03 octobre 2014

Libé des géographes 2014


 
En liaison avec le FIG 2014 à Saint-Dié (Habiter la terre), Libération donne la parole à des géographes de métier, dont Philippe Pelletier, Michel Lussault, Béatrice Giblin, Jean Radvanyi, Gilles Fumey, etc.
Pour lire les articles en ligne, il faudra attendre dimanche ou lundi.


- Quand les géographes redessinent la carte de la politique, Philippe Pelletier, 02.10.2014
http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/02/quand-les-geographes-redessinent-la-carte-de-la-politique_1113545

« La désignation d’une question socio-économique (la misère des prolétaires) par un endroit (la « banlieue » mais aussi la « périphérie ») signe la victoire du « tournant spatial » qui survalorise le culturel, le symbolique notamment, au risque inverse de naturaliser, plus qu’essentialiser le politique et le social ».

- La France périphérique, c’est où ? Béatrice Giblin, Libération 02.10.2014
http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/02/la-france-peripherique-c-est-ou_1113543

Le péri-urbain, ce n'est pas obligatoirement le désarroi social. Il recouvre des situations très diverses, il est donc logique que le comportement électoral soit aussi varié et ne se résume pas au vote FN.
Le plus souvent, ce sont les choix patronaux (la course aux bas salaires) qui mènent au chômage. « Tirer la sonnette d’alarme est nécessaire, mais forcer l’opposition entre une France des métropoles et France des périphéries peut s’avérer contre-productif ».

- Le territoire géographique du FN, Bernard Alidières, Libération, 02.10.2014
http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/02/le-territoire-geographique-du-fn_1113544

- En juillet 2013, Jacques Lévy présentait son ouvrage
« Réinventer la France : 30 cartes pour une nouvelle géographie »
Sans carte visible sur le site web de la radio.
http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-un-nouveau-jeu-de-cartes-pour-la-france-2013-07-06


- L’Ukraine, pour un empire, Jean Radvanyi, 02.10.2014
http://www.liberation.fr/monde/2014/10/02/l-ukraine-pour-un-empire_1113548
Avec ses voies d’accès sur l’Europe du Sud et la mer Noire, le voisin ukrainien est un enjeu stratégique pour la Russie

- Canons géographiques, Gilles Fumey, 02.10.2014,
avec une carte mondiale de la chirurgie esthétique
http://www.liberation.fr/vous/2014/10/02/canons-geographiques_1113629

Un travail de l'artiste Simona Koch porte sur les frontières de l'Europe.
Mais Libération aurait pu donner davantage de place à des cartes, manuelles ou électroniques.
Sur France-Culture, l'émission Planète Terre utilise utilement le web pour donner à voir des cartes commentées.
Pas La suite dans les idées, où il faut se contenter de la parole de l'invité.

.

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


26 novembre 2013

Banlieues et périurbain



- Politique de la ville : faut-il choisir entre la France pavillonnaire et France des banlieues ?
du grain à moudre, 21.11.2013, à la veille d'un débat à l'Assemblée nationale.
avec Eric Charmes, Hacène Belmessous et Alain Mergier (labo RIVES)

Plusieurs liens sont à consulter sur la page web (la France moche, la France périphérique, les gated communities ...)
http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-0

La France moche (de Télérama)... et abandonnée des journalistes ? Erwann Gaucher - 11.09.2012
http://www.erwanngaucher.com/article/11/09/2012/

De nombreux journalistes ont cherché le vote FN dans les communes rurales (ces fameux villages où pas un étranger ne vit mais où on a peur d'être envahi) ou dans les banlieues (le syndrome "de la racaille" cher à certains politiciens). En fait, c'est chez les urbains contraints de s'installer loin des centres que le phénomène aurait explosé.
Pendant que l'on essayait d'ouvrir les rédactions et de traiter les banlieues comme des zones d'actualité "normales", un autre fossé ne s'est-il pas creusé, géographique lui aussi, dû à l'étalement urbain ?

Que connaissons-nous ces zones dans lesquelles, involontairement, très peu d'entre nous vivent ? Que savons-nous de la vie de ceux qui habitent ces espaces péri-urbains ? De ce qui fait leur quotidien ? Quelle relation ont avec les médias ces urbains qui vivent en permanence sur la corde raide (incertitude de l'emploi, 800 euros d'emprunt à rembourser pour le pavillon, entretenir deux autos, jongler avec les rythmes scolaires et les activités périscolaires) ?

rappel : La ville est-elle le problème ou la solution ?
Planète terre - 09.10.2013 (FIG 2013 - St Dié) -
http://www.franceculture.fr/emission-planete-terre-0

 

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 juillet 2013

Jacques Lévy, Réinventer la France

 

jl-reinventer

voir les cartes de Choros pour la présidentielle 2012 (Les villes résistent)


Jacques LEVY, Réinventer la France, Trente cartes pour une nouvelle géographie, FAYARD, 2013.

- Jacques Lévy était l'invité de Sylvain Bourmeau dans l'émission La suite dans les idées 06.07.2013
L'écouter sur le rapport privé-public, le choix volontaire de l'ouverture à l'autre ou du refus de l'altérité,
sur les formes du périurbain, sur la tentation des maires qui habitent auprès d'une ville de profiter de la rente traditionnelle du rural profond. Il plaide pour un nouveau contrat spatial, où la contribution individuelle au bien public profite à tous.
http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-un-nouveau-jeu-de-cartes-pour-la-france-2013-07-06

- L'ouvrage a été lu par Jacques Munier, L'Essai et la revue du jour, 17.04.2013
La transcription est à lire en ligne
http://www.franceculture.fr/emission-l-essai-et-la-revue-du-jour-reinventer-la-france-revue-espaces-temps-net-2013-04-17

- et par Benoit Bunnik
http://geobunnik.over-blog.fr/jacques-levy-réinventer-la-france-trente-cartes-pour-une-nouvelle-géographie-fayard-2013


- Le tournant cartographique a du mal à suivre le tournant géographique dit JL chez Bourmeau.
Jacques Lévy, "A Cartographic Turn ?", EspacesTemps.net, Travaux, 27.02.2012
Bridging the Gap between Sciences and Technologies of the Inhabited Space.
http://www.espacestemps.net/articles/a-cartographic-turn/
(cartogramme de la Suisse de la votation sur les minarets)


chez Amazon :

Broché : EUR 19,00 neuf (10 offres)
EUR 50,00 d'occasion (2 offres) :-):-)
kindel 14,99 euros

rappels : La France fâchée avec le pays réel - entretien avec Libération 28.06.2013
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/06/30/27534830.html

Plusieurs cartogrammes dans l'article de Slate 30.05.2012
FN : a la recherche du vote barbecue,
http://www.slate.fr/story/56885/vote-barbecue-vote-fn

2012-choros-lm

Laboratoire Choros - Présidentielle 2012 : La France, un espace politique en archipel
dossier
de cartogrammes dont ceux publiés par Le Monde (cliquer pour agrandir)
http://choros.epfl.ch/cms/lang/fr/pid/79160


..

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 avril 2012

2012 - P1 - Les villes résistent - 3

 

2012-p1-villes-fn-jl
Les villes résistent au FN - Carte Choros - Le Monde 25.04.2012

Deux supports pour l'analyse de Jacques Lévy, à partir des cartes réalisées par le laboratoire Choros :

- L'émission Planète Terre du 25.04.2012 (et le blog Globe)
http://www.franceculture.fr/emission-planete-terre-france-2012-geographie-d-un-vote-2012-04-25

- 4 pages dans Le Monde du 25.04 et 26.04

Infographie
La France des marges s'est fait entendre le 22 avril
Les villes résistent à Marine Le Pen
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/infographie/2012/04/25/les-villesresistent

L'OEIL DU MONDE
Riches, étrangers, ouvriers... Un vote loin des clichés.
Le vote découle autant de la géographie que du social
L'anneau des seigneurs

en extraits :

- Pourquoi des cartogrammes ?
« La carte classique tend à valoriser les grandes surfaces vides au détriment des concentrations de population, ce qui est particulièrement gênant pour un exercice démocratique. A partir des données communales, les cartogrammes, qui prennent comme fond une autre variable que la superficie - ici, la population -, et les cartes lissées, qui rendent aisément lisible une grande quantité d'informations, permettent de donner à voir ce nouvel espace politique français ».


- « L'espace français n'est plus un puzzle de régions aux fortes identités héritées d'une longue histoire rurale ; il ressemble désormais, avec de moins en moins d'exceptions, à un archipel d'aires urbaines. Dans chaque ensemble urbain, avec des nuances liées à la taille des villes, la même configuration de gradients d'urbanité (centre, banlieue, périurbain) tend à se reproduire, avec des attitudes politiques différentes selon l'endroit où l'on se trouve ».


- Espace politique et espace social ne coïncident pas
« La multiplication des sondages d'opinion donne une grande importance aux caractéristiques individuelles qu'ils peuvent mesurer - âge, profession, pratique religieuse, etc. - et occulte, de ce fait, le rôle de l'espace ... Le vote n'est pas seulement l'expression de situations individuelles, mais celle du sentiment partagé par une communauté locale de vie ».


- L'abstention a progressé dans les centres urbains.
Les plus enclins à militer et voter,les plus urbains et les plus mondialisés ne se sont pas reconnus dans des discours clos sur la France seule et dans les candidats du premier tour.

« Les électeurs de l'agglomération parisienne et de presque toute l'Ile-de-France confirment clairement leur refus de banaliser le FN, tandis que, à l'inverse, les périphéries les plus lointaines, dans l'Oise, l'Aube ou l'Yonne, renforcent leur adhésion à ce parti »


- Le vote périurbain n'est pas uniforme :
« Au Nord et à L'Est, ces zones urbaines situées à l'écart des agglomérations manifestent une forte adhésion à la candidate du FN. Au sud et à l'ouest, la tentation a existé, mais les scores sont inférieurs à la moyenne nationale. Ce sont alors les marges " hypo-urbaines ", à l'extérieur des aires urbaines, qui constituent les zones de force de l'extrême droite ».
« L'anneau des seigneurs, celui de la proche banlieue, avec des habitants plus aisés et une accessibilité meilleure au centre a hésité entre droite et extrême droite ».

« L'espace du lepenisme est fait de filaments nombreux mais interstitiels, qui tissent une trame en négatif de celle des grands réseaux de communication. C'est l'espace du retrait, imposé ou volontaire, vis-à-vis de l'espace public ».


Aux législatives, les triangulaires possibles :
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/infographie/2012/04/24/legislatives

 

Le blog Globe qui prolonge l'émission a beaucoup exploité la cartographie des élections précédentes,
notamment les régionales de mars 2010
Mais le changement d'interface oblige à faire le détour par Internet Archive
pour retrouver l'adresse http://franceculture-blogs.com/globe/category/elections/
(on accède aux titres des articles mais pas aux contenus).
Autres entrées possibles : Globe billets de mars 2010 - 
http://www.franceculture.fr/blog_fo_liste_posts_blog/2062161/201003
et  régionales de mars 2010


27.04.2012 - Sylvain Khan a actualisé les liens vers le blog Globe :

 

- 3 autres lectures :
Béatrice Giblin dans Libération
Frédéric Sawicki dans Médiapart
Annie Collovald, Regards.fr 
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/04/27/24114309.html

 

..

Posté par clioweb à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

23 avril 2012

2012 - P1 - Géo d'un vote - 1

 

[ Le premier tour de la présidentielle a donné des ailes aux concepteurs de logiciels et d'applications cartographiques. Certaines donnent des résultats instantanés, d'autres exigent de la patience ; il faut souvent se contenter des chiffres par départements, mais il est aussi parfois possible de gagner en précision (cantons ou communes). Le Monde s'est essayé aux anamorphoses, mais la carte se fait attendre sur le web ].

Quelques pistes connues, et d'autres croisées grâce à Jérôme Staub (twitter) :

- Avec Géoclip O3,
L'Observatoire des votes permet d'établir des cartes
à partir des chiffres publiés par le ministère de l'intérieur,
par exemple le candidat arrivé en tête au 1er tour,
et de replacer ces résultats dans la durée (1992-2012)
http://franceo3.geoclip.fr/index.php?profil=FV
http://franceo3.geoclip.fr/index.php?profil=FV#i=xd_pres2012_t1.nuance_tete_t1;l=fr;v=map12


2012-P1-Fr-cartes

Présidentielle 2012, candidat arrivé en tête au 1er tour - source Géoclip

 

normandie-2012-p1

Le cas de la Normandie (détail) - source Géoclip


.
- Voir également les cartes des quotidiens (Le Monde, Libération, Le Figaro)
et le site web
http://www.regardscitoyens.org/election-presidentielle-2012-le-live-opendata/


- Les résultats par départements : http://fr2012.election-maps.appspot.com/results/embed?hl=fr

- cartes sur Arcorama (Arc Gis), par départements :
http://www.arcorama.fr/2012/04/presidentielles-2012-les-resultats-sur_23.html

 

- La cartographie (consternante) des votes FN

LP-07-12

source La règle du jeu - http://laregledujeu.org/2012/04/23/

2012-periurb

A venir sur le site du Monde une anamorphose mettant en évidence le vote périurbain
Le vote FN apparaît en gris foncé, en périphérie des métropoles et sur une partie du pourtour méditerranéen.
(présentée sur Canal + dans La Nouvelle Edition)

En 2003, Jacques Lévy utilisait l'image des oeufs sur le plat ... pour parler de gradients d'urbanité.
.

 .

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 février 2011

La France n'est pas moche

. Eric Chauvier, Contre Télérama - invité de l'émission A plus d'un titre, le 02/02/2011
. http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10466-02.02.2011-ITEMA_20266731-0.mp3
http://www.editions-allia.com/fr/livre/489/contre-telerama

Le livre d'Eric Chauvier est le résultat d'une colère patiente contre « Halte à la France moche », l'enquête de Xavier de Jarcy et Vincent Remy pour Télérama, février 2011

entendu :
Qui sont-ils ces journalistes parisiens pour décréter la laideur des lieux où nous vivons (et celle des habitants ?)

EC refuse les mots-valises (culture, identité, civilisation…) utilisés par les hommes de pouvoir et de médias pour faire autorité. Il refuse les classifications qui tournent à vide. Il veut les déconstruire, montrer leur vacuité, leur incapacité à rendre compte de la complexité de la vie sociale. Il veut recréer du questionnement là où il n'y en a plus

Ces espaces péri-urbains décrétés moches sont standardisés, mais ils sont très fonctionnels, ils sont proches des réseaux, de l'hypermarché, des centres de loisirs ...

Cependant, faire vivre 15 millions de personnes dans cet entre-deux, dans un environnement qui génère de l’individualisme, du mutisme, de la dépolitisation et des conflits privés, cela ne relève-t-il pas d'un projet politique, d'un projet de société impensé et inconscient ?

Un exemple d'aberration : pour installer un écoquartier, avec des logements sociaux en bois, en autonomie énergétique, il faut raser un vrai bois hérité du monde rural antérieur, tout comme l'âne qui a le défaut de braire et se fait caillasser…

Besoin de créer des outils à taille humaine pour permettre de commenter et de mettre à distance son vécu ordinaire, afin de reprendre l'initiative sur ses conditions de vie et son destin...

« Sous la forme d'un carnet de notes à mi-chemin entre l'écrit littéraire et l'enquête ethnolographique, il définit l’essence de cette société demeurant habituellement dans l’ombre. Il la met en lumière sous le « clair de lune des réverbères ».

11/02/2011 - Eric Chauvier : L'ordinaire, c'est ce qui peut vaciller, s'effondrer. Le Monde 11/02/2011
Docteur en anthropologie, chargé de cours à l'université Victor-Segalen - Bordeaux-II, Eric Chauvier, 40 ans, a publié plusieurs récits aux éditions Allia. Il dit écrire pour questionner le singulier et mieux faire entendre le réel.

nCHAUVIER

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,