26 mars 2011

Japon : Fukushima, danger

- A Fukushima, une situation de plus en plus imprévisible - Rue 89 - 25/03, 19 h
http://www.rue89.com/node/196972

 

- Le Mondehttp://www.lemonde.fr/japon/

. Tepco sommé d'améliorer la sécurité des salariés de Fukushima (sic ...)

Une pollution très radioactive détectée au large de Fukushima

. A Fukushima, la cuve du réacteur 3 n'est plus étanche

. Le combustible fondu pourrait relâcher de l'uranium et du plutonium dans l'environnement.

Le Monde parle aussi de crematorium et de yakuzas

 

-  Sylvestre Huet, Sciences2 : http://sciences.blogs.liberation.fr/

Séisme et tsunami ont probablement fait un minimum de 30 000 morts

. Danger accru au réacteur n°3 de Fukushima. Evacuation étendue à un rayon de 30 km

. Mesure de la radioactivité par les physiciens du KEK, l'accélérateur de particules installé à Tsukuba,

. Le Japon vu de nuit par NOAA. L'éclairage des rues a visiblement diminué

 

- Alan Parkinson (Living Geography), signale deux adresses de cartes :

. A l'université de Sheffield (Worldmapper), Benjamin Hennig a établi une carte des populations exposées au risque sismique depuis environ 4000 ans.
http://www.shef.ac.uk/content/1/c6/11/92/92/EarthquakeIntensityMap_larg.jpg

Voir également une carte en anamorphose de la population au Japon
http://www.shef.ac.uk/mediacentre/2011/1858-earthquake-map-risk-population.html


. Une page d'ESRI UK destiné aux scolaires propose qq cartes sur les catastrophes au Japon (How Japn shifted, Tsunami movement, Nuclear impact, Trends Map, social media map).
(être patient et avoir au préalable installé M$ silverlight)
http://www.esri.com/services/disaster-response/japan-earthquake-tsunami-2011/index.html
Les pages Resources se contentent de la promotion habituelle du SIG maison.

jp_arc

A comparer avec les données de Google Earth et Google Maps à propos de Fukushima-Daiichi 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 mars 2011

Japon : Face aux catastrophes - 14


Sylvain Kahn
a beaucoup enrichi la très dense page du blog Globe consacrée aux catastrophes du Japon.


Parmi une centaine de liens vers des cartes, des articles, des pages web...
Voir notamment :

- L'excellente carte de Rémi Scoccimarro
Les effets du séisme du Tôhoku du 11 mars 2011
du cata(clysme) à la cata(strophe)
http://japgeo.free.fr/Sendai/SeismeTohoku2011.png 

scoccimarro_SeismeTohoku2011

source : Remi Scoccimarro (U Toulouse 2), Géographie du Japonhttp://japgeo.free.fr/
http://japgeo.free.fr/Sendai/SeismeTohoku2011.png

 

- Principaux séismes au Japon au XXe siècle, Philippe Pelletier, doc photo n° 8029 

jp_seismes_20
Principaux séismes au Japon au XXe siècle, Philippe Pelletier (Lyon 2), doc photo n° 8029 


- « Vivre au Japon, c’est un risque ». Libération. 15 mars 2011

- « Le Japon rural et modeste a été frappé par la catastrophe ». Philippe Pons, Le Monde, 14 mars 2011.

- Before and After the Quake and Tsunami. NYTimes. 15/03/2011 (ou ABC News Australie) 

- Tsunami / séisme : photos et vidéos de la catastrophe au Japon. Kanpai ! culture japonaise. 11 mars 2011 

- Pourquoi la centrale de Fukushima est-elle la seule défaillante ?
Michel Alberganti, En quête de science, France Culture. 22 mars 2011. 


- Impact of quake on Japan’s growth likely to be « temporary ». 
World Bank, East Asia and Pacific Economic Update, 21 mars 2011.

Posté par clioweb à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Japon : Tepco s'excuse... - 13

- Fukushima: un responsable de Tepco s'excuse auprès des déplacés
Un vice-président de Tokyo Electric Power (Tepco), opérateur de la centrale accidentée de Fukushima, a présenté mardi ses excuses à la population forcée d'évacuer les environs de l'installation nucléaire à cause des radiations. Le Point, 23/03/2011. 
[ Ce dirigeant s'excuse ou il demande à la population de bien vouloir excuser des choix industriels qui ont mené à la catastrophe ?]

Sur l'histoire de l'entreprise, voir Wikipedia
Dans combien de mois, l'entreprise changera-t-elle de nom ?


- COLERE ET INDIGNATION – VOLET N°1
commiqué de la CRIIRAD, le 23 à 17 h
http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/criirad/communique.html
http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_23_Volet1der.pdf


Sylvestre Huet fait le point de la situation le 23/03/2011  blog Sciences2 

Les premières photos de l'intérieur de Fukushima-Daiichi ont été rendues publiques. 

L’alimentation électrique est disponible sur tous les réacteurs. 
Les réacteurs n°1, 2 et 3 restent dans un état particulièrement critique en l’absence de source de refroidissement pérenne. Les effets liés à la présence de sel dans l’eau injectée pourraient altérer le refroidissement du combustible à très court terme.
Où va toute cette eau avec laquelle on arrose ces réacteurs ? demande un internaute. En nuage radioactif ?

Argument entendu mardi soir : Le nuage ? quel nuage ?
"le vrai danger, ce n'est pas la radioactivité (sic) mais l'angoisse face au nucléaire" :-)

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 mars 2011

Japon : Nuclear Boy - 12


-
France 2 irradie de béatitude
dans Télérama, Samuel Gontier constate que le JT de 20 h n'a invité que « des autorités compétentes », « dans un louable souci de contenir l'émotion des populations ». Pas question de donner la parole à des écologistes irresponsables...
Sur son blog Ma vie au poste, Samuel Gontier recycle et détourne une pub diffusée en février : « L'histoire de l'énergie avec moins de CO2 »... mais avec davantage de ... :-):-)
« Vous n'auriez pas besoin d'une centrale nucléaire, par hasard ?? »
http://www.telerama.fr/tag/ma-vie-au-poste/


-
Le panache radioactif devrait concerner l'Europe de l'Ouest en milieu de semaine. Les pro-nucléaires défilent dans les médias avec l'intention de rassurer la population. L'ennui, pour tous ces communicants professionnels, c'est que les mensonges de 1986 ont installé une méfiance durable.

tchernobyl300486
France 2, 1986 - météo du 30 avril - Envoyé spécial 2005-2011

- Le démantèlement de Fukushima prendra des décennies-Le Monde21/03/2011
Le réacteur n° 3 de la centrale japonaise, duquel un panache radioactif s'est échappé, lundi 21 mars, concentre les craintes des experts


- Nucléaire : la catastrophe sanitaire. Alors que le Japon fait face à un désastre sans précédent, il faut mesurer désormais à quel point l'exploitation de l'atome est un danger pour la santé.
Une pleine page pourle point de vue d'Annie Thébaud-Mony, sociologue -Le Monde21/03/2011
Ecouter et décoder le passage d'un chef de la Société française de l'énergie nucléaire sur la tnt (LCI ?) ce mardi matin (vers 8 h45)...


-
Nuclear Boy, un dessin animé japonais ( avec sous-titres dans Youtube) mentionné par Sylvestre Huet (Sciences2)
Une mise en spectacle de la radioactivité à regarder avec un recul très très distancié...

FR - http://tinyurl.com/nuclearboy

EN - http://www.youtube.com/watch?v=hWBpMyYq9e0

nuclear_boy


rappel : le site web de la CRIIRAD (dossier Japon) :
http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/sommaire.html

 

 

Posté par clioweb à 09:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 mars 2011

Japon : Yoshikatsu Hiratsuka - 11


- Et la vie a basculé
Les survivants du tsunami racontent leur fuite devant le mur d'eau. 
reportage de 
Jérôme Fenoglio pour Le Monde (21/03/2011) à Rikuzen-Takata, Kamaishi, Kesennuma ..
http://www.lemonde.fr/japon/
http://www.lemonde.fr/japon/infographe/2011/03/21/


- Après l'icône ou la madonne, le vieil homme à la une
(source Arrêt sur images)
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10663

hiratsuka

Yoshikatsu Hiratsuka, a sixty-six-year-old man, cries in front of his collapsed house. His mother is still missing, possibly in the rubble, at Onagawa town (Miyagi prefecture). Version et commentaire The Globe and Mail (17/03/2011)

La douleur d’Yoshikatsu Hiratsuka clonée par Google images
http://tinyurl.com/Yoshikatsu-Hiratsuka

Avec cette variante sur un journal allemand : Dans la neige, il pleure sa femme décédée à Onagawa


- A comparer également avec cette femme à la Une de Libération (jeudi 17 mars 2011)
source : l'atelier des icônes

libe_survivre

 


La couvertude de Télérama (22/03/2011) utilise la partie centrale d'une photo d'Adrees Latif (Reuters) montrant une maison au milieu de l'eau à Kesennuma (15 mars 2011)

latif_kesen

Adrees Latif - A house lies damaged in a river going through Kesennuma City


Cette photo a été retenue par Libération (16/03) dans un article qui parle surtout de Fukushima
http://q.liberation.fr/photo/id/259926
http://www.liberation.fr/monde/01012325870-direct-japon-seisme-accident-nucleaire-fukushima-mercredi

D'autres photos prises par Adrees Latif (Google Images)
http://tinyurl.com/google-images-latif
http://blogs.reuters.com/photo/2011/02/08/adrees-latif-wins-icp-infinity-award-for-photojournalism/
http://blogs.reuters.com/adrees-latif/
 

Les photos de Tadashi Okubo et celle d'Adrees Latif sont en plan large. Les magazines les utilisent en mode portrait. Les bords de l'image ont été découpés. Ils ajoutent tous un soupçon de rouge (le drapeau nippon pour le Nouvel Obs)

latif2

Adrees Latif (détail) - http://q.liberation.fr/photo/id/259926

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


21 mars 2011

Japon : Fukushima, et après ? - 10

fuku_zonessource : Sylvestre Huet


De quelle quantité de radioactivité parle-t-on ?
Quels dangers pour le personnel de la centrale ?
Quelle menace pour la population japonaise ?
Quels risques pour les aliments ?
Et dans le reste du monde ?

Plusieurs questions abordées par Sylvestre Huet dans le blog Sciences2

 

- Plusieurs articles à lire sur la plateforme Culture visuellehttp://culturevisuelle.org/blog/8165

. Le tsunami, l’atome et les cerisiersAugustin Berque, 19/03/2011, article rédigé pour Marianne, mais non publié.
http://culturevisuelle.org/catastrophes/2011/03/19/

 

Japon, l’absence de morts (dans les images),
Yoann Moreau, Culture visuelle 20/03/2011 - Le Temps 19/03/2011

Commentaire personnel en réponse à Yoann Moreau :

La série noire qui vient de frapper le nord d’Honshu est révélatrice du fonctionnement des médias, où les discours occupent autant de place que les images (cf les titres des quotidiens).

La couverture récente pourrait sans aucun doute compléter le bétisier habituel : Fukushima ramenée à une “nuance” (par rapport à 1995), oubli fréquent de la géo (surtout chez des économistes médiatiques pour qui Sendai et Osaka, ce serait la même chose, vu de très très loin). Le jour du séisme, TF1 semble avoir ignoré la subduction, une réalité pourtant simple à mettre en image et à expliquer.

Les corps sont absents écrivez-vous. 
Qui pose la question ? des spécialistes de l’image ? des spectateurs ?
A voir ce qui reste des maisons basses dans les villes côtières, est-ce vraiment nécessaire de montrer en plus les (20 000 ?) cadavres ? Des morgues improvisées ont été montrées, le journal de Denver montre des cercueils …

De plus, les vivants de Sendai sont-ils beaucoup plus présents dans les reportages de ces derniers jours ? Est-ce dû au fait que les journalistes étrangers sont plutôt hébergés à Tokyo ou à Osaka ?

 

Le spectateur moyen garde probablement en mémoire les images du tsunami de 2004. 
Il subit, au moment du repas familial, la violence de certains JT ; 
la course à l’audience légitime une brutalisation plus ou moins consentie. 
De plus, depuis plusieurs années, il faut y ajouter le rapport au cadavre imposé par les séries TV américaines (cf Experts, Bones et qq autres …) . L’autopsie y fait souvent partie de la mise en scène, à la suite de crimes barbares filmés parfois avec une quasi complaisance.

Dans le cas du Japon, la course au spectaculaire et à l’émotion aurait-elle imposé de filmer une noyade en direct (avec caméra de surveillance ?). La TV sait faire, cf la jeune fille d’Arnero en 1985 (capter l’émotion pour faire de l’audience et vendre de la pub).

Les morts de la Nigéria ne répondent-ils pas à un autre enjeu : s’il s’agit bien des enfants du Biafra en 1970, la volonté n’était-elle pas de sensibiliser à un tragédie, au risque de créer la sidération).

Pour la couverture médiatique de Fukushima-Daiichi,
c’est la course à l’instantané qui ne marche plus.
Lire plutôt Sciences2, le blog de Sylvestre Huet (Libération).
Là encore, qui se souciait, ces derniers mois,
des gens qui continuent de vivre à faible distance de Tchernobyl ?

Un dernier mot, à propos du Japon, et des excès de certaines lectures culturalistes :
En 2008, Le Monde avait prétendu avoir retrouvé les cadavres d’Hiroshima.
En fait, le chercheur américain de Stanford (Hoover institute) avait confondu Hiroshima et Tokyo 1923.
Google Images montre peu les cadavres de 1923.
Pourtant Wikimedia Commons les connaît, et Wikipedia parle des violences contre les Coréens
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:1923_Great_Kant%C5%8D_earthquake

Dans ce cas, pourquoi mettre sur le dos d’une culture nationale supposée une lecture paresseuse de la société que l’histoire récente semble contredire ?

 

 

 

Posté par clioweb à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 mars 2011

Japon : Pluie planétaire de ... poncifs - 9

 

poncifs

- Dessine-moi les médias : Pluie (planétaire ?) de poncifs sur les Japonais
Mat Colloghan pour Acrimed : http://www.acrimed.org/article438.html

- - - - - - -

Loin de ces poncifs médiatisés, plusieurs sources très sérieuses pour ce dimanche 20 mars, où le Japon semble écclipsé par les armes en Libye.

D'après Sylvestre Huet, Sciences2, ce matin :

- La situation dans la centrale de Fukushima
.. relachage de vapeur d'eau contaminée du réacteur 3
.. les arrosages massifs continuent
.. l’électricité est toujours attendue

- Panache radioactif - L'IRSN a pu réaliser des simulations à partir des mesures disponibles. Seul l'environnement immédiat de la centrale (aurait) atteint des doses entre 10 et 50 millisieverts ... Le panache radioactif aurait actuellement atteint le nord-est de la Sibérie, les Etats-Unis et l’ouest de l’atlantique. Il devrait atteindre la France à partir du 23 ou 24 mars …
http://sciences.blogs.liberation.fr

- La mesure de la radioactivité en temps réel en France par l'IRSN (carte à lire, pas à voir)

- Le site web du CRIIRAD

sh_irsn_1903
Fukushima, simulation du panache radioactif par l'IRSN (source : Sylvestre Huet, Sciences2)
 
 
 
Japon: risques naturels, catastrophe technologique ?

Le Japon sera au cœur de Planète Terre, l’émission de Sylvain Kahn le 30.03.2011
Marie Augendre (Lyon 2), Vivre avec le volcan - Une géographie du risque volcanique au Japon


Japon : face à la catastrophe, le recours aux échelles géographiques
Une page web très documentée, mais plutôt discrète sur le lobby militaro-nucléaire ; les échelles et les territoires peuvent faire oublier les hommes ...Sylvain Kahn, sur le blog Globe

I. Les Japonais face au risque
A. Antécédents : les tremblements de terre et les raz de marée au Japon
B. Prévention parasismique
C. La culture du risque au Japon

II. Le territoire du séisme et du tsunami de Sendai : la terminaison plutôt rurale de la mégalopole japonaise
A. Images et explications du séisme de Sendai (2011)
B. Images et explications du tsunami
C. Le Nord-Est de la façade maritime japonaise dévasté
D. Une tragédie humaine

III. Catastrophes technologique et industrielle d’un pays très développé : quels territoires ?
A. La catastrophe nucléaire
B. Derrière la catastrophe nucléaire, un très grand nombre d’accidents industriels. Illustration avec la raffinerie d’Ichihara

IV. Le contrecoup (I) : la mégalopole de Tokyo au ralenti

V. Le contrecoup (II) : l’espace économique mondial sous pression
 
* Au hasard de la géo scolaire, un plan et un croquis :

- La puissance du Japon (T Galoisy) :
 
- Périphéries intégrées et périphéries délaissées...

jp_periph
    
source et légende :
 

Posté par clioweb à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 mars 2011

Japon : Twitter sauvera-t-il Tepco ? - 8


tepco_tw

Traduction par Google : Groupe des pannes d'électricité qui s'est terminée le 18 mai [mars ?], 5 3 ■ ■ pannes d'électricité. Quand il fait froid tout le mondeencore des coupures qui nous aident, tout le monde de nous aider à nous sauver, je vous remercie. Notez que demain ne sera pas mise en œuvre pannes d'électricité

- La Tepco communique par Twitter.
Le compte  @OfficialTEPCO est exclusivement en japonais.
Les journalistes de TF1 et du Point paraissent soulagés et rassurés en relayant cette annonce. :-):-)

La TV en continue de montrer des pompiers en uniforme et au garde à vous, de parler de lances à incendie... L'idée d'un sarcophage façon Tchernobyl (avec zone interdite ?) commence à circuler. A l'écran, toujours aussi peu de robots, toujours aussi peu de caméras de vidéosurveillance ( des drones américains auraient servi), toujours aussi peu de capteurs pour mesurer la radioactivité (mais le web propose quelques cartes)

radiations_target

sources : Targetmap - Instant Fundas

Voir aussi le dossier Japon de la CRIIRAD


- L’arrivée d’un cable et la réussite des déversements d’eau
par les camions citernes militaires sur la piscine n°3 n’assurent en rien que le pire est passé, écrit Sylvestre Huet dans son blog Sciences2.

« ...  le premier ministre japonais vient de faire une autre déclaration, martiale, indiquant à la population que « le gouvernement prend en main la situation Fukushima-Daiichi ». Comme si la Tepco avait été laissé à elle même depuis le début de l'accident ... » [ curieux système économique où quelques-uns engrangent les profits quand tout va presque bien, mais où la société tout entière doit payer les pots cassés d'erreurs industrielles délibérées ]


- Philippe Pelletier était l'invité de France-Inter5-7 Boulevard, 18 mars 2011 ).

Un des animateurs parle de Kobé en 1995. Il poursuit : « il y a une nuance supplémentaire cette fois, c'est la centrale nucléaire ». Fukushima, une simple nuance... :-):-)
Quant à la centralisation (et au rôle de Tokyo), elle est réduite à la seule présence de l'empereur... :-):-)
 

La géographie ne sera plus obligatoire dans la Terminale scientifique à partir de 2012. A écouter les questions, la décision de Chatel n'aurait-elle pas été anticipée dans les écoles de journalisme ? A moins que l'animateur n'assume à la place d'un auditeur fantasmé l'expression des idées reçues sur le Japon ?

Pour ceux qui savent lire les cartes, quelques rappels sur le Japon :

jp_nuclear
Les centrales nucléaires au Japon - carte - Source : Perry Castaneda Library
http://www.insc.anl.gov/pwrmaps/map/japan.php
(la carte était cliquable jeudi 17 mars à 12 h)
Egalement La carte des centrales nucléaires au Japon, blog Les Echos et Google Maps

jp_dens2

Répartition de la population au Japon - Source : Wikimedia Commons
La préfecture d'Iwate, au Nord de Sendai, c'est 1,3 M hab sur 15 000 km2,  (d = 90 h/km2)
Miyagi celle de Sendai, c'est 2,4 M hab pour 7 300 km2, d = 325 h/km2
Par comparaison, Tokyo Métropole,  13 M hab, 2 200 km2, d = 6000 h/km2

jp_dens1

Répartition de la population au Japon (sans Hokkaido) - source : ThingstoNote

 

jp_lange

Le relief d'après Lange-Diercke – Sächsischer Schulatlas - ca 1930

jp_megalopolis

Le Japon utile selon le programme de géo en Terminale,
l'actuel (et dans le prochain qui ne sera obligatoire qu'en ES et en L ) - source Yves Guiet 

 

 

 

Posté par clioweb à 09:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 mars 2011

Japon : Vers le nucléaire durable ? - 7

 nasa_toho

MISR image from March 16, 2001 -  March 12, 2011during Terra orbit 59731
http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA13913

Le Japon occupe une place très importante sur le web. Amasser des dizaines de liens, inventorier des centaines d'articles, cela prend du temps, mais c’est une solution simple (les pages d'annuaires ne manquent pas). Faire une sélection et choisir de ne mettre en avant qu’un nombre restreint d’adresses, c’est beaucoup plus difficile. Hier l’accent a été mis sur l’analyse du géographe Philippe Pelletier (à qui on a prêté le site web de Rémi Scoccimaro)... :-)

Le temps de questions (au lobby militaro-nucléaire, aux décideurs politiques) semble approcher, même si un ancien ministre omniprésent dans les médias a voulu y voir une démarche indécente. Davantage indécente que les décisions de tous les dirigeants qui engagent plusieurs siècles d’existence du reste de l’humanité, au simple prétexte de profits mirobolants à très court terme ?

 

« Un très léger mieux, fragile, dans un combat qui reste indécis», note ce vendredi matin Sylvestre Huet dont le blog est devenu une référence. http://sciences.blogs.liberation.fr/

Hier, sur le blog Sciences2, il posait trois questions : 
Quelles doses de radiations reçoivent les équipes qui combattent l’accident ?
Pourquoi l’information est-elle aussi lacunaire et la coopération internationale aussi lente ?
Une évacuation massive a t-elle été préparée ?
Question annexe : pourquoi les scientifiques sérieux sont-ils aussi peu présents devant les caméras que les géographes ? Serait-ce parce que le spectaculaire et l'irrationnel se vendent mieux sur les écrans ? Et que regarder des pompiers parader en uniforme, cela évite de s'interroger sur l'industrie nucléaire ?
 

Le Temps suggère des amorces de réponse  (pour lire les articles en ligne, il faut s’inscrire au préalable).
http://www.letemps.ch/nucleaire-japonais

« Des ex-cadres nippons accusent » (Tepco, l’entreprise qui gère la centrale de Fukushima et General Electric. Ils font allusion à l’accident de Tokaimura (150 km au N de Tokyo) en 1999 (la filiale de Sumitomo a changé de nom depuis)... « Nous devons au moins au public la vérité sur nos erreurs ».

« .. le complexe nippon de l'atome, confronté à des défis jugés alors trop compliqués et trop coûteux à résoudre, s'est contenté de « bricoler » des solutions. Au mépris de la sécurité ».

« On a pris les risques nucléaires, on a perdu » (Hubert Reeves sur BFM TV - on, ce sont les dirigeants.. 

- Jean-Marie Bouissou : Le choix du nucléaire a été fait de manière bureaucratique, Le Monde 17/03/2011

La puissance du lobby pronucléaire japonais annihile toute velléité de débat, Le Monde 18/03/2011

« Le secteur dispose d'importants moyens financiers, les neuf compagnies d'électricité, à commencer par Tepco, dégageant généralement de confortables bénéfices. Cet argent permet de lever les réticences locales envers des projets de nouvelles centrales. La pratique est ancienne : en 1982, la municipalité de Kaminoseki, dans le centre du Japon, s'était vue proposer un milliard de yens (8,8 millions d'euros) pour accepter la construction d'une centrale par la Compagnie du Chugoku.
De grandes campagnes sont aussi financées dans les médias.. ».

« Dans un tel contexte, il est peu probable que soient véritablement posées les questions de la densité du nombre de centrales nucléaires sur un territoire soumis à de forts risques sismiques, du retraitement des déchets radioactifs qui s'accumulent au centre de retraitement de Rokkasho, dans le nord du pays, ou encore de la volonté de s'engager dans la production de plutonium, voire tout simplement celle de savoir si le Japon doit renoncer au nucléaire. Sauf si le pire survenait à la centrale de Fukushima... »


Envoyé spécial (17/03/2011) fait habituellement commerce des sujets racoleurs. Il a diffusé hier plusieurs reportages autour du risque nucléaire. Madelin qui était ministre de l'industrie du gvt Chirac semble n'avoir rien appris en avril-mai 1986 ( vers 1 h 50). http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Pellerin

Le CRIIRAD : http://www.criirad.org/(à archiver, avec vers 2 h 08 qq minutes de rappel de l'enchaînement des catastrophes au Japon)
 
http://envoye-special.france2.fr/envoye-special.html

tchernobyl300486

France 2, météo du 30 avril 1986 - Envoyé spécial 2005-2011

Combien de temps faudra-t-il supporter les conséquences d'une catastrophe nucléaire ? Le temps de la demi-vie du plutonium ? Ou simplement plusieurs siècles comme le dit Gorbatchev ? (800 ans, cela veut dire qu'il faudrait encore supporter aujourd'hui le pillage de Constantinople en 1204) !!

. Le développement durable a submergé ces derniers temps les discours  et les directives scolaires. Avec cette catastrophe nucléaire en cours, voilà une application brutale et inattendue de l'adjectif durable.
Le lobby militaro-industriel est suffisamment riche et puissant pour faire taire toutes les critiques, ou envoyer ses supporters monopoliser le temps d'antenne (et affirmer sans rire que l'atome protège du réchauffement :-):-) ). La propagande, c'est efficace, mais l'histoire réversible (contre-factuelle, cf La Fabrique du 18/03/2011), cela ne marche pas encore ...


- Sur la plateforme Culture Visuelle 
Séisme au Japon, gloire au Progrès? Yoann Moreau répond à Nicolas Demorand : « Non, vraiment, la technologie moderne ne peut revendiquer son efficacité à traiter des catastrophes car elle  en génère autant qu’elle en résout ». (ND parlait de catastrophe naturelle, pas de désastre nucléaire ]

http://tinyurl.com/visuelle-japon-cata

Déjà vu : l’image de la catastrophe(André Gunthert) : Pour notre malheur, la catastrophe nous surprend à chaque fois. Les images nous aident à refermer la plaie, à renouer les fils interrompus du récit – ce qui apparaît bien comme un moyen de guérir du désastre. http://culturevisuelle.org/icones/1471
- Les catastrophes et l'imaginaire, Jean-François Sabouret et Jean-Marie Bouissou pour Libération 15/03/2011

- « Les Japonais ne sont pas plus impassibles que les autres » (Le Temps)


Séisme du 11 mars 2011 - Planet-Terre

Le radium et le polonium, sur le site de l’Union des profs de physique

- Pearltree Japon 2011(François Arnal et ses collègues)

hokusai

The Great Wave off Kanagawa (1826-1833 ?)
http://en.wikipedia.org/wiki/Hokusai
Au temps où les catastrophes étaient avant tout naturelles...

Posté par clioweb à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 mars 2011

Japon : des images trop vraies - 4

 jp_bp12

No Comment ...

[ Merci à tous ceux qui ont fréquenté ces derniers jours cette revue de presse en forme de blog.
La tragédie dope toutes les audiences.
La dimension humaine devrait toujours rester la priorité absolue.
A entendre les commentaires à propos de tous ceux qui luttent contre la radioactivité, certains dirigeants semblent l'oublier. 
« Je voudrais ne plus faire la une », disait un proche après une très grave opération.
C'est ce qu'il faut souhaiter pour tous les Japonais, dans quelques semaines. ]


15/03/ - Un fort séisme s'est produit à la mi-journée (ce matin à Paris) à l'est de Tokyo.( Magn 6 ?). L'épicentre était situé au large de la préfecture de Chiba - source : Le Figaro 16/03, 6 h 20. Ce nouveau séisme est presque passé inaperçu.

Another rough day in Japan
http://www.greenpeace.org/international/

L'urgence nucléaire (Greenpeace)
http://www.greenpeace.org/france/

La spirale infernale à Fukushima...
Même le réacteur n°4 (un des 6), pourtant à l'arrêt, semble problématique !
[ La Tepco (Tokyo Electronic Company) continue de faire l'actualité à Fukushima. Mais elle échappe en partie à la lumière médiatique, à la différence de BP, la compagnie pétrolière, dans le Golfe du Mexique ]. 
Lire les articles et le blog de Sylvestre Huet, et les questions posées par ses lecteurs.
http://sciences.blogs.liberation.fr/


- Très peu de cadavres à l'image.
Comme à Hiroshima ou à New York lors du 11 septembre.
Pudeur "naturelle" ? 
Que dire alors des photos de Tokyo en 1923 ?
http://www.liberation.fr/medias/01012325632-au-jt-pics-d-audience-et-silences

Une exception, de l'autre côté du Pacifique, dans un journal de Denver : Caskets are placed at a mortuary in Rifucho, northern Japan Friday, March 18, 2011.

Tra i fantasmi di un'ecatombe i cadaveri nelle reti dei pescatori 
Quand l’océan rejette les corps par centaines
« All'oceano e al fango sono serviti quattro giorni per soddisfare la fame dello tsunami »
« L'océan et la boue se sont repus pendant 4 jours »
L'article de Giampaolo Visetti (La Republica) a été traduit par Libération qui a ajouté un p à Republica et une photo de Kensennuma, avec un cargo abandonné
http://www.repubblica.it/esteri/2011/03/15/
http://www.liberation.fr/monde/01012325649

                               jp_bp21

Kensennuma (au nord de Sendai)
http://quocphong.baodatviet.vn/Uploaded_CDCA/thuctap_qpcn/20110314/bp21.jpg

 
- Fukishima, Sendai, Minami-Sanriku, Libération a sélectionné six clichés dans la série avant-après
http://www.liberation.fr/seisme-japon-mars-2011-avant-apres.html

Des images trop vraies pour être réelles (Gérard Lefort, Libération 15/03/2011 dont la une titre "La terre des morts")
La vague noire, une des images diffusées jusquà l'overdose.

« En effet ces images inédites, on les a déjà vues. Cadrées du haut du ciel (hélico ou toit d’un immeuble), elles évoquent du Yann Arthus-Bertrand en négatif qui célébrerait la désolation du monde » écrit Gérard Lefort. 

« Et le monde entier des regardeurs (voyeurs ?) tant sur le Net qu’à la télé, passa alors par tous les états de la sidération : médusé, incrédule, terrifié, fasciné, fatigué et vite blasé. Comme si ces images estampillées « vrai de vrai », se retrouvaient aussi vite périmées que diffusées ».

Sony a retardé la sortie imminente de son nouveau jeu Disaster Report 4.
Un succès assuré ...
http://www.liberation.fr/monde/01012325630-des-images-trop-vraies-pour-etre-reelles


- Dans les médias en France, la catastrophe est une opportunité exploitée par chaque entreprise pour tenter de faire sa com' . En vrac, le patron de France-Inter, Thalassa, et ce matin EDF...

Que d'informations difficiles à recouper et à contrôler, que de poncifs sur le caractère supposé d'un peuple... Parmi les invités de C dans l'air (15/03/2011), aucun géographe ... mais un sociologue et un journaliste ...A écouter l'émission, on a l'impression que tous les Japonais habitent tous le Tohoku côté Pacifique (Wikipedia (en) estime la population de tout le Tohoku à environ 10 M d'hab sur un total de 127 M) . Et toutes les pièces stratégiques utilisées dans les usines de la Mégalolpole viendraient de Sendai.
Lundi 14/03, Ce soir et jamais avait invité Bruno Tertrais. Mais à écouter l'inévitable néo-con (présenté comme essayiste), la catastrophe devenait une source de reconstructions et de profits à espérer, un "challenge", une source de rebond, quasiment un choc salutaire. :-).
Tous ces médias se sont empressés de plaquer sur la France cette catastrophe, comme les précédentes (un tsunami en Alsace, à Fessenheilm ?). Ils appliquent aussi une bien curieuse « préférence nationale » aux victimes (on parle de victimes ou de disparus, pas de morts dans le poste).

Libe_1503

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,