.
Plusieurs éléments incitent à décoder et critiquer le point de vue du Journaliste suisse (retraité).

- Rigueur dans la citation des adresses web ?
Le point de vue a été visiblement inspiré par un article de slate.fr, qui prend appui sur deux journaux américains (The New York Times, Burlington Times News). Or ce n'est pas cet article qui est mentionné dans le texte, mais l'entrée globale du site slate.com. Même pas l'adresse d'une recherche spécifique sur les articles du NYT  traitant du plagiarism

Toujours dans ce point de vue, on peut lire : « ... une étude américaine réalisée par le Centre pour l’intégrité académique, publiée par le New York Times et analysée par le site www.slate.com ». Le Centre pour l'intégrité académique ?? Pour décoder, il faut lire le New York Times : le journal évoque Teresa Fishman, director of the Center for Academic Integrity at Clemson University
Côté adresses web, le travail sur internet paraît manquer d'un minimum de rigueur.

- La rigueur face au plagiat ?
Plusieurs formulations semblent dériver des articles américains, dans des passages sans guillemets. Un exemple :
J'ai toujours cru, parce que c'est ce qu'on m'a appris, que j'étais quelqu'un d'unique (Le Monde).
« If you are not so worried about presenting yourself as absolutely unique, then it’s O.K. » (Susan Blum selon le NYT)
... avec mes mots à moi !... écrit le Journaliste ...

.
- La rigueur face au plagiat ?
« Tout le monde a plagié, plagie ou plagiera grâce à Internet ».
La généralisation abusive serait-elle la nouvelle forme de la rigueur ?

- Mélanger, « à l'aune de la rigueur », les écrivains, la contrefaçon industrielle, les anti-sèches et la triche scolaire, cela peut-il vraiment faire avancer le débat ? Entretenir la confusion entre ce qui relève de la marchandise et ce qui ressort de la formation intellectuelle, cela sert-il la rigueur ?
Dommage, car il y aurait beaucoup à dire sur les formes nouvelles du travail intellectuel, sur la place de la citation (en latin ?) dans une argumentation, sur la mention des sources (dans certaines notes de bas de page...).

mod1_song

mod2_song

Charlot et Paulette Godard, Les Temps Modernes - extrait

.
- La rigueur et l'image donnée des étudiants...

« if you say things you don’t believe, it’s O.K. If you write papers you couldn’t care less about because they accomplish the task, which is turning something in and getting a grade,” Ms. Blum said, voicing student attitudes... » (NYT)
................................................................. «... ça ne pose pas de problème d'écrire des dissertations dont vous vous fichez parce qu'elles ne font qu'accomplir un but, le but de rendre un devoir et d'être noté ... ».

Rendre un devoir et être noté, est-ce le seul et unique but des étudiants d'aujourd'hui ?
Rigueur ou caricature ?

.
(J'ai toujours cru) « Que c’était immoral de copier et de plagier » poursuit le journaliste suisse.

On peut faire appel au simplisme et à la morale.
On peut se lamenter sur les pratiques actuelles des étudiants.
On peut fantasmer sur le bon temps où il suffisait de recopier à la main les pages du Lagarde et Michard...

On peut aussi explorer des solutions viables, à la suite de nos collègues québécois.
De fait, ne serait-il pas plus efficace de questionner le travail scolaire actuel : Quelle a été la commande initiale du prof ? Quelles sources ont été suggérées ? Que veut-on évaluer et noter ?

.
« Les abeilles pillotent de çà de là les fleurs, écrivait Montaigne, mais elles en font après le miel, qui est tout leur ; ce n’est plus thym ni marjolaine ainsi les pièces empruntées d’autrui, il les transformera et confondra pour en faire un ouvrage tout sien, à savoir son jugement »

Le constat de Cyberthèses est aussi rassurant : « Paradoxalement, plus un document est diffusé, plus il est difficile d'en piller des extraits sans courir le risque d'être démasqué ».
http://www.cybertheses.org/?q=fr/node/21

.
Rappels :
- « Google pillé-collé, l'arme fatale des étudiants.
Grand réservoir du savoir, le Net peut aussi saper une certaine idée de la connaissance »...
Déjà en 2006, Pascal Lardellier vitupérait le web dans un rebonds publié par Libération.

- Au Québec, la revue électronique Clic (ntic) a consacré en avril 2010 un dossier à la dimension pédagogique du plagiat.
http://clioweb.free.fr/debats/plagiat.htm


 

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,