22 janvier 2018

Carbone 14 : Yves Coppens

 

Yves Coppens, Origines de l'homme, origines d'un homme
Carbone 14 21.01.2018
http://www.franceculture.fr/emissions/carbone-14-le-magazine-de-larcheologie/coppens-memoires-delephant

« Des menhirs néolithiques aux sauniers gaulois Vénètes, cette aventure ne s’en est pas arrêtée là mais allait s’engager vers des périodes anciennes, des pays lointains. Elle le mènera aux limites du Tertiaire et du Quaternaire dans les régions tropicales de l'Ancien Monde, au travers d’importantes expéditions, d'abord seul, au Tchad, puis en collaboration internationale en Éthiopie (vallée de l'Omo et bassin de l'Afar) »


bio et publications
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Coppens

 

autres ouvrages parus chez Odile Jacob
http://www.odilejacob.fr/catalogue/auteurs/yves-coppens/



Yves Coppens, pages web du Collège de France
http://www.college-de-france.fr/site/yves-coppens/index.htm


Yves Coppens sur France-Culture

http://www.franceculture.fr/personne-yves-coppens.html

Mes années Collège de France, Le salon noir 28.05.2008
http://www.franceculture.fr/emissions/le-salon-noir/yves-coppens-mes-annees-college

L’actualité de la préhistoire, Le salon noir, 29/10/2013
http://www.franceculture.fr/emissions/le-salon-noir/lactualite-de-la-prehistoire

Evolution de l’Homme, évolution de l'environnement, Le salon noir 09/12/2014
http://www.franceculture.fr/emissions/le-salon-noir/evolution-de-lhomme-evolution-de-lenvironnement

Le présent du passé 4 : des pastilles de préhistoire, Le salon noir 27.02.2016
http://www.franceculture.fr/emissions/le-salon-noir/les-eclats-du-passe-prehistorique

Comment sommes-nous devenus humains ? La méthode scientifique 29/08/2016
http://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/comment-sommes-nous-devenus-humains

.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 décembre 2017

Colbert : la réponse du CNMHE

 

Quand la guerre des mémoires éradique l'Histoire

Comité National pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage
Paris, le 16 novembre 2017
http://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1956951041295730&id=1574261962897975
http://97land.com/cnmhe-quand-la-guerre-des-memoires-eradique-lhistoire/


« Nous sommes concernés par les prises de position récentes autour de la demande de débaptiser les lieux publics du nom de Colbert, à partir d'un argumentaire qui met l'accent sur le fait que le nom de Colbert est lié à deux piliers du système esclavagiste colonial de l'Ancien Régime, le Code noir pour la théorie, et les Compagnies de commerce pour la pratique. Cette demande est portée, notamment, dans une pétition dont les initiateurs principaux sont Louis-Georges Tin, du CRAN, et Louis-Sala Molins.

Nous ne sommes pas favorables à cette demande, sur le fond et sur la forme.


Des faits discutables.


Relevons quelques erreurs et incohérences dans l'argumentaire.
L'Edit sur la police des esclaves, ultérieurement vulgarisé sous le nom de Code Noir, qui porte le nom de Colbert, date de mars 1685. Or, Jean-Baptiste Colbert, celui qui est célébré au fronton des bâtiments publics, est mort en 1683, deux ans plus tôt. Le Colbert de l'Edit est son fils, Colbert de Seignelay.

En revanche, Jean-Baptiste Colbert est bien celui qui a restructuré la Compagnie des Indes, en regroupant toutes les compagnies antérieures en deux secteurs géographiques, Orient et Occident. Réformateur, et non fondateur, puisque toutes les compagnies pratiquant le commerce colonial, et notamment la traite des esclaves, existaient bien avant qu'il n'occupe le ministère du Commerce.

Enfin, il est surprenant de s'offusquer de la contradiction entre le nom de Colbert et la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité », puisqu'il existe un décalage de plus d'un siècle entre les deux. La Révolution française, en célébrant Vauban, Turenne, ou Jean Bart, grands serviteurs de la monarchie, n'a pas manifesté une telle passion éradicatrice.


Il faut être attentifs aux contextes croisés.

Il faut élargir le propos. Le problème réside dans la confrontation entre deux mises en contexte. Si la tâche primordiale de l'historien est la contextualisation, celle-ci présente une double dimension, savoir replacer un acteur dans son époque, et tenir compte de la demande actuelle de fractions de nos concitoyens qui s'estiment légitimement victimes d'une action entreprise dans un passé révolu. En l'occurrence, reconnaître chez Colbert à la fois la volonté de rationaliser un mode de production esclavagiste qui n'était guère contesté à son époque, et le souci du service public ; et admettre que les esclaves et leurs descendants sont les victimes d'un crime contre l'humanité, pour lequel l'Etat français porte une lourde part de responsabilité.


Oublier ou déformer le passé conduit à une impasse tragique.

La façon de régler un problème d'éducation et d'intégration est-il d'effacer les traces laissées par l'Histoire dans notre patrimoine commun ? Nous répondons par la négative. L'abbé Grégoire en son temps, franc républicain et ami des Noirs, avait fermement condamné le vandalisme qui consiste à détruire les traces symboliques du passé monarchique et féodal. Le même problème se pose aux Etats-Unis avec les statues des généraux sudistes, en Europe de l'Est avec les nombreuses empreintes du régime totalitaire.

Condamner le passé à l'oubli, outre le risque de le revivre, témoigne d'une conception héroïque de l'Histoire. Un personnage public n'est pas monolithique, prisonnier pour la postérité d'une seule action, enfermé dans une image univoque. Il est complexe et contradictoire, comme le réel. Sortons de cette vision manichéenne, qui oppose tout d'un bloc les héros et les salauds. Substituer des figures héroïques à d'autres qui auraient failli ne changera rien au problème, car nous savons bien que Toussaint-Louverture, ou Louis Delgrès, portaient aussi les contradictions de leur temps et de leur condition. Décapiter la statue de Joséphine relève de la magie, et non de la pédagogie.


Alors, que faire ?


Essayons de manier la plume, plutôt que de brandir les ciseaux ou le burin. Nous préconisons une pédagogie plurielle et collective. L'enseignement de l'Histoire est certes central dans la construction d'un récit critique commun ; mais il faut beaucoup de temps et de patience pour retisser une trame rompue, et pour combattre les mythologies et les approximations véhiculées par la désinformation en réseaux. Les collectivités publiques peuvent contribuer à répandre les informations historiques indispensables au moyen de panneaux explicatifs, ou de brochures, à l'abord des monuments publics, ou bien aider les musées et les archives à organiser des expositions, des conférences pour le grand public. »

Comité National pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage - 16.11.2017


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 novembre 2017

Caen : Mémoires des Massacres du XXe

 

caen-memorial-massacres

Mémoires des Massacres du XXe siècle
CRHQ + Memorial de Caen - 22-23-24 novembre 2017

programme en pdf sur le site du CRHQ
http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/crhq/4865

et en direct et en pdf sur l'agenda du Mémorial
http://www.memorial-caen.fr/les-evenements/lagenda

 

 

Présentation du colloque - version en anglais

1 exemple de site universitaire
The Institute for Holocaust, Genocide, and Memory Studies at the University of Massachusetts Amherst
http://www.umass.edu/ihgms/



Mercredi 22 novembre - 14 h - 20 h

DIRE LA MÉMOIRE : LES MOTS

15h45 - Représentations complémentaires et mémoires en conflit dans le Liban d'après-guerre : le cas des druzes et des chrétiens. - Dima de Clerck

Le questionnaire de la Commission Centrale Historique Juive de Pologne :
la collecte de témoignage des survivants comme vecteur d’une première mémoire de l’événement (1944-1945) - Judith Lindenberg

Les veuves du massacre d'Ascq (avril 1944) : mémoires et silences. Jean-Paul Barrière

18 h Conférence : « Daech, la machine génocidaire contre les Yezidis » par Patrick Desbois

 

Jeudi 23 novembre - 9 h - 20 h

PATRIMONIALISER : LIEUX ET NON-LIEUX

9h - Les espaces de la mémoire dans le Cône sud américain (Chili, Argentine, Paraguay) - Luc Capdevila

- La commémoration des villages brûlés pendant la Seconde Guerre mondiale : analyse comparée d’une mémoire victimaire en Europe. - Alexandra Goujon

- Des sites des massacres coloniaux au Cameroun comme non-lieux de mémoire. L’emblématique cas des chutes de la Métchié (1957-1959) - Eloge Brice Tiemeni Sigankwe


LES MÉMOIRES OFFICIELLES

10h30 - Les jours et les mois qui suivent. Aux sources du souvenir du massacre de Thiaroye, déc 1944 - début 1950. Martin Mourre

Les soviétiques et le procès de Coblence (1962-1963) : enjeux politiques, diplomatiques et mémoriels d'une campagne de propagande". -  Vanessa Voisin

Enjeux mémoriels de massacres de civils commis pendant la guerre de Corée - Jae Yeong Han

Les mémoires de Guernica (26 avril 1937) en Espagne : village martyre de la barbarie nazie, emblème de la paix ou haut lieu du nationalisme basque ? -  Sophie Baby


LES MÉMOIRES OFFICIELLES

14h - Les espaces de la mémoire de la dictature au Brésil : le Memorial da Resistência de Sao Paulo et la Comissao Nacional da Verdade. - Janine Gomes da Silva

Les États-Unis et la question de la reconnaissance internationale du génocide des Arméniens. - Julien Zarifian

La mort de masse à l’ère atomique : mémoire mythique et mémoire historique (1945). - Michael Lucken


L’INTIME ET LE VOISINAGE

15h45 - La mémoire collective à l’épreuve de la politique de l’oubli : le cas des Arméniens en Turquie à travers trois générations. - Nazli Temir Beyleryan

Les représentations antithétiques des massacres de Volhynie (1943). - Nadine Fonta

18h30 - Projection du documentaire « Les ombres, un conte familial », 2013, Leïla Férault-Levy.

 

Vendredi 24 novembre - 9h30 - 16h45


DÉSIGNER, IDENTIFIER, ÉVALUER

9h30 - De "l’incident" au "massacre colonial" : le bombardement d’Haïphong et sa construction mémorielle (20 novembre 1946).  Thomas Vaisset

Autour de la mémoire empêchée du ravin de Kashktak à Tomsk (fédération de Russie) : cartographie 3D d’une trajectoire géo-historique (1937-1940)
- Michel Neyroud  + Oleg Nikolaevich Goussev

Le combat des chiffres. Mémoire, histoire et politique autour du nombre de personnes "disparues" pendant la dernière dictature militaire argentine (1976-1983) - Mario Ranalletti

Mémoires de massacres liés à la dernière séquence de la question d’Orient, dans l’espace public grec, au tournant du XXe siècle. Nicolas Pitsos

La politique mémorielle du génocide des Tutsis (1994) : entre fantasme et réalité.

 

LA MÉMOIRE ARMÉNIENNE

14h - Une mémoire qui résiste à travers les mots : le lexique du génocide des Arméniens dans la langue kurde. - Adnan Celik

Devenir descendant de génocidaire en Turquie : analyse des mémoires des Jeunes-Turcs unionistes. - Duygu Tasalp

Post-mémoire(s) du génocide des Arméniens. Étude comparative sur la 4e génération en Turquie, Arménie et en Diaspora. - Derya Firat,

Quelle(s) représentation(s) des massacres du XXe siècle dans les manuels d’histoire de l’école primaire ? - Nathalie Rezzi


Conclusions
par Stéphane Michonneau

 

- à venir le 15 mai 2018

Les Memory Studies aujourd’hui, un état des lieux.
Sarah Gensburger, CNRS (Institut des Sciences sociales du Politique)
séminaire INA-Matrice-13-Novembre

http://www.memoire13novembre.fr/sites/default/files/Séminaire_mensuel

 

.

.

11 octobre 2017

écrans interactifs

 

Au cœur de nos mémoires : les écrans interactifs

« Phénomène socioculturel de grande ampleur, la généralisation des écrans interactifs affecte de plus en plus les formes coutumières de sociabilité qui président à nos traditions. De quelle humanité à venir laisse présager cette révolution de la connaissance et son incidence sur les mémoires comme sur le lien de l’individuel au collectif ? »
Ch-E Leroux, Les dialogiques, Mémorial de Caen - jeudi 12 octobre 2017

 

Quelques pistes de réflexion,

en texte : http://clioweb.free.fr/debats/1temp/ecrans-interactifs.pdf

et en images (version Google Photos) :

ecrans-images2

http://photos.app.goo.gl/3kv6JjWrw6SRmQfv2

 


.

Posté par clioweb à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


27 janvier 2017

27 janvier : mémoires et prévention

 

birkmem

Birkenau, 18 mars 2001
http://clioweb.free.fr/camps/18mars/18mars.htm

 

- Le 27 janvier pour la mémoire de l'Holocauste, Histoire et mémoires JP Husson

Les camps d'Auschwitz I et Auschwitz II - Birkenau ont été libérés par les soldats soviétiques le 27 janvier 1945
http://fr.wikipedia.org/wiki/Auschwitz

2002 Conseil de l'Europe : 27 janvier Journée européenne de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité.
2005 : AG ONU 27 janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste
2007 BOEN : Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité.
http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/commemorations/27_janvier.htm


- Journée de la mémoire des génocides, 27 janvier Cercleshoah
Journée de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité
un parcours proposé par le Cercle d’étude -
2012, actualisé en 2017
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article206

L’enseignement de l’histoire de la Shoah en Allemagne
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article272

définitions : Génocide, Holocauste, Shoah.
Renouvellement de la question de la Shoah, Claire Zalc pour la Revue Agone
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article350&lang=fr

Archéologie de l’Holocauste à Auschwiz-Birkenau.
Histoire d’une redécouverte
par Andreas Killian, Amicale d’Auschwitz, Allemagne
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article577&lang=fr

- dans le programme de l'ONU, en 2017

. affiches liées à l'expo État de la tromperie: La puissance de la propagande nazie
. Projection du film Jacob le menteur (1974) (1974)
http://www.un.org/fr/holocaustremembrance/2017/calendar2017.html

. « Les femmes et l’Holocauste : courage et compassion »
http://www.un.org/fr/holocaustremembrance/docs/womenandtheholocaust.pdf

. Choix d'articles
http://www.un.org/fr/holocaustremembrance/docs/thematic_articles.pdf
1. De l’Holocauste et de ses implications, Yehuda Bauer
2. L’enseignement de l’Holocauste en Chine, Xu Xin
3. Hitler, Pol Pot et le pouvoir hutu : thèmes distinctifs de l’idéologie génocidaire, Ben Kiernan
4. La Shoah : mémoire et héritage, Simone Veil.
5. L’Holocauste : un indicateur pour la détection et la prévention du génocide en Afrique, Edward Kissi
6. Haine et humanité, Elie Wiesel
7. Dans l’ombre de l’Holocauste, Francis Deng
8. Histoire des Juifs d’Europe aux XIXe et XXe siècles, Monika Richarz
9. Le destin des Roms pendant l’Holocauste : une histoire ignorée, László Teleki

 

- Yad Vashem - The World Holocaust Remembrance Center
http://www.yadvashem.org/
ressources en français
http://www.yadvashem.org/yv/en/education/languages/french/index.asp

 

ushmm-photos

USHMM, la tour des visages, Commons
1300 photos de vie quotidienne dans un village lituanien


- US Holocaust Memorial Museum
http://www.ushmm.org/learn/holocaust-encyclopedia
http://www.ushmm.org/fr
Third Reich, Holocaust, Rescue and Resistance, Victims of the nazi era, women, children, The Aftermath of the Holocaust,


The Holocaust: A Learning Site for Students

Maps, photographs, artifacts, ID cards,oral histories, music,
https://www.ushmm.org/learn/students/the-holocaust-a-learning-site-for-students


- Mémorial de la Shoah
http://www.memorialdelashoah.org/


- rappels veille Clioweb :
http://clioweb.canalblog.com/tag/auschwitz
http://clioweb.canalblog.com/tag/shoah

revue de presse
24 janvier 2015 + biblios 25 janvier 2015

Arte 2017 : http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/01/24/34844582.html

 

auschwitz-poliakov-1964

Léon Poliakov, Auschwitz, Archives Julliard n° 4 1964

 

AB-monument

Birkenau, le choc des mémoires
photos du 18 mars 2001
http://clioweb.free.fr/camps/18mars/18mars.htm

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

16 juin 2016

Bac HG 2016

 

Bac HG 2016
http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/06/16/bac-2016-decouvrez-les-sujets-d-histoire-geo_4951415_4401467.html


Bac HG 2016, série ES-L

sujet 1 : Les mémoires, lecture historique
En vous appuyant sur l’étude menée au cours de l’année, vous traiterez le sujet 1a ou le sujet 1b :
Sujet 1a : l’historien et les mémoires de la seconde guerre mondiale en France
Sujet 1b : l’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie
ou
Sujet 2 : En vous appuyant sur les exemples étudiés au cours de l’année, vous traiterez le sujet suivant :
médias et opinion publique dans les grandes crises politiques en France depuis l’affaire Dreyfus

croquis de géographie
Les dynamiques territoriales des Etats-Unis



Bac HG 2016, série S
sujet 1 :  Le Proche et Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la seconde guerre mondiale
ou   
sujet 2 : La gouvernance européenne depuis le traité de Maastricht

Deuxième partie : réalisation d’un croquis de géographie
croquis de géo
Le continent africain : contrastes de développement et inégale intégration dans la mondialisation

 

Posté par clioweb à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 juin 2016

Le massacre d'Oradour

 

vie-avec-oradour

[Robert Hébras] Une vie avec Oradour, documentaire de Patrick Séraudie 2011

Le massacre d'Oradour-sur-Glane
Le Centre de la Mémoire
 
Oradour-sur-Glane, village martyr
 
Robert Hébras, Une vie avec Oradour, 2011
Joachim Gauck à Oradour, 4 septembre 2013

Sarah Farmer, Oradour : arrêt sur mémoire, Calmann-Lévy‎ 1994
.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mai 2016

Fabrique : François Hollande et l'Histoire

 

hollande-fabrique


Le président de la République François Hollande sur France Culture.
E. Laurentin, La Fabrique de l'Histoire 24.05.2016
http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire/francois-hollande-et-limaginaire-historique

Twitter : http://twitter.com/FranceCulture 24 mai


Hollande : « Président, nous ne faisons pas que rappeler l’histoire. Nous la faisons »
Le Monde 24.05.2016
http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/24/president-nous-ne-faisons-pas-que-rappeler-l-histoire-nous-la-faisons_4925224_823448.html


Hollande: «aujourd’hui, je suis dans l’Histoire» AFP - Libération 24.05.2016
http://www.liberation.fr/france/2016/05/24/hollande-aujourd-hui-je-suis-dans-l-histoire_1454774

Sous l'histoire, les messages très politiques de Hollande
Par Laure Bretton - Libération 24.05.2016
http://www.liberation.fr/france/2016/05/24/sous-l-histoire-les-messages-tres-politiques-de-hollande_1454784


Hollande : « Aujourd’hui, je suis dans l’Histoire » - L’Express
http://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/hollande-aujourd-hui-je-suis-dans-l-histoire_1795093.html


« Je suis dans l'Histoire »
« Guerre d'Algérie : Hollande admet que le 19 mars marque «le début des massacres »
Arthur Berdah Le Figaro  24.05.2016
http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/05/24/

 

L'entretien résumé sur Twitter par France-Culture
http://twitter.com/FranceCulture  24 mai 2016
http://www.franceculture.fr/histoire/entretien-avec-francois-hollande-les-principaux-extraits

"J'ai pris conscience du caractère tragique de l'Histoire (...) j'ai constaté que la tragédie venait s'installer dans le récit" #directPR
"Je savais qu’à tout moment, le pire pouvait surgir, et il a surgi." @fhollande #DirectPR
"Je pense à la guerre en Syrie, en Irak, [...] au Mali. Et au terrorisme qui nous a frappés."
"Ce qui fait la responsabilité du chef de l’Etat, c’est de pouvoir être prêt à saisir l’inattendu."
"L'inattendu ce n'est jamais l'incompréhensible, c'est qu'il y a un moment une catastrophe, un acte terroriste (...)"
"Je suis né en 1954 donc j'ai connu la guerre froide, l'affrontement des blocs, aujourd'hui il ne s'agit plus de cela"
"Aujourd'hui nous sommes en face de guerres où c'est la question de l'Islam, de l'affrontement chiite-sunnite (...)"
"Le califat n’a pas été choisi au hasard par Daech. C’est une référence qui existait et dont ils ont voulu s’emparer."
"Il s’agissait de le faire revivre. Ils sont conscients que l’Histoire a un rôle..."
"... Qu’il y a des mots, des souvenirs, aujourd’hui disparus, et qu’il s’agit de s’approprier."
"On ne peut pas isoler la Recherche, l'Université, de l'action au plus haut niveau (...) dans les Etats"
"Ce qu'il s'est passé après la Seconde Guerre mondiale c'est l'inviolabilité des frontières issues de la colonisation"
"Ce que veut faire Daech c'est de ne plus considérer les frontières, c'est de considérer simplement les appartenances"
"Pour qu'une mémoire soit réconciliée, il faut qu'elle soit connue"
"Ce qu'avait voulu le Général de Gaulle c'était de ne pas exhumer trop ce passé pour que nous puissions vivre ensemble
"Autour de la guerre d’Algérie, il y a des mémoires. Je ne vais parler que des mémoires françaises."
"Il y a aussi une mémoire algérienne qui est parfaitement regardée comme, hélas, douloureuse aussi."
"Les mémoires françaises sont multiples : il y a les Français qui vivaient en Algérie et qui sont revenus, les pieds noirs..."
"ceux qui y ont fait leur service militaire et ceux qui ont participé d’une autre façon à la guerre d’Algérie, au FLN notamment."
"Ce que j’ai voulu, c’est que l’on puisse réconcilier toutes ces mémoires"
"Que nous puissions, à travers cette reconnaissance, vivre pleinement ensemble."
"La réparation elle est symbolique, mais pour beaucoup, elle est matérielle"
"Je suis pour qu'il y ait de la part de la France une vraie compréhension de ce qu'elle est, d'où elle vient"

"Je dois faire en sorte que l'Histoire puisse reconnaître les blessures mais ne pas blesser davantage"
"Dans le contexte mondialisé, la France est une idée qui reste pour beaucoup de peuples mobilisatrice"

"Je ne suis pas pour une conception de l'Histoire ou de la mémoire qui viendrait attiser les divisions".
"Pour ces peuples la France est d'abord une idée émancipatrice, une idée de l'émancipation des peuples, de la liberté"
"La patrie c'est ce qui va au-delà même de nos frontières, qui permet de s'adresser au monde, l'appartenance commune"
"Le nationalisme, Jaurès, l'avait écrit, c'est étroit, replié, revanchard, souvent agressif"
"La patrie c'est ce pourquoi aussi les révolutionnaires se sont levés, c'est Valmy"
"Henri IV est une grande figure de pacification, de réconciliation, et peut-être à tort ou à raison de prospérité"
"Je me suis attaché à l'Histoire contemporaine car c'est cette République là qui se poursuit encore aujourd'hui"
"La République n'est pas achevée, l'histoire continue."
"Je n'ai pas une conception de l'Histoire figée, mythifiée"
"Ce qui est nécessaire c'est de comprendre que ce que nous n'avons pas encore réussi peut être encore à notre portée"
"C'est la question que je me pose aujourd'hui : qu'aurais-je pu faire de différent ?"
"Il y a une responsabilité historique"
"L'Histoire n'est pas écrite par je ne sais quel Dieu malin qui voudrait qu'il y ait une espèce de fatalité"
"Notre système médiatique est un système fondé sur le traitement de l'actualité, sans grandes références historiques"
"Nous sommes dans un jour où il y a des conflits, des occupations. Nous ne sommes pas dans les circonstances de mai 68"
"Mai 68 est beaucoup plus en lien avec Juin 36... là on est dans un conflit assez traditionnel"
"Aujourd'hui le blocage est fondé par une stratégie portée par une minorité."
"Il y a l'impression que l'on donne de manière fugace, volatile dans l'actualité du jour,  ce qui est dans l'écume"
"Ce qui m'habite c'est ce que j'aurais laissé comme trace, ce qu'un autre n'aurait pas pu faire et que j'ai accompli"
"Nous faisons l'histoire, nous ne la racontons pas. Je fais l'histoire. Le Français fait sa propre histoire."

"Un homme politique décrié, repoussé, Churchill, Clémenceau, peut devenir un héros"
"Il ne faut pas être écrasé par l'histoire, par les personnalités, les grands hommes, les grandes femmes."

"La France est un des pays où l'Histoire peut se faire, il n'y a pas beaucoup de nations qui peuvent se dire ça"
"1984, c'est une rencontre inédite qui se produit : c'est la première fois qu'un chancelier allemand vient à Verdun."
"Le geste de Mitterrand avec Helmut Kohl, la main qui se trouve, c'est le symbole de la réconciliation."
"Ce que nous avons à faire avec Angela Merkel c'est de faire que nous soyons dans la relance de l'idéal européen"
"Ce qui est attendu de nous c'est de parler, de dire ensemble ce que nous voulons faire pour l'Europe."
"L'Europe est atteinte par le mal du populisme, on l'a encore vu ces derniers jours en Autriche"

"On voit aussi une Europe qui a eu énormément de difficultés face à la crise des réfugiés"
"On voit une Europe qui ne sait pas exactement se situer par rapport à sa protection, sa défense et sa sécurité"
"Eh bien c'est cette Europe qui doit être protectrice pour les peuples"

 

.

 

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 avril 2016

La mémoire joue-t-elle contre l'histoire ?

 

- La mémoire joue-t-elle contre l'histoire ?
du grain à moudre, 28.03.2016,
avec Henry Rousso et Patrick Boucheron
http://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre/la-memoire-joue-t-elle-contre-l-histoire


« Allons-nous éternellement nous déchirer et nous entretuer ? »

La mémoire devient une prérogative du président.

A vouloir utiliser l'oubli des crimes de la collaboration (le milicien Touvier),
Pompidou fait fausse route. Il prend le contrepied des mentalités
et d'un courant de fond qui interroge la responsabilité spécifique du régime de Vichy
dans les crimes de la 2 GM (cf. l'ouvrage de Paxton).

Touvier est grâcié en 1971, accusé de complicité de crime contre l'humanité en 1973,
arrêté seulement en 1989, condamné à la réclusion à perpétuité en 1994.
http://tinyurl.com/libe-touvier-071996
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Touvier

 
Henry Rousso, Face au passé.
Essais sur la mémoire contemporaine - Belin, 25.03.2016
http://www.editions-belin.com/ewb_pages/f/fiche-article-face-au-passe-27503.php

.


 

.

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,