06 août 2014

Les deux morts de Jaurès

 
« Ne le pleurez pas ». C’est, à propos de Jaurès, une provocation
d’un des avocats de son assassin (que la justice acquitte en 1919).

Ecouter et lire Antoine Perraud :
. Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? Médiapart, 31.07.2014 (25, 41, 56e minutes)
http://www.dailymotion.com/video/x22jhyy_pourquoi-ont-ils-tue-jaures_news

. Les deux morts de Jean Jaurès, Antoine Perraud, Médiapart, 29.07.2014
http://www.mediapart.fr/dossier/france/les-deux-morts-de-jean-jaures
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-1-3-124204523.html
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-2-3-124225048.html
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-3-3-124232280.html

Egalement : Jacqueline Lalouette, Pourquoi Raoul Villain fut acquitté, L’Histoire, n° 397
http://www.histoire.presse.fr/dossiers/jaures/pourquoi-raoul-villain-fut-acquitte-01-03-2014-85965

Charles Silvestre, Le deuxième assassinat de Jean Jaurès. Le procès de l’assassin de Jaurès, Éditions Pagala, 2013.
http://www.humanite.fr/17_03_2011-pourquoi-raoul-villain-t-il-été-acquitté ?
http://www.jaures.eu/ressources/sur_jaures/pourquoi-raoul-villain-lassassin-de-jaures-a-t-il-ete-acquitte/


Antoine Perraud, extraits
La première mort, c'est le 31 juillet 1914, au café du Croissant, rue Montmartre.
« Jaurès est mort de la haine qu'il suscitait chez les jusqu'au-boutistes enragés... En 1914, La Sociale écrit : « S'il y a un chef en France qui soit un homme, M. Jaurès sera "collé au mur", en même temps que les affiches de mobilisation. Sinon, les Français auront l'ennemi devant eux et la trahison dans le dos ».

La seconde, c'est le procès de son assassin (25-29 mars 1919)
« Tout est piteux chez Raoul Villain » (l’assassin).

« Comment sauver pareil client ? L'un des deux avocats de Raoul Villain, Me Henri Géraud, l'une des plus somptueuses barbes de cette IIIe République pileuse à souhait, atteint au prodige dans sa plaidoirie, qui commence ainsi : C'est l'heure où la défense implore… Il s'agit d'implorer la pitié pour un criminel, que la magie du verbe présente telle une victime. Voire un persécuté attirant sur lui la compassion ». Il est comparé à Jeanne d'Arc dont le Vatican annonce la sanctification

Pour l’avocat de l’assassin, « Ne plaignez pas (Jaurès) »
« Me Géraud, labourant le vieux fond chrétien des douze jurés qui boivent ses paroles, réalise un salto arrière oratoire. Citant quelque sainte écriture (" Ne le plaignez pas, car il n'est pas mort comme un lâche "), l'avocat escamote alors Jean Jaurès (dont le fils était tombé au "champ d'honneur"), avec une virtuosité vipérine : « Ne le plaignez pas, puisque cet apôtre du verbe, qui avait parlé toute sa vie, qui avait trop parlé peut-être, dont on avait mal interprété les paroles, a été foudroyé au moment où il prononçait une phrase inachevée, laissant à ses disciples qui suivront son exemple et qui essaieront d'égaler son talent, de reprendre le dernier testament, la dernière pensée… Ne le plaignez pas, car il n'a pas connu nos angoisses, ne le plaignez pas, car il n'a pas connu la douleur de perdre son fils, ne le plaignez pas car il n'a pas vu sombrer le rêve de ses illusions, de sa crédulité peut-être. Ne le plaignez pas, mais surtout ne le vengez pas !... »

Les socialistes pro-guerre métamorphosent Jaurès en « commandeur de la défense nationale ».
« Au moment de plaider, Joseph Paul-Boncour, l'avocat de la partie civile, enfonce une dernière fois le clou : « Parce qu'il avait été attaqué dans son patriotisme, il était de notre devoir de restituer sa figure nationale ». N'eût-il pas été plus judicieux de restituer le combat de Jaurès contre les chantres du carnage ? N'eût-il pas été plus approprié de contester toute légitimation de la guerre chez ceux qui se drapaient dans les plis sanglants de la victoire ? »

« La partie civile s'enfonce dans la nasse cocardière, avec l'espoir d'acclimater son grand homme au fond de l'air, bleu horizon, du moment. Fallacieusement et illusoirement. La mauvaise foi de la droite française attendait ce reniement pour expliquer que si Jaurès déclenchait tant de justifications contradictoires, son assassin n'était pas blâmable : son geste relevait  d'une légitime erreur de perspective !  C'est très exactement le sens de la prose laborieuse mais scélérate de L'Action française, le 30 mars 1919 »


Dans les discours de Jaurès :
21 janvier 1914 - obsèques de Francis de Pressensé - L'Humanité
« Je demande à tous ceux qui prennent au sérieux la vie, si brève même pour eux, qui nous est donnée à tous, je leur demande : Qu’allez- vous faire de vos vingt ans ? Qu’allez-vous faire de vos cœurs ? Qu’allez-vous faire de vos cerveaux ? »
http://www.jaures.eu/ressources/de_jaures/la-jeunesse-poussee-vers-la-guerre-1914/
http://www.jean-jaures.org/content/download/18737/185203/version/1/file/Note-1-Jaures2014.pdf
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb327877302/date (l'exemplaire manque)

29 juillet 1914 - Jaurès, discours de Bruxelles :
« Voulez-vous que je vous dise la différence entre la classe ouvrière et la classe bourgeoise? C’est que la classe ouvrière hait la guerre collectivement, mais ne la craint pas individuellement, tandis que les capitalistes, collectivement, célèbrent la guerre, mais la craignent individuellement. (Acclamations) C’est pourquoi, quand les bourgeois chauvins ont rendu l’orage menaçant, ils prennent peur et demandent si les socialistes ne vont pas agir pour l’empêcher. (Rires et applaudissements) »

« Mais pour les maîtres absolus, le terrain est miné. Si dans l’entraînement mécanique et dans l’ivresse des premiers combats, ils réussissent à entraîner les masses, à mesure que les horreurs de la guerre se développeraient, à mesure que le typhus achèverait l’oeuvre des obus, à mesure que la mort et la misère frapperaient, les hommes dégrisés se tourneraient vers les dirigeants allemands, français, russes, italiens, et leur demanderaient: quelle raison nous donnez-vous de tous ces cadavres? Et alors, la Révolution déchaînée leur dirait: « Va-t-en, et demande pardon à Dieu et aux hommes! » (Acclamations) »
http://dormirajamais.org/jaures-1/
http://www.ps.be/Pagetype1/Actus/News/29-juillet-1914-dernier-discours-de-Jean-Jaures-a.aspx

24 novembre 1912 - Jaurès, discours de Bâle
http://dormirajamais.org/jaures/

Autres textes et discours de Jaurès :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/07/23/30296993.html


Anatole France : « On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels »
« Le 18 juillet 1922, L'Humanité rachète les palinodies socialistes du procès de mars 1919, en publiant une lettre magnifique de lucidité signée du vieil Anatole France :  « Ceux qui moururent dans cette guerre ne surent pas pourquoi ils mouraient. Il en est de même dans toutes les guerres. Mais non pas au même degré. Ceux qui tombèrent à Jemmapes ne se trompaient pas à ce point sur la cause à laquelle ils se dévouaient. Cette fois, l'ignorance des victimes est tragique. On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels ».
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4004637/f1.zoom
https://archive.org/details/lepassdelaguerr00richgoog

L'authentique penseur et militant socialiste sera symboliquement assassiné une troisième fois
ce 8 novembre 2014 à Paris affirme Antoine Perraud.


deux rappels :
http://clioweb.free.fr/jaures/jaures.htm
http://clioweb.canalblog.com/tag/jaures

.
.
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


03 août 2014

La guerre, un sport magnifique ?

 

- Moi, fit (Manuel) Roy, en peignant du bout des ongles sa fine moustache brune, depuis l'automne de 1905, je pense à la guerre. Je n'avais pourtant que seize ans je venais de passer mon premier bac, je faisais ma philo à Stan' . N'empêche j'ai très bien senti, cet automne-là, se dresser devant ma génération la menace allemande. Et beaucoup de mes camarades l'ont senti comme moi. Nous ne souhaitons pas la guerre ; mais, depuis cette époque-là, nous nous y préparons, comme à un événement naturel, inévitable.

Jacques leva les sourcils
- Naturel?

- Ma foi, oui il y a un compte à régler. II faudra bien s'y décider, un jour ou l'autre, si nous voulons que la France continue à être!

- Jacques fut contrarié de voir Studler se retourner vivement et s'approcher d'eux. II eût préféré poursuivre sans tiers sa petite enquête. II éprouvait de l'hostilité contre Roy, mais aucune antipathie.

- Si nous voulons que la France continue à être? répéta Studler, d'un ton rogue. Y a-t-il rien de plus irritant, continua-t-il, mais en s'adressant à Jacques, que cette manie qu'ont les nationalistes de s'attribuer le monopole du patriotisme, et de chercher toujours à masquer sous des sentiments patriotiques leurs velléités belliqueuses ? Comme si l'attirance vers la guerre était, en fin de compte, un brevet de patriotisme

- Je vous admire, Calife, fit Roy avec ironie. Les hommes de ma génération n'ont pas votre patience ils sont plus chatouilleux; nous nous refusons à encaisser plus longtemps les provocations allemandes 
- Jusqu'ici, tout de même, il ne s'agit que de provocations autrichiennes. Et pas dirigées contre nous remarqua Jacques.
- Alors, en attendant que vienne notre tour, vous accepteriez d'assister, en spectateur, à l'écrasement de la Serbie par le germanisme?
     Jacques ne répondit rien.
     Studler ricana
     Le droit des faibles. Mais quand les Anglais ont cyniquement fait main basse sur les mines d'or du Sud africain, pourquoi la France ne s'est-elle pas élancée au secours des Boers, petit peuple autrement plus faible et plus sympathique que les Serbes ? Et, aujourd'hui, pourquoi ne volons-nous pas à la défense de la pauvre Irlande?. Pensez-vous que l'honneur d'accomplir un de ces beaux gestes, vaille le risque de jeter les unes contre les autres toutes les armées de l'Europe ?

- Roy se contenta de sourire. II se tourna délibérément vers Jacques

- Le Calife fait partie de ces braves gens que leur sensiblerie entraîne à penser beaucoup de sottises sur la guerre. A méconnaître absolument ce qu'elle est en réalité. En réalité? coupa Studler. A savoir ?

- A savoir, plusieurs choses. A savoir, d'abord, une loi de nature un instinct aussi profondément ancré dans l'homme que l'instinct sexuel ; un instinct que vous n'extirperiez pas sans imposer à l'homme une dégradante mutilation. L'homme sain doit vivre selon la force ; c'est sa loi. A savoir, ensuite l'occasion, pour l'homme, de développer un tas de vertus, très rares, très belles. et très toniques!

- Lesquelles donc? demanda Jacques, s'efforçant à conserver un ton purement interrogatif.

- Hé, mais, fit Roy, en dressant sa petite tête ronde, de celles que justement je prise le plus haut : l'énergie virile, le goût du risque, la conscience du devoir, et mieux encore le sacrifice de soi, le sacrifice des volontés particulières à une vaste action collective, héroïque. Vous ne comprenez pas que, pour un être jeune, et bien trempé, il y ait dans l'héroïsme un irrésistible attrait ?

- Si, concéda Jacques, laconiquement.

- C'est beau, la vaillance ! poursuivit Roy, avec un sourire conquérant qui fit briller son regard. La guerre, pour des gens de notre âge, c'est un sport magnifique le sport noble, par excellence !

- Un sport, grogna Studler, indigné, qui se paye en vies humaines!

- Et puis après? lança Roy.
L'humanité n'est-elle pas assez prolifique pour s'offrir, de temps à autre, ce luxe-là, si ça lui est nécessaire ?

Roger Martin du Gard, Les Thibault, 1936, tome III
version La revue de Paris, Gallica :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k17687d/texteBrut

 

Posté par clioweb à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 juillet 2014

Jaurès, Rallumer tous les soleils

 

Textes et discours de Jaurès
transcrits sur le site Rallumer tous les soleils,
avec entrée par date ou par thèmes :
http://www.jaures.eu/category/ressources/de_jaures/


Jaurès : les socialistes et les attentats anarchistes – Piège grossier (1893)
Jaurès et le Maroc : contre l’expédition marocaine (16.06.1911)
Jaurès et le Maroc : contre l’aventure marocaine (24 janvier 1908)
Jaurès et le Maroc : contre le protectorat (28 juin 1912)
Jaurès : la politique coloniale de la France et la civilisation arabe (1 février 1912)
Jaurès contre la politique française au Maroc (mars 1908)
Jaurès et la presse, à travers quelques citations
Jaurès et l’Affaire Durand – Enfin ! (16/02/1911)
Jaurès et l’Affaire Durand – L’erreur judiciaire (10/12/1910)
Comment juger les révolutionnaires (Jaurès, 1904)
Révolution socialiste et évolution socialiste (Jaurès, 1899)
Face à la guerre, la grève générale… (Jaurès, 18 juillet 1914)
Jaurès aux soldats de France – Jaurès et l’armée 23 janvier 1898 La Lanterne
La paix et le socialisme (Jaurès, discours dit « de Berlin », 9 juillet 1905)
L’ordre sanglant (Jaurès – Maroc, avril 1912)
Les socialistes et le pouvoir – les conditions de la participation (1914)
Sur la République coopérative (Jaurès – A l’œuvre – 1910)
Services publics et classe ouvrière (Jaurès – l’Humanité – 1911)
Législatives 1914 : réformes sociales et combat pour la paix
Jaurès à Bruxelles, le 29 juillet 1914
Jaurès et le droit de l’enfant (1901) ; & l’enseignement laïque
Quand la finance corrompt la presse et trompe l’opinion (Jaurès & l’Humanité)
Tyrannie du peuple ou tyrannie du capital ? (Jaurès, 1894)
Un journal pour traduire la pensée de la classe ouvrière… juillet 1894
Le capitalisme porte en lui la guerre (7 mars 1895)
Le syndicalisme et le socialisme (septembre1913)
Toujours socialiste et toujours républicain (1893)
Hier et demain – De la Commune à la Révolution sociale (1907)
A la jeunesse, face à l’idée socialiste (1903)
La République de la démocratie et du suffrage universel Albi (juillet 1903)
Profession de foi du candidat Jaurès en 1910
Rayons et ombres : l’hommage aux combattants de la Commune (36 mai 1912)
Patriotisme et internationalisme (1911)
Le devoir d’un député socialiste Lille (1903)
La liberté souveraine de l’esprit (Jaurès, janvier 1895)
Socialisme et liberté (1 décembre 1898)
La Laïcité, par légitime défense (1889)
Nous ne voulons pas que la République soit pour le prolétariat une duperie (Jaurès, 7 octobre 1905)
L’armée, cette idole tarée (novembre 1897)
Jaurès et le « péril jaune » (Colonialisme et Asie – années 1905)
De la démocratie politique à la démocratie sociale (le bilan social du 19e siècle)
Contre la peine de mort (1908)
Les massacres d’Arménie (novembre 1896)
L’impôt sur le revenu : pourquoi ? pour qui ? (1913)
Le théâtre social – le théâtre comme moyen de lutte sociale (décembre 1900)
A la jeunesse poussée vers la guerre (janvier 1914)
Vers l’avenir (Jaurès parle de Zola, juin 1908)
Les batailles électorales – les violences du pouvoir (années 1895)
La patrie, les patries, de la guerre à la fédération (1911)
Contre la guerre, que peuvent les peuples ? (1911)
Contre la guerre : l’arbitrage ou la révolution ! Stuttgart (août 1907)
Le prolétariat contre la guerre Stuttgart (août 1907)
Le patriotisme européen (1905)
Le patriotisme – et la préférence nationale ! (août 1905)
Vers la République sociale (1906)
L’engagement dans l’Affaire Dreyfus (1898)
Jaurès, les socialistes et l’Affaire Dreyfus (1900)
Aux origines de l’Affaire Dreyfus (1898)
C’est toujours la République sociale qui a été mon idéal (1904)
Jaurès contre Casimir-Perier, contre l’oligarchie bourgeoise (novembre 1894)
Le but du socialisme (1901)
Le socialisme et la vie (1901)
La guerre sociale (1906)
Jaurès et les retraites (1910-1911)
Sang froid nécessaire (31 juillet 1914)
L’oscillation au bord de l’abîme (30 juillet 1914)
Appel à l’unité socialiste (1897)
J’appelle les vivants ! (Discours au Congrès de Bâle, 24 novembre 1912)
Jaurès répond aux attaques sur la communion de sa fille (1901)
La chaîne est au cœur de ces hommes… (1911)
Un perpétuel appel à l’assassinat… (1913)
Contre la loi de trois ans (1913)
Le principe de la lutte de classe (1900)
L’éducation, un acte de foi en l’autonomie et en la raison (janvier 1910)
Préface à Action socialiste – quand Péguy publiait Jaurès
L’Homme, entre Marx et l’Univers… (1901)
République, démocratie et laïcité Castres (30 juillet1904)
Les compétitions coloniales – Jaurès et le colonialisme (17 mai 1896)
Discours de Vaise – discours de Jaurès, le 25 juillet 1914
Notre but : l’humanité (éditorial du 1er numéro de l’Humanité, 1904)
De la République au Socialisme (21 novembre 1893)
L’Etat financier et l’Etat démocratique (Panama et corruption…, 8 février 1893)
Instruction, morale et laïcité (juin 1892)
Université et politique (7 juillet 1894)
République et socialisme – Jaurès et Engels (1901)
Jaurès et l’évolution révolutionnaire – 1901
Jaurès et les droits des femmes (1907-1908)
Justice ! (11 mars 1906, au lendemain de la catastrophe de Courrières)
L’Etat socialiste et l’Etat patron (1895)
L’Etat socialiste (et les fonctionnaires) (1895)
Jaurès contre les lois scélérates (anarchisme et corruption  juillet 1894)
Le triomphe de la politique d’affaires (1894)
La classe moyenne et la question sociale (mars 1889)
La concentration capitaliste (mars 1889)
Face aux rapines coloniales : ni diversion ni équivoque mai 1911
Préface aux Discours parlementaires (1904)

.

Posté par clioweb à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

23 juillet 2014

Jaurès, Textes sur le Web

 
- La Société d'études jaurésiennes : Discours, articles, études, colloques...
http://www.jaures.info/

- Textes de Jaurès sur Wikisource :
http://fr.wikisource.org/wiki/Jean_Jaurès

Histoire socialiste de la France contemporaine
Histoire socialiste de la Révolution française (posthume, 1924)
Les Preuves (1898)
Pour la laïque (1892)
Discours à la jeunesse (1892)
Patriotisme et internationalisme (1895)
Images : http://commons.wikimedia.org/wiki/Jean_Jaurès

Jaurès, discours à la jeunesse, Albi, 31 juillet 1903
http://clioweb.free.fr/jaures/jaures-jeunesse-1903.pdf



- Classiques des Sciences Sociales
Jean Jaurès, “République et socialisme” (1893).
Jean Jaurès, Discours parlementaires. Recueillis et annotés par Edmond Claris.
http://classiques.uqac.ca/classiques/jaures_jean/jaures_jean.html


- Rallumer tous les soleils - Jaurès ou la nécessité du combat -
textes et discours de Jaurès : http://www.jaures.eu/category/ressources/de_jaures/
(une liste des textes et discours : http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/07/23/30296993.html )


- L'édition des Œuvres de Jean Jaurès,
présentation par la société des études jaurésiennes
http://www.jaures.info

- Jaurès, Articles, discours, conférences indexés par Gallica


- La laïcité selon Jean Jaurès
Discours de Castres, 30 juillet 1904, L’Humanité 2 Août 1904
http://clioweb.free.fr/jaures/jjlaicite.htm


- Jaurès, Combattre la guerre , comprendre la guerre
http://www.jean-jaures.org/Publications/Essais/Jean-Jaures.-Combattre-la-guerre-comprendre-la-guerre

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mars 2014

1914 : l'Internationale face à la guerre

 

1914, l’Internationale et les internationalismes face à la guerre
les hommes, les structures, les internationales, les barrières, retour aux idées de l'AIT ?

Colloque international organisé par la Société d'études jaurésiennes
Paris, salle des ventes du crédit municipal, 24 et 25 mars 2014

14-internationale

Page Actualités jaurésiennes :
http://www.jaures.info/news/index.php

contact : jeanjaures2014@gmail.com


Egalement à lire ou à écouter :

Jean Jaurès et la Guerre sur France Inter le 3 mars 2014 02/03/2014
http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-jean-jaures-et-la-guerre

colloque 12 avril à Toulouse : Jaurès , Clemenceau, deux voix ( voies) vers la République 19/02/2014
http://www.jaures.info/news/index.php?val=182_colloque+12+avril+toulouse+jaures+clemenceau+deux+voix+voies+vers+republique
Les cafés Jaurès : http://www.amisdejaures-toulouse.org/

Entretien avec Vincent Duclert 19/02/2014 sur le parcours et l’héritage de Jaurès
http://www.nonfiction.fr/article-6919-la_republique_et_lheritage_de_jaures_entretien_avec_vincent_duclert.htm

Les défenseurs de la paix 1899-1917 : approches actuelles, nouveaux regards - colloque
http://www.jaures.info/news/index.php?val=169

A télécharger : Jean Jaurès. Combattre la guerre, comprendre la guerre 16/10/2013
http://www.jean-jaures.org/content/download/18234/179292/version/1/file/Duclert_Jaures.pdf

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


24 novembre 2013

RHC 3 : Guerre et Paix

 

rhc3

Rencontres d’Histoire critique 2013 : « Guerre et paix »
http://chrhc.revues.org/3144


Vendredi 29 novembre 2013 - 20h30 • Débat :
La guerre dure longtemps : Regards sur la Palestine et l’Algérie
Avec Alain Gresh, directeur-adjoint du Monde Diplomatique, et Daho Djerbal, professeur à l’université d’Alger-Bouzareah
Débat animé par Didier Monciaud.

Samedi 30 novembre 2013 - 10 h 15 - 12 h 15 :
Lutter pour la paix
Atelier 1
Les refus de la guerre : grèves ouvrières, mutineries, luttes de l’Internationale communiste.
Marie-Claude Albert, Gilles Manceron et Serge Wolikow
Atelier 2
Les Résistances en Europe pendant la seconde guerre mondiale : Italie, Allemagne, Grèce et France.
Roberto Colozza, Sonia Combe, Joëlle Fontaine et Cécile Vast
Atelier 3
La fabrique de la paix : secret des négociations, tractations des élites, diplomatie ouverte.
Marc Belissa, Annie-Lacroix-Riz et Ghislaine Stouder

Samedi 30 novembre 2013 - 14 heures -16 heures :
Présence de la paix dans la guerre
Atelier 4
Les pacifismes : luttes des progressistes égyptiens, des femmes, des enseignants français.
Jacques Girault, Didier Monciaud et Isabelle Vahé.
Atelier 5
Les coûts des guerres : destructions, violences, traumatismes, de la guerre d’Algérie aux guerres contemporaines.
Catherine Coquery-Vidrovitch, Sylvie Thénault et Bénédicte Tratnjnek.
Atelier 6
Les mémoires des guerres : guerres mondiales, guerres civiles, guerres d’indépendance.
Laurent Colantonio, Dimitris Kousouris et Alain Ruscio
15 heures : Contes du Vietnam
par Isabelle Genlis Médiathèque Robert-Doisneau (entrée libre sur inscription).
16 h 30 : Conférence-débat
La Commune : Mémoires de la guerre civile en France.
Eric Fournier, débat animé par Sylvie Aprile, historienne, spécialiste du XIXe siècle


.

 

Posté par clioweb à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

13 octobre 2013

Blois 2013 : photos

 

Quelques photos prises le dimanche

bl-cente

 

bl-dessina

 

bl-jollet

 

bl-queue4

bl-def

 

bl-paix-g

bl-plann


.

Posté par clioweb à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 octobre 2013

Blois 2013 : prog chrono

 

Blois RDV de l'histoire 2013

Le programme est disponible depuis plusieurs semaines,
http://www.rdv-histoire.com/-Programmation-du-festival-les-.html
avec des correctifs (pas de JM Sylvestre, pas de Christine Ockrent)

La liste des conférences et tables rondes en version chronologique,
la liste des auteurs présents au salon du livre est en ligne en pdf ...
(300 guerres seulement, 17 paix, 3 pacifisme...)
http://www.rdv-histoire.com/-Programmation-du-festival-les-.html
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/programme_2013.pdf

- Farid Abdeloauhab, Pacifistes. Les combattants de la paix au XXe siècle (La Martinière). dimanche 11 h30 BAG
- La guerre dure longtemps. Le pacifisme à l’épreuve des conflits au XXe siècle - dimanche 11h30 - Conseil général  Salle capitulaire - Carte blanche à Cahiers d’histoire.
- Jean Jaurès. Combattre la guerre - Vincent Duclert, historien et IGEN - vend De 19h à 20h - Salle Gaston d’Orléans, Château royal
- Des parcours engagés et militants dans la guerre, XVIII-XIXe siècles - SNES - vend 10h à 12h - CCI - Amphi rouge
- De la guerre comme affrontement historiographique jeudi De 17h30 à 19h - Conseil général Salle Kléber Loustau,

et aussi
Le FN est -il d'extrême-droite, table ronde à la Maison de la Magie vend 16 h
Les Annales et l’enseignement vend 16h à 17h30 - Salle 23, ESPÉ-Centre Val de Loire
Sylvain Venayre, France, d'où viens-tu, café dim 16h15
un titre surprenant : le centenaire de l'Historial de P.

Les années précédentes, les vidéos de la Halle aux Grains arrivaient sur Canal-C2,
http://www.canalc2.tv/series.asp?idSerie=39
ex les paysans : http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=654
les audios étaient mis en ligne sur le site des RDV.

RVH2013 - twitter : https://twitter.com/search?q=%23RVH2013&src=hash

rappel : « Les défenseurs de la paix » (1899-1917), approches actuelles, nouveaux regards
Un colloque se tiendra à Paris du 15-17 janvier 2014
http://clioweb.canalblog.com/tag/defenseurspaix

.

Posté par clioweb à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

03 octobre 2013

Les défenseurs de la paix (1899-1917)

 

« Les défenseurs de la paix » (1899-1917), approches actuelles, nouveaux regards

Un colloque se tiendra à Paris du 15-17 janvier 2014
http://calenda.org/240539
http://www.crid1418.org/agenda/?p=587

La diffusion des idées pacifistes dans l’Europe de la Belle Époque
La paix et la question des nations dans l’avant-1914
Familles spirituelles et défense de la paix
Défense de la paix et droit international
Les défenseurs de la paix au défi de la guerre
L’éducation au service de la paix
Femmes et mouvements de femmes dans la défense de la paix
Pacifisme du mouvement ouvrier, pacifisme radical
Désirs de paix


Extraits de l'argumentaire :
« Nous voudrions dans ce colloque faire le point des travaux menés sur le pacifisme juridique, les tentatives de résolution pacifique des conflits par l'arbitrage, le développement du droit international - tentatives menées tant au niveau politique (conférences de la Haye, Union interparlementaire etc.) qu'au niveau de sociétés militantes (sociétés de paix, Bureau international permanent de la paix), d'organisations et initiatives non gouvernementales (Prix Nobel de la paix, fondation Carnegie etc.). Il s'agirait également de poursuivre les travaux consacrés aux animateurs de la deuxième Internationale et aux idées et initiatives de paix impulsées par les leaders et militants ouvriers ».


- Parmi les interventions annoncées :
Pour la paix dans les Balkans : projets pour la résolution pacifique de la question d’Orient au début du XXe siècle
La doctrine solidariste de Léon Bourgeois : De la nébuleuse radicale française aux Conférences de la Haye
Les pacifistes démocratiques et l’intervention de l’Italie dans la Première Guerre mondiale

The Carnegie Endowment for International Peace and the First World War, 1910-1917.

L'appel à l'Amérique. L'action de N. Murray-Butler et Paul d'Estournelles de Constant en faveur de la paix pendant la Grande Guerre (1914-1917).
Marie-Louise Puech (1915-1916) une pacifiste au travail en pleine guerre
Les tentatives éducatives de promotion du pacifisme par l’action concertée d’Henri La Fontaine et Paul Otlet : du partage de la connaissance à l’organisation de la paix.
Madeleine Vernet : itinéraire d’une féministe pacifiste et antimilitariste
Between Frontlines: The Militant Pacifist Rosika Schwimmer (1877–1948) and Her Total Peace Effort
Bertrand Russell, un apôtre du pacifisme

La SFIO face à la loi de trois ans : Conjuguer antimilitarisme et défense de la patrie

I. G.E. Modigliani in the Zimmerwald Movement : «War to war» and the United States of Europe (1915-1917)

Le Comité pour la reprise des relations internationales, ou le rassemblement du mouvement ouvrier pacifiste révolutionnaire en France (1915-1917)

Le pacifisme iconographique : Dessiner le refus de la guerre en 1914-1918

19 septembre 2013

Blois 2013 : Guerre ou Paix ?

 

Le programme des RDV de l'histoire 2013 est en ligne depuis quelques semaines.
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/RVH2013-web.pdf

Un constat, en première lecture : La guerre est omniprésente dans ce programme
(667 mentions de "guerre" à compléter avec  90 mentions du pluriel "guerres").
A comparer avec 53 mentions de "paix" (ou les 7 de "droit")
103 Grande Guerre, 22 2GM, 7 Algérie...

En 2009, le corps, c'est 334 mentions dans le programme.
En 2012, le terme paysans n'apparaît que 159 fois dans les titres et les commentaires.


19 ans après l'ouvrage Retrouver la Guerre,
12 ans après 2001,
un an avant  un centenaire que les médias presseront sans doute jusqu'à l'overdose en France,
la culture de guerre semble très bien se porter, peut-être mieux qu'en 1913. La brutalisation consentie domine de façon écrasante la recherche universitaire. Elle discrédite toute histoire du combat même minoritaire en faveur de la paix sur son passage. Elle balaie toute autre toute autre lecture de l'histoire des sociétés. Dans cette lecture dominante, la paix ressemble à un intervalle précaire entre deux guerres sans fin. Un historien ou un groupe d'historiens ne pourrait-il écrire et éditer en 2014 un Retrouver la Paix ?


A Blois 2013, il existe de trop rares exceptions à signaler cependant
(dont deux placées par les organisateurs au même horaire)
Farid Abdeloauhab, Pacifistes. Les combattants de la paix au XXe siècle (La Martinière).
dimanche 11 h30 BAG

La guerre dure longtemps. Le pacifisme à l’épreuve des conflits au XXe siècle
dimanche 11h30 - Salle capitulaire, Conseil général
Carte blanche à Cahiers d’histoire.

Jean Jaurès. Combattre la guerre
vend 19h à 20h - Salle Gaston d’Orléans, Château royal de Blois
conférence de Vincent Duclert, historien et IGEN

Des parcours engagés et militants dans la guerre, XVIII-XIXe siècles
vend 10h à 12h - Amphi rouge, Campus de la CCI
Carte blanche au SNES

De la guerre comme affrontement historiographique
jeudi 17h30 à 19h - Salle Kléber Loustau, Conseil général
(avec une mention unique, celle du CRID 14-18)


Egalement, sur un autre thème médiatisé de controverse,
Les Annales et l’enseignement
vend 16h à 17h30 - Salle 23, ESPÉ-Centre Val de Loire


Une liste des sujets traités lors des RVH à Blois en octobre 2013 :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/09/19/28047964.html

.

Posté par clioweb à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,