05 septembre 2014

NVB, La cible

 

libe-nvb

NVB, La cible, titre la une de Libération
(qui a déjà mis NVB en photo le 29 août).


Le quotidien consacre 4 pages à la nouvelle campagne de haine
qui rappelle les méthodes utilisées contre Christiane Taubira.

- De Blum à Vallaud-Belkacem : la stigmatisation des origines - Emmanuel Debono rappelle les «paroles inadmissibles » de Xavier Vallat contre l’investiture de Léon Blum : « ce vieux pays gallo-romain sera gouverné ... par un juif ». Pour l’historien, « un personnage public doit d’abord être jugé sur ses actes ». Attaquer sa personne (ou ses origines supposées) conduit au racisme.

« Il est une manière de présenter l’information qui confine au délit. Elle consiste à façonner un pedigree à sa guise et à prétendre qu’il prévaut sur tout autre facteur. Elle laisse ensuite entendre que certaines origines peuvent représenter une « provocation » pour l’intérêt national. Elle cherche enfin à nier la valeur d’un système qui permet à une personne issue de l’immigration, ayant évolué dans un environnement familial et géographique modeste, d’accéder aux grandes écoles, d’accomplir un brillant parcours politique et de se hisser aux plus hautes fonctions de l’État ».

 « Prétendre que les hommes, et le monde, ne peuvent ni ne veulent se transformer, c’est prendre le chemin de Nuremberg (la ville des congrès nazis) » écrivait en 1937 Bernard Lecache, le fondateur de la LICA.
http://antiracisme.blog.lemonde.fr/2014/09/03/de-blum-a-vallaud-belkacem-la-stigmatisation-des-origines/

nvb-va

source : Thomas Snegaroff, twitter


- A droite, on ne se précipite pas pour défendre NVB, titre Libération : « Qu’il y ait des réactions un peu hystériques, sans les partager, je dis qu’il fallait s’y attendre » affirme Camille Bedin, pensant peut-être à Boutin et à Wauquiez.
http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/03/a-droite-on-ne-se-precipite-pas-pour-defendre-najat-vallaud-belkacem_1092966

- Chantal Jouanno fait la distinction entre la critique d'une politique et les préjugés contre une personne. NVB ne peut être attaquée sur une politique qu'elle n'a pas annoncée. « Les critiques portent donc sur sa personne : on l'accuse d'être une femme, d'être jeune et même de s'appeler Najat »... « La droite forte a toujours été perméable aux attaques misogynes ».

- Pour Alexis Bachelay, député PS, « il faut répondre sur le terrain de l’opinion en dénonçant cette campagne haineuse, la prendre à témoin et marginaliser ceux qui font ça, car ils sont marginaux. Comme il y a quelques mois avec Christiane Taubira ».
http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/03/une-campagne-politique-assez-ignoble-contre-najat-vallaud-belkacem_1092751

- Libération publie une tribune d'autres élus PS :
« NVB incarne une France jeune, diverse et moderne, que rejettent les extrémistes de tout poil. C’est la raison pour laquelle les attaques dont elle fait l’objet doivent être condamnées et dénoncées comme autant d’actes répréhensibles par la loi ».
http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/01/l-education-nationale-et-sa-ministre-face-aux-discriminations_1091509

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,