03 avril 2019

1967 : La pilule contre « l'ordre moral »



La pilule contre « l'ordre moral »

Michèle Aulagnon, Le Monde horizons-histoire, 28.12.1997
http://www.lemonde.fr/archives/article/1997/12/28/la-pilule-contre-l-ordre-moral_3801350_1819218.html


En 1920, le Bloc National et clérical a voté une loi qui interdit l’avortement et toute diffusion des moyens contraceptifs.
Cette loi scélérate pourrit la vie de deux générations de couples.
« Sexualités vécues. France 1920-1970 »,
Anne-Claire Rebreyend, Clio. Histoire‚ femmes et sociétés 18 | 2003
http://clio.revues.org/622

Les USA, la Grande-Bretagne, la Suède, la Suisse ont rapidement choisi une autre voie,
celle de la légalisation précoce de la contraception.


En 1955 , Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé, une jeune gynécologue, plaide en faveur du « birth control » devant l’Académie des sciences morales et politiques. Elle est rejointe par Evelyne Sullerot.
Ensemble, elles créent la « Maternité heureuse » (le planning familial) et combattent les effets désastreux de la loi de 1920.
Le Planning familial -  Histoire et mémoire (1956-2006)
Christine Bard et Janine Mossuz-Lavau (dir.) PUR 2007

Jacques Derogy, journaliste (Libération) les soutient.
Il se heurte à l’opposition de Jeannette Vermeesch, l’épouse de Maurice Thorez.

Lucien Neuwirth s'engage avec vigueur dans ce combat,
malgré l’opposition de l’Église catholique et de beaucoup d'électeurs gaullistes. Les insultes pleuvent contre lui.

Entre 1956 et 1967, 11 propositions de loi sont déposées.
Celle de Lucien Neuwirth est adoptée le 28 décembre 1967.
Le général de Gaulle ne s’oppose pas au vote, Pompidou ne montre pas d’empressement.

Les décrets d’application ont beaucoup tardé.
Les mineures ont encore besoin de l’accord de leurs parents.


.

 

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


13 janvier 2013

Toujours les mêmes

 

Pilule, IVG, pacs, mariage pour tous : les opposants sont toujours les mêmes
Daniel Borrillo, Libération 11.01.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/01/11/pilule-ivg-pacs-mariage-pour-tous-les-opposants-sont-toujours-les-memes_873302

Pilule, IVG, pacs, mariage pour tous . L’hostilité à leur encontre s’inscrivent dans une longue tradition d’opposition aux avancées sociétales et aux droits sexuels et reproductifs.

extrait :
Pilule. « Lorsqu’en 1966 les premières propositions de loi relatives à la contraception furent présentées au Parlement, les arguments utilisés étaient pratiquement les mêmes que ceux brandis aujourd’hui contre le mariage pour tous. Ainsi, un député gaulliste affirmait à l’époque que «la pilule allait favoriser davantage les amours illicites et ébranler les assises de la famille». Non seulement la famille mais la Nation toute entière se trouvait menacée, selon les élus conservateurs : «Une flambée inouïe d’érotisme entretenue et attisée par la propagande politique en faveur des techniques anticonceptionnelles hormonales menace notre pays». Pourtant, une majorité de Français (57%) était favorable à la mise en vente de contraceptifs, comme aujourd’hui elle est favorable au mariage pour tous.

« L’Eglise catholique était à l’époque, comme maintenant, la principale opposante au projet de loi. L’encyclique Gaudium et spes de 1965 précisait que «l’amour conjugal est trop souvent profané par l’égoïsme, l’hédonisme et par des pratiques illicites entravant la génération», et l’encyclique Humanae Vitae rappelait que «l’amour conjugal doit rester ouvert à la transmission de la vie» car il existe un lien indissociable entre le mariage et la procréation».

IVG. La «fin de la civilisation» et la «pente savonneuse» allaient être aussi des arguments avancés lors du débat sur l’IVG ...


Mariage pour tous : le combat perdu de l'Eglise
Danièle Hervieu-Léger - Le Monde opinions 12.01.2013
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/01/12/le-combat-perdu-de-l-eglise_1816178_3232.html



.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,