11 juillet 2013

Place de la République

 

repu

La République rendue aux piétons, ph O. Arandel, Le Parisien, 16.06.2013

Place de la République, allégorie d’un vide mortifère - Pierre Marcelle, Libération, 27.06.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/06/27/place-de-la-republique-allegorie-d-un-vide-mortifere_914243

« Le propos de cette chronique est de dire une stupéfaction devant le néant inauguré l’autre semaine ... »
« Au XIXe, Georges Eugène «Attila» Haussmann ouvrit cette espèce d’espace et les boulevards qui la bordent aux cavalerie et artillerie de l’ordre bourgeois (monarchique, républicain ou impérial) »

« Des mois durant à rêver une colline, une forêt, un gouffre ou un Luna Park, même, des couleurs et de l’audace comme chez Rem Koolhass, pour découvrir, une fois tombées les palissades, une esplanade d’une infinie platitude » ...


A Répu, le succès du vide, Sybille Vincendon, Libération, 04.07.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/07/04/a-repu-le-succes-du-vide_916011

« Quand les passants cessent de traverser un endroit en se dépêchant, là se trouve la réussite d’un espace public. Le parvis de la BNF, déserté, est la démonstration par l’absurde que l’exercice n’est jamais gagné d’avance ».

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,