07 mars 2014

Dix idées reçues sur la Toile

 

Dix idées reçues sur la Toile, Place de la Toile, 01.03.2014
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-dix-idees-recues-sur-la-toile-2014-03-01

avec
Antonio Casilli, sociologue, blog http://www.bodyspacesociety.eu
Amaëlle Guitton, journaliste indépendante, blog http://www.techn0polis.net/

Les dix idées reçues analysées, débattues (au pas de charge) et contredites :
1. Internet, c’est le virtuel et l'immatériel
2. Internet, c’est l’accélération du temps et de la circulation de l'information
3. Nous sommes addicts à nos outils
4. Internet c'est une jungle, c'est un espace de non-droit (le darknet)
5. Les médias sociaux galvaudent la notion d'amitié
6. Internet, c’est la transparence généralisée et la fin de la vie privée
7. Internet, c’est le règne du nombrilisme
8. Les digital natives ont grandi dedans : ils savent tout
9. La gratuité fait perdre le sens de la valeur des choses
10. Internet, c’est le triomphe des individus (et la fin de l’intermédiation)

choix de lectures par Antonio A. Casilli
http://www.bodyspacesociety.eu/2014/03/01/30-references-pour-demystifier-10-idees-recues-sur-le-numerique/

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


24 août 2013

Former des hackers ?

 

Kids can’t use computers… And this is why it should worry you ...
Un texte de Marc Scott, a teacher of Computing and Systems & Control.
Nicolas Le Gland a traduit et mis en ligne une version en français.
http://www.coding2learn.org/
http://www.coding2learn.org/blog/2013/07/29/kids-cant-use-computers/
http://nicolaslegland.wordpress.com/2013/08/15/les-enfants-ne-savent-pas-se-servir-dun-ordinateur/

Dans l'urgence, une jeune prof veut connecter son MacBook au réseau scolaire. Pour accéder au wifi, configurer le proxy, disposer d’internet, projeter une vidéo à partir de Powerpoint, contourner la censure de la liste noire, elle dépend totalement du spécialiste réseau du bahut.  [NB : il existe aussi une liste blanche. Faites ajouter les sites que vous voulez utiliser]
Le prof-technicien décrit sa journée ordinaire :
un élève m’amène son ordinateur portable devenu très lent. Il a oublié d’installer un antivirus… 
une enseignante m’apporte son portable à l’école. « Cette saleté ne se connecte pas à Internet. » dit-elle en colère, comme si c’était de ma faute. Elle a oublié de basculer un interrupteur.
« La vérité est que les enfants ne savent pas utiliser d’ordinateur polyvalent, ni la plupart des adultes que je connais non-plus ». « Comme mon technicien en chef aime le rappeler, « le problème est généralement dans l’interface entre la chaise et le clavier. »
[ La gestion des réseaux dans l'éducation n'est pas exempte de critiques. Pourquoi est-il si facile d'accéder au wifi dans une bibliothèque publique ou un café alors que l'opération est difficile voire impossible dans beaucoup d'universités (Caen et la Sorbonne par exemple). N'y aurait-il pas deux types d'informaticiens : ceux que l'on paie pour empêcher les autres de travailler, ceux qui font tout leur possible pour trouver des solutions aux problèmes rencontrés par les profs et les élèves

« La croyance populaire voudrait que tous les moins de dix-huit ans soient des magiciens de l’informatique, et ce n’est tout simplement pas vrai… Ils savent comment utiliser Facebook et Twitter, YouTube et Pinterest… Demandez-leur de remplacer leur disque dur et ils sont perdus. Demandez leur de réinstaller un système d’exploitation et ils s’écroulent »

A la source de cette situation : le monopole longtemps imposé par Microsoft, avec la complicité des politiciens ; des appareils de plus en plus conçus pour ne laisser aucune latitude à l’utilisateur. Marc Scott évoque aussi son rôle de techno-papa qui « fait à la place des enfants » et prépare ainsi « une famille d’analphabètes numériques ».


« C’est aujourd’hui que sont formés les politiciens, les fonctionnaires, les fonctionnaires de police, les enseignants, les journalistes et des chefs d’entreprise de demain. Ces gens ne savent pas comment utiliser un ordinateur, mais ils vont créer des lois concernant les ordinateurs, appliquer les lois concernant les ordinateurs, apprendre aux jeunes à se servir d’un ordinateur, faire des reportages sur les ordinateurs dans les médias et du lobbying auprès des politiciens à propos des ordinateurs. Pensez-vous que cet état de fait soit acceptable ? »

« La technologie affecte plus que jamais notre vie. Nos ordinateurs nous permettent de travailler et de nous divertir ». Il est urgent de former en conséquence les futurs citoyens.

Arrêtez de réparer les machines pour vos enfants… Ne verrouillez pas leurs ordis, mais apprenez leur à ne pas installer de logiciels malveillants… « Google et Facebook récompensent les enfants qui parviendraient à trouver et à exploiter des failles de sécurité dans leurs systèmes. À l’école, nous excluons les élèves qui auraient tenté de pirater nos systèmes. Est-ce normal ? »

« I want the people who will help shape our society in the future to understand the technology that will help shape our society in the future. If this is going to happen, then we need to reverse the trend that is seeing digital illiteracy exponentially increase. We need to act together, as parents, as teachers, as policy makers. Let’s build a generation of hackers. Who’s with me ? »

« J’attends des gens qui aideront à façonner notre future société, qu’ils comprennent la technologie qui les aidera à façonner notre future société. Pour que cela arrive, nous devons inverser la tendance qui voit l’analphabétisme numérique augmenter de façon exponentielle. Nous devons agir ensemble, en tant que parents, en tant qu’enseignants, en tant que décideurs. Formons une génération de hackers. Qui est avec moi ? »
[des hackers, ou simplement des internautes éclairés et responsables ?]



Posté par clioweb à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 juillet 2011

SH - Trois idées reçues sur Internet


Trois clichés sur Internet véhiculés par les médias :
. Les internautes forcenés n'auraient pas de relations sociales
. Internet serait le territoire de la jeunesse (cf le stéréotype des digital natives) 
. Internet serait un monde à part déconnecté du réel.

Un article d’Antonio Casilli dans un dossier de Sciences Humaines consacré à Nos vies numériques. Un des 4 articles en accès libre et gratuit : http://www.scienceshumaines.com/nos-vies-numeriques_fr_27528.html 


- Antonio Casilli indique une traduction littéraire, source possible de chacun de ces stéréotypes qui ont la vie dure :

. Joseph Weizenbaum dans Computer Power and Human Reason (1976) pour le portrait du « forcené de l’ordinateur », à la mise « négligée » et à l’hygiène « approximative » 

. Marc Prensky, Digital natives, digital immigrants, 2001

. Il cite William Gibson, Neuromancien (1984) pour l’image de « l’hallucination consensuelle vécue quotidiennement par des dizaines de millions d’opérateurs ». 


- Un minimum de bon sens appliqué aux usages développés par près de deux milliards d’internautes, une sociologie qui ne recule pas devant l’analyse de la stratification sociale suggèrent l’inanité de ces clichés.


. En 2007 , chez les étudiants, les interactions informatiques épousaient le rythme de la vie universitaire : les échanges sur Facebook se faisaient « pendant les cours (sic !) et les soirs en semaine »

. Les digital natives ? 
« Les membres de la soi-disant «génération Internet» ne sont pas tous des virtuoses du clavier » . Représentation fantasmatique des rejetons des classes moyennes, ces clichés  médiatiques mettent en avant le rôle des enfants, cibles d’une communication commerciale ; ils ont pour but de séduire les parents acheteurs : les convaincre que l’accès aux technologies serait essentiel les incitera à ne pas reculer devant la dépense ( pour le bien de leur enfant … et l'intérêt des industriels de l’électronique).

« Les nouveaux médias encerclent le monde ». La rupture entre espace physique et espace numérique devient caduque et contre-productive. 

« Internet est l’histoire d’un protocole de communication militaire conçu pour faire face à une apocalypse nucléaire. Il est aussi l’histoire d’une société civile qui s’en est appropriée ».

Internet, une création des militaires ?
Ne serait-ce pas une 4e idée reçue ?
Lire ou relire 
L’alchimie des multitudes, l’ouvrage de Francis Pisani et de D Piotet, dans sa première version en ligne, ou dans la seconde actualisée.
http://clioweb.free.fr/debats/alchimie.htm
  .

SH409-viesnumeriques

source : http://www.scienceshumaines.com/nos-vies-numeriques_fr_27528.html 




Posté par clioweb à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,