06 décembre 2010

Wikileaks et les éditocrates

Place de la Toile (05/12/2010) était consacré à Wikileaks
avec Olivier Tesquet (Owni.fr), Romain Pigenel (blog Variae), Versac (Nicolas Vanbremeersch), Benjamin Sonntag (Octopuce, la Quadrature du net) et Rémy Ourdan (Le Monde)
Archiver l'émission au format mp3 et l'écouter en différé

- Pas de révolution technique et des infos d'intérêt très variable.

- Les discours habituels de promotion ont mis en avant 250 000 mémos diplomatiques (sur les 6 dernières années). En fait 800 mémos seulement ont déjà traités par la presse, 1200 sont à venir. On est loin du chiffre commercial complaisamment colporté par les médias.

- Wikileaks a su s'imposer comme sujet dans l'agenda des médias.

- Assange n'a pas publié l'info brute, il a fait le choix de servir d'intermédiaire aux médias. Pour l'exploitation de ces mémos, il a réussi à mettre 5 journaux réputés dans le coup. Besson, qui s'en est pris à Wikileaks, devrait aussi poursuivre en justice un quotidien national...

- 48 : Les intervenants ont souligné un jeu du chat et de la souris :
sous la pression des politiciens, Wikileaks doit protéger ses sources et ses contenus, (il semble plus efficace que la presse conventionnelle) ; L'hébergement doit tenir compte des humeurs des politiciens : aux USA, Amazon a reculé devant les menaces. A Roubaix, OVH a répondu à Besson en interrogeant un juge en référé. Julian Assange a le soutien de tous ceux qui estiment que ce n'est pas à des politiciens de décider de la nature des contenus publiés sur le net.

Les gouvernements disposent de lois (LCEN), mais ils préfèrent agir dans l'illégalité et ne reculent pas devant les méthodes habituelles des barbouzes...

- 50e :  l'épisode actuel est révélateur d'un clivage social et générationnel. Catherine Nay a parlé de Stasi, H Vedrine a utilisé un langage très violent. En fait, décideurs et commentateurs ne comprennent rien au nouvel écosystème de l'information mais ils s'autorisent à prendre la parole, à le stigmatiser. En France, cette dénonciation par les éditocrates a beaucoup d'écho, mais elle est totalement déconnectée du réel [cf le TCE en 2005 ?].

A lire également :
- Les éditocrates - Ou comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n'importe quoi, Mona CHOLLET, Olivier CYRAN, Sébastien FONTENELLE, Mathias REYMOND - La Découverte Nov 2009.
...Ce sont les « éditocrates ». Ils ne sont experts de rien mais ils ont des choses à dire sur (presque) tout et, à longueur de journée. (parmi les articles, « Jacques Marseille au secours des riches »...
http://www.editionsladecouverte.fr/

- Peut-on être journaliste d'investigation sans être hacker ? Xavier de la Porte pour InternetActu
http://www.internetactu.net/2010/06/21/pdlt

- No Secrets. Julian Assange’s mission for total transparency. Raffi Khatchadourian, The New Yorker, June 7, 2010
http://www.newyorker.com/reporting/2010/06/07/

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 août 2010

Frédéric Lordon

- Sur le blog La pompe à phynances (Le Monde diplomatique), articles récents :

26 mai : La dette publique, ou la reconquista des possédants
18 mai : En route vers la Grande Dépression ?
11 mai : Sauver les banques jusqu’à quand ?
  7 mai : Crise, la croisée des chemins
21 avril : La « régulation financière », entre contresens et mauvais vouloir

- Les médias et la crise,
A revisiter, grâce à dailymotion, un arrêt sur images de 2009 passionnant

http://clioweb.free.fr/debats/lordon.htm

.
Revue de presse via Netvibes : http://www.netvibes.com/clioweb#Presse

 

Posté par clioweb à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juin 2010

La cotonneuse évidence

- La cotonneuse évidence de la démographie
Quelle magnifique victoire de la droite, d’avoir réussi à faire pénétrer dans les esprits cette idée simpl(iste) : « Puisqu’on vit plus longtemps, on doit travailler plus longtemps » constate Daniel Schneidermann dans Libération.

Il décode une interview de Strauss-Kahn par Chabot, et interroge : Est-ce vraiment « parce que l’on vit plus longtemps » que la « réforme s'emballe » ? ( et que le chef de l'exécutif se dépêche de devancer les désirs du patronat ?)

.
- Retraites, les pistes ignorées - Le Monde diplomatique juin 2010 (en kiosque ou à lire en bibliothèque)
Jean-Marie Harribey propose de remettre le débat sur les rails de la raison.
Si l'on appliquait aux revenus financiers le même taux qu'aux salaires bruts, les ressources gonfleraient de près de 9 Mds. Même NS envisage une taxation (homéopathique) des revenus du capital...
Les retraites, ce n'est pas seulement une question financière. C'est aussi une question du sens à donner au travail, c'est la question de la place des seniors dans notre société ... La finance ne s'y trompe pas : derrière les retraites, c'est toute une conception de la vie en société qui est en cause.

Les articles de JM Harribey sur les retraites

Sur le site de la Fondation Copernic
. 10 questions, 10 réponses sur nos retraites.
     Texte rédigé par Gérard Filoche et Jean-Jacques Chavigné
. Dix contrevérités sur les retraites.
    Un texte rédigé par Attac et la Fondation Copernic.

Posté par clioweb à 06:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,