19 novembre 2010

Enfumage et halfalogues

- Remaniement
ou reniement ? Le Canard moque le gouvernement «  resserré » (sic et resic) composé de « professionnels » (re-resic).
Resserré ? Libération a compté : passage de 22 à 21 ministres, de 17 à 8 secrétaires d'Etat.
Professionnels ? De quoi était composé le gouvernement précédent ? d'une troupe de gentils amateurs ?

Les ex-RPR représentent 2/3 des actuels ministres.
AJ a été ministre des Affaire étrangères, MAM ministre de la Défense. A quel poste les a-t-on nommés l'une et l'autre en 2010 ? http://clioweb.free.fr/presse/1temp/canard/reniement.doc

- Halfalogue - milogue : JL Porquet reprend ce terme désignant le bruit imposé par les conversations au téléphone portable : toujours aussi perturbants et dénués d'intérêt, mais indispensables pour nous enfumer et éviter tout vrai dialogue
http://languagelog.ldc.upenn.edu/nll/?p=2375
Foonews-leFigaro

.
- Mid-terms : Aux USA, autre système.
2 ans après une présidentielle, les électeurs ont à se prononcer.
En France, ils doivent attendre 5 ans.
Les Américains votent le même jour pour le président et les représentants.
Pourquoi la France a-t-elle séparé les deux votes ?
Pour laisser l'état de grâce jouer son rôle au profit du président ?

- Régime parlementaire ???...
Article 20.  «  Le Gouvernement détermine et conduit la politique de la nation...
Il est responsable devant le Parlement dans les conditions et suivant les procédures prévues aux articles 49 et 50 ».
http://www.conseil-constitutionnel.fr/

juppe_fl
Kerleroux, Le Canard enchaîné, 17 nov 2010

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 novembre 2010

Internet et les mid-terms

Beaucoup a été dit et écrit sur le rôle d'internet dans l'élection d'Obama en 2008. Dans la seconde partie de Place de la Toile (07/11/2010), Xavier de la Porte interroge Benoit Thieulin sur le rôle qu'a joué internet dans les dernières élections aux USA (42e mn). L'émission au format mp3

Les élections de 2010 et celles de 2008 sont de nature différente (pour la présidentielle, l'incroyable personnalisation favorise la politique spectacle, et la mobilisation capillaire par les réseaux sociaux ; entre 2008 et 2010, il était impossible de maintenir sous tension les volontaires de la campagne de 2008).

Internet est un outil de challenger. Les républicains  ont su observer la mobilisation des réseaux sociaux par Obama, en tirer des leçons et s'en servir en mobilisant leurs partisans (notamment les cheveux gris qui ont du temps disponible...) pour crier leur haine viscérale de la réforme du système de santé. Il faut y ajouter la mobilisation des extrémistes des Tea parties et l'agitation autour de FoxNews).

Les intervenants soulignent la place centrale des enjeux politiques et des choix de l'opinion. Ils mettent l'accent sur l'hybridation entre les médias anciens et les nouveaux (cf la place énorme des vidéos et du buzz), sur les liens entre la réalité sociale et les usages de technologies qui évoluent (Foursquare, Canvasing, géolocalisation pour le porte à porte)

La première partie s'intéresse à la nature des mutations liées à la numérisation :
Quand on parle de « révolution numérique », de quoi parle-t-on ? de technologie ? d’usages sociaux et de mentalités ? de pouvoir politique ? N'est-ce pas une simple facilité de langage ?
invités :
Christophe Deshayes (auteur avec Michel Berry),  Les vrais révolutionnaires du numérique, ed Autrement
Dominique Cardon,  La démocratie internet, promesses et limites, La République des idées

Posté par clioweb à 07:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,