05 janvier 2019

Mauthausen : non à la dénaturation

 

mauthausen-beton

Mauthausen : non à la dénaturation des sites de mémoire

Appel du Comité international de Mauthausen (17 novembre 2018)
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article722

 

mauthausen-denaturation

 

Réunie en Assemblée générale, à Paris le 17 novembre 2018,
l'Amicale de Mauthausen s'élève contre une série d'atteintes patrimoniales délibérées
aux sites emblématiques de ce camp par les autorités autrichiennes.
http://bit.ly/2H52ZWW


À Mauthausen, depuis le mois d'avril, l’escalier de 186 marches tragiquement célèbre de la carrière
du Wiener Graben est interdit aux visiteurs, la circulation entre les monuments nationaux est entravée ;
la cour dite « des garages », lieu d'entrée des déportés, de parades SS, et d'arrivée des libérateurs américains
est défigurée par une tour d'ascenseur en béton. Décidées sans concertation,
ni avec les historiens ni avec les organisations de mémoire du camp, ces dispositions
et d’autres prennent prétexte de sécurisation et d'accessibilité, comme s'il s'agissait d'un banal site touristique.

De même, au camp annexe du Loibl-Pass nord, les derniers vestiges ont disparu sous une dalle de béton censée les préserver...

Il y a 80 ans, quelques semaines après l'annexion de l'Autriche par le IIIe Reich,
les nazis créaient ce camp de concentration en y enfermant
quelques centaines d'opposants allemands et autrichiens.
Le 5 mai 1945, les dizaines de milliers de détenus libérés à Mauthausen et ses kommandos
laissaient derrière eux plus de cent mille déportés de toute l'Europe assassinés en masse,
disparus dans les crématoires ou inhumés à la Libération dans des cimetières improvisés.

Les survivants, leurs familles et amis, avec leurs associations
se sont donné la mission première d'empêcher tout déni de mémoire.
Le Mauthausen Komitee Österreich (MKÖ) veille sur les sites
et organise année après année les commémorations avec le Comité international de Mauthausen (CIM)
qui fut créé clandestinement par les détenus et qui a aujourd'hui des représentants dans 22 pays.
MKÖ et CIM se sont conjointement élevés, en vain jusqu'à présent, contre ces altérations scandaleuses.

Depuis 1949, l'Amicale de Mauthausen a érigé plusieurs mémoriaux sur le sol autrichien
et continue de les entretenir. Sur les lieux mêmes, elle éduque à la conscience historique
et travaille à faire vivre l'esprit du Serment prononcé en douze langues par les rescapés, le 16 mai 1945,
sur la place d'appel du camp central :
« continuer la lutte contre l'impérialisme et les excitations nationalistes ».


Les Comités internationaux des camps d'Auschwitz, Buchenwald-Dora, Dachau, Mauthausen,
Natzweiler-Struthof, Neuengamme, Ravensbrück et Sachsenhausen, réunis à Milan le 1er juillet 2018,
se sont indignés des menaces qui pèsent sur les sites, et ont rappelé une résolution
du Parlement européen du 11 février 1993 pour la « protection européenne et internationale
des mémoriaux historiques des lieux des camps de concentration nazis ».

Dans un contexte politique de plus en plus préoccupant à l'échelle internationale, l'Union européenne
et les gouvernements européens ne peuvent demeurer silencieux
devant cet affront à la mémoire de la déportation, dans un pays membre
gouverné par une alliance comprenant un parti d'extrême droite héritier direct du nazisme.

L'Amicale de Mauthausen demande solennellement au Président de la République
et au gouvernement français d'intervenir auprès des autorités autrichiennes
pour que Mauthausen Memorial, conformément aux engagements pris,
préserve les sites dans leur état historique à la Libération,
que soit respecté leur statut de nécropoles,
et valorisée leur fonction d’indispensable repère éducatif.

 

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


04 mai 2015

Mauthausen 5 mai 1945

 

mauth-5mai

 May 6 : Mauthausen survivors cheer the soldiers of the 11th Armored Division
of the U.S. Third Army one day after their actual liberation - source Wikipedia

 

- Mauthausen, le camp où l'on mourait pour bâtir le IIIe Reich - AFP - Le Point 01.05.2015
http://www.lepoint.fr/monde/mauthausen-le-camp-ou-l-on-mourait-pour-batir-le-iiie-reich-01-05-2015-1925639_24.php

Quelques surprises dans cet article de l’AFP repris par Le Point, Le Parisien, Libération, etc. pour le 70e anniversaire de la libération du camp :
. « la moitié des 200 000 prisonniers y sont morts ».
  118 000 morts sur 198 000 déportés, c'est plus près de 60 % que de la moitié.
. Les photos retenues sont totalement anecdotiques et ne disent rien de l’histoire de l'enfer nazi.
. « Mourir pour bâtir... »  « le granite a servi à... » Pourquoi ce titre qui peut laisser croire que la mise à mort (rapide ou lente) des déportés aurait pu avoir un début de rationalité ? Pourquoi parler le « l’idéal de grandeur du IIIe Reich » ? En quoi des prisonniers de guerre soviétiques ou des déportés juifs peuvent-ils être présentés comme des « ennemis incorrigibles du nazisme » ?
. « l’affaiblissement », « l’épuisement », « c'était très très dur » ... Pourquoi ne s'intéresser qu'au travail et taire l'arbitraire des nazis, les coups, la sous-alimentation organisée ?
« Nous sommes tous, au contraire, ici pour mourir. C’est l’objectif que les SS ont choisi pour nous » écrit Robert Antelme à propos de Gandesheim. Lire ce qu'il écrit sur la soupe nazie : http://clioweb.free.fr/camps/antelme.htm
. « Interdit de laver les véhicules » ? Le souvenir des déportés ne mériterait-il pas mieux que cette prose journalistique ?


Sans bénéficier d'un voyage de presse, une recherche sur le web montre qu'un travail important a été mené, notamment en 1995 et en 2005. Le web permet de faire une histoire nettement plus incarnée de ce camp nazi dans l'Autriche annexée.

Lire
. Michel Fabréguet, Mauthausen
. Camp de concentration national-socialiste en Autriche rattachée (1938–1945), Paris, Éditions du Seuil, 1994
. Pierre Saint-Macary, Mauthausen, percer l'oubli : Mauthausen, Melk, Ebensee, l'Harmattan, 2004.
. David Wingeate Pike, Mauthausen, l'enfer nazi en Autriche, Toulouse, Éditions Privat, 2004
http://www.campmauthausen.org/enseigner-bibliographie#fr1


Localiser Mauthausen et les sous-camps :
cartes des camps nazis : http://clioweb.free.fr/camps/cartescamps.htm
Mauthausen et les sous-camps en Autriche :
http://www.mauthausen-memorial.at/int/fr/img/satellitecamps_fr.png
Mauthausen, Gusen, Hartheim, Loibl Pass :
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article108



- Mauthausen-Gusen concentration camp
http://en.wikipedia.org/wiki/Mauthausen-Gusen_concentration_camp
L'article de la Wikipedia en anglais est très étoffé et abondamment illustré.

Franz Ziereis (1905-1945) dirige le camp d'août 1939 à avril 1945
http://en.wikipedia.org/wiki/Franz_Ziereis


Commons : photos d'archives
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Mauthausen-Gusen_concentration_camp
dont une visite d'Himmler à Mauthausen en avril 1941
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Gusen_Himmler_visit

Bundesarchiv_Bild_192-015_KZMauthausen_Himmler

Himmler et les dirigeants SS locaux
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bundesarchiv_Bild_192-015,_KZ_Mauthausen,_Besuch_Heinrich_Himmler.jpg

 

Bundesarchiv_Bild_192-207_KZMauthausenHäftlingebeiderDesinfektion

Les déportés soumis à la "desinfektion" des nazis
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bundesarchiv_Bild_192-207,_KZ_Mauthausen

 

- Les procès des bourreaux nazis en 1946-1947
http://en.wikipedia.org/wiki/Mauthausen-Gusen_camp_trials


- Mémoriaux
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Mauthausen-Gusen_memorials?uselang=fr 

 

mauth1                        mauth2

1949 : le Monument français est construit sur l’une des terrasses où se trouvait le cantonnement SS, occupées aujourd’hui par l’ensemble des monuments nationaux - http://archiwebture.citechaillot.fr/

1958 : un second monument au cimetière du Père-Lachaise à Paris
http://www.souviens-toi.org/photos_mauthausen.html

2015 ? Le troisième monument (électronique) recense l'ensemble des déportés français.
http://www.monument-mauthausen.org/le-troisieme-monument.html


- The exhibition Mauthausen Concentration Camp 1938–1945
http://en.mauthausen-memorial.at/index_open.php
Gusen Life and death in the KZ Gusen camps : http://www.gusen.org/

- Témoignage de Richard Schauseil, 11th Armored Division, Barry University, Miami, 31.01.2011
1/3 : http://www.youtube.com/watch?v=6-eYs2KDEGg
2/3 : http://www.youtube.com/watch?v=mD3KZFx-ip8
3/3 : http://www.youtube.com/watch?v=hCFjo5ZIx78


- Le site de l'Amicale de Mauthausen
http://www.campmauthausen.org/

Le camp de concentration de Mauthausen a été utilisé par les nazis à partir du 8 août 1938 et a été libéré par les forces américaines le 5 mai 1945.
On estime à plus de 198.000 le nombre total des déportés à Mauthausen et à 118.000 le nombre des morts.

. parmi les dossiers :
Nantes 2006 : Le déporté, travailleur esclave ?
Linz 2000 : de la mémoire à la conscience européenne
Lille 2010 : La mémoire autrichienne de Mauthausen sur les sites des camps annexes
2011 : un réseau contre la terreur et pour l'humanité
De l'euthanasie SS aux avancées contemporaines
Les photos perdues du Loibl Pass


- Fonds de l'Amicale nationale des déportés et familles de disparus de Mauthausen et de ses Kommandos.
Analyse textuelle d'un corpus de photos d'archive
http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/fonds/xml_inv/88AJ/88AJ.html


. L'attitude des Autrichiens :
Dans le documentaire Mauthausen pour mémoire (Roy Lekus, France 3, 8 juin 1994)
lecture de cette lettre envoyée à la gendarmerie :
« Je soussigné, EW, déclare posséder une ferme à proximité de la carrière. A plusieurs reprises, j'ai vu fusiller des prisonniers travaillant dans cette carrière. Ceux qui n'ont pas été tués sur le coup sont laissés sur place. Ils agonisent pendant des heures et même pendant la moitié de la journée.
La situation de notre ferme sur les hauteurs nous oblige à être les témoins involontaires de telles horreurs.
Je vous demande de prendre des mesures pour que cessent ces atrocités. Ou du moins, si cela n'était pas possible, pour qu'elles se ne déroulent plus sous les yeux de la population ».

Lors de l'évasion collective du block 20, en février 1945, la population a participé activement à la chasse à l'homme menée par les nazis.
http://clioweb.free.fr/camps/mauth.htm


. Les républicains espagnols
Mauthausen, un regard espagnol, documentaire réalisé en 2008 par Aitor Fernandez-Pacheco  
Plus de 7.000 Espagnols sont déportés à Mauthausen (2.000 survivront)
guide des sources, et bibliographie :
http://www.generiques.org/wp-content/uploads/2013/10/guide_des_sources.pdf
Manuel Razola, Mariano Constante Triangle bleu. Les républicains espagnols à Mauthausen
Kiron / éditions du Félin (2002) (réédition d'un ouvrage de 1969)


Sur Twitter, fin avril-début mai :
http://twitter.com/search?q=%23Mauthausen%20since%3A2015-04-20%20until%3A2015-05-04&src=typd

Carlos Hernández autor de Los últimos españoles de #Mauthausen http://bit.ly/1sXZR1H
Feb 2 - 1945 #WW2  Mass escape attempt at #Mauthausen #Concentrationcamp #Austria
#FranciscoBoix, el fotógrafo de #Mauthausen
http://www.cuartopoder.es/laespumadeldia/2015/04/04/francisco-boix
L'exposició "#Mauthausen,crònica gràfica", al @mferrocarrilcat fins al 30/6 http://bit.ly/1LtKS8f
Une exposition sur le camp de Mauthausen à la mairie de Saint-Denis  Cercle Jean Moulin, 01.2015


. La part visible des camps
http://www.afmd.asso.fr/IMG/pdf/expo_mauthausen_doc_de_pr-sentation.pdf
La part visible des camps, les photographies du camp de concentration de Mauthausen, catalogue de l’exposition, Tirésias 2005

Les photographes de Mauthausen : aspects nouveaux d'une affaire célèbre
David Wingeate Pike, Guerres mondiales et conflits contemporains 2005/2
http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=GMCC_218_0085


. Le Père Jacques (Lucien Bunel 1900-1945) : http://www.cercleshoah.org/spip.php?article302

. Lucien Guédon, 95 ans
Il a été arrêté au début 1944 à Dourgne (Tarn) lors de l’attaque par les SS de l'école des cadres Périclès du Mouvement uni des résistants (MUR)
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/2015/04/26/Survivant-de-Mauthausen

 

mauthausen-quarry          marcou

A droite, Georges Marcou (1923-2007) sur l'escalier de Mauthausen, APHG-Amicale 1994
http://clioweb.free.fr/camps/mauth.htm

A gauche, "Stairs of Death": prisoners forced to carry a granite block up 186 steps to the top of the quarry
Photos de la carrière sur Google Images
http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=83412

 

1994-marcou-dediego

Georges Marcou - Juan de Diego - APHG - Amicale 1994
http://clioweb.free.fr/camps/dediego.jpg
témoignage de Juan de Diego : http://www.campmauthausen.org/temoignages


bracelet1

Michel de Bouard a été arrêté par la police allemande le 10 décembre 1943,
transféré à Compiègne, déporté au printemps 1944 au camp de Mauthausen (Gusen)
Exposition Caen 2009 : http://clioweb.free.fr/dossiers/mdb/mdb.htm

 



- USHMM :
Mauthausen était réservé aux prisonniers qui s’étaient rendus "coupables de crimes particulièrement graves, récidivistes, irrécupérables et asociaux, autrement dit personnes en détention préventive dont la rééducation est improbable". Ces détenus étaient soumis à des conditions barbares
On estime que 199 400 prisonniers passèrent par Mauthausen entre la création du camp en 1938 et sa libération en mai 1945, et que 119 000 – dont un tiers étaient des Juifs - sont morts à Mauthausen et dans ses sous-camps. Les troupes américaines libérèrent Mauthausen le 5 mai 1945
http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=91

2 extraits courts de films d'archives
http://www.ushmm.org/wlc/fr/gallery.php?ModuleId=91&MediaType=FI


lechat

Camp de Mauthausen - les morts par nationalité - source Commons


.

Posté par clioweb à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,