04 décembre 2013

Oublier Pisa ?

 

- La France, championne du monde des inégalités scolaires, Libération 03.12.2013
En France, nous formons toujours autant de très bons élèves mais aussi, et surtout, de plus en plus d’élèves en difficulté venant de milieux défavorisés. L’école française est fortement inégalitaire. Rien de nouveau certes, mais ça s’aggrave.
L'OCDE évalue tous les trois ans les systèmes éducatifs de 65 pays et mégalopoles comme Hongkong ou Shanghai... 510 000 élèves de 15 ans ont passé les mêmes tests, en compréhension de l’écrit (français), maths et sciences.
http://www.liberation.fr/societe/2013/12/03/la-france-championne-du-monde-des-inegalites-scolaires_963749
En ligne, Libération vend un dossier "Gratuit pour les abonnés" (sic et resic)

- Comment PISA est devenu la norme mondiale de l'évaluation scolaire
Maryline Baumard - Le Monde  03.12.2013
« PISA a su s'éloigner suffisamment des programmes scolaires pour évaluer ce que l'honnête homme du XXIe siècle doit être capable de faire. Ensuite, en se limitant à trois disciplines (langue maternelle, maths et sciences), il permet une comparaison des systèmes dans le temps. Dernier point, les résultats sont livrés clés en main aux politiques, lisibles par le grand public ».  Pierre Vrignaud, prof de psycho à Paris X
Participer à PISA a coûté 534 000 euros à la France en 2012
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/12/03/comment-pisa-est-devenu-la-norme-mondiale-de-l-evaluation-scolaire_3524386_1473688.html

- 5 des 50 problèmes de mathématiques - Le Monde  03.12.2013
http://www.lemonde.fr/education/article/2013/12/03/classement-pisa-cinq-exemples-de-questions-posees-en-mathematiques_3524501_1473685.html

- Même avec Pisa, impossible d'échapper au théâtre d'ombres des politiciens.
Laurent Wauquiez veut y voir « une alerte rouge pour M. Peillon ».
Pour le PS, Pisa dresse « un réquistioire sans appel de la politique éducative menée par la droite pendant dix ans ».
En fait, l'enquête de 2012 porte sur les années 2009-2012, celles de Chatel.
Le bilan de Peillon, ce sera Pisa en 2015.
http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/03/pisa-wauquiez-peillon-ps-etude-porte-2009-2012_n_4376367.html
. http://www.lemonde.fr/education/

- Classements : oubliez Pisa, on est forts dans plein d’autres trucs ! - Rue 89 03.12.2013
http://www.rue89.com/2013/12/03/est-forts-dautres-trucs-salete-pisa-248067
La France aurait gagné 287 000 millionnaires entre 2012 et 2013, Ulm progresse de 6 places... Y ajouter le poids de l'extrême droite dans le pays des droits de l'homme...

- Ça ne va pas si mal que cela ! dessin de Martin Vidberg
http://vidberg.blog.lemonde.fr/2013/12/03/ca-ne-va-pas-si-mal-que-cela/


.

 

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


20 novembre 2013

Peillon et le métier de prof

 

Vincent Peillon met en chantier la définition du métier de professeur - Le Monde Education 18.11.2013
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/11/18/vincent-peillon-met-en-chantier-la-definition-du-metier-de-prof_3515383_823448.html
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2013/11/18/la-reforme-du-metier-d-enseignant-un-defi-pour-peillon_3515592_3208.html


L'idée n'est pas de s'attaquer au temps de service de dix-huit ou de quinze heures – ce qui soulèverait un tollé syndical –, mais d'établir la liste de toutes ces missions.

Le ministère a classé les missions du prof en trois catégories :

- D'abord, celles qui se passent en classe – les cours, mais aussi les travaux dirigés, en petits groupes…
- Ensuite, les activités dites complémentaires et obligatoires : tutorat, accompagnement personnalisé, suivi des stages, relations avec les parents, travail en équipe…
- Enfin, toutes les tâches facultatives, que prennent en charge les enseignants sur la base du volontariat

« Le contexte politique tendu [et le rapport de forces] n'incite pas à faire preuve d'audace ... Il faut donc plus s'attendre à une reconnaissance symbolique qu'à une petite révolution. L'ouverture de ces négociations aura au moins l'avantage, pour le ministre Vincent Peillon, de détourner l'attention de l'opinion des rythmes scolaires ».

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 novembre 2013

Rythmes : un piètre pédagogue

 

Rythmes: le ministre de l'Education est-il un bon pédagogue ?
Véronique Soulé, blog C'est classe - 03.11.2013
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2013/11/rythmes-le-ministre-de-l-education-est-il-un-bon-pedagogue.html

« On a beau être prof  et ministre de l’Education, on peut manquer de pédagogie. Prenez Vincent Peillon avec les rythmes scolaires. Au lieu d’expliquer simplement que les enfants apprennent mieux le matin à tête reposée qu’après le déjeuner quand ils ont un coup de barre, il est parti sur les mérites du périscolaire. Et il s’est pris les pieds dans les rythmes ».

Vincent Peillon ... voudrait mettre en avant sa grande oeuvre, la création des ESPE. Une réponse de gauche à la suppression de la formation au métier par Chatel et Sarkozy (sur les rythmes, Chatel a fui devant la difficulté).
Face à l'opposition des maires, notamment UMP, il change d'argumentation : il parle moins des bénéfices scolaires des quatre jours et demi, il parle davantage du périscolaire et de justice sociale. Sans être audible.

Pour Véronique Soulé, ce n'est pas le désastre, mais au moins le chaos. Selon elle, « Vincent Peillon a fait preuve, lui, de courage politique. Mais il ne suffit pas d’être convaincu d’avoir raison. Il faut réussir le passage à l’acte. Et pour cela expliquer et convaincre. Et là, le ministre (de l'Education) s’est révélé un piètre pédagogue ».

[Ajouter un élément : la direction du ministère a torpillé la réforme en mettant en place une énorme usine à gaz, sans se soucier des professionnels chargés de la faire vivre, des locaux nécessaires, du coût et de l'impact sur l'organisation du temps des familles. Cette direction voulait-elle d'emblée torpiller le retour à un horaire scolaire plus normal ?]

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 novembre 2013

Rythmes : la semaine noire

 

Le ministre de l’Education, qui tablait sur un changement rapide, déchante. Libération 11.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/11/les-cinq-colles-posees-par-la-reforme-de-vincent-peillon_946257

Cinq difficultés insuffisamment prises en compte par le ministre et son cabinet :
- La communication : les explications touffues du ministre
- Le manque de locaux
- Le financement, le nerf de la réforme
- La délicate articulation entre le scolaire et le périscolaire
- La galère des maternelles

Rythmes scolaires : les opposants accélèrent. Libération 11.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/11/rythmes-scolaires-les-opposants-accelerent_946256

A Torcy, une école bien dans ses nouveaux rythmes. Libération 11.11.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/11/13/a-torcy-une-ecole-bien-dans-ses-nouveaux-rythmes_946460


Rythmes scolaires : la semaine noire de Vincent Peillon - Le Monde éducation 11.11.2013
http://www.lemonde.fr/education/article/2013/11/11/rythmes-scolaires-la-semaine-noire-de-vincent-peillon_3511605_1473685.html

La réforme des rythmes scolaires, un puissant facteur de division de la société. Le Monde éducation 11.11.2013
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/11/la-reforme-des-rythmes-scolaires-un-puissant-facteur-de-division-de-la-societe_3511657_3224.html


Deux effets pervers d'une politique menée en dépit du bon sens :
- L'usine à gaz imaginée par le cabinet ministériel pour les activités périscolaires fait perdre de vue l'essentiel : l'abandon des 4 jours imposés par Darcos, ce qui conduisait à supprimer les récréations des élèves en difficulté pour faire du soutien. Les activités périscolaires passent avant le travail scolaire.
- Le cafouillage dans la gestion et la communication officielle redonne légitimité à ses adversaires : les médias donnent la parole à Chatel (qui a évité de mettre en route cette réforme des rythmes) ; un élu UMP peut prendre argument des inégalités sociales suscitées par cette réforme, et tenter de faire oublier les dégâts de la politique menée par le quinquennat précédent.



.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 octobre 2013

Com' et Politique : le niveau baisse

 

sego-comm

 

L'annonce d'une candidature de Vincent Peillon aux européennes a ouvert la porte aux rumeurs les plus insensées.
L'une d'elles prend appui sur la communication de Ségolène Royal et laisse croire à son retour rue de Grenelle.

Au-delà des enjeux politiciens, il est aussi possible de s'interroger sur la qualité de la com' vendue par les publicitaires et acceptée par les politiciens. Le niveau a vraiment baissé depuis Eugène Delacroix et la Liberté guidant le Peuple ...

- Le crépuscule du détournement - André Gunthert - Culture visuelle - 25.10.2013
http://culturevisuelle.org/icones/2824
Pour AG, la direction du Parisien a tenté de faire monter la sauce d’un pseudo-dossier sur le courage en politique (appuyé sur l’inévitable sondage). Le cas “Ségolène” (que l’on ferait mieux d’appeler selon lui : “Le Parisien guidant le peuple”) n’est qu’un symptôme. Quel est l’intérêt de se moquer d’une ex-candidate à la présidence ... ?

AG évoque 2 initiatives de la Culture : une conférence sur les nouvelles pratiques artistiques, une mission sur les créations transformatives. Commentaire, en substance : quand l'institution (la Culture) s'intéresse au détournement, ça commence à sentir le sapin.

.

.

 

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


02 octobre 2013

Rythmes : pour et contre

 

Pour ou contre la réforme des rythmes scolaires - Le Monde 01.10.2013
http://www.lemonde.fr/idees/ensemble/2013/10/01/pour-ou-contre-la-reforme-des-rythmes-scolaires_3488116_3232.html

- Il est inadmissible d'imposer une réforme de ce type aux collectivités locales
Magali Martinelli (Représentante de l'école maternelle Ordener et membre du comité de pilotage de la réforme à Ris-Orangis)

- La réforme des rythmes scolaires : l'affaire de tous !
Jean Claude Fournier (Président de la communauté de communes Sioulet-Chavanon en Auvergne)


- Rythmes scolaires : des parents racontent leurs enfants "fatigués" et "déboussolés" - Le Monde 01.10.2013
http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/10/01/rythmes-scolaires-des-parents-racontent-leurs-enfants-fatigues-et-deboussoles_3487423_1473688.html

extraits :
- « Je cherche encore l'intérêt de tout ce remue-ménage", Marion, 38ans, prof de français, Beaumont-La-Ronce (Indre-et-Loire)
"Deux de nos trois enfants sont concernés par ce changement et l'un comme l'autre sont épuisés, vraiment physiquement marqués par le fait de se lever tôt cinq jours sur sept... Dans la classe de mon fils, en CM1, l'institutrice a instauré des jeux de société la dernière heure du vendredi tellement les enfants sont intenables, fatigués et énervés.

Quant aux activités proposées par la commune, elles laissent songeurs... Réaliser une perruque, pratiquer la mosaïque sur coquille d'œufs, etc. Le matériel est parfois insuffisant, les intervenants pas toujours qualifiés, l'intérêt des enfants souvent assez limité. Bref, je cherche encore l'intérêt de tout ce remue-ménage vain et exaspérant ».

- "Pour 35 minutes d'activités, c'est un dispositif trop lourd et trop cher", Yves
« L'école s'arrête à 15h45. Il y a ensuite le choix entre l'étude, le soutien, les activités périscolaires et la maison de la jeunesse et de la culture qui 'offre' des activités jusqu'à 16h30 où les enfants sont libérés. C'est le bazar. Les intervenants sont trop nombreux, on sent une frénésie chez l'enfant qu'on récupère à 16h30. L'autorité n'est pas la même. Les dames responsables des activités périscolaire ne sont pas formées et l'instituteur me dit qu'il a senti un changement dans les relations élève-adulte. Pour 35 minutes d'activités, c'est un dispositif trop lourd et trop cher ».


- "Des soirées plus détendues et plus calmes", Gwenaël, 37 ans, chercheur, Betton (Ille-et-Vilaine)
« Au final nous trouvons cette réforme positive. Nos enfants rentrent deux jours par semaine plus tôt, ce qui fait des soirées plus détendues et plus calmes. Ils sont aussi satisfaits des activités qui leur sont proposées (pour l'instant tam-tam pour l'un, lutte pour l'autre). Même si nos enfants font d'autres activités périscolaires, nous avons constaté que ce système permet de démocratiser les activités et que certains enfants qui n'en avaient jusqu'à présent pas la possibilité y ont maintenant accès (même s'ils ne peuvent pas choisir une activité particulière). Les enseignants nous ont indiqué apprécier d'avoir cinq matinées avec les enfants car cela favorise les apprentissages des enfants qui ont des difficultés ».

- "C'est plutôt mieux mais ce n'est pas une révolution", Dominique, 43 ans, cadre de la fonction publique, Paris
« Cela fait trois semaines que notre fils en CM1 expérimente ces nouveaux rythmes. Il ne nous semble pas plus fatigué et surtout il est plus détendu à 16h30 quand il sort de l'école les mardis et vendredis. Il semble plus détendu que l'année dernière. Ce n'est pas une révolution. C'est plutôt mieux mais il n'y a pas de quoi en faire un fromage ».

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 septembre 2013

Les profs inventent



- « Les profs inventent, s’adaptent, la réforme doit venir d’eux…» - Libération 25.09.2013
Le point de vue d'Antoine Prost
http://www.liberation.fr/societe/2013/09/25/les-profs-inventent-s-adaptent-la-reforme-doit-venir-d-eux_934671

extraits :
« Le changement suppose un climat porteur. ... Pour réformer, en outre, il vaudrait mieux que le corps enseignant ne soit pas à cran. Or, il n’est pas complètement rétabli des passions déchaînées par les provocations de Claude Allègre »[et de la politique menée par Darcos et par Chatel]

« C’est faux de dire que l’enseignement ne bouge pas. Les profs sont obligés de s’adapter aux élèves, leurs exigences se déplacent, ils évoluent. On ne fait plus classe en primaire, ni au collège, [ni au lycée, ni à l'université], comme avant ».

« Q - Il y a des changements majeurs qui se font sans bruit et sans réforme ?
R - Oui. La mixité scolaire par exemple. Il n’y a pas eu de débat. Dans le primaire, il a suffi d’une circulaire [en 1957]. Dans le secondaire, cela s’est passé au moment du grand plan de construction d’établissements des années 1960-1970 »[un texte de juillet 1975 rend la mixité obligatoire. Dans la Manche, au moins une commune a connu en 1956 une guerre entre les parents et le curé. Le prétexte : l'instituteur, un homme, allait enseigner à des filles de 13 ans. Le caté n'aurait-il pas concerné les filles de 12 ans ?]

« Il y a aujourd’hui une controverse sur les programmes d’histoire. C’est très bien de les alléger, mais il ne faut pas les changer tout de suite. Il faut laisser le temps aux profs de les apprivoiser sur au moins quatre ou cinq ans. Ce serait les traiter avec désinvolture que de jeter à la corbeille tout le travail qu’ils ont fait pour s’adapter aux programmes thématiques. Le temps pédagogique ne s’accorde pas avec le temps politique ».
[ une autre lecture est possible : la déstructuration de l'HG en lycée vient de la casse voulue par Chatel. Pourquoi faudrait-il continuer à payer le prix de la chatelisation quand une autre possible est possible ?]

- Les 11 livres de la rentrée scolaire 2013,
sélection de Maryline Baumard
dont Bruno Garnier, Problèmes de l’école démocratique, XVIII-XXe siècle
http://lemonde-educ.blog.lemonde.fr/2013/09/11/les-11-livres-de-la-rentree-scolaire/

..

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 septembre 2013

Peillon philosophe ou ministre

 

- Le style "Peillon", un certain flou - M. Baumard, Le Monde Education 02.09.2013
« On voulait un ministre, on a eu un philosophe ». Sébastien Sihr (SNUIPP-FSU)
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/09/02/le-style-peillon-un-certain-flou_3469615_3232.html


- Le cartable bien chargé de Vincent Peillon pour 2013-2014 - Le Monde Education 02.09.2013
« Durant sa première année scolaire, Vincent Peillon a rebâti les grandes lignes d'une formation des enseignants, et lancé le chantier des rythmes scolaires. Le suivi de ces deux dossiers, qui ne sont ni l'un ni l'autre à bon port, aurait pu l'occuper une année encore, si l'heure n'avait sonné de repenser les zones d'éducation prioritaires (ZEP), de redéfinir le collège et le métier d'enseignant, mais aussi de réécrire les programmes. Quatre dossiers politiquement délicats ».
« Des assises académiques vont avoir lieu dès l'automne ».
« Outre l'urgence de moderniser l'école française, Vincent Peillon a l'obligation d'avancer assez vite pour que ces débats qui concernent le cœur traditionnel de l'électorat socialiste ne viennent pas polluer la campagne des élections municipales de mars 2014, déjà assez mal engagée pour la gauche ».
http://www.lemonde.fr/education/article/2013/09/02/le-cartable-bien-charge-de-vincent-peillon-pour-2013-2014_3469642_1473685.html

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 août 2013

L'école : le défi de la gauche

 

Maryline Baumard, L'école : le défi de la gauche, Plon 2013
http://www.plon.fr/ouvrage/l-ecole-le-defi-de-la-gauche/9782259220354

présentation par l'éditeur (extraits)
Septembre 2013 : c'est la première rentrée vraiment préparée par la gauche.
La gauche est-elle capable de réformer l'école ? En 2017, l'institution aura-t-elle changé ?

La réforme des rythmes, la loi d'orientation, la nouvelle formation des enseignants sont-elles des écrans de fumée ou des changements profonds ? La balance penche-t-elle vers un toilettage ou vers la refondation de l'école qu'on nous promet ?

Ce livre sans concessions vous entraîne dans les coulisses du ministère ... Au fil des pages, on revit cette première année avec ses moments symboliques, ses errements, ses premiers renoncements et l'on s'arrête du côté de l'Élysée pour mieux comprendre ce qui a poussé le chef de l'État à investir ce sujet politiquement difficile.

 

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 juillet 2013

Rythmes scolaires à Granville

 

Rythmes scolaires : quatre emplois seront créés à Granville - Ouest-France, 01.07.2013
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Rythmes-scolaires-quatre-emplois-seront-crees-_50218-avd-20130701-65484092_actuLocale.Htm

En dehors du mercredi, « les autres jours, les cours se dérouleront de 8 h 30 à 11 h 30. L'après-midi, les cours auront lieu de 14 h 15 jusqu'à 16 h 30 ».
« Les cycles 2, soit les grandes sections, CP et CE1 mangeront, auront ensuite un temps de détente et une animation alors que les plus grands de cycles 3, les CE2, CM1 et CM2 commenceront par l'animation, mangeront ensuite et termineront par leur temps de détente.
« Nous pourrons utiliser les mêmes animateurs sur ce temps de midi pour prendre deux groupes en charge. »

« Tous les enfants des groupes scolaires pourront participer à ces ateliers, « même ceux qui rentrent manger le midi. » Il y aura donc un atelier artistique et culturel : vidéo, théâtre, musique... Un atelier sportif pour découvrir plusieurs sports ; un atelier manuel et scientifique, avec la création d'un journal, des jeux de société... Un atelier divers qui regroupera la lecture, le premier secours avec la Croix-Rouge, etc. Au total, 16 activités différentes seront à découvrir. « Les enfants changeront d'atelier toutes les deux semaines. » »

Le coût  : Etat : 48 600 € (première année) - Commune : 67 900 € - La seconde année, le tout sera-t-il à la charge de la ville ?

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,