20 avril 2012

L'épuisement du narrateur

 

- Christian Salmon, Ces histoires qui nous gouvernent : de Sarkozy à Obama
« un guide de voyage dans les démocraties contaminées par l’hypermédiatisation et la novélisation du politique ».

La suite dans les idées 14.04.2012, à écouter en différé au format mp3
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16260-14.04.2012-ITEMA_20360430-0.mp3

vers la 19e mn
- A la TV, les séries s'usent plus ou moins vite, les spectateurs se fatiguent et fuient. En politique également, la campagne permanente épuise, l'essoufflement narratif guette. L'attente de la  "bête de scène" est mise en scène par son camp, le ""magicien"" va sortir de son sac, mais le performer fatigue, il épuise la crédibilité de son personnage et de son discours.
Face à NS, F. Hollande a tenté "le rêve français", mais il a vite renoncé : il est d'abord l'anti-sarkozy. La campagne se joue sur l'épuisement du narrateur, le sérieux et la cohérence l'emportent sur le spectacle et la course permanente au rebondissement ...

- Pourquoi les journalistes ont-ils accepté et acceptent-ils de se faire balader dans un agenda qui leur échappe ?

27e mn - Avec les outils actuels, nous sommes tous des storytellers, des crapules romanesques. Nous pouvons à tout instant raconter notre histoire ou contredire celle de l'autre. Nous avons tous le pouvoir d'apprécier ou de déprécier les politiques et les journalistes. Dans cette foire au récit, que reste-t-il de la démocratie et de la délibération ?

- Quand les candidats chahutent les dispositifs médiatiques, Arrêt sur images, 19.04.2012
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=13656

.
[ Le storytelling ne doit pas faire oublier
la casse méthodique
opérée ces 5 dernières années, notamment dans l'Education. 
http://clioweb.free.fr/debats/decoupe-public.htm
http://clioweb.canalblog.com/tag/vendrealadecoupe

Voir le bilan considéré avec humour dans le Sarkolol : Profs non formés, L'homme africain, Liliane B., Air sarko one, le Fouquet's, prince jean à l'epad, zéro sdf, la chasse aux roms ... Y ajouter le zéro déficit à 500 Mds d''euros. http://www.sarkolol.fr/index.php


Ni une réalité sociale particulièrement dramatique :

- "C'est pas ça, la vie" Florence Aubenas dans les files d'attente de la CAFLe Monde 18.04.2012
http://www.lemonde.fr/societe/2012/04/18/caf-vie

Guéret, Grenoble, Vienne, la France pauvre face à la CAF, « le premier maillon qui relie les Français à l'Etat. Ou alors le dernier » (avec la politique de pénurie menée).
[Face à cette désespérance et à la misère croissante générée par le capitalisme mondialisé, les idéologues de l'ultra-libéralisme tenteront de faire croire que les salaires coûtent trop cher, que les riches paient trop d'impêts, que l'Etat s'occupe trop du social ... Les activistes ne manqueront pas de suggérer la privatisation intégrale et la prise en charge des pauvres par la charité privée...]


- Que reste-t-il de la jungle de Calais ? Des épines et les migrants -
Renée Greusard et Audrey Cerdan - Rue 89 - 18.04.2012
http://www.rue89.com/2012/04/18/que-reste-t-il-de-la-jungle-de-calais-des-epines-et-les-migrants-231236

.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,