22 août 2013

Japon et négationnisme

 

- Japon 2013 : un négationnisme par omission - Le Monde

« Lors des cérémonies du 68e anniversaire de la capitulation du Japon, le 15 août 1945, le premier ministre, Shinzo Abe n'a exprimé aucun regret pour les souffrances infligées par les militaristes de son pays envers le reste de l'Asie ».

« Trois ministres et une centaine de parlementaires sont venus s'incliner à Yasukuni » le sanctuaire qui honore les morts pour la patrie (et 14 criminels de guerre condamnés après 1945 par le Tribunal international) et incarne l’idéologie militariste.

« beaucoup de Japonais ne partagent pas le négationnisme de leurs dirigeants actuels »
http://www.lemonde.fr/sujet/cf37/philippe-pons.html

- Quand le maire d'Osaka juge « nécessaires » les « femmes de réconfort », Le Monde 18.05.2013
La pirouette du maire d'Osaka, Le Monde 28.05.2013 : « Toru Hashimoto se dit victime de citations tronquées. Pour tenter de redresser son image, il a renvoyé dos-à-dos le Japon et les autres nations qui ont mené des guerres sans trop se préoccuper du sort des femmes qui servaient au repos de leurs troupes »
Comfort women system, l'armée japonaise et la prostitution organisée :
http://en.wikipedia.org/wiki/Comfort_women  - http://fr.wikipedia.org/wiki/Femmes_de_réconfort

- Le rebond ambigu de la puissance japonaise, Le Monde, 06.06.2013 (« les sorties révisionnistes, sinon négationnistes, de Shinzo Abe enveniment les relations avec ses voisins, écornent l'image du Japon à l'extérieur et irritent Washington »).


lucken-jap-guerre

- La mémoire vive du Japon, Le Monde des livres 24.05.2013 à propos de l'ouvrage de Mickael Lucken
http://fr.scribd.com/doc/143996839/Supplement-Le-Monde-des-livres-2013-05-24
vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=kOiTH03wGY4

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


29 octobre 2012

Pierre Ayçoberry (1925-2012)

 

Aycoberry

Pierre Ayçoberry, site babelio


Pierre Ayçoberry
« Normalien, agrégé d'histoire, docteur ès lettres, Pierre Ayçoberry est spécialiste de l'Allemagne contemporaine et un grand connaisseur français du national-socialisme. Il s'oppose notamment à l'idée que l'accession de Hitler au pouvoir ne serait due qu'aux répercussions de la crise économique de 1929. Le NSDAP, dont les résultats aux élections de décembre 1932 étaient en recul, n'a jamais atteint la majorité absolue au Reichstag ».
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Ayçoberry


En 1996 il traite la question de la question du négationnisme
pour le Cercle d'étude de la déportation et de la shoah (source NM)
http://aphgcaen.free.fr/cercle.htm#nega



- Nécrologie écrite par Patrick Fridenson pour Le Monde Carnet 28.11.2012
http://www.lemonde.fr/disparitions/

« Les deux ouvrages qui le firent connaître du grand public sont ceux consacrés au nazisme.

Le premier, La Question nazie. Essai sur les interprétations du national-socialisme 1922-1975 (Points Seuil 1979), était une entreprise doublement pionnière. Il intervenait alors que très peu d'historiens français se risquaient à étudier cette période. Il exposait les considérables révisions d'interprétation auxquelles un phénomène aussi majeur que le totalitarisme peut donner lieu chez les politistes, les sociologues et les historiens. Il devint immédiatement un classique et fut même plagié par un professeur à la Sorbonne.

Le second livre - La Société allemande sous le IIIe Reich, 1933-1945 (Points Seuil 1998) - conclut à la surestimation de la crise économique mondiale avec l'arrivée des nazis au pouvoir et fit voler en éclats la thèse de la passivité de l'opinion publique face à la dictature ».


.

Posté par clioweb à 11:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,