10 juin 2010

LCE : Chatel bourre les classes

«  La question des moyens n'est pas la réponse aux problèmes de l'Education ». « Déployant des trésors de rhétorique, le ministère évoque « l'optimisation » des moyens, leur « rationalisation » et le « renforcement de leur efficience » (sic). Traduire: emploi de la tronçonneuse puis gestion de la pénurie.

Dans Le Canard enchaîné (09/06/2010), Jean-François Julliard décode la prose du ministre marketeur et rappelle le sort d'une étude de Thomas Piketty et Mathieu Valdenaire menée au temps de Gilles de Robien.

Gérard Biard, dans Charlie écrit : « Sous la direction de NS, l'Etat est une entreprise comme une autre [quoique...]. Il va peut-être sous-traiter la formation des profs à Acadomia. Les profs ont déjà l'habitude d'être insultés et maltraités par leur hiérarchie. Cela ne les changerait pas trop ».

Dans la  même page, à propos d'une interview récente sur la TV de maçon, « Elle est voilée pour respecter la tradition iranienne », « elle ne pose pas de questions qui fâchent pour respecter la tradition française ».

jeune

Kiro, Le Canard, 09/06/2010

Posté par clioweb à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


03 juin 2010

La chasse aux profs - 2

Les élèves devront serrer les rangs
Véronique Soulé dans Libération
« En cherchant bien, le ministère déniche des "marges" un peu partout ». C'est impressionnant tout ce que peut faire une DHG (dotation horaire globale) en termes de réduction de moyens avec la  « participation » des acteurs...
La suppression de la formation professionnelle en alternance ne semble pas émouvoir beaucoup. Qu'en sera-t-il en octobre prochain, quand les effets de la démolition apparaîtront pleinement ? Certains syndicats ont déjà souligné la casse organisée du mouvement des mutations : dans un lycée où trois profs partent, un poste est supprimé, un est réservé à un stagiaire. Il ne reste plus qu'un poste disponible pour les titulaires...

.
- 03/06/2010 : Une langue de bois dont on fait les matraques
Claude Robinot commente vigoureusement les propos de la DRH du ministre marketeur dans le dernier Rue des Ecoles (Liste H-Français).
Google Images connaît cette dame, primée par ses pairs en 2008

.
Podcaster l'émission Rue des Ecoles ou capturer le fichier mp3 avec Gigaget ou Net Transport

Extraits :
15e minute
LT - La RGPP qui vise au non remplacement d'1 fonctionnaire sur 2 va continuer, rentrée 2011, rentrée 2012, rentrée 2013.
Jusqu'où peut-on réduire le nombre de profs ?

JT - Je crois.. qu'on n'a pas ...à ce sujet... une réponse... aujourd'hui... ce que.. il est évident...que cette démarche a un aboutissement...
il y a un moment où cela ne devient plus possible...
alors quand ?  je pense que nous n'avons en aucun cas, puisqu'on commence la démarche avec les académies, épuisé l'analyse de l'ensemble des leviers, ni épuisé surtout les résultats que l'on peut escompter si l'on met davantage de souplesse et de responsabilisation dans le dispositif.
Est-ce que c'est 2013 ? 2015 ? euh…

20e La mobilité (traduire changer de métier) est-elle demandée davantage par les profs ? Pourquoi l'encourager ?
Nous n'avons pas d'indication chiffrée
15 000 détachés dans d'autres missions que enseigner en classe
1000 qui accèdent à l'inspection ou à la direction.
Les flux de ceux qui veulent quitter le métier ne sont pas nécessairement en augmentation
Le pacte de carrière prévoit 2 entretiens, un au bout de 2 ans, pour " vérifier que tout va bien ", un au bout de 15-20 ans, pour poser la question d'une seconde carrière sans attendre 5 ans avant la retraite. Nous n'avons pas besoin de la mobilité pour supprimer 16 000 postes l'an prochain.

24 e : La formation professionnelle a été réformée. Qui sera tuteur ? Où les trouver du fait de la suppression des postes ?
réponse vers la 23e (un continuum…)

25e ? Pourquoi avez-vous été embauchée en septembre ? Pour faire de l'innovation sociale ? Pour accompagner des réformes difficiles liées à la RGPP  suppressions de poste )?
elle répond … innovation …

35 - Le DIF sera en vigueur à la rentrée pour les profs à partir des textes de 2007.
La formation aura lieu pendant les vacances, elle sera l'objet d'une contribution financière (50 % du taux horaire)
La priorité est donnée aux actions d'évolution personnelle [à nouveau la « mobilité » ]

Elle évoque aussi l'augmentation de salaire pour les 7 premières années (la « revalorisation » …), (le prétexte, c'est « l'augmentation » du niveau de diplôme) mais botte en touche sur une revalorisation globale.

Elle traite de « l'évaluation de la valeur professionnelle », et affirme vouloir faire de la définition de critères « objectifs » un « chantier de co-construction et de partage »

44e : LT : L'education nationale, vous la voyez comme une mosaïque , les établissements n'auront pas les mêmes moyens, les décisions seront délocalisées. Face aux risques professionnels, que pensez-vous pouvoir faire ?
La santé et le bien-être au travail, c'est un chantier prioritaire [un de plus]…
Elle cite l'embauche de 80 médecins de prévention...

1sur2

Posté par clioweb à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 mai 2010

La chasse aux profs...

- Un document confidentiel du MEN envisage 13 leviers pour réduire le nombre de professeurs.
L'article du Monde 01/06/2010
Le Monde a mis en ligne une copie de ce document -

Libération l'a suivi, avec 3 fichiers au format pdf :
Le plan pour la réduction de postes dans l'Education
Fiche sur l'augmentation de la taille des classes du 1er degré
La fiche du ministère sur les Rased
.
Parmi les leviers cités :
  -  Augmenter l'effectif des classes. Ajouter en moyenne un élève par classe devrait conduire, au niveau national, à la suppression de près de 10 000 classes… Pour le ministère, « il n’est pas démontré en effet que la taille des classes ait un effet probant sur la réussite des élèves »…
  - Fermer les établissements jugés trop petits… et payer des transporteurs.
  - Recourir à des non-titulaires précaires (le retour des MA ?) pour remplacer les absents
  - Placer la  formation continue pendant les vacances («  hors temps scolaire »)
  - Supprimer les décharges horaires des enseignants (dont les missions tice…)
  - Supprimer des intervenants extérieurs et assistants étrangers en langue (un millier d'emplois à récupérer)
  - Mettre fin à la scolarisation des enfants de 2 ans.
   L'alignement des programmes en 1ere ("tronc commun" et imposture de la passerelle) va aussi sans nul doute contribuer à alourdir les effectifs et supprimer des postes. Quant à l'usage actif des ordinateurs, cela restera un voeu pieux dans des classes à 35 élèves.

   « La révolution copernicienne » selon le ministère ?
    Faire choisir par chaque recteur et chaque inspecteur le levier plus efficace dans son académie...

Selon Le Café péda, cette politique sera indolore à la rentrée 2010, mais ses conséquences apparaîtraient en 2011. C'est oublier que depuis plusieurs années, cette obsession de la suppression des postes, le recours aux heures supplémentaires, le gonflement des effectifs rendent de plus en plus difficile le travail des enseignants et de leurs élèves. S'y ajoute une volonté idéologique de saper les fondements d'une école humaniste (cf le projet de programme en 1ere SES).

.
-  Statut de la SNCF : La Commission européenne exige la privatisation de la SNCF (« en 2008, Bruxelles avait déjà, de facto, mis en cause la situation juridique de la société nationale »).
Au nom de la concurrence …
Le commissaire européen aux transports entend fixer à 2030 la date prévue pour la fin du monopole de la RATP sur le métro parisien et les RER. Le Monde économie

Posté par clioweb à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,