18 novembre 2013

Rythmes : un piètre pédagogue

 

Rythmes: le ministre de l'Education est-il un bon pédagogue ?
Véronique Soulé, blog C'est classe - 03.11.2013
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2013/11/rythmes-le-ministre-de-l-education-est-il-un-bon-pedagogue.html

« On a beau être prof  et ministre de l’Education, on peut manquer de pédagogie. Prenez Vincent Peillon avec les rythmes scolaires. Au lieu d’expliquer simplement que les enfants apprennent mieux le matin à tête reposée qu’après le déjeuner quand ils ont un coup de barre, il est parti sur les mérites du périscolaire. Et il s’est pris les pieds dans les rythmes ».

Vincent Peillon ... voudrait mettre en avant sa grande oeuvre, la création des ESPE. Une réponse de gauche à la suppression de la formation au métier par Chatel et Sarkozy (sur les rythmes, Chatel a fui devant la difficulté).
Face à l'opposition des maires, notamment UMP, il change d'argumentation : il parle moins des bénéfices scolaires des quatre jours et demi, il parle davantage du périscolaire et de justice sociale. Sans être audible.

Pour Véronique Soulé, ce n'est pas le désastre, mais au moins le chaos. Selon elle, « Vincent Peillon a fait preuve, lui, de courage politique. Mais il ne suffit pas d’être convaincu d’avoir raison. Il faut réussir le passage à l’acte. Et pour cela expliquer et convaincre. Et là, le ministre (de l'Education) s’est révélé un piètre pédagogue ».

[Ajouter un élément : la direction du ministère a torpillé la réforme en mettant en place une énorme usine à gaz, sans se soucier des professionnels chargés de la faire vivre, des locaux nécessaires, du coût et de l'impact sur l'organisation du temps des familles. Cette direction voulait-elle d'emblée torpiller le retour à un horaire scolaire plus normal ?]

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15 novembre 2013

Rythmes : la semaine noire

 

Le ministre de l’Education, qui tablait sur un changement rapide, déchante. Libération 11.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/11/les-cinq-colles-posees-par-la-reforme-de-vincent-peillon_946257

Cinq difficultés insuffisamment prises en compte par le ministre et son cabinet :
- La communication : les explications touffues du ministre
- Le manque de locaux
- Le financement, le nerf de la réforme
- La délicate articulation entre le scolaire et le périscolaire
- La galère des maternelles

Rythmes scolaires : les opposants accélèrent. Libération 11.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/11/rythmes-scolaires-les-opposants-accelerent_946256

A Torcy, une école bien dans ses nouveaux rythmes. Libération 11.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/13/a-torcy-une-ecole-bien-dans-ses-nouveaux-rythmes_946460


Rythmes scolaires : la semaine noire de Vincent Peillon - Le Monde éducation 11.11.2013
http://www.lemonde.fr/education/article/2013/11/11/rythmes-scolaires-la-semaine-noire-de-vincent-peillon_3511605_1473685.html

La réforme des rythmes scolaires, un puissant facteur de division de la société. Le Monde éducation 11.11.2013
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/11/la-reforme-des-rythmes-scolaires-un-puissant-facteur-de-division-de-la-societe_3511657_3224.html


Deux effets pervers d'une politique menée en dépit du bon sens :
- L'usine à gaz imaginée par le cabinet ministériel pour les activités périscolaires fait perdre de vue l'essentiel : l'abandon des 4 jours imposés par Darcos, ce qui conduisait à supprimer les récréations des élèves en difficulté pour faire du soutien. Les activités périscolaires passent avant le travail scolaire.
- Le cafouillage dans la gestion et la communication officielle redonne légitimité à ses adversaires : les médias donnent la parole à Chatel (qui a évité de mettre en route cette réforme des rythmes) ; un élu UMP peut prendre argument des inégalités sociales suscitées par cette réforme, et tenter de faire oublier les dégâts de la politique menée par le quinquennat précédent.



.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mars 2013

C dans l'air : le cas Peillon

 

Le cas Peillon a été abordé dans C dans l'air vers la 32e minute (La politique du ballon d'essai ... et les couacs).
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/politique-interieure/la-politique-du-ballon-dessai-38412


Peillon dit des choses prévues, l'opinion le suit, les profs aussi, mais cela ne marche pas. cf sa première annonce en mai 2012 sur les 5 jours. Une idée bonne ne suffit plus, il faut aussi prendre en compte les représentations et les intérêts des acteurs, et ne pas sous-estimer les difficultés d'application sur le terrain. (cf l'organisation du périscolaire dans les petites communes, le financement de ces activités, leur relation avec le scolaire...)

Il faut aussi replacer la partition jouée par le ministre dans le contexte politique global (la politique du gouvernement, les rivalités entre syndicats, le clivage droite gauche sur l'éducation caricaturé en opposition pedagos-républicains...)  

Les attentes étaient aussi très fortes sur les contenus imposés dans l'urgence par Chatel (cf les SES ou l'HG), et la réponse est loin d'être à la hauteur (4h30 d'HG en série S au lieu de 5h30 élève et 6h prof).

Supprimer la formation des profs, un arrêté signé par le ministre suffit. Avec quelques complicités.
La rétablir, c'est visiblement plus compliqué.

La volonté d'imposer le retour de la morale du CP au bac est une autre illustration du défaut de méthode.
Pour un philosophe agrégé, intellectuel du PS, tout a déjà été débattu avant le 6 mai.
Inutile donc de débattre ou de chercher à convaincre les profs non philosophes.
Inutile de chercher à améliorer le fonctionnement de ce qui existe.
Il suffit de communiquer en ignorant ou en stigmatisant ce qui existe (cf l'ECJS).
Et de demander un rapport à trois hiéararques alors que tout semble avoir été décidé à l'avance ...

.

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 février 2013

Rythmes : le ministère communique

 

Le Ministère communique sur sa réforme :
« Les élèves seront ainsi plus attentifs pour apprendre à lire, écrire et compter, moins fatigués et plus épanouis ».

Les activités périscolaires sont-elles obligatoires ?
Qui va les encadrer ?
Quels locaux
Quel financement ?

Vais-je devoir changer la garde de mes enfants ?
Les activités extra-scolaires du mercredi matin ?
La sieste va-t-elle continuer en maternelle ?

http://www.education.gouv.fr/cid67139/questions-reponses-sur-la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 février 2013

Rythmes : le non à tout ?

 

- Philippe Meirieu, Rythmes scolaires : mais pourquoi ne pas rouvrir l'école le samedi matin ? Le Monde, 12.02.2013

« Il faut d'abord rappeler que, si nous en sommes là, c'est en raison des décisions brutales et totalement irresponsables de Xavier Darcos et Nicolas Sarkozy en septembre 2007 »

« Il y a bien un mal français dans la conduite de nos réformes scolaires : spécialistes de combats épiques sur les modalités, nous en oublions les finalités. Pris dans la frénésie des arrangements institutionnels, nous en oublions les questions de contenus et de méthodes... Les tensions actuelles montrent la limite de ce pilotage ».
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/02/12/rythmes-scolaires-mais-pourquoi-ne-pas-rouvrir-l-ecole-le-samedi-matin_1830899_3232.html


- Luc Cedelle, La machine infernale du « non à tout »
http://education.blog.lemonde.fr/2013/02/11/la-machine-infernale-du-non-a-tout/


- Les Activités Pédagogiques Complémentaires, un espace de liberté à investir
Stéphanie de Vanssay, UNSA
http://ecolededemain.wordpress.com/2013/02/13/apc-un-espace-de-liberte-a-investir/

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,