08 novembre 2019

Matériauxc : histoire orale

 

Dynamiques de la recherche et sources orales

Matériaux pour l'histoire de notre temps, 131-132

86 pages,
88 euros en vente à la découpe par Cairn !
(22 titres, à 4 euros seulement. à 5 euros, le total aurait été de 110 euros)
Cherchez l’erreur :-)

http://www.lacontemporaine.fr/186-non-categorise/846-materiaux-nouveau-numero

https://www.cairn.info/revue-materiaux-pour-l-histoire-de-notre-temps.htm


Dynamiques de la recherche et sources orales
Dzovinar Kévonian et Valérie Tesnière

Les sources orales en pratique à la contemporaine
La source orale : construction des savoirs et formation pour les historiens
Archives sonores. Mémoires européennes du Goulag
Une expérience de l’égalité : Alessandro Portelli parmi les ouvriers
En regardant les rushes : les objets du graphisme montrés, racontés et filmés par ses connaisseurs
Entretien avec Susan Mackie et Prudence Stevenson (See Red Women's Workshop). Extraits
Archives orales, archives privées : une dialectique féconde pour la recherche
Autour de quelques entretiens sur l’Algérie et le Maghreb à La contemporaine
Ce que (ne) permet (pas) l’entretien. Quelle place pour l’entretien dans une recherche sur les jeunes des quartiers populaires ?
Archives des juristes internationalistes : la place de l'enquête orale
Liberade. Universitaires en danger, entre catégorisation et témoignages croisés
Entretien avec Rosa Olmos (archives audiovisuelles, la contemporaine)
Comment documenter la constitution d’archives audiovisuelles ?
Le témoignage oral dans la recherche en histoire, l’exemple des réfugiés musulmans lors de la partition de l’Inde
Mémoire des Nations : histoire orale et diversification des sources en Europe centrale
La constitution légale d’une mémoire orale du procès : les archives audiovisuelles de la justice



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 mai 2019

9 mai 1950 : déclaration Schuman

 

La déclaration de Robert Schuman - 9 mai 1950
http://europa.eu/european-union/about-eu/symbols/europe-day/schuman-declaration_fr

La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent.

La contribution qu'une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques. En se faisant depuis plus de vingt ans le champion d'une Europe unie, la France a toujours eu pour objet essentiel de servir la paix. L'Europe n'a pas été faite, nous avons eu la guerre.

L'Europe ne se fera pas d'un coup, ni dans une construction d'ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d'abord une solidarité de fait. Le rassemblement des nations européennes exige que l'opposition séculaire de la France et de l'Allemagne soit éliminée. L'action entreprise doit toucher au premier chef la France et l'Allemagne.


Dans ce but, le gouvernement français propose immédiatement l'action sur un point limité mais décisif.

Le gouvernement français propose de placer l'ensemble de la production franco-allemande de charbon et d'acier sous une Haute Autorité commune, dans une organisation ouverte à la participation des autres pays d'Europe.

La mise en commun des productions de charbon et d'acier assurera immédiatement l'établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne, et changera le destin de ces régions longtemps vouées à la fabrication des armes de guerre dont elles ont été les plus constantes victimes.

La solidarité de production qui sera ainsi nouée manifestera que toute guerre entre la France et l'Allemagne devient non seulement impensable, mais matériellement impossible. L'établissement de cette unité puissante de production ouverte à tous les pays qui voudront y participer, aboutissant à fournir à tous les pays qu'elle rassemblera les éléments fondamentaux de la production industrielle aux mêmes conditions, jettera les fondements réels de leur unification économique.

Cette production sera offerte à l'ensemble du monde sans distinction ni exclusion, pour contribuer au relèvement du niveau de vie et au développement des oeuvres de paix. L'Europe pourra, avec des moyens accrus, poursuivre la réalisation de l'une de ses tâches essentielles: le développement du continent africain.

Ainsi sera réalisée simplement et rapidement la fusion d'intérêts indispensable à l'établissement d'une communauté économique qui introduit le ferment d'une communauté plus large et plus profonde entre des pays longtemps opposés par des divisions sanglantes.

Par la mise en commun de productions de base et l'institution d'une Haute Autorité nouvelle, dont les décisions lieront la France, l'Allemagne et les pays qui y adhéreront, cette proposition réalisera les premières assises concrètes d'une Fédération européenne indispensable à la préservation de la paix.

Pour poursuivre la réalisation des objectifs ainsi définis, le gouvernement français est prêt à ouvrir des négociations sur les bases suivantes.

La mission impartie à la Haute Autorité commune sera d'assurer dans les délais les plus rapides : la modernisation de la production et l'amélioration de sa qualité, la fourniture à des conditions identiques du charbon et de l'acier sur le marché français et sur le marché allemand, ainsi que sur ceux des pays adhérents, le développement de l'exportation commune vers les autres pays, l'égalisation dans le progrès des conditions de vie de la main-d'oeuvre de ces industries.

Pour atteindre ces objectifs à partir des conditions très disparates dans lesquelles sont placées actuellement les productions des pays adhérents, à titre transitoire, certaines dispositions devront être mises en oeuvre, comportant l'application d'un plan de production et d'investissements, l'institution de mécanismes de péréquation des prix, la création d'un fonds de reconversion facilitant la rationalisation de la production. La circulation du charbon et de l'acier entre les pays adhérents sera immédiatement affranchie de tout droit de douane et ne pourra être affectée par des tarifs de transport différentiels. Progressivement se dégageront les conditions assurant spontanément la répartition la plus rationnelle de la production au niveau de productivité le plus élevé.

 A l'opposé d'un cartel international tendant à la répartition et à l'exploitation des marchés nationaux par des pratiques restrictives et le maintien de profits élevés, l'organisation projetée assurera la fusion des marchés et l'expansion de la production.

 

Les principes et les engagements essentiels ci-dessus définis feront l'objet d'un traité signé entre les Etats et soumis à la ratification des parlements. Les négociations indispensables pour préciser les mesures d'application seront poursuivies avec l'assistance d'un arbitre désigné d'un commun accord; celui-ci aura charge de veiller à ce que les accords soient conformes aux principes et, en cas d'opposition irréductible, fixera la solution qui sera adoptée.

La Haute Autorité commune chargée du fonctionnement de tout le régime sera composée de personnalités indépendantes désignées sur une base paritaire par les gouvernements; un président sera choisi d'un commun accord par les gouvernements; ses décisions seront exécutoires en France, en Allemagne et dans les autres pays adhérents. Des dispositions appropriées assureront les voies de recours nécessaires contre les décisions de la Haute Autorité.

Un représentant des Nations Unies auprès de cette autorité sera chargé de faire deux fois par an un rapport public à l'ONU, rendant compte du fonctionnement de l'organisme nouveau, notamment en ce qui concerne la sauvegarde de ses fins pacifiques.

L'institution de la Haute Autorité ne préjuge en rien du régime de propriété des entreprises. Dans l'exercice de sa mission, la Haute Autorité commune tiendra compte des pouvoirs conférés à l'Autorité internationale de la Ruhr et des obligations de toute nature imposées à l'Allemagne, tant que celles-ci subsisteront.

 


L'EUROPE ET LA PAIX. Jalons pour une relecture de l'histoire européenne des XIXe-XXIe siècles
Matériaux pour l’histoire de notre temps no 108 – 2012/4
http://www.cairn.info/revue-materiaux-pour-l-histoire-de-notre-temps-2012-4.htm

dont
La paix, parent pauvre de l’histoire contemporaine
Jean-Michel Guieu - Matériaux no 108
http://www.cairn.info/revue-materiaux-pour-l-histoire-de-notre-temps-2012-4-page-1.htm


.

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 avril 2019

Les peuples font la paix (1918-1925)

 

Les peuples font la paix (1918-1925)

Matériaux pour l’histoire de notre temps n°129-130, 2018/3-4
http://www.cairn.info/revue-materiaux-pour-l-histoire-de-notre-temps-2018-3.htm

Ce numéro est vendu 44 euros à la découpe !
En 2018, l’adhésion coûtait 25 euros et donnait accès à 2 numéros
http://www.lacontemporaine.fr/images/bdic/Bulletin_Amis_de_La_contemporaine_2018.pdf

Les archives de Matériaux sont accessibles via Persée
(sauf les 3 dernières années, en théorie. Pour l'instant, fin 2015)
http://www.persee.fr/collection/mat


sommaire :


Introduction - Les peuples font la paix (1918-1925)
Carl Bouchard et Jean-Michel Guieu

Courtiser Woodrow Wilson pour obtenir le droit de vote :
le combat des féministes françaises en 1917-1918
Mona Siegel

Enfanter la paix : l’arrivée de Woodrow Wilson à Paris
Carl Bouchard

Une fête pour promouvoir une certaine idée de la paix. Le Mans, 22 décembre 1918
Stéphane Tison

Construire la paix malgré elle.
De la critique du wilsonisme au révisionnisme démocratique italien, 1918-1920
Anne-Sophie Nardelli-Malgrand

Les sorties de guerre en Europe centre-orientale (1918-1921) :
comment les peuples ont eux aussi tracé les frontières
Isabelle Davion

Pacifisme et universalisme : le cas du Comité national d’études sociales et politiques (1916-1931)
Florence Prévost-Grégoire

Quand la France occupait la Ruhr.
L’opposition des pacifistes françaises à l’occupation de la Ruhr (1923-1925)
Marie-Michèle Doucet

« Défendre la Paix ».
Présentation du Guide des sources de la paix à La contemporaine
Gwenaëlle Zielinski

Varia
Léo Wanner : une Française des années 1920 et 1930 bien dérangeante
Theresa Hornischer

Compte-rendu de lecture
Russie/URSS/Russie (1917-1991). Moshe Lewin
Textes présentés et annotés par Denis Paillard, Paris, Éditions Syllepse, 2017, 262 p.
Mathieu Jestin


.

 

Posté par clioweb à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 juillet 2017

Persée : Revues d'Histoire

 

Gallica :

Annales d'histoire économique et sociale 1929-1935
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34414997g/date.r=Annales.langFR

Revue historique 1871-2000
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34349205q/date&rk=107296;4

Antiquaires de l'ouest 1910-1935
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb40241480g/date&rk=193134;0


Annales de Géo 1891-1931
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34348163c/date

Hérodote 1976-2000
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343771523/date.r=h%C3%A9rodote.langFR


Persée, revues de Géo

Annales de Géo 1892-1942 1945-2012
L'information géographique
EspacesTemps 1975-2005

http://www.persee.fr/collections?d=110



Persée revues d'histoire
http://www.persee.fr/collections?d=111

Annales ESC (plusieurs noms) 1929-2017
http://www.persee.fr/collection/ahess

Annales de Normandie 1951-2009
http://www.persee.fr/collection/annor

AHRF 1966-2008
http://www.persee.fr/collection/ahrf

Cahiers de civilisation médiévale 1958-2007
http://www.persee.fr/collection/ccmed

La médiévistique du XXe siècle : bilan et perspectives 2005
http://www.persee.fr/issue/ccmed_0007-9731_2005_num_48_189
http://www.persee.fr/issue/ccmed_0007-9731_2006_num_49_194

Janvier-juin 1996. La recherche sur le Moyen Age à l'aube du vingt-et-unième siècle, sous la direction de Piotr Skubiszewski
http://www.persee.fr/issue/ccmed_0007-9731_1996_num_39_153
La recherche en musicologie médiévale au XXe siècle, Michel Huglo
Cartulaires, cartularisation et scripturalité médiévale, Pierre Chastang

Cahiers du monde russe et soviétique 1959-1993
http://www.persee.fr/collection/cmr

Histoire et mesure 1986-2000
http://www.persee.fr/collection/hism

Matériaux pour l'histoire de notre temps 1985-2005
http://www.persee.fr/collection/mat

Mil neuf cent 1983-2000
http://www.persee.fr/collection/mcm

RBPH 1922-2014
http://www.persee.fr/collection/rbph

Revue d'histoire des textes 1953-2003
http://www.persee.fr/collection/rht

RHMC 1899-1914 1926-1939 1954-2000
http://www.persee.fr/collection/rhmc

Vingtième siècle 1984-2001
http://www.persee.fr/collection/xxs

.

.

Posté par clioweb à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 juin 2017

Les centres sociaux dans l'Algérie coloniale

 

bull-cs-1958

Le Service des centres sociaux (éducatifs),
une mini-exposition au Centre de ressources du Musée de l'Education, à Rouen jusqu'au 19.09.2017
(entrée libre et gratuite, du lundi au vendredi de 9 h à 17 h).

Prêtés par d’anciens acteurs de ce service, en lien avec l’Association Germaine Tillion,
seront présentés dans ce zoom des brochures, des affiches et divers supports visuels,
des outils pédagogiques pour les formateurs, des photos, témoins des pratiques pédagogiques,
des actions entreprises et des drames dus à la guerre.

 

Les centres sociaux dans l'Algérie (coloniale) - Musée Education Rouen
http://bit.ly/2u2FulN
document de présentation
+ annonce d'une conférence de Nelly Forget, ex-secrétaire de Germaine Tillion

Ce service de l’Éducation nationale en Algérie (1955-1962) a été créé par l’ethnologue Germaine Tillion pour dispenser une éducation de base à tous ceux – enfants, hommes et femmes – qui n’avaient pas accès à l’école et leur permettre d’accéder au progrès économique, social et culturel. « Un escalier bien large, disait-elle, pour que toutes les générations puissent y monter ensemble. »
En 1962, 120 centres avaient essaimé à travers toute l’Algérie.


Nelly Forget. Le Service des Centres Sociaux en Algérie.
dossier La guerre d'Algérie: les humiliés et les oubliés
Matériaux pour l'histoire de notre temps, n°26, 1992.
http://www.persee.fr/doc/mat_0769-3206_1992_num_26_1_404864
http://www.persee.fr/docAsPDF/mat_0769-3206_1992_num_26_1_404864.pdf

vidéo 6 mn
https://www.youtube.com/watch?v=WLigqoHvhk8


Germaine Tillion, 1954-1962 : dans l’Algérie en guerre
http://www.germaine-tillion.org/a-la-rencontre-de-germaine-tillion/biographie/1954-1962-dans-lalgerie-en-guerre/

http://www.lepopulaire.fr/allegre/loisirs/art-de-vivre-bien-etre/2015/04/26/lalgerie-au-cur-de-germaine-tillion_11419712.html


Germaine Tillion et l’aventure algérienne des Centres sociaux, 23.12.2012

http://www.cnt-f.org/nautreecole/?Germaine-Tillion-et-l-aventure


rappel :
Germaine Tillion (1907-2008), expo les armes de l'esprit, asso GT...

http://clioweb.canalblog.com/tag/tillion
http://www.germaine-tillion.org/

 

.

Posté par clioweb à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 octobre 2016

Internet Archive a 20 ans

 

 wayback

WayBack Machine : http://web.archive.org
http://web.archive.org/web/*/http://clioweb.free.fr



« Vingt ans d’archivage du Web : les coulisses d’un projet titanesque - Le Monde  26.10.2016
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/10/26/vingt-ans-d-archivage-du-web

En 1996, l’Américain Brewster Kahle lance la fondation Internet Archive. Il développe un « crawler », un programme capable de naviguer automatiquement sur des sites et de stocker des copies des pages Web visitées. 
En 2001, la Wayback Machine, permet aux internautes de parcourir ces vastes archives à distance.
Aujourd’hui, la fondation héberge aujourd’hui plus 460 milliards de fichiers Web, 8 millions de livres, 2 millions de films, des images et des fichiers audios. les serveurs sont installés à San Francisco.
Un International Internet Preservation Consortium a l'ambition d'harmoniser les manières d'archiver le web.

L’article évoque les choix politiques (dont droit d'auteur) et techniques (archiver les medias sociaux ?)
ainsi que le rôle de la BNF en France.


BrewsterKahle2009

http://en.wikipedia.org/wiki/Brewster_Kahle

TED dec 2007 - Brewster Kahle is building a truly huge digital library
- every book ever published, every movie ever released, all the strata of web history ...
It's all free to the public - unless someone else gets to it first.
http://www.ted.com/talks/brewster_kahle_builds_a_free_digital_library

 


Internet Archive, Wikipedia : « Brewster Kahle founded the Archive in 1996 at around the same time that he began the for-profit web crawling company Alexa Internet. In October 1996, the Internet Archive had begun to archive and preserve the World Wide Web. The archived content wasn't available to the general public until 2001, when it developed the Wayback Machine.
In late 1999, the Archive expanded its collections beyond the Web archive, beginning with the Prelinger Archives. Now the Internet Archive includes texts, audio, moving images, and software. It hosts a number of other projects: the NASA Images Archive, the contract crawling service Archive-It, and the wiki-editable library catalog and book information site Open Library.

In August 2012, the Archive announced that it has added BitTorrent to its file download options for over 1.3 million existing files, and all newly uploaded files. This method is the fastest means of downloading media from the Archive, as files are served from two Archive data centers »

http://en.wikipedia.org/wiki/Internet_Archive
http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet_Archive



materiaux79

 Une partie des enjeux liés à l'archivage numérique a été abordée dès 2005 dans un dossier de la revue
Matériaux pour l'histoire de notre temps - BDIC, Juillet-Septembre 2005 - N°79 12.00 €
Internet et mouvements sociaux : nouvelles pratiques militantes, nouvelles sources pour l’histoire.
sommaire :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/12/19/31166982.html

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 mai 2016

Matériaux : Mémoires et Nations en Afrique

 

materiaux-117-118


Mémoires et constructions nationales en Afrique
Matériaux pour l’histoire de notre temps 2015/2 (N° 117-118)

Bamako, monument des Martyrs
Mamadou Somé Coulibaly, scultpure d'une femme devant le corps sans vie de son enfant
Tableau La Foule par Ismaël Diabaté


au sommaire de Matériaux 117-118 :

Houda Ben Hamouda, Karine Ramondy, Mémoires et constructions nationales en Afrique
Chlosé Josse Durand, Pluralisation des mémoires et éclatement de l’imaginaire national au Kenya :
                                 le rôle ambigu joué par les musées communautaires dans la réconciliation nationale
Pierre Guidi, Amarrer une périphérie à la nation éthiopienne : trois histoires du Wolaita depuis 1964
Martin Mourre, Mobiliser le passé au temps de l’indépendance. Le cas du Sénégal, 1958-1980
Nedjib Sidi Moussa, Occultation étatique et réappropriations privées :
                              tensions mémorielles autour de la question messaliste en Algérie (1964-1994)
Ophélie Rillon, Aux « héroïnes maternelles », la Nation reconnaissante.
                      Représentations et enjeux politiques d’une figure de la révolution malienne de 1991
Mathilde Zederman, Construction nationale et mémoire collective :
                              islamisme et bourguibisme en Tunisie (1956-2014)
Entretien réalisé avec Mohammed Harbi par Houda Ben Hamouda Robi Morder
Entretien réalisé avec Elikia M’Bokolo par Karine Ramondy

 

Matériaux, numéros 81 à 118 :

2015/2 - N° 117-118   -  Mémoires et constructions nationales en Afrique
2015/1 - N° 115-116   -  Jean-Jacques de Félice, un avocat militant des droits de l’homme
2014/1-2 - N° 113-114  - Mémoires de la Grande Guerre
2013/3-4 - N° 111-112  - Histoire, mémoire, justices De l'Espagne à l'Amérique latine
2013/1-2 - N° 109-110  - Le premier moment révolutionnaire - Chine 1911-1913
2012/4 - N° 108  -  L’Europe et la Paix
2012/3 - N° 107  -  Les Balkans, l’Europe et les guerres de 1912-1913
2012/2 - N° 106  -  Sports et guerres
2011/4-1 - N° 104-105  - Le mouvement ouvrier au miroir de la biographie
2011/3 - N° 103  -  Nouvelles écritures de l’histoire du Brésil
2011/1-2 - N° 101-102  - François Mitterrand et le monde - La diplomatie mitterrandienne • 1981-1995
2010/4 - N° 100  -  Pratiques de recherche et collections de la BDIC
2010/3 - N° 99  -    La France et la Méditerranée : ambition de puissance, perceptions, interactions
2010/1-2 - N° 97 - 98  - Espaces de voisinage
2009/4 - N° 96  -  Le Moyen-Orient, une passion française ?
2009/3 - N° 95  -  Les humanitaires européens au XXe Entre urgence et diplomatie
2009/2 - N° 94  -  Les années 68 : une contestation mondialisée - Résonances et interactions internationales
2009/1 - N° 93  -  La Suisse et les ambivalences de la neutralité
2008/4 - N° 92  -  Vadenay,Saint-Maurice l’Ardoise, Thol, le Larzac
                          L’internement en France pendant la guerre d’indépendance algérienne
2008/3 - N° 91  -  Les Français dans la Grande Guerre - Nouvelles approches, nouvelles questions
2008/1-2 - N° 89-90  -  Écritures filmiques du passé
2007/4 - N° 88  - Ordre et désordre asiatiques
2007/3 - N° 87  - Retour sur les Sixties : Les États-Unis des années 1960
2007/2 - N° 86  - 1907 : une union étudiante est née
2007/1 - N° 85  - Usages publics de l’Histoire en France
2006/4 - N° 84  - L’internationalisme en question- s
2006/3 - N° 83  - Budapest 1956 Au prisme des nouvelles sources
2006/2 - N° 82  - L'historien face à l'ordre informatique : classification et histoire
2006/1 - N° 81  - L’Argentine de Perón à Kirchner 1973-2003



.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 décembre 2014

Internet et les mouvements sociaux

 

materiaux79

Internet et mouvements sociaux : nouvelles pratiques militantes, nouvelles sources pour l’histoire.
Matériaux pour l'histoire de notre temps - BDIC, Juillet-Septembre 2005 - N°79 12.00 €


- A propos de l'ouvrage de Fred Turner, Aux sources de l'utopie numérique, 2012
http://www.slate.fr/story/95899/fred-turner-technologies

« L'historien Fred Turner retrace la filiation entre les idéaux communautaires des années 60 et la vision d'un Internet comme espace de salut pour l'individu et le collectif. Selon lui, le pouvoir de fascination des réseaux nourrit l'idéologie de l'économie numérique, mais tant que la politique et le social seront laissés de côté, aucun ordinateur ne changera le monde ».

extraits de l'article de Slate :
« De son propre aveu amoureux des hippies lorsqu'il entame son travail, Turner a finalement montré à quel point leur rêve s'était transformé pour finir par rallier les idées économiques les plus individualistes, les moins progressistes socialement, leur donnant dans les années 90 le vernis de coolitude New age qui leur manquait pour gagner les esprits ».

Après l’échec du communalisme et des communautés (750 00 personnes), « la désillusion sera à la mesure des espoirs pour une génération entière alors orpheline de son rêve de changement social radical. Elle tentera de raviver la flamme sur les réseaux dématérialisés, pour reproduire une expérience de vie communautaire débarrassée cette fois pour de bon, pensait-elle, des origines des individus, des conflits de pouvoir et de la politique dont elle se méfiait tellement. L'anonymat et la coupure entre réel et virtuel laissant espérer que ce qui avait échoué dans les montagnes ou les déserts américains réussirait en ligne... »

Au milieu des années 1980, le modèle californien vante le travailleur nomade, libre et rebelle, la possibilité de s’accomplir, d’être créatif tout en travaillant. Un modèle qui convient très bien à la nouvelle économie, une version fin de siècle du capitalisme.
Mais l’auteur insiste : l’idée qu’on puisse s’émanciper par la technologie seule en laissant de côté l'organisation politique et les problèmes sociaux, relève du fantasme: « Cela revient à transformer les ordinateurs en outils de psychothérapie.»



- L'occasion d'un retour sur un dossier de 2005, dans un numéro très dense de Matériaux pour l’histoire de notre temps n° 79 :
L’internet militant - Chronique internet 394, Historiens & Géographes, mai 2006
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg394.pdf

Quelles stratégies de collecte, de conservation et de mise à disposition développer pour préserver et valoriser le patrimoine numérique, pour limiter et maitriser l’ampleur des pertes irrémédiables ?

Les méthodes appliquées au papier restent largement applicables (cf DAF Les archives électroniques, Manuel pratique, DF 2002).
L’ensemble des bibiothèques et des fonds d’archives sont amenés à explorer des pistes nouvelles, en tenant compte des contraintes techniques et financières. La réflexion menée au sein du Codhos (collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale) prolonge les travaux du colloque « archives du présent » organisé par la Fondation Feltrinelli à Milan en 2004. De nombreux exemples étrangers sont présentés dans ce numéro : Fonds Occasio à Amsterdam, bibliothèque Tamiment de la New York University, Archives sociales de Zürich…
   Plusieurs articles s’intéressent à l’amont,
à la fois celui des mutations des conditions de travail dans les entreprises (Michel Pigenet « Centres d’appel, premières explorations d’un nouveau territoire du salariat ») et celui de l’ impact des TIC sur les pratiques militantes (Fabien Granjon « L’internet militant »). Plusieurs entretiens ont été conduit avec les acteurs, aussi bien responsables de syndicats ou de partis politiques, mais que militants  des « nouveaux mouvements sociaux (grèves de 1995, Forums sociaux, Attac et les altermondialistes…)

« Au départ, les structures militantes traditionnelles étaient vraiment embarrassées par la dimension « horizontale » d’Internet qui contredisait leur culture pyramidale et hiérarchisée ». Pour des raisons évidentes d’efficacité (la communication asynchrone fait gagner du temps et de l’argent) mais aussi sous la pression des militants les plus jeunes, ces structures ont été obligées d’adopter ces nouveaux supports. Elles y ont transféré leurs modes de fonctionnement, l’usage du web comme vitrine leur permettant de « continuer à fonctionner de manière verticale et verrouillée, à organiser les choses par le haut ».

Internet apporte une réelle efficacité aux nouvelles formes de militantisme, appuyées sur des structures horizontales, mobiles et a-hiérachiques, qui se développent parfois en réseaux transnationaux. Au sein de ces mouvements, des militants bénévoles jouent le rôle de passeurs : ils utilisent leur capital culturel important, leur maîtrise de l’écrit, leur expertise professionnelle au service de causes multiples et d’engagements parfois temporaires.

Un article traite d’une démarche originale : un investissement fort dans la technique, pour mettre des logiciels « libres », des outils d’hébergement au service d’autres associations militantes. Dans tous ces engagements, la conservation d’une mémoire des luttes n’est pas toujours la priorité essentielle.

« Des archives numériques dans historiens », s’interroge Philippe Rygiel qui déplore leur absence dans les structures qui décident de la structure à donner aux archives électroniques. Avec le risque de pertes irrémédiables, à la fois du fait d’un erreur de prévoyance sur les questions qui seront posées aux archives actuelles, et du fait de choix inadaptés, reposant sur une mauvaise anticipation de l’évolution technique.
Selon lui, les enjeux sont d’importance. Aujourd’hui, « malgré la célébration de l’histoire problème, les historiens sont encore souvent les explorateurs d’un fond principal d’archives. La possibilité prochaine d’accéder à de multiples banques de données structurées pourrait renouveler les matériaux offerts à l’historien et les manières d’y accéder. Sans compter avec le passage de la recherche individuelle au travail en équipe, avec le remplacement possible de l’article et du livre par des formes innovantes (dispositifs multimédia, système de gestion d’information, écriture logicielle collective…). Ces mutations majeures supposeraient une formation adaptée et évolutive ; or l’utilité de la formation des historiens à ces nouveaux outils est vivement contestée au sein des universités.


Matériaux pour l'histoire de notre temps, le sommaire :
http://www.bdic.fr/librairie/index.php3?id=89&q=mat%E9riaux%2079&action=aff_full&sid=95cfeb78ea940803bbbbc518c3e965ce
http://www.decitre.fr/revues/materiaux-pour-l-histoire-de-notre-temps-n-79-juillet-septembre-2005-internet-et-mouvements-sociaux-nouvelles-pratiques-militantes-nouvelles-sources-pour-l-histoire-5552901658040.html

Introduction, Françoise BLUM, Bruno GROPPO, Rossana VACCARO et Franck VEYRON ;

Des archives numériques sans historiens ? Un point de vue, Philippe RYGIEL ;
Les centres d’appel : premières explorations d’un nouveau territoire du salariat, Michel PIGENET ;
L’évolution des pratiques militantes à l’heure de l’Internet
 L’Internet militant, Entretien avec Fabien GRANJON ;
L’impact des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur la communication syndicale. Le point de vue de Force Ouvrière, Eric PERES ;
L’exemple des activités en ligne du Syndicat national du Trésor–CGT. Entretien avec Arnaud LE ROI et Didier MARGUERY ;
Internet, Intranet : le Web confédéral de la CFDT, Entretien avec Philippe ANTOINE ;
Usages du Net et mémoire(s) électronique(s) : le point de vue confédéral de la CGT, Entretien avec Danièle GARNIER et Arnaud LE ROI ;
Un parti politique et le Net. L’exemple des Verts., Entretien avec Aldo BATTAGLIA ;
« Utiliser les ressources du Net au profit des forces progressistes ». Le R@S, Réseau Associatif et Syndical, Entretien avec François SAUTEREY ;
Samizdat.net, l’histoire d’un projet de médias alternatifs sur Internet., Entretien avec Aris Papatheorodou ;
Mémoire et ‘‘restitution’’ des Forums Sociaux, Nicolas HAERINGER ;
Archiver les débats des Forums sociaux. Extraits d’un entretien avec Laurent JESOVER] ;
Attac-Info. Ethnographie d’un média ‘‘alter’’ lors du FSM 2003, Fabien GRANJON ;

Collecte, sauvegarde et gestion des archives électroniques
Quelques remarques générales, Catherine DHERENT ;
L’Archivage de l’Internet à la Bibliothèque nationale de France, Catherine Lupovici ;
Archiver le Web. Le futur rôle de l’Institut National de l’Audiovisuel, Bruno Bachimont et Thomas Drugeon,
L’archivage des sites web d’organisations ouvrières et de mouvements de gauche. Etat des lieux à la bibliothèque Tamiment de la New York University. Michael NASH ;
Conserver les sites des partis politiques allemands à la Fondation Friedrich Ebert. Rudolf SCHMITZ ;
Le fonds Occasio de l’Institut international d’histoire sociale d'Amsterdam, Jenneke QUAST ;
Comment conserver les archives électroniques des hommes politiques ? Les ambitions du projet britannique PARADIGM, Janette MARTIN et Susan THOMAS ;
Numérisation et archivage électronique aux Archives Sociales Suisses de Zurich, Urs KÄLIN ;
Conserver la mémoire des mouvements sociaux contemporains en Flandres : le travail de l’Institut d’histoire sociale de Gand, Piet CREVE

..