14 avril 2016

Rolande Trempé (1916-2016)

 

trempe
Rolande Trempé (1916-2016)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rolande_Trempé%C3%A9
autre photo sur le site http://sms.hypotheses.org/3773


de nombreux hommages sur Twitter
http://twitter.com/search?q=rolande%20trempe&src=tyah


- Rolande Trempé évoque son métier d'historienne et ses engagements
dans un entretien paru en 2008 dans Le Mouvement social
la fille d’ouvriers, pupille de la Nation, la résistante, la prof à l'ENNA,
la thèse sur les mineurs de Carmaux sous la direction de Jacques Godechot,
le PC et mai 1968, le médiéviste Philippe Wolff + (un antiquisant et le drapeau rouge :-)
http://tinyurl.com/jmw7oe7

L'humanité, 06.01.2014
http://www.humanite.fr/rolande-trempe-dune-integrite-parfaite-jaures-etait-le-desinteressement-incarne


- Rolande Trempé, invitée de la Fabrique de l'histoire, 24.03.2014
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/24/29510464.html

- Rolande Trempé, la notice biographique dans le Maitron
   (rédigée par Michelle Perrot)
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article179921


- Rolande Trempé, une historienne dans son siècle
, Clair Juillet, Mondes sociaux
La 2 GM et les années PCF,
Toulouse et l'université,
de l'histoire ouvrière à l'histoire des femmes,
Education populaire et épristémologie
http://sms.hypotheses.org/3773

 

Publications
- Les mineurs de Carmaux 1, : 1848-1914 / Rolande Trempé préface de J. Godechot Éditions ouvrières,  1971
  Les Mineurs de Carmaux 2, : 1848-1914 / Rolande Trempé Préface de J. Godechot  Éditions ouvrières 1971
- Les trois batailles du charbon : 1936-1947 La Découverte , 1989
- Solidaires : les Bourses du travail Scandéditions 1993
- Vichy et le problème de la main-d'oeuvre "étrangère" dans les mines : le cas des groupements de travailleurs étrangers et des Algériens
- Pour une meilleure connaissance de la classe ouvrière l'utilisation des archives d'entreprise : le fichier du personnel
- Résistantes de l'ombre à la lumière : la représentation de l'action des femmes dans la résistance film de RT, réalisé par Cécile Favier, 2003
- Entretien avec Rolande Trempé, historienne  Jorge Amat, réal. 2000
- Carmaux ville minière  propos recueillis par Alain Boscus  Artois PU 2004
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rolande_Trempé%C3%A9
t http://www.idref.fr/027168743

mineurs-carmaux

Rolande Trempé est l'auteur de la thèse
Les Mineurs de Carmaux (1848-1914), Paris, Éditions ouvrières, 1971


- Les mineurs de Carmaux occupent une grande place dans la Doc Photo 6005,
quand un patron s’appelait encore un patron...
la grève de 1892 - Calvignac, Solages, Jaurès
salaires et profits (1856-1914)
http://clioweb.free.fr/dossiers/carmaux/carmaux.htm



- Camps de femmes, U Toulouse 2 - documentaire, 1994
http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/camps_de_femmes_rolande_trempe.5531

« Le 21 janvier 1939 fut créé, à Rieucros (près de Mende, en Lozère), le premier camp de concentration français. D'abord peuplé par des étrangers considérés comme suspects par les autorités, il sera réservé, après la déclaration de guerre, aux femmes étrangères et françaises. Ce camp se déplacera à Brens (près de Gaillac, dans le Tarn) en février 1942, puis à Gurs (Pau) en juin 1944 ».
«« Sur l'internement de ces femmes, l'historienne Rolande Trempé apporte une mise en perspective politique et historique, entrecoupée des témoignages de Fernande Valignat Cognet, Dora Schaul Davidson, Reina Melis Wessels, Michel Del Castillo, Angelita Bettini Del Rio, Camille Planque Alvarez, Raymonde David Fitoussi, Colette Sanson Lucas, Janina Socha, Steffi Spira, Ursula Katzenschein »

 

docphoto6005

Les mineurs de Carmaux occupent une grande place dans la Doc Photo 6005

 


rappel :
Rolande Trempé, invitée de la Fabrique de l'histoire, 24.03.2014
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/24/29510464.html


.
rappel : .

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 janvier 2012

L'homme qui a coûté 500 milliards

 

500mds

 

Au sommaire de Marianne, 769, 14 janvier 2012 :

- Srkozy, l'homme qui a coûté 500 milliards à la France

- Srkozy contre les profs (Jacques Julliard)
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/marianne/jj-ns-profs.doc
.
Extraits :
« …Tout ce que la société attend du « professeur », c’est son aptitude à encadrer les élèves, à éviter les « histoires » et les « embrouilles ». C’est un travail de police de la jeunesse, au mieux d’animation, parce que la société a peur de ses adolescents et compte sur les enseignants pour les occuper, les distraire, en attendant qu’ils deviennent adultes. Merci pour le cadeau !
Conscient de l’énormité de ce qu’il propose (notation des profs par leurs chefs) , «je ne vois rien de choquant à ce que l’on confie au chef d’établissement cette évaluation », Nicolas Sarkozy ajoute immédiatement : « A condition que
les compétences disciplinaires continuent à être évaluées par l’inspecteur »... C’est exactement la situation actuelle !
Qui croire ? Personne ! Que croire? Rien ! Mais, en attendant, le président aura occupé le terrain.

Alors, au bout du compte, que restera-t-il de ce discours ? L’idée que les profs sont des absentéistes, des fainéants,
des individualistes et qu’il faut augmenter leur maxima de service ! C’est le discours convenu des vieux caleçons de la droite profonde… Voilà ce qui se cache derrière le langage du président de la République : la sourde hostilité, remâchée depuis des décennies, de la France des nantis à l’encontre des enseignants. Le discours de la rentabilité
et du maintien de l’ordre »...

... « Ne nous trompons pas de cible : ce n’est pas l’école qui est malade, c’est la société qui est pourrie.
Pourrie par l’argent. Par la pub. Par le fantasme de la réussite matérielle. Par le conformisme.
Réformer l’école ? Oui, sans doute ! Mais d’abord la défendre ! »

Jacques Julliard dénonce aussi le retour à la tactique de l'hyperactivisme - celui que l'on tente de soigner par le médicament chez les enfants aux USA (cf Libération) - :  le non-candidat se livre « jour après jour à un extraordinaire jeu de bonneteau, où il s’agit de saturer l’atmosphère par l’abondance dés propositions, de sauter de l’une à l’autre pour interdire toute discussion sérieuse, de jouer du paradoxe et de la contradiction avec le plus grand mépris pour les facultés mentales de l’électeur. Cet enfumage permanent ne doit pas masquer la réalité qui se cache derrière: ce qui est acceptable dans ces propositions n’est pas nouveau ; ce qui est nouveau n’est pas acceptable ».

- Un jeune homme en colère (Pierre Joxe contre la démolition de l'ordonnance de 1945 sur la protection des mineurs) - billet d'Alain Rémond.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,