18 janvier 2019

colloque : Relire ... Pierre Chaunu

 

chaunu-titre

 

 

L'Europe, le Monde et les historiens du XXIe :

Pour une relecture des idées de Pierre Chaunu


Mémorial de Caen

le programme en affiche


Mercredi 6 février 2019

10h15 - L’Espagne de Pierre Chaunu
       Sylvain Lloret

10h45 - Le “Charles Quint” de l’historien
       Juan Carlos d’Amico

Systèmes de civilisation et crises dans le paysage démographique indien du Pérou (1532-1980)
      Natividad Ferri

L’Amérique et les Amériques au XXIe siècle
      Louise Benat Tachot


Des méthodes de la démographie historique
.
     Jean-Pierre Bardet

14h15 - Histoire religieuse et approche quantitative : les mariages mixtes à Paris
     Vincent Gourdon et Cyril Grange

Les discours testamentaires juifs en Italie centrale à l’époque moderne : une approche comparative (État de l’Église, Toscane)
     Mickael Gasperoni


De l’histoire des mentalités à l’anthropologie historique. Rites et religion
.
     Denis Crouzet

16h15 - L’historien de la mort
      Antoine Roullet

16h45 - Penser le temps des réformes
     Nathalie Szczech

 

Jeudi 7 février

Des concepts en histoire
     Juan Carlos d’Amico

L’historien, la mort, l’amas. Quelques remarques sur La mort à Paris de Pierre Chaunu
     Caroline Callard

Violences de l’Ancien et du Nouveau Monde
     Séverin Duc

La notion de paix
      Thomas Hippler

La notion de civilisation dans l’oeuvre de Pierre Chaunu
      Lucien Bély

 
De l’histoire quantitative et sérielle à l’histoire culturelle 1
    Bernard Garnier

Les archives Chaunu aux AD 14
    Julie Deslondes

Faire parler Pierre Chaunu
    Emmanuel Laurentin

Le nombre et la série, les avatars de l’histoire sérielle
    Bertrand Müller


De l’histoire quantitative et sérielle à l’histoire culturelle 2
     François Rouquet

Chaunu et ses éditeurs
     Benoit Marpeau

Pierre Chaunu et l’ego-histoire
    Isabelle Lacoue Labarthe


Conclusion : Denis Crouzet et Alain Hugon

.

 

Posté par clioweb à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


23 avril 2012

La France des commémorations

 

Rémi Dalisson (U de Rouen), Et la France dans tout cela ? La Fabrique de l'histoire, 20.04.2012
en mp3, au début de l'émission
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-20.04.2012-ITEMA_20361988-0.mp3


extrait :

11 cérémonies nationales honorent des guerres.
Aucun conflit du XXe, victoire ou défaite, n'est oublié dans ces commémorations.

« En écoutant les autorités et les grandes plumes officielles discourir et commémorer,
voire surjouer aux faits de guerre,
l'historien des commémorations ne peut s'empêcher de penser à Barrès,
dans Scènes et doctrine du nationalisme 1905 :
« avec une chaire d'histoire et un cimetière, on a l'essentiel de la patrie ».

si l'enseignement de l'histoire tend à disparaître du système éducatif,
mais aussi de la formation ou de la non-formation des enseignants
depuis la désespérante masterisation,
que reste-t-il pour faire sens et bâtir une nation, un langage commun ?

Rien ou si peu

Il reste les cimetières, et cette obsession du sacrifice guerrier, de la grande figure
comme si la terre gorgée du sang des ancêtres et des morts à venir
suffisait dessiner les contours d'un pays refermé sur son histoire et ses
mythes purement nationaux et militaires;
comme si le sang et la mort étaient les seuls viatiques d'une identité
exclusivement tournée vers le passé, le rituel et ses certitudes ...

... dans cette nostalgie identitaire qui fleure bon le XIXe,
et à laquelle la commémoration de guerre est réduite,
c'est la mémoire fantasmée qui prend le pas sur l'histoire ou sur les histoires
c'est la France qui se replie,
au risque de se couper du reste du monde et de ses évolutions,
en agitant les peurs identitaires dont on sait les conséquences
qu'elles eurent dans le passé et qu'elles ont encore de nos jours ».


Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,