03 juin 2016

1910-2016 : crues de la Seine

 

zouave-02062016

Le Zouave du Pont de l'Alma, l'eau au dessus du genou - jeudi 2 juin 2016 13 h

zouave03062016
Le Zouave le vendredi 3 juin 2016  vers 8 h du matin (source twitter)
16 heures : forte affluence pour photographier le zouave

 

 

crue-1910-artnouveau


La crue de 1910 en cartes postales
http://paris1900.lartnouveau.com/cartes_postales_anciennes/la_crue_de_1910.htm


La crue de 1910 en cartes postales
http://www.pariszigzag.fr/paris-insolite-secret/photos-crue-seine-paris-1910

Exposition Paris inondé en 1910 - 05.02.2010
http://parisparis.in/paris-inonde-en-1910-exposition-la-galerie-des-bibliotheques

dont une photo prise depuis la Tour de l'horloge de la gare de Lyon 29.01.1910 (Obs)
http://referentiel.nouvelobs.com/file/6879379.jpg



L'article de Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Crue_de_la_Seine_de_1910

La Seine atteint son maximum (8,62 m) le 28 janvier 1910. 20 000 immeubles sont inondés. La moitié du réseau métropolitain existant à l'époque est inondée. La montée s'est faite en une dizaine de jours, la décrue a pris plus d'un mois.


Le lien vers le rapport général établi par Alfred Picard en juin 1910
http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/le-rapport-picard-analyse-de-la-a234.html


En  avril 1920, Henri Chabal achève la rédaction d’un plan d’aménagement de 23 réservoirs en Champagne
http://archives-histoire.centraliens.net/pdfs/revues/rev562.pdf

Lacs de la Seine - réservoirs et retenue en cas de crue
La décision fut prise après les inondations de 1924. Les premiers ouvrages furent construits sur l’Armançon, la Cure et l’ Yonne.
Puis le barrage de Champaubert-aux- Bois fut mis en service en 1938.
La mise en eau du lac réservoir Seine a été effectuée en 1966
http://www.lacs-champagne.fr/fr/content/la-cr%C3%A9ation-des-lacs-r%C3%A9servoirs

 

 

EBTP-Seine-lacs


source : http://seinegrandslacs.fr/sage

 

.

Posté par clioweb à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


27 décembre 2015

Paris vu par les peintres

 

bonafoux-paris

 - 100 tableaux qui racontent Paris au temps des impressionnistes
Pascal Bonafoux, ed. du chêne 2015 (source peccadille, Twitter)

Au début du XIXe, Paris entame sa métamorphose qui, en un siècle seulement, donnera à la ville un tout autre visage. Les grands travaux haussmanniens modernisent le paysage, les bords de Seine sont investis par la population et Paris accueillera pas moins de 6 expositions universelles, avec pour pour point d'orgue la naissance de son plus grand symbole : la Tour Eiffel. Spectateurs de cette vie moderne, les artistes de ce temps ont su capter l'instant et restituer l'atmosphère de la capitale en pleine mutation.


- Paris vu par les peintres,
la conférence de Gaussen pour l'UTLS en 2003 est tjs en ligne
http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/paris_vu_par_les_peintres.1374

Pour Manet et les impressionnistes, les nouveaux quartiers de l'Europe, de Saint-Lazare et des grands boulevards expriment la modernité qu'ils revendiquent dans leur art. Le fauvisme, le pointillisme et le cubisme naissent dans l'atmosphère de Montmartre. Les peintres de l'institut représentent la vie mondaine des quartiers bourgeois de l'ouest parisien, où ils se font construire de somptueux ateliers. Montparnasse devient au 20e siècle, le centre de la vie artistique et donnent naissance à l'Ecole de Paris, tandis que les galeries de Saint-Germain des Près accueillent le surréalisme et la peinture abstraite.
La représentation de la ville a évolué en fonction de la conception que les peintres avaient de leur art.
Des frères Limbourg à Nicolas de Staël, de Watteau à Monet, Renoir ou Matisse le paysage parisien n'a cessé de refléter le génie de la peinture.


- Peintres & modèles (France, XIXe siècle),
Danièle Poublan, Clio. Histoire‚ femmes et sociétés 24 | 2006
http://clio.revues.org/4102


- Georges Duby dir. L'histoire de Paris par la peinture.
485 euros !!
Noël 2016 ? Noël 2017 ?
http://www.citadelles-mazenod.com/livres-exceptionnels/88-l-histoire-de-paris-par-la-peinture.html

.

Posté par clioweb à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 décembre 2014

Déborder du Périph'

 

« L’imaginaire de Paris doit déborder du périph », Libération 31.11.2014
http://www.liberation.fr/societe/2014/11/30/l-imaginaire-de-paris-doit-deborder-du-periph_1153982

Au CentQuatre, samedi 29.11.2014, Libération organisait dix débats sur le Grand Paris.


Les limites ?
« Paris, c’est riquiqui, avec 100 km², alors que New York en fait 1 200 et Londres 1600». «Il faut que l’imaginaire de Paris déborde du périph »
En gros, celles de l’ancien département de la Seine, soit 6,5 millions d’habitants sur les 12 de la région
« Entre Paris et la banlieue, c’est une histoire de lutte des classes », « entre les deux, règne le périph »
Paris comptera avec sa banlieue - ou ne comptera pas.

La gouvernance ?
Qui va diriger le micmac, avec 124 communes concernées, auxquelles pourraient s’en ajouter 47 autres qui ont le droit de frapper à la porte ? Centralisation ? Compétition ? ou coopération et fédération ?

Le modèle urbain ?
« Tous les jours, des gens font deux heures de voiture pour aller dans un bureau et allumer un ordinateur, décrit Philippe Sajhau (Smarter Cities-IBM). Si 15% restent chez eux, il n’y a plus de bouchons.» Un rien provocateur, Jean-Marc Offner, urbaniste, estime qu’«on n’a pas inventé les grandes villes pour travailler en bas de chez soi». Quand l’emploi existe, il n’est pas toujours simple de l’atteindre : «On a imaginé le système de transports en étoile le moins efficace du monde».
« Il faut arrêter de spécialiser les territoires, de faire du zoning» et créer des lieux où toutes les activités s’intègrent : travail, logements, commerces
« Quand on ne sait pas quoi faire, on fait de l’infrastructure : ça va de la bordure de trottoir au métro »

Les organisateurs avaient fait venir la sociologue Saskia Sassen, la référence incontestée de la ville globale.
http://www.saskiasassen.com/publications.php
http://clioweb.canalblog.com/tag/sassen

2009 : L'archipel des villes globales, Sciences humaines
http://www.scienceshumaines.com/l-archipel-des-villes-globales_fr_24585.html


gdparisexpress

source : http://upload.ouestfrance.fr/ouest-france.fr/jpg/GRAND-PARIS.jpg

.
.

Posté par clioweb à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 novembre 2014

Paris ville ouvrière 1789-1848

 

gribaudi

Paris ville ouvrière - Une histoire occultée (1789-1848)
Maurizio Gribaudi, La Découverte


4e de couverture : Les historiens qui se sont intéressés au Paris de la première moitié du XIXe siècle ont souvent célébré la modernité de la ville bourgeoise qui se développe à l'ouest et autour des Grands Boulevards, et considéré les quartiers du centre et de l'est comme des espaces structurellement immobiles et à l'écart du progrès.
S'appuyant sur des archives peu explorées et une carto originale, Maurizio Gribaudi propose une vision renouvelée de ce Paris populaire : il montre au contraire qu'il s'agit de lieux extrêmement dynamiques, dans lesquels se développent des formes de production tout aussi novatrices qu'économiquement efficaces. Et dans lesquels se construit progressivement un modèle de modernité propre au monde ouvrier, fondé sur la demande de démocratie locale et sur une vision participative de la société.
Si la répression de ces mouvements en 1848 et en 1871 a brisé cet élan, le souvenir de la République démocratique et sociale rêvée par le mouvement ouvrier a cependant laissé ses traces dans la société française, et l'on voit aujourd'hui ressurgir certaines thématiques qui en sont héritées (la demande de démocratie directe et de nouvelles formes d'organisation du travail, le modèle associatif comme base de solidarité nationale).
Table des matières : http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Paris_ville_ouvriere-9782707167002.html

Gribaudi était l'invité de la seconde partie de la Fabrique de l'histoire, dans une semaine sur l'histoire des ouvriers.


Gribaudi n'a pas jugé utile d'étoffer et d'actualiser sa fiche de l'EHESS
http://crh.ehess.fr/index.php?/membres/membres-statutaires/174-gribaudi-maurizio

La fiche de l'université de Messine est plus complète et actualisée en sept 2013
http://www.unime.it/__content/files/20131015112525CV_Gribaudi.pdf
Elle annonce l'ouvrage sous un autre titre : L'élan brisé du Paris ouvrier – L'histoire oubliée d'une autre modernité. 1789-1848, La Découverte, in stampa (in libreria aprile 2014)

Maurizio GRIBAUDI et Michèle RIOT-SARCEY, 1848, la révolution oubliée, Paris, La Découverte, 2008.
http://rh19.revues.org/4032
Son travail sur les ouvriers de Turin en 1989
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1989_num_44_2_283599_t1_0458_0000_003


rappel
Chevalier (Louis) - Classes laborieuses et Classes dangereuses à Paris, Plon 1958
CR par Raoul Girardet dans la RFSP - Persée

.

Posté par clioweb à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

17 octobre 2014

17 octobre 1961

 

- « ici on noie les Algériens »
Fabriques documentaires, avatars politiques et mémoires partagées d’une icône militante (1961-2001)
par Vincent Lemire et Yann Potin, Genèses, via aggior
http://www.cairn.info/revue-geneses-2002-4-page-140.htm


- Jean-Luc Einaudi,  La Bataille de Paris : 17 octobre 1961 (2007)

- Seine macabre, Béatrice Vallaeys, Libération 15.10.2011
17 octobre 1961. Il y a 50 ans, une manifestation pacifique d’Algériens était sauvagement réprimée à Paris. On ignore encore le nombre des victimes. Grâce à l’ouverture des archives, la documentariste Yasmina Adi défie, dans un film, le déni et l’oubli.
http://www.liberation.fr/societe/2011/10/15/seine-macabre_768084

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


17 mai 2014

Paris 1871 : des ruines et des hommes

 

- Les ruines de la Commune, La Fabrique de l'histoire, 14.05.2014
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-ruines-44-2014-05-15

avec Eric Fournier, Paris 1, auteur de «Paris en ruines. Du Paris haussmannien au Paris communard » (éd. Imago).
et Daryl Lee, Université de Brigham.
http://humanities.byu.edu/directory/dpl/

 71CADAV            par00112

   Communards fusillés par les Versaillais (TDC 72)            Les Tuileries en ruines, vues de la rue de Rivoli
Les hommes ou les bâtiments ?
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/18/29467734.html

 

71-THIERSBO


Les pierres ou les hommes ?
Histoire culturelle (du social) ou histoire sociale de la culture ?

Dans l'histoire, certaines destructions sont naturelles :
Pompéi et le Vésuve,
Saint-Pierre et la Montagne Pelée,
le tsunami de l'Océan indien en 2004
et celui du Japon en mars 2011...

Mais l'humanité a aussi une réelle capacité à détruire et à s'auto-détruire.
La guerre n'est-elle pas le plus sûr instrument par un saccage méthodique ?
cf. Carthage ou Corinthe au temps des Romains, le Palatinat au temps de Louvois, la barbarie nazie à Oradour.
Au XXe, l'industrie a changé l'échelle, aussi bien pour les hommes que pour les bâtiments : cf. Hiroshima .
En 1944, les villes normandes ont payé un lourd tribut à la liberté (plus de 350 civils tués à Vire).
Sur le plan de l'urbanisme, dans les années 1960, la spéculation immobilière a aussi fait des ravages (cf Le domaine des dieux).


Le rapport à ces destructions est donc humain, social et politique, plus encore que culturel.
En 1871, les touristes américains ont-ils au préalable fait le détour par Atlanta pour visiter les dégâts de la guerre de Sécession ?
Dans l'émission sur la Commune, les textes lus viennent d'un seul camp, nostalgiques de Napoléon III ou partisans de Thiers le massacreur. Ils illustrent la violence de l'affrontement politique entre monarchistes et républicains.
L'histoire culturelle serait-elle un alibi pour un des courants politiques ?

Que penser des conséquences sociales de la Curée qui a accompagné la modernisation de Paris par Haussmann ?
La « fête impériale » évoquée a-t-elle profité à tous les groupes sociaux ?
Que dire de la politique du gouvernement d'Ordre moral, une préfiguration cléricale du régime de Vichy ?
Que penser du Sacré Coeur et de l'architecture religieuse (1875-1923), par comparaison avec l'art des cathédrales ? 


L'émission de mercredi sur Pompéi a évoqué le débat entre sauvegarde et reconstitution, entre prise en compte du mouvement et volonté de figer l'histoire.
Le travail des archéologues est sans doute plus simple quand un village a été totalement déserté par les hommes (cf le XVe). Dans une ville qui a continué de vivre et de construire, quand un promoteur attend pour mener un chantier en flux tendus, les fouilles de sauvetage sont beaucoup moins simples.
De plus, en cas de reconstitution, quelle époque choisir de favoriser ?


L'argument du « vandalisme » a été utilisé contre les Républicains.
Destructions et vandalisme pendant la Révolution française, Daniel Hermant, Annales ESC,1978 
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1978_num_33_4_293964

extraits de la conclusion :
« Pour que triomphât la vision que la bourgeoisie groupe politico-social vainqueur portait en elle, il fallait brouiller les données, confondre l’ignorance des classes populaires, les complots de l'étranger, [la rapacité .. de spéculateurs voraces et mercenaires], les destructions des terroristes et les négligences de l'administration républicaine, rejeter dans les ténèbres du vandalisme tous les vaincus de la lutte politique ils aient œuvré ou non dans le domaine artistique ».

« Ce réemploi de la notion de « vandalisme », s’il bien assimilé l’usage qu’en ont fait les esprits cultivés avant le 9 thermidor, n’est qu’un combat d’arrière-garde à l’enjeu limité, presque un conflit personnel entre le sculpteur Deseine et Lenoir, fondateur du Musée des monuments français »
« On ne étonnera pas non plus de la discordance entre la chronologie du vandalisme et celle des destructions Pour ces dernières le thermidor est pas une véritable coupure et le mouvement ne est pas atténué sous le Directoire au contraire Mais le danger est déplacé les destructions ne sont plus provoquées par un iconoclasme intempestif mais par la rapacité des faiseurs affaires par les spéculateurs voraces et mercenaires »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pierre_Deseine
https://commons.wikimedia.org/wiki/category:Louis_Pierre_Deseine
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Lenoir
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_des_monuments_fran%C3%A7ais_%281795%29


rappel : Henri Grégoire, Rapport sur les destructions opérées par le vandalisme, et sur les moyens de le réprimer : séance du 14 fructidor, l'an second de la République une et indivisible - http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k48495b

.

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 mai 2014

Plans anciens de Paris

 

paris1572

Paris 1572, Braun and Hogenberg, Civitates Orbis Terrarum, map I-7
(détail : L'Hôtel de Ville et ND en haut de l'image, le Louvre en bas à gauche)
http://historic-cities.huji.ac.il/france/paris/paris.html

 

- Plans anciens de Paris
http://clioweb.free.fr/carto/plansParis.htm


- Pierre Pinon, Les plans de Paris, 2004

- Les cartes et plans anciens de Paris, Michel Le Moël, 1995
(site Michel Huard, architecte-urbaniste)
http://paris-atlas-historique.fr/6.html

- Alfred Franklin (1830-1917), Les anciens plans de Paris : notices historiques et topographiques, 1878
Gallica, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k399040m

- Plans de Paris autour de 1900 (éditeur Guilmin)
http://www.paris1900.fr/plans-de-paris

- Une soixantaine de plans anciens de Paris, surtout XVI-XIXe
http://www.laboiteverte.fr/historique-des-plans-de-paris/

.




 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 août 2013

Plans anciens de Paris

 

paris1789c

Paris at the outbreak of the French Revolution. 1789
http://clioweb.free.fr/carto/plans/paris-1789.jpg
A.K. Johnston F.R.G.S
from Atlas to Archibald Alison's History of Europe
William Blackwood & Sons, Edinburgh & London 1852


La mise en ligne d'un plan de Paris en 1789 est une occasion de revisiter et d'actualiser
une page web sur les plans anciens de Paris.
http://clioweb.free.fr/carto/plansParis.htm


Wikimedia Commons a amassé les reproductions majeures.
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Old_maps_of_Paris
L'accès et la qualité sont au rendez-vous, plus que chez David Rumsey.

Historic Cities est tjs excellent,
http://historic-cities.huji.ac.il/france/paris/paris.html
mais plusieurs adresses sont périmées, dont celles de Gallica
et plusieurs de celles citées par M Requillart sur H-Français en mai 2005
http://h-net.msu.edu/cgi-bin/logbrowse.pl?trx=vx&list=H-Francais&month=0505


.
.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 juillet 2013

Place de la République

 

repu

La République rendue aux piétons, ph O. Arandel, Le Parisien, 16.06.2013

Place de la République, allégorie d’un vide mortifère - Pierre Marcelle, Libération, 27.06.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/06/27/place-de-la-republique-allegorie-d-un-vide-mortifere_914243

« Le propos de cette chronique est de dire une stupéfaction devant le néant inauguré l’autre semaine ... »
« Au XIXe, Georges Eugène «Attila» Haussmann ouvrit cette espèce d’espace et les boulevards qui la bordent aux cavalerie et artillerie de l’ordre bourgeois (monarchique, républicain ou impérial) »

« Des mois durant à rêver une colline, une forêt, un gouffre ou un Luna Park, même, des couleurs et de l’audace comme chez Rem Koolhass, pour découvrir, une fois tombées les palissades, une esplanade d’une infinie platitude » ...


A Répu, le succès du vide, Sybille Vincendon, Libération, 04.07.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/07/04/a-repu-le-succes-du-vide_916011

« Quand les passants cessent de traverser un endroit en se dépêchant, là se trouve la réussite d’un espace public. Le parvis de la BNF, déserté, est la démonstration par l’absurde que l’exercice n’est jamais gagné d’avance ».

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 mai 2013

1941 : La « rafle » du billet vert


 

Premières « rafles » et camps d'internement en zone occupée en 1941
Le 14 mai 2013, le Cercle d'étude de la déportation et de la Shoah a organisé une journée d'étude
qui a eu lieu à la Mairie de Parishttp://www.cercleshoah.org/spip.php?article262

Le 14 mai 1941, à Paris, 3 747 hommes sont convoqués et arrêtés par la police de Vichy (6500 convocations - les billets verts - ont été envoyées). Ils sont ensuite transférés et internés dans les camps de Beaune-la-Rolande et Pithiviers.
Les hébergés développent une activité culturelle intense, ils assurent les corvées et s'organisent pour exercer leur métier. Certains peuvent travailler dans les fermes ou une sucrerie. Les familles obtiennent de pouvoir leur rendre visite, au moins dans les premiers mois. Près de 800 réussissent à s'évader, mais beaucoup seront à nouveau arrêtés. La très grande majorité sera déportée lors de premiers convois en juin et juillet 1942 et assassinée à Auschwitz.
(d'après Les camps du Loiret, sur le site web Un exil ordinaire via Internet Archive)

 

14-salle

L'auditorium de l'Hôtel de Ville - Yvette Lévy au 2d rang

- Katy Hazan, La « rafle » du billet vert et l’année 1941

14-katy

Katy Hazan, Marie-Paule Hervieu, Raphaël Esrail


- Illusions perdues, 1941-1942, Fragments d’une vie en sursis, Les camps d’internement du Loiret, projection du film-documentaire de Jean Michel Plouchard, 2011, 52 min - Le début est disponible en extrait vidéo sur  Youtube
Intervenants dans le docu : Hélène Mouchard-Zay, Benoît Verny, Zysman Wenig, Emile Fragerman, Henri Minczeles
Monique Hepner, Laurence Scebat, Berthe Burko-Falcman, Claude Ungar, Michel Wenig, Hélène et Albert Gotlib
http://www.youtube.com/user/jmplouchard


14-zay

Katy Hazan, Marie-Paule Hervieu, Hélène Mouchard-Zay, Jean-Michel Plouchard

pelcman

Leibus Pelcman, à Beaune la Rolande, deux jours avant sa déportation le 25 juin 1942.
Sur la photo, sa femme et ses deux filles.
Il n'a jamais connu la plus jeune.
Source JM Plouchard, Illusions perdues 1941-1942


- Les campagnes antisémites dans Le Matin, Agathe Demersseman, MRN Champigny

« A Pithiviers, les juifs dont du camping ... forcé » titre Le Matin du 18 mai 1941
qui multiplie les allusions au rationnement alimentaire (« la viande n'est pas indispensable »)
lui opposant un  hébergé souriant portant 3 pains (extrait d'une photo sur la vie du camp) ...
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k587104p  - http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb328123058/date
Le Matin comporte aussi la photo de l'enregistrement des juifs par quatre gendarmes au camp de Pithiviers.
Autres versions sur le site MemoiresVives.net et sur  le blog de JM Plouchard


- Destins d’artistes. L’art dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande (mai 41– juillet 42)
En 2008, Claude Ungar a été commissaire de l'expo
Derniers souvenirs, Objets des camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande, 1941-1942
http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?article583
dont Histoire@Politique a publié un compte rendu à lire en ligne.


14-ungar

Claude Ungar, l'exemple d'Icek Blikzylberg d'après les mentions sur une assiette-souvenir



- La France des camps (1938-1946), projection du documentaire de Denis Peschanski, réalisé par Jorge Amat, 2009, 85 min
Le producteur Phares et Balises a mis en ligne 5 extraits vidéo

 14-amat

Marie-Paule Hervieu, Jorge Amat

14-salle2

14-ginette

Ginette Kolinka



D'autres photos, à voir en vue d'ensemble ou en diaporama sur Dropbox
https://www.dropbox.com/sh/0r5n5ne6g0w5s58/Od44VpfliQ


Sur le web, deux sources majeures sur les rafles de 1941 :

* Le Cercle d'étude :
- La "rafle" du billet vert et l’ouverture des camps d’internement du Loiret, 08.06.2011 avec
Benoît Verny, historien
Berthe Burko-Falcman, témoin de l’arrestation de son père, Aron Falcman
Claude Ungar, commissaire de l’exposition
"Derniers souvenirs et objets des camps de Pithiviers et de Beaune-La-Rolande en 1941 et 1942"
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article188

- Quand l’Etat français était antisémite.
Conférence de Marc-Olivier Baruch. Témoignages de Colette Brull et Jacques Ullman, 03.10.2007
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article20

- Le sauvetage des enfants, exposé de Sabine Zeitoun,
témoignages de Georges Loinger, Betty Saville, Dominique Laury - mai 1999
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article34


* Le Cercil et ses publications :

cercil

- Les camps du Loiret
Le rôle des camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande dans l’internement et la déportation des Juifs de France.
Un excellent dossier de 8 pages en pdf

- 2008 : visite du camp de Pithiviers et d'une ferme de Sologne - N Grenon, Cercil - YV-FR
- Lettres d'un interné au camp de Pithiviers - Kalma Apfelbaum (1906-1942), Co-édition Belin-Cercil 2005
- Interné d’office, Abraham Zoltobroda - Les cahiers d’Abraham Zoltobroda, éditions du Cercil, 2007
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article85
- Une petite fille privilégiée, une enfant dans le monde des camps (1942-1945)
Francine Christophe, Editions Cercil 1995

La liste des convois : http://www.ville-pithiviers.fr/

Deux articles (à compléter) dans la version française de Wikipedia :
Pithiviers - http://fr.wikipedia.org/wiki/Pithiviers_(camp_de_transit)
(avec photo prise depuis le château d'eau)
Beaune-la-Rolande - http://fr.wikipedia.org/wiki/Beaune-la-Rolande_(camp_de_transit)


En livre ou sur le web, le travail des historiens est présent et les témoignages directs ou indirects sont très nombreux. 
Sur une page du Mémorial de Caen, voir trois objets du souvenir :
Chez les hébergés au camp de Pithiviers
Porte-plume au camp de Pithiviers
Une maquette de bateau
http://paril.crdp.ac-caen.fr/_PRODUCTIONS/memorial/enfants_shoah/co/survivre_erman.html


..