31 août 2016

Les Gaulois, un enjeu politicien

 

Fillon veut demander « à trois académiciens de s'entourer des meilleurs avis pour réécrire les programmes d'histoire avec l'idée de la concevoir comme un récit national ».
http://blogs.mediapart.fr/claude-lelievre/blog/290816/fillon-histrion-de-lillusion-une-proposition-historique

Sarko convoque les Gaulois et les druides pour vanter sa vision de l’identité française.
http://blog.educpros.fr/claudelelievre/2016/08/30/les-gaulois-de-sarkozy-une-meprise/


Tous deux citent Ernest Lavisse.
En faisant un contresens historique estime Claude Lelièvre.

Pour Lavisse, la Gaule romaine assure le passage de la  « sauvagerie » (des Gaulois, vaincus par César) à la « civilisation » dans un cadre national. Rien à voir par la suite avec le village gaulois d’Astérix.

De plus, Lavisse oppose le faux patriotisme au vrai patriotisme.
Le faux n’a que mépris pour tous les étrangers.
Le vrai, c’est celui de la Révolution qui a mis dans les âmes françaises  « l'amour de la justice, de l'égalité, de la liberté ».
Pour les fondateurs de la Troisième République, la France est à l’avant-garde de  la  civilisation. Elle porte l’universel.

« Identité française » que de  « crimes » ( intellectuels ?) ne va-t-on pas commettre en ton nom !»
conclut Claude Lelièvre


Pour une approche scientifique actuelle sur les Gaulois ,
voir le travail considérable accompli par les archéologues de l'INRAP
http://www.inrap.fr/recherche?search_api_views_fulltext=Gaulois
http://www.inrap.fr/magazine/bienvenue-gaulois/Accueil

dont le documentaire
Qui étaient les Gaulois ? Jean-Jacques Beineix, Inrap - Arte 2013
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/06/09/27362562.html
et l'expo
Les Gaulois, une exposition renversante 2011-2012
http://clioweb.canalblog.com/archives/2011/10/22/22436858.html



Sur Ernest Lavisse, lire ou relire grâce à Gallica
Ernest Lavisse, L’enseignement historique en Sorbonne et l’éducation nationale,
Leçon d’ouverture au cours d’histoire du Moyen-Age,
à la Faculté des Lettres de Paris en décembre 1881
http://clioweb.canalblog.com/tag/lavisse-1881

Publications de Lavisse
http://fr.wikipedia.org/wiki/oeuvres_d'Ernest_Lavisse


Dans un article paru dans le magazine L’Histoire, coll no 44, jt-sept 2009
Olivier Loubes rappelle que le Petit Lavisse n’était pas le seul manuel utilisé,
ni le plus vendu à certaines dates.
Il montre, à travers six exemples, l’évolution de la pensée des auteurs.
Ainsi, 1884 (ou 1895) met l’accent sur la revanche,
1919 met davantage en exergue les espoirs dans l’action de la SDN (qui ne figure pas au programme)
et vante la France comme patrie porteuse de paix.

Olivier Loubes.  La Grande Guerre des petits Lavisse, une fin heureuse du roman national ?
Actes du colloque La Grande Guerre des manuels scolaires, Montpellier - 5-6 décembre 2014,
http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01243704/document

Angélina Ogier, « Le rôle du manuel dans la leçon d’histoire à l’école primaire (1870-1969) »,
Histoire de l’éducation 114 - 2007
http://histoire-education.revues.org/1247

 

lavisse-120

Récits et entretiens familiers sur l'Histoire de France Par Ernest Lavisse.
Cours élémentaire.
récits, notions historiques, 120 gravures et cartes
 ? 38e édition, 1913 ? (33e édi en 1908)
la version 1913 sur Wikisource
http://fr.wikisource.org/wiki/Histoire_de_France_-_Cours_élémentaire/Texte_entier


.

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


29 avril 2013

Charlemagne à l'Ecole

 

buis-karl1

Charlemagne en 25 lignes et quelques dates. (clic droit pour agrandir)
Une pédagogie fondée sur la « discipline », le roman national, les dates et la mémorisation


15e
- Je vous laisse ce petit héritage, des tableaux faits par moi-même pour chaque chose importante.
Charlemagne, Empereur des Français, fils de Pépin le Bref, oncle de Roland,
mort à Aix la Chapelle, des dates, le Saint Empire, tout est prévu..
c'est très commode : un élève qui récite se tient debout avec les bras croisés derrière le dos, sinon 20 lignes...
- Pour moi,la discipline, les textes appris par coeur, les bras croisés, les punitions, tout cela n'existe pas. Ce qui importe, c'est d'essayer de découvrir une âme sous chaque visage.
- Mais vous parlez comme Mr le curé !


buis-karl2

Avec des contournements possibles lors de la récitation ...
source L'école buissonnière, le film de JP Le Chanois 1949
http://clioweb.canalblog.com/tag/buissonniere

 
20e
- Charlemagne, fils de Pépin le Bref, 768-814, les rois fainéants et les maires d'Austrasie
- Merci. Ne te fatigue pas. Au lieu de lire, tu vas m'en parler ?

- Monsieur, c'était un empereur ...
... mort à Aix-la-Chapelle .
Il était grand ... Il était très grand
Il avait une barbe longue comme ça
Il avait 12 pairs
Il mettait les enfants à sa droite
Il se mettait des ficelles autour des jambes...

- Ce n'est pas si mal.
Et si l'on parlait d'autre chose ...


- Charlemagne raconté de l'autre côté du Rhin, La Fabrique 29.04.2013
avec Julian Führer, chercheur à l'IHA
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-charlemagne-14-2013-04-29
A venir, Charlemagne dans les archives et les traces matérielles
la Renaissance carolingienne
L'empire de Charlemagne et ses voisins
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire

 

- Angélina Ogier, Le rôle du manuel dans la leçon d’histoire à l’école primaire (1870-1969)
Histoire de l'Education 114 | 2007 : Pédagogies de l’histoire
http://histoire-education.revues.org/1247

« Ernest Lavisse se fait le champion de la leçon orale dans l’article « Histoire » qu’il rédige pour le Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire de Ferdinand Buisson10. Il faut, dit-il, raconter l’histoire, présenter les faits, les personnages, les batailles, par des anecdotes qui doivent frapper les enfants et se graver dans leur mémoire, en adaptant les propos tenus à leur âge et leur niveau. Soit l’exemple d’une leçon sur les Carolingiens. Devant les élèves du « premier degré » (c’est-à-dire du cours élémentaire), le maître doit insister d’abord sur le personnage de Charlemagne lui-même :

    On a décrit à l’écolier, au premier degré, la personne de Charlemagne, son visage, son vêtement, ses armes, l’emploi d’une de ses journées, la vie au palais d’Aix-la-Chapelle, l’école palatine. On l’a représenté au milieu des assemblées et à la guerre, chevauchant plusieurs mois de l’année, sous le soleil d’Espagne et d’Italie, ou sous le ciel gris de la Saxe. On a raconté la légende de Roland à Roncevaux. »


- Gauthier et Deschamps, avec la collaboration d'instituteurs et d'historiens
Manuel d'histoire par l'image à destination des classes enfantines - Hachette 1907

karl-eleves

« Les peuples encore barbares étaient toujours en guerre ;
aussi, tant que dura son règne, le grand empereur fit la guerre »
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55621670/f7.image
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55621670/f8.image


- Manuel Général de l'Instruction Primaire
1895, 1912, 1932, sur le site de l'ex-INRP
http://www.inrp.fr/numerisations/presentation.php?periodique=4


- 2 versions récentes :
Histoire – Moyen Age CM1 cycle 3: Leçon sur Charlemagne et les Carolingiens (Pass-Education, Darcos 2009)
http://www.pass-education.fr/histoire-moyen-age-cm1-cycle3-lecon-sur-charlemagne-et-les-carolingiens/

version belge (2008 ?) :
http://www.enseignons.be/fondamental/preparations/11485-charlemagne-et-les-carolingiens


.

 

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,