23 avril 2015

Marmottan : Et les hommes ?

 

Marmottan : Les hommes ne se lavent donc jamais ?
Marc Lenot  lunettes point rouges arobase wanadoo point fr. Lunettes rouges - amateur d’art
http://lunettesrouges1.wordpress.com/2015/04/22/les-hommes-ne-se-lavent-donc-jamais/
http://lunettesrouges1.wordpress.com/


extraits :
- « L’exposition sur la toilette au Musée Marmottan (jusqu’au 5 juillet), La naissance de l’intime, oscille entre histoire des mœurs (passionnante) et histoire de l’art (inégale), mais elle tait un parti-pris qui frappe au fil des salles : il n’est question ici quasiment que de toilette féminine ».

- « Mon autre étonnement est que le champ culturel est ici quasiment exclusivement limité à l’intime européen judéo-chrétien »

- Les rapports au sexe, au désir, à l’intime, de Boucher et de Courbet sont diamétralement opposés
  La dissimulation de l’Origine du monde, ce n’est pas Courbet, mais Lacan (ou plutôt Sylvia Bataille)

- Quant à la période contemporaine, il n’y a quasiment rien... il manque la photo de Simonde de Beauvoir prise par Art Shay


lr-sdb                           lr-peale-venus
Art Shay, Simone de Beauvoir après son bain, Chicago, 1950
Raphaelle Peale, Venus Rising from the Sea - A Deception, 1822
http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2015/04/22/les-hommes-ne-se-lavent-donc-jamais/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Raphaelle_Peale

rappel : expo Marmottan, dossier de presse http://clioweb.canalblog.com/tag/marmottan

.
.

Posté par clioweb à 07:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


18 février 2015

Marmottan : Naissance de l'intime

 

bain-psyche


intime

La Toilette - Naissance de l'intime.
C'est le thème de l'exposition présentée au musée Marmottan du 12 février au 5 juillet 2015.

 

Télécharger le dossier de presse (26 pages, de nombreuses reproductions) :
http://www.marmottan.fr/upload/files/DP_La-toilette-naissance-de-l-intime.pdf


L’exposition réunit des oeuvres d’artistes majeurs, illustrant l'évolution des rites de la propreté, l’invention de gestes et de lieux spécifiques en Europe du XVe à nos jours.
Au XVIIe, la toilette (parfois sèche) est plutôt un spectacle.
Au XIXe, avec l’apparition du cabinet de toilette, l’espace se clôt et la toilette se privatise.
« Pour les peintres réalistes, le nu lui-même n’est plus celui, académique, du corps parfait, mais celui, tout prosaïque, du quotidien : les gestes secrets l’emportent sur l’idéal du trait ».
Au XXe, la baignoire accompagne le triomphe de l’individualisme ; c’est l’occasion d’un total retour sur soi.


1  Le bain amoureux de la Renaissance
2  La toilette « classique » : toilette sèche, toilette sociale
3  Illustres solitaires
4  Les Lumières : ablutions partielles, discrétions et indiscrétions
5  Après 1800, la clôture de l’espace
6  Fin xixe siècle : spécialisation du lieu et corps nouveau de la baigneuse
7  La toilette dans tous ses états modernes
8  Avant-gardes : le nu féminin, un problème formel ?
9  Onguents et cosmétiques : la publicité et la peinture
10 Julio González, le Grand Fer
11  Notre temps

Commissaires de l'expo :
- Georges Vigarello
Le propre et le sale, l’hygiène du corps depuis le Moyen Âge, Seuil, 1985, édition illustrée, 2013,
Histoire de la beauté, le corps et l’art d’embellir de la Renaissance à nos jours, Point Seuil, 2007,
La silhouette du XVIIIe siècle à nos jours, naissance d’un défi, Seuil, 2012,
Le Sentiment de soi. Histoire de la perception du corps (XVIe – XXe siècle), Seuil, 2014

- Nadeije Laneyrie-Dagen
L’invention du corps, Flammarion



Toilette sur toiles, Le Monde 26.02.2015
au XVIIe, « une hygiène sans eau », qui a pour corollaire une « toilette sans nudité »

Le début du XVIIIe siècle n’est guère plus aqueux (quoique…), mais on s’y poudre beaucoup, on s’y farde aussi, et la toilette devient un rituel social. Les dames de qualité reçoivent les marchandes de fanfreluches tandis qu’on les coiffe et les pomponne. Quand l’eau fait sa réapparition – timidement, on commence par de petites bassines, avant de s’enhardir à tenter de se plonger (en chemise) dans un cuvier –, c’est essentiellement pour calmer les ardeurs féminines
http://www.lemonde.fr/arts/article/2015/02/26/exposition-toilette-sur-toiles_4583411_1655012.html

diaporama (12 reproductions)
http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2015/02/26/l-art-intimiste-de-la-toilette-au-musee-marmottan_4568982_3246.html

Oeuvres de fiction, Libération 04.03.2015
Au musée Marmottan, une exposition retrace l’histoire du rituel intime de la toilette et le rapport des corps à l’hygiène, du XVe siècle à nos jours
http://next.liberation.fr/arts/2015/03/04/oeuvres-de-friction_1214025



Une triple question :
- L'accès à l'eau courante. Le robinet est une conquête récente.
Auparavant, en ville et plus longtemps encore en campagne, il faut transporter l'eau (froide) et l'utiliser avec parcimonie.
http://www.cieau.com/l-eau-potable/l-eau-potable-pour-tous-une-conquete-recente

A Paris, les premiers bains-douches bon marché ouvrent rue de Bretagne en 1899. Jusque vers 1960, les bains-douches municipaux seront un élément essentiel de la vie urbaine. Avec la crise sociale en cours, ils semblent retrouver une certaine actualité.
http://www.reseau-canope.fr/tdc/tdc_982 (pdf)

- L'approche de l'intimité par la peinture incite à féminiser le sujet. Les modèles masculins ne seraient-ils pas concernés par la propreté ?

- Cette approche ne conduit-elle pas les élites parisiennes actuelles à centrer le regard sur l'univers des élites d'hier, des aristocrates avant 1789 ou des bourgeois au XIXe ? Ainsi, la bourgeoisie découvre les bains de mer au XIXe, alors qu'en été, au milieu du XVIe, les paysans de Gilles de Gouberville semblent profiter sans difficulté particulière de la mer proche.
Qu'en est-il de la toilette dans les milieux populaires, paysans ou ouvriers ?


mineur-toilette

cf une photo de la toilette d'un mineur mise en scène sur le blog http://andredemarles.skyrock.com/
(pour les mineurs, relire Germinal ou revoir les adaptations au cinéma).

Recontrution2

Le bain à la Reconstruction
http://www.chahuts.com/albums/reconstruction/?item=16602&page=1



Pour accéder à d'autres reproductions de tableaux sur ce sujet,
consulter The Web Gallery of Art : http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/ (en bas, dans Text taper « toilet »)

Georges La Tour
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/l/la_tour/georges/index.html
François Boucher :
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/b/boucher/index.html
Edgar Degas
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/d/degas/index.html 

 

 

marrmottan-intime

 Eugène Lomont - Jeune femme à sa toilette - 1898 - MDO Beauvais


.

Posté par clioweb à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 septembre 2014

Monet, Impression soleil levant

 

monet-isl-1872

Monet, Impression soleil levant, 1872, Oil on canvas, 48 x 63 cm, Musée Marmottan
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/m/monet/03/index.html

 

Impression, soleil levant - L'histoire vraie du chef-d'oeuvre de Claude Monet
Exposition au musée Marmottan du 18 septembre 2014 au 18 janvier 2015
(le tableau en affiche avec publicités)

La vue du port Havre dans les brumes, signée et datée en bas gauche « Claude Monet 72 » figure dans l’exposition de 1874 (le terme « impressionnistes » dérive d’une critique de ce tableau par Louis Leroy).

« En mai 1874, le collectionneur Ernest Hoschedé l'acquiert pour 800 francs. Le tableau est revendu quatre ans plus tard, 210 francs dans l'indifférence générale et sous le titre Impression, soleil couchant. Son propriétaire, le docteur Georges de Bellio, le  lègue à sa fille Victorine, qui en fait don au musée Marmottan en 1940….
Elle ne prend le titre d'Impression, soleil levant qu'en 1965 ».

L’expo de Marmottan retrace l’histoire du tableau. « Autour d’Impression, soleil levant, 25 œuvres de Claude Monet, 55 oeuvres d’Eugène Delacroix, Gustave Courbet, Eugène Boudin, Johan Barthold Jongking, William Turner, Berthe Morisot, Alfred Stevens, Auguste Renoir, Camille Pissarro, Alfred Sisley, des photographies anciennes par Gustave Le Gray, Emile Letellier, ainsi qu’une vingtaine des documents d’époque ».
http://www.marmottan.fr/fr/impression__soleil_levant-expositions-9130-2576


36 reproductions à consulter sur un site commercial
http://www.claudinecolin.com/en/1062-page2-monet-s-impressionism-sunrise.-the-biography-of-a-painting

- Le Havre, 13 novembre1872, 7 h 35 - Le Monde 18.09.2014
Un long article du Monde week-end raconte les démarches pour dater le tableau.
Au Havre un groupe de travail a localisé le lieu où Monet a peint le tableau et isolé trois périodes probables en 1872-1873. Donald W Olson, un professeur d’astrophysique a été sollicité. Il a utilisé les données météo et écarté 13 dates. Il ne restait que le 13 novembre 1872 et le 25 janvier 1873.
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/09/18/le-havre-a-7-h-35_4489887_3246.html

lehavre-1873

Le Havre dans les années 1870, coll Olson - reproduit par Le Monde

2 remarques :
- « l'œuvre et son histoire sont peu à peu oubliées ».
Impossible d'échapper à la rhétorique de l'oubli, même dans le cas de Monet.

- La couleur est souvent maltraitée dans les reproductions. Consulter les images indexées par Google.

monet-impression


Analyse d'autres tableaux de Claude Monet sur le site Histoire par l'image
http://www.histoire-image.org/site/rech/resultat.php?auteur_id=11

 

.

Posté par clioweb à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,