01 octobre 2015

Internet en Chroniques

 

En cours de rédaction de la Chronique internet 432, reproduction d'un billet du 21.11.2010,
un abécédaire dont l'essentiel reste valide, y compris à l'âge du smartphone et de l'Internet mobile



Internet en Chroniques

paru l'Abécédaire, Historiens & Géographes n° 412
version html : http://clioweb.free.fr/chronique/abecedaire/abcd.htm

.
Le succès actuel d’Internet est incontestable. Les derniers manuels de seconde en attestent. Les enseignants, par choix ou sur commande, ont appris à tirer parti de L’alchimie des multitudes  (F Pisani) dans la préparation de leurs cours et en classe. Des premiers SIL’Z aux réseaux actuels à haut débit, que de chemin parcouru ! Entre 1997 et 2010, plus de cinquante Chroniques ont accompagné cette progression des usages d’Internet en Histoire et en Géographie.
(En 2005, un point sur 7 ans de Chronique)

Technologies éducatives. Internet est né en dehors de l’école. Sa réussite est celle de la culture populaire. Cependant, les pionniers ont mesuré son intérêt pour l’éducation. Le réseau a bénéficié de l’acculturation permise par quinze ans d’informatique pédagogique (1985-2000). En classe, quand les effectifs sont adaptés, l’ordinateur et Internet ont trouvé leur place, souvent au service d’une pédagogie active (modules, ECJS voire TPE). Aujourd’hui, le vidéoprojecteur et le tableau numérique renforcent plutôt le cours magistral, alors que les élèves exploitent le cloud computing et le web 2.0. A la dernière rentrée, loin des annonces sur le « Tout Numérique », Internet a été convoqué pour travestir le retard de manuels conçus en flux tendus. Comme une vulgaire roue de secours.

Métier. Internet n’a pas révolutionné l’écriture de l’histoire (cf le programme ATHIS, Rolando Minuti). Le réseau a cependant modifié l’exercice du métier, pour le chercheur et pour l’enseignant : accès aux archives, diffusion des travaux des historiens (revues en ligne, radio en différé)... La vidéo en ligne joue un rôle croissant pour ceux qui enseignent une lecture distanciée de l’image. Mais à lui seul, Internet ne peut compenser le recul de la formation continue  ni faire oublier la suppression de la formation professionnelle en alternance : la pédagogie ne se réduit ni au « ludique » ni à « la tenue d’une classe ».

Listes de diffusion. Le réseau, pour nos disciplines, c’est un espace de travail à distance, où, hors du contrôle institutionnel, des professionnels mettent en commun leurs pratiques, leurs réussites et leurs doutes… Des listes de diffusion ( H-Français, Biblio-fr ), des forums ( Schoolhistory, SLN Geography…), des portails ( WebLettres ) ont préparé l’émergence de communautés numériques, avec leurs affinités et leurs inimitiés. Les outils du web 2.0 prennent la suite.

Traiter ou Communiquer. L’ordinateur est un outil exceptionnel dans le calcul et le traitement des données. Le succès de Google Earth est connu, tout comme sa combinaison du planétaire et du local. Géoclip illustre tout l’intérêt de la cartographie numérique. L’épreuve de croquis au bac a nourri un très intéressant travail d’équipe entre enseignants. Toutes ces productions ont alimenté les sites académiques, les blogs pour la classe et les sites indépendants, personnels ou associatifs.

BN_moins20

Les moins de 20 ans en Basse-Normandie - carte lissée - Sister - Géoclip

Liens. Internet est devenu une source documentaire incontournable, grâce à sa grande capacité d’archivage, au travail des internautes et aux liens entre les pages web. Des bases exceptionnelles complètent l’apport des manuels : Web Gallery of Art, Wikimedia Commons, Survol de France, Newseum… Le réseau fait entrer « le monde » à l’école, mais à la différence des manuels, il n’en fournit pas une lecture scolaire ; il met sur le même plan le loisir et le travail.

lefred2

http://lefredthouron.pagesperso-orange.fr/

L’énormité des contenus accessibles d’un clic peut submerger les élèves et perturber leur attention. Elle incite à réaffirmer le rôle de l’enseignant qui n’est plus celui qui « réinvente la roue », année après année. Elle souligne l’importance d’une veille documentaire collective, pour repérer les personnes ressources et écarter le bruit documentaire. Internet Archive redonne parfois vie aux adresses périmées…

Dans certains domaines, un réel effort serait nécessaire pour enrichir le web francophone en accès libre et gratuit. De plus, la France, pays réputé jacobin, gagnerait à harmoniser les adresses des sites éducatifs, sur le modèle du suffixe .edu utilisé par les universités aux Etats-Unis.

Valider. La fiabilité d’Internet est sans cesse questionnée, parfois davantage que la pédagogie qui accompagne implicitement son usage. Certains se contentent d’une validation hiérarchique. Enseigner la pratique d’une lecture distanciée est préférable, surtout face aux discours des médias. Le « virtuel » omniprésent, c’est en fait du « réel » : le travail des internautes, la circulation des idées sont aussi concrets que les prouesses techniques et leur financement par la société. L’obsession de la « nouveauté » mériterait également d’être analysée.

1ambass

Hans Holbein, Les Ambassadeurs, National Gallery, 1533, Web Gallery of Art

amba-francia

Google Art Project donne accès à une reproduction en ultra haute définition
(zoom en haut à droite).
Le détail est impressionnant. Pas sûr qu'il soit essentiel à la lecture et à la compréhension du tableau.
http://clioweb.free.fr/art/ambassadeurs.htm

Droits. Des associations proposent des contenus dont les droits d’exploitation ont été négociés au préalable. De plus, pour l’image comme pour la vidéo, rien n’interdit de solliciter les auteurs et d’obtenir une autorisation pour des usages non commerciaux.

Controverses. Certains technophobes voudraient « débrancher l’école ». Selon eux, Google Books menacerait la lecture, Wikipedia incarnerait « l’erreur à haut débit », le web rendrait « encore plus bête » et conduirait vers « une dictature des idiots» … Après la télévision, Internet la nouvelle cible d’une presse qui oublie le sens de nuance, balançant entre l’extase et l’effroi. La légende noire se nourrit tantôt de la nostalgie des humanités et de Gutenberg, tantôt d’une allergie aux excès de la promotion commerciale ou des annonces institutionnelles. Plusieurs spécialistes, dont le regretté Roy Rosenzweig, ont souligné l’écart entre les discours et les usages sociaux concrets : la numérisation ébranle le système hérité des siècles précédents, mais le web n’a jamais empêché de penser, de lire et d’écrire.

Internet militant. De nombreuses associations dynamiques savent tirer pleinement parti de l’outil exceptionnel qu’est Internet, pour questionner, débattre, mobiliser - sans oublier d'archiver en vue du travail des historiens.. cf Matériaux n° 79 - 2005. Le réseau des réseaux est au cœur de nombreux enjeux civiques : respect des libertés individuelles, protection de la vie privée, situation des droits économiques et sociaux… Autant de thèmes à débattre en classe.
.

La Chronique internet : http://clioweb.free.fr/chronique.htm


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


13 juillet 2014

L'histoire à l'épreuve du numérique - 2



L'histoire à l'épreuve du numérique - 2

Le séminaire Fichet-Heynlin s’intéresse à l’impact de la numérisation à l’université.
La séance du 26 mars 2014, avec deux historiens invités, a été présentée sur ce blog le 19.04.2014


Jean-Philippe Genet
a co-dirigé l’ouvrage Les historiens et l’informatique : un métier à réinventer.
Une transcription de ses interventions est en ligne :
http://clioweb.free.fr/debats/genet-numerique.htm


Frédéric Clavert
a fait une thèse sur Schacht et codirigé l’ouvrage « L’histoire contemporaine à l’ère numérique ».
Il a mis en ligne la transcription du contenu de son intervention.
http://www.clavert.net/seminaire-fichet-heynlin
et L’administration de la preuve en histoire à l’ère numérique
http://www.clavert.net/ladministration-de-la-preuve-a-lere-du-numerique-et-du-reseau-suites-du-seminaire-fichet-heynlin/

L'audio du séminaire est disponible en ligne :
http://www.reseau-terra.eu/article1309.html


Une présentation courte a été faite dans Historiens & Géographes, n° 427 :

Que change le numérique au travail des historiens ? L’historien doit-il devenir un programmeur ?

Le séminaire ne se limite pas aux réponses habituelles sur le rapport aux archives (bases disponibles en ligne, usage  parfois autorisé de la photo numérique) et sur la publication des travaux (le traitement de texte et l’export en pdf sont des passages obligés, y compris pour les adversaires déterminés de la modernité). Les enjeux centraux sont abordés : la pertinence des questions posées au passé, la qualité du traitement et de l’interprétation des données.

Jean-Philippe Genet énumère les opportunités manquées. Il dresse un réquisitoire vigoureux. Les historiens ont été actifs dès les années 1960 au sein d’équipes comportant des techniciens. L’étude des Florentins au XVe a été une réussite, celle des conscrits de la Restauration, un échec relatif. Vers 1980, l’institution a retardé d’au moins dix ans le passage des historiens à la micro-informatique. Dans la gestion des carrières, elle est incapable de prendre en compte le changement volontaire, la pluridisciplinarité assumée ou le travail en équipe.
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg427.pdf

 

Posté par clioweb à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

20 novembre 2013

Peillon et le métier de prof

 

Vincent Peillon met en chantier la définition du métier de professeur - Le Monde Education 18.11.2013
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/11/18/vincent-peillon-met-en-chantier-la-definition-du-metier-de-prof_3515383_823448.html
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2013/11/18/la-reforme-du-metier-d-enseignant-un-defi-pour-peillon_3515592_3208.html


L'idée n'est pas de s'attaquer au temps de service de dix-huit ou de quinze heures – ce qui soulèverait un tollé syndical –, mais d'établir la liste de toutes ces missions.

Le ministère a classé les missions du prof en trois catégories :

- D'abord, celles qui se passent en classe – les cours, mais aussi les travaux dirigés, en petits groupes…
- Ensuite, les activités dites complémentaires et obligatoires : tutorat, accompagnement personnalisé, suivi des stages, relations avec les parents, travail en équipe…
- Enfin, toutes les tâches facultatives, que prennent en charge les enseignants sur la base du volontariat

« Le contexte politique tendu [et le rapport de forces] n'incite pas à faire preuve d'audace ... Il faut donc plus s'attendre à une reconnaissance symbolique qu'à une petite révolution. L'ouverture de ces négociations aura au moins l'avantage, pour le ministre Vincent Peillon, de détourner l'attention de l'opinion des rythmes scolaires ».

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 septembre 2013

Peillon philosophe ou ministre

 

- Le style "Peillon", un certain flou - M. Baumard, Le Monde Education 02.09.2013
« On voulait un ministre, on a eu un philosophe ». Sébastien Sihr (SNUIPP-FSU)
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/09/02/le-style-peillon-un-certain-flou_3469615_3232.html


- Le cartable bien chargé de Vincent Peillon pour 2013-2014 - Le Monde Education 02.09.2013
« Durant sa première année scolaire, Vincent Peillon a rebâti les grandes lignes d'une formation des enseignants, et lancé le chantier des rythmes scolaires. Le suivi de ces deux dossiers, qui ne sont ni l'un ni l'autre à bon port, aurait pu l'occuper une année encore, si l'heure n'avait sonné de repenser les zones d'éducation prioritaires (ZEP), de redéfinir le collège et le métier d'enseignant, mais aussi de réécrire les programmes. Quatre dossiers politiquement délicats ».
« Des assises académiques vont avoir lieu dès l'automne ».
« Outre l'urgence de moderniser l'école française, Vincent Peillon a l'obligation d'avancer assez vite pour que ces débats qui concernent le cœur traditionnel de l'électorat socialiste ne viennent pas polluer la campagne des élections municipales de mars 2014, déjà assez mal engagée pour la gauche ».
http://www.lemonde.fr/education/article/2013/09/02/le-cartable-bien-charge-de-vincent-peillon-pour-2013-2014_3469642_1473685.html

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 mai 2013

Nouveaux profs, tout changer ?

 

libe-profs


Nouveaux profs, tout changer ?
La une et 3 pages dans Libération ce matin.


- Les profs demandent leur mutation

- «On ne fait pas ce métier pour la paie»
- «Je ne me vois pas à 65 ans devant des élèves»
- En Allemagne, les disparités sont région
- En Espagne, déprime et baisse salariale

- «Internet oblige à repenser les cours».
Le zapping de la culture TV n'aurait-elle pas davantage d'impact sur les comportements que l'accès permanent à internet ?
http://www.liberation.fr/societe/2013/05/12/internet-oblige-a-repenser-les-cours_902376
A lire en ligne demain mardi

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


10 mai 2013

Prof : 12 Q-R sur le métier

 


Prof : en 12 questions-réponses, à quoi vous attendre vraiment - L’Etudiant 07.05.2013
http://www.letudiant.fr/metiers/prof-en-12-questions-reponses-a-quoi-vous-attendre-vraiment.html

Les clichés sur les professeurs sont tantôt drôles, tantôt déprimants. L’Etudiant vous aide d’abord à faire le tri entre les idées reçues et les réalités du terrain

- Les débuts sont-ils difficiles ?
- Est-on bien payé ?
- Combien d’heures par semaine fait-on réellement ?
- Les profs sont-ils souvent en vacances ?
- Est-ce un métier dangereux ?
- Peut-on être muté partout en France ?
- Les concours sont-ils difficiles ?
- Doit-on suivre des études longues à l’université ?
- Reste-t-on professeur toute sa vie ?
- Faut-il avoir la vocation enfant pour enseigner ?
- Enseignant : doit-on rester neutre, cacher ses émotions ?
- Être prof, ça le fait en soirée ?


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mai 2013

Chers parents d’élèves, vous nous emm...

 

Chers parents d’élèves, vous nous emmerdez
Carmen L. | Prof de français - Rue 89
http://www.rue89.com/2013/05/06/chers-parents-deleves-emmerdez-242098


extraits :
« Les parents évaluent notre travail, nos compétences, nos méthodes, jugent notre efficacité. Maîtrisant la langue française et pouvant placer sur une frise chronologique la Seconde Guerre mondiale (croient-ils), ils interviennent dans les cours de français ou d’histoire-géo et se pensent nos égaux »
« ...Tout comme on préconise de démocratiser le débat politique, on « démocratise » le débat sur les programmes, sur les contenus pédagogiques, les méthodes. N’importe quel père de famille se croit capable d’enseigner une fraction… c’est si facile vous croyez ? »
... « Les notes sont controversées, font l’objet de convocation devant les proviseurs qui, eux-mêmes, finissent par donner raison aux parents, fatigués du défilé permanent dans leur bureau des plaintes. Nos valeurs s’étiolent, on note ... pour éviter les problèmes, on abdique au fils des ans ».
… « Les collègues eux-mêmes jugent leurs propres collègues sur les rumeurs que font courir les parents »
« Pourquoi faut-il que vous cessiez de nous casser les pieds ?
... parce que les premiers qui pâtissent [du climat que vous créez] sont vos enfants
... Parce qu’enfin et surtout, les professeurs sont des professionnels, formés et compétents, et pas des sadiques qui s’acharnent sur vos gosses pour 1 600 euros par mois et des vacances en camping. Et que même s’ils font des erreurs, comme tout professionnel formé et compétent, ils restent professionnels et consciencieux ».
« … petit à petit, ce ne sont plus vos enfants, mes élèves, qui vont m’importer, mais vous lécher les bottes, vous satisfaire, vous jeter de la poudre aux yeux ».

- Un point de vue opposé, celui de Laurence Juin, Le Nouvel Obs, propriétaire de Rue 89 -
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/853174-non-chers-parents-d-eleves-vous-ne-m-emmerdez-pas.html
https://twitter.com/frompennylane
« Savez-vous combien nous sommes à espérer avoir plus de trois parents à une rencontre parents-profs ? À espérer voir une connexion sur le cahier de textes en ligne, pendant le weekend ? ».

« Non, chers parents, vous ne m’emmerdez pas ! Bien au contraire, vous êtes les bienvenus ! »


- Réponse de Caroline Jouneau-Sion, François Méroth et Stéphanie De Vanssay - Rue 89 09.05.2013
« Au sein de l'association e.l@b, nous avons fait un choix différent ».
« Par ce billet, nous ne souhaitons pas nous poser en donneurs de leçon, ni dispenser des conseils qui ne fonctionneraient que dans le monde merveilleux d’une école fantasmée. Nous souhaitons seulement rappeler une éthique de l’enseignant, quelques principes essentiels qu’il convient de continuer à respecter contre vents et marées, malgré la fatigue d’un métier qui est, nous en convenons, un métier souvent difficile ».
http://www.rue89.com/2013/05/09/dire-merde-parents-cest-dire-merde-a-lecole-242187


- « Parents emmerdeurs » ou profs incompétents ? Bernard Girard Rue 89, 12.05.2013
http://blogs.rue89.com/comment/2821143

.
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 mai 2013

Enseigner, un métier qui s'apprend

 

Régis Malet : « Il est au moins admis désormais qu’enseigner est un métier qui s’apprend » - L'Etudiant, 24.01.2013
http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/regis-malet-il-est-au-moins-admis-desormais-qu-enseigner-est-un-metier-qui-s-apprend.html

« l'enseignant n'est pas exclusivement un passeur de savoirs scolaires »
« il est admis désormais qu'enseigner est un métier qui s'apprend, au-delà de la seule maîtrise de connaissances académiques ».

« Les ESPÉ suscitent beaucoup d'espoir, mais aussi des craintes. La concertation sur l'école a mis en évidence l'importance de préparer les enseignants au travail réel plutôt que de vérifier des connaissances déjà validées par l'université. Elle a pointé l'urgence d'une orientation précoce vers le métier, comme dans les pays scandinaves. Je crains qu'en bout de course la pression de la logique académique s'impose de nouveau, que l'on grime un peu les IUFM et que l'on concède, plutôt qu'on ne confère la place que doit avoir l'apprentissage d'un métier, qui en effet s'apprend. Si tel était le cas, nombreux sont ceux qui continueront à chanter les louanges de la professionnalisation sans que le discours s'applique dans les faits ».


.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 avril 2013

LM - Des ESPE encore en chantier

 


- Des écoles du professorat encore en chantier  Le Monde Education  29.04.2013
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/04/29/des-ecoles-du-professorat-encore-en-chantier_3168110_3224.html

Dans la tête des ministres, les ESPE assureront la formation – initiale et continue – des enseignants et des personnels d'encadrement, de la maternelle au supérieur. Elles seront une composante des universités, dotées d'instances de décision et d'un budget propres. La formation en alternance, démolie par la chatelisation, sera valorisée.

« L'idée qu'enseigner est un métier qui s'apprend semble relever du bon sens, observe la sociologue Nathalie Mons. Et pourtant, nous arrivons à ce constat avec deux décennies de retard sur certains pays car nous avons privilégié l'idée de la vocation, du don, plutôt que de la formation ». La France enseigne d’abord les savoirs, la pédagogie vient ensuite. Les autres pays préfèrent l'apprentissage simultané des savoirs et des savoir-faire

La mise en place des ESPE donne l’impression de se faire dans la précipitation. « L'opacité dans laquelle se met en place la réforme conduit à des projets très disparates d'une académie à l'autre » et suscite beaucoup d’inquiétudes.

[ Encore une fois, pour supprimer l'HG en Terminale S, pour détruire la formation en alternance, un texte signé par un ministre suffit, surtout après une campagne méthodique et quelques soutiens complices.
Communiquer sur la « morale laïque » en train de devenir « enseignement laïque de la morale (et du civisme) », ce n'est pas trop compliqué. Mais effacer la chatelisation, Reconstruire une Formation Complète efficace, en tenant compte de points de vue divergents et d'une faiblesse des moyens financiers disponibles, c'est beaucoup plus difficile...  ]

- En Finlande et à Singapour, un cursus de très haut niveau  Le Monde Education 29.04.2013
« En Finlande les enseignants bénéficient d'une grande liberté pour la planification du cours – adaptable à partir d'un cadre national – et pour l'évaluation des élèves. Les inspections scolaires ont été supprimées dans les années 1990 tant le niveau de confiance dans les enseignants est élevé ».
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/04/29/en-finlande-et-a-singapour-un-cursus-de-tres-haut-niveau_3168111_3224.html

Lire également le point de vue de Philippe Watrelot (Les Cahiers pédagogiques).
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/04/27/27020590.html


- En Haute-Garonne, la droite utilise le soutien scolaire pour se faire de la pub.
Aucun cours de morale laïque n'est prévu.
N'est-ce pas un constat des dégâts provoqués par 5 ans de démolition ? interroge la FCPE locale.
http://www.liberation.fr/politiques/2013/04/28/en-haute-garonne-l-ump-a-l-esprit-cours_899672


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 octobre 2012

43500 enseignants : y croire ou douter ?

 

Recruter 43 500 enseignants en 2013 : Le Monde Education

5 raisons d'en douter
Un métier mal payé, Un métier déconsidéré, Des concours boudés, ...

5 raisons d'y croire
la méthode Coué, le chômage des jeunes, deux viviers, une formation rémunérée, l'appel aux seniors

http://www.lemonde.fr/education/2012/10/04/recruter-43-500-enseignants-en-2013

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,