16 mai 2017

Denial : Ne pas compter sur Google

 

- «Google, idéologue du populaire ou opium du peuple ?
Olivier Ertzscheid, affordance, 15.05.2017
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2017/05/google-ideologue-du-populaire-ou-opium-du-peuple.html

« Cela a recommencé. Une nouvelle fois. Lorsqu'on a demandé à Google le nom des historiens de l'Holocauste,
le moteur a renvoyé le nom du chef de file des négationnistes... »

« Du point de vue d'un algorithme, nous ne sommes pas responsables. C'est à dire que nous sommes irresponsables. Irresponsables quand nous affirmons que la terre est plate, que le grand remplacement existe, que l'holocauste n'a pas existé, et toutes ces sortes de choses. Cela aucun algorithme ne l'a encore jamais dit. Mais cela tous les algorithmes nous entendent le dire depuis déjà trop longtemps sans que jamais ils n'aient reçu l'éducation leur permettant de comprendre que tous les discours et tous les régimes d'énonciation n'étaient pas équivalents ».

« Les noirs sont des ..., la terre est ..., l'holocauste n'a pas ... et DI est un... Voilà nos mots ».
Google ne sait pas discerner. Juste calculer. Il nous met face à nos mots / maux.
Ne comptons pas trop sur lui. Apprenons et continuons à exercer notre capacité de jugement.

A la suite de plusieurs suggestions, l'auteur a ajouté qq lignes sur le contexte et l'actualité du cinéma.

« Comme j'essaie d'en faire la démonstration dans mon article, Google s'illustre donc à la fois par sa capacité calculatoire à se faire l'écho d'une actualité, tout en neutralisant et en masquant des éléments de contexte hors desquels l'interprétation de tout résultat se trouve nécessairement - et parfois dramatiquement - biaisée »

 

Denial_2016film   ....   proces-siecle

affiches Denial / Le procès du siècle (SND-M6-films à droite)
http://en.wikipedia.org/wiki/Denial_(2016_film)
+ http://www.senscritique.com/film/Le_Proces_du_siecle/21493194



- Denial / Déni / Le procès du siècle
http://en.wikipedia.org/wiki/Denial_(2016_film)

Twitter a fait allusion voilà qq semaines à la sortie d'un film en France,
conçu à partir d'un ouvrage de l'historien Deborah Lipstadt :
History on Trial: My Day in Court with a Holocaust Denier 2005-2006

Le procès (en diffamation !) contre l'historienne a eu lieu en 2000 en Grande-Bretagne,
à propos d'un ouvrage paru en 1933
L'article de Wikipedia en anglais précise :
Deborah Lipstadt and her legal team had to prove that Irving lied about the Holocaust and is a denier


- La comparaison de l'illustration de deux articles de Wikipedia au 16 mai 2017 est révélatrice.
 

   http://en.wikipedia.org/wiki/Denial_(2016_film)
   
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Proc%C3%A8s_du_si%C3%A8cle
 

   Il faut espérer que les droits permettront de changer l'illustration de l'article en français.:

 

 wiki-denial. wiki-proces-siecle...

 .

 

 lipstadt-emory


Deborah Lipstadt
http://news.emory.edu/tags/expert/deborah_lipstadt/

Elle a publié notamment History on Trial: My Day in Court with a Holocaust Denier 2005-2006
http://fr.wikipedia.org/wiki/Deborah_Lipstadt

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


08 octobre 2012

Ecole : des ministres et des mots

 

Les ministres passent, les mots aussi. Véronique Soulé, blog C'est Classe !
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2012/10/education-des-mots-et-des-ministres.html


du côté de Chatel :
l'excellence, les performances, l'optimisation des moyens, la personnalisation, l’évaluation,
opposés à l'égalitarisme, l'immobilisme ...
L'usage d'une langue technocratique pouvait habiller d'une illusion de modernité une politique brutale de privatisation ...


« Pour Vincent Peillon, le choix des mots est plus difficile. Le ministre parle énormément, et sur tout » …
Parmi les termes qui reviennent :
- une école qui rassemble
- l'investissement éducatif
- la pédagogie
- la co-éducation
- les inégalités et la solidarité
- la mixité sociale et la mixité scolaire
... la morale laïque au lieu de l'éducation civique ...

« Maintenant, après les grands mots et les belles promesses, il reste à voir ce qui va changer réellement.
Rendez-vous dans quelques mois ».

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 avril 2012

Archéologie des néo-libéralismes

 

audier-neo


Les habits neufs du néo-libéralisme

Les Nouveaux Chemins avec Serge Audier
l'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10467-13.04.2012-ITEMA_20360090-0.mp3


2 ouvrages à l'origine de cette émission :
Serge Audier, Néo-libéralisme(s) : une archéologie intellectuelle, Grasset, 2012
Lecture par Alter écohttp://www.alternatives-economiques.fr/neo-liberalisme

Le colloque Lippmann : aux origines du néo-libéralisme, dir Serge Audier, Le bord de l'eau 2012
Lecture dans Libération en 2008.


[ Colloque Lippmann, Société du Mont Pélerin, Hayek, Friedman, Aron, Rougier, Allais, Salaun ...  Serge Audier s'intéresse à l'archéologie et aux avatars multiples du néo-libéralisme [désigné sur ce blog comme l'idéologie libérale-autoritaire].

Dans l'émission, il rappelle la critique faite par Foucault (la mise en compétition de toute la société, y compris au sein de l'éducation) et celle de Bourdieu (l'oubli volontaire du social par les économistes). Il conteste la vision du du néo-libéralisme comme une mouvance intellectuelle unique et unifiée. Pour lui, il s'agit d'une nébuleuse hétéroclite : à toutes les périodes, de franches oppositions ont vu le jour entre ceux qui s'en réclamaient. 

Serge Audier termine l'émission en rappelant le lien entre ces théoriciens et les milieux conservateurs (et néo-cons aux USA).
(Certains penseurs n'ont pas hésité à changer de camp : Lippman fut d'abord progressiste). ]

 

Egalement :
Les mots ont un sens - Les mots du néolibéralisme sous la forme d'un plan de métro (au format pdf)
http://clioweb.canalblog.com/tag/novlangue




Perry Anderson, Histoire et leçons du néo-libéralisme. La construction d'une voie unique, 1996
http://page2.ch/EdPage2/p2_neolib_anderson.html


Néolibéralisme et constructivisme, 
Alain CAMBIER - Faidherbe - Lille
http://culture.univ-lille1.fr/fileadmin/lna/lna58/lna58p20.pdf


Penser le néolibéralisme, par Christian Laval -
La revue des livres
http://www.revuedeslivres.fr/penser-le-neoliberalisme-par-christian-laval/


Laurent Jeanpierre, Une sociologie foucaldienne du néo-libéralisme est-elle possible ?
In Michel Foucault : sociologue ? Sociologie et sociétés, vol. xxxviii, no 2, automne 2006
http://www.cip-idf.org/IMG/doc/SociologieFoucaldienne.doc


Le « nouveau » libéralisme, par Catherine Audard
[29-04-2009] - La vie des idées
« Par définition, le libéralisme ne peut inspirer des doctrines dogmatiques et sectaires. C’est pourquoi, par exemple, le néolibéralisme de Milton Friedman, repris par les gouvernements Thatcher et Reagan, est difficilement intégrable dans le camp libéral car il bascule très vite dans le conservatisme par la forme de son argumentation, souvent sectaire et dogmatique, tout autant que par le contenu de ses idées ».
http://www.laviedesidees.fr/Le-nouveau-liberalisme.html


11.1 - Libéralisme et néo-libéralisme
11.4.2 - La novlangue
http://abel.jerome.free.fr/outils/?id=124

 
La toile de la Revue des Livres : http://www.revuedeslivres.fr/la-toile-de-la-rdl/

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 mars 2012

Prendre la campagne aux mots ?

 

Faut-il prendre la campagne aux mots ?
Du grain à moudre, 22.02.2012
Barbara Cassin, Patrick Weil, Dominique Reynié.
l'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10175-22.02.2012-ITEMA_20346747-0.mp3


- Frédéric Pommier : Mots en toc et formules en tic, petites maladies du parler d'aujourd'hui
http://www.lesinrocks.com/medias/numerique-article/t/52931/date/2010-11-03

« Si vous êtes de droite, dites que vous voulez briser les tabous, que vous savez n'être pas politiquement correct, que vous voulez changer de logiciel. Prônez un retour aux fondamentaux, ça ne veut strictement rien dire, mais ça marche.
Si vous êtes de gauche, glissez l'adjectif citoyen (pas civique) dans toutes vos phrases,  rassurez sur la crédibilité de votre projet, préconisez une nouvelle gouvernance, proposez de réenchanter la société »

- Quelques mots commentés dans l'émission :
La France sans les Français ?
Le peuple
référendum et plébiscite
La vérité (protester qu'on va bientôt dire la vérité, qu'il faudrait la dire ...)
ou les convictions ?
un syllogisme faux : « Quand on aime la France, on dit la vérité aux Français ; l'Autre ment, donc il n'aime pas la (ma ?) France »

- Parmi les manques cités : l'égalité, le contrat, le jugement, la citoyenneté
Y ajouter ce qui a déjà servi en 2007, mais qui a été balayé par la pratique de 5 ans de sarko-berlusconisme : « Ensemble, tout est possible », « Travailler plus pour gagner...» ...


- Les éléments de langage ont tout envahi, jusqu'à la caricature.
Leur succès tient à l'obsession du contrôle, en partie face à l'omniprésence des micros ; mais il traduit plus encore le triomphe de la politique comme support de carrière lucrative (avec ou sans convictions), une annexe du marketing, de la communication (le nouveau nom de la propagande).
Les journalistes aux ordres savent en faire leur pain quotidien, mais les électeurs sont de moins en moins dupes : ils connaissent la distance entre le storytelling et la réalité, ils ne croient plus guère aux promesses qu'osent encore faire certains candidats.

 

menteurs

Editions Plon : http://www.plon.fr/ficheLivre.php?livre=9782259217231


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Henri Guaino, à bout de mots

 

Henri Guaino, à bout de mots
Daniel Schneidermann - Libération

Lors d'un débat sur France 3 Ile-de-France, Henri Guaino explose en plein vol : «C’est insupportable, à la fin. Je peux parler, oui ? Taisez-vous ! »

Extraits de l'analyse de D. Schneidermann :

« Cet homme fut peut-être, naguère, un républicain authentique. Il a été recruté pour ça. Et soudain, les boutons ne répondent plus. On a bien joué, pourtant. Recruter Guy Môquet pour couvrir une politique anti-immigrés, il fallait tout de même y penser. Mais à force de le secouer, on a fait tilter le flipper. Et les mots se refusent. Exploités, tordus, ils ont décrété la grève sauvage. Et cette fois, chacun s’en aperçoit ».

« Qu’une petite bande semant froidement haine et discorde ait mis la main sur la République pendant cinq ans, n’est pourtant pas le plus surprenant. Le plus surprenant, c’est que ce racisme officiel a fini par paraître acceptable au-delà du premier cercle sarkozyste ».

http://www.liberation.fr/politiques/01012393836-henri-guaino-a-bout-de-mots

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 décembre 2011

La mondialisation au prisme des mots

 

Eddy-O-globe

Gerald A. Eddy Fold-O-globe - source : blog Histoire globale

2 articles de Vincent Capdepuy mis en ligne ces derniers jours :

- Global war teaches global cartography ()
Un texte pour le blog Histoire Globale,
un titre inspiré de Life, 3 août 1942
http://blogs.histoireglobale.com/?p=1188

. Le fold-O-globe de Gerald A. Eddy
. Les deux globes de 50 pouces offerts à Roosevelt et à Churchill (Noël 1942)
. En juillet 1943, l'exposition « Airways to Peace » au MOMA évoque la géographie de l’« ère aérienne » (air-age geography)
« Notre pensée à l’avenir doit être à l’échelle du monde [world-wide] » écrit En 1942, Wendell Willkie, l’ancien candidat républicain en 1940 rallié à F. D. Roosevelt après une mission qui l'a emmené en avion autour du monde (périple de 49 jours).


- La mondialisation et l’argument philologique - Au prisme des mots
Cybergeo - http://cybergeo.revues.org/24903

Résumé : « On considère habituellement que le mot de mondialisation a été inventé en français au début des années 1960 et que son usage n’en est devenu fréquent qu’à partir des années 1980, même si par ailleurs on reconnaît que la mondialisation, en tant que processus géohistorique de mise en relation des différentes parties du Monde, est plus ancienne. Aujourd’hui, la numérisation croissante des publications permet d’affiner les recherches sur l’usage passé des mots et sur leur apparition. Il apparaît ainsi que le mot français de  mondialisation remonte à la période de la Première Guerre mondiale et que depuis ce moment il a été régulièrement utilisé, mais sans trouver le succès qu’il a connu à partir des années 1980. De façon plus générale, l’étude historique du champ lexical de la mondialisation, en français et dans d’autres langues européennes, mise au regard du processus même de mondialisation depuis la fin du XVe siècle, permet de suivre les différentes étapes de l’élaboration d’un discours occidental sur la mise en place d’un Monde unifié à partir de l’époque moderne jusqu’à aujourd’hui ».

XVIe – XVIIIe siècle : élargissement de l’horizon et unification progressive
Du début du XIXe siècle au début du XXe siècle : l’émergence de la mondialité (mutation des transports, international, la mondialisation comme idéal...)
Le court XXe siècle : La banalisation : le Monde vu des airs,  un projet de gouvernance, le fait mondial

planes-2-1946

« L’avion a changé la géographie » - Extrait - Source : Planes 11/1946 - VC-Cybergeo-2011


.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 août 2011

Les mots de la crise

 

- Les mots de la crise
Moins de trois ans après la tempête boursière de l'automne 2008, la planète finance est de nouveau plongée dans la tourmente. Quels sont les ferments de ce nouvel accès de tension sur les Bourses mondiales ? Qu'est-ce qui affole les opérateurs des marchés ? Réponse en dix définitions : Dette souveraine, Agence de notation, Spread, AAA, Défaut, CDS, FEFS, Double Dip, Quantitative easing, krach
http://www.lemonde.fr/economie/2011/08/11/

- La face cachée des agences de notation -
double page dans Libération, un article de Nicolas Cori à lire en ligne demain samedi 13 août


- Lire également le dossier en ligne d'Alter éco cité hier.


- Claire Lacombe suit le cheminement de la rumeur qui a ébranlé la Société Générale. Elle cite la fiction Terminus pour l'euro, publiée cet été par Le Monde, et
évoque des lectures à contresens diffusées via Twitter.
[ Les financiers ne seraient-ils pas tous des êtres rationnels, au service de la main invisible ? ]
http://www.lemonde.fr/economie/2011/08/12/

.

1208-lepoint

http://www.lepoint.fr
    .

.1208-N-O


http://hebdo.nouvelobs.com/


Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 août 2009

Les mots ont un sens


. - Les mots ont un sens
La novlangue néolibérale exposée sous la forme d'un plan de métro.

preneur


Les concepts - lignes de métro :
1.   La globalisation / la mondialisation
2.   L’esprit de l'entreprise
3.   La rhétorique guerrière
4.   Le peuple et les élites
5.   Les valeurs de la République
6.   La communication et l'éducation
7.   Le train des réformes
8.   L’état social actif
9.   L'étranger et le problème de l'immigration
10. Désamorçage de la critique et dialogue social
11. La société civile à la rescousse
12. Les embellissements périphériques du discours
13. Le management de l'individu


Les mots ont un sens : 
http://www.arterroriste.eu/paysages-invisibles/mots-du-pouvoir

Le plan de métro de la novlangue néo-libérale
:
http://arterroriste.pagesperso-orange.fr/plan5grand.pdf

Le décodage du plan de métro :
http://pagesperso-orange.fr/arterroriste/pdf/Lesmots.pdf

(en cas de pb, copier l'adresse dans Internet Archive)

.

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,