02 septembre 2014

Netflix arrive en France



- Netflix, la TV payante à la demande par internet arrive en France vers la mi-septembre.
Abonnement mensuel fixé à moins de 10 euros (Canal Plus, 39,90 euros) -  AFP 2.05.2014
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/05/21/netflix-lance-en-france-a-la-fin-de-l-annee_1022928


- Netflix's War on Mass Culture, Tim Wu, The New Republic, 04.12.2013
http://www.newrepublic.com/article/115687/netflixs-war-mass-culture
A bas la culture de masse, vive la culture des niches, traduction dans Courrier International 1243, 28.08.2014

« According to Nielsen, Americans on average consume nearly five hours of TV every day, a number that has actually gone up since the 1990s. That works out to about 34 hours a week and almost 1,800 hours per year, more than the average French person spends working. The vast majority of that time is still spent in front of a standard television, watching live or prescheduled programming. Two decades into the Internet revolution, despite economic challenges and cosmetic upgrades, the ancient regime survives, remaining both the nation’s dominant medium and one of its most immutable. »

Netflix, une entreprise qui louait des DVD envoyés dans des enveloppes rouges s'est lancée dans la vente de streaming et la réalisation de séries.
Tim Wu y voit une offensive d'une culture de niches dérivée de l'internet contre la TV de masse.
La publicité est au coeur de cette TV commerciale, où les patrons des chaînes de TV décident de vos soirées
en fonction du temps de cerveau et vous occupent avec la même insignifiance et le même ennui pour tous.
Pour cette industrie du divertissement, New is better than old, live trumps prerecorded, original episodes always beat reruns
 
Avec la TV façon Netflix, un avantage réel : la possibilité de choisir son programme et l'heure où on le regarde, sans dépendre des calculs des patrons de TV.
4 inconvénients :
- Netflix (France) installe son siège à l'étranger et se dispense de financer la création
- La consommation de bande passante est énorme (et provoque le débat sur la neutralité du net : peut-on faire payer l'internaute en fonction du contenu consulté ?)
- La disparition de la TV de la veille comme sujet commun de conversation auprès de la machine à café. Est-ce dramatique ?
- La TV à la demande, c'est payant ; la pub ne disparaît pas, mais change de format.

netflix-mv
cf le dessin de Martin Vidberg, Netflix, ça change quoi ? 29.08.2014
http://vidberg.blog.lemonde.fr/2014/08/29/netflix-ca-change-quoi/


- Netflix, un coup de pied dans la TV - Libération écrans 14.02.2014
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/02/14/netflix-un-coup-de-pied-dans-la-tele_980403
«Du Luxembourg, où est installé son siège européen (avant les Pays-Bas ?), Netflix observe. Trois ans désormais que le débarquement en France est attendu, espéré et redouté ».
« Netflix, c’est un argument de poids : 8 dollars par mois (6 euros) accessible sur ordinateur, tablette ou télé… contre 39,90 euros pour Canal + »
« Pour certains, c’est plié : «Netflix correspond à un usage sociétal, celui de la télé à la demande. On ne peut pas aller contre un usage»

- Face à l'arrivée de Netflix, Paris peine à mener la contre-offensive, Le Monde 25.08.2014
http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/08/25/face-a-l-arrivee-de-netflix-l-executif-tente-d-aider-les-operateurs-francais_4476137_3234.html

- Netflix, objectif France, Joël Bassaget et Benjamin Campion, blog Feuilletons, 27.01.2014
http://feuilletons.blogs.liberation.fr/series/2014/01/netflix-objectif-france.html
http://feuilletons.blogs.liberation.fr/series/2014/06/podcast-netflix-un-service-qui-fait-toujours-debat.html

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,